AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Colette Vlérick (Traducteur)
EAN : 9782266156332
953 pages
Pocket (18/09/2008)
3.68/5   36 notes
Résumé :
Comment savoir ce que la vie nous réserve? Hope, Sam, Virginia et Nicole pensaient avoir un avenir tout tracé et sans surprises: Hope continuera de se dévouer à son travail et à sa famille; Sam, sa sœur, finira certainement sa brillante carrière comme directrice d'une grande maison de disques; Virginia va enfin profiter de la retraite tant attendue de son mari et Nicole, l'originale de la bande, continuera de chanter dans les soirées karaoké en essayant de ne pas se... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
peneloppe277
  03 octobre 2019
Quatre femmes, quatre vies et je me suis sentie bien dans la peau de chacune, dans l'amitié si chaleureusement vécue.
Ce qu'on ressent dans l'instant de l'action est si bien vu !
Le moment précis est bien analysé, le geste assumé ou regretté, la pensée qui arrive.
On voudrait vivre dans ce lieu ou l'amitié n'a pas de défaillance.
Qu'est-ce qu'on attend pour prendre le temps de l'amitié?
Commenter  J’apprécie          100
petitepom
  09 septembre 2011
Bien que ce livre fasse de 950 pages, il est trop court, j'ai envie que ce roman continue, tellement je suis bien en compagnie de ces femmes.
Quatre femmes nous font partager leur quotidien, chacun vont voir leur vie chamboulée. Il y a Hope qui se retrouve en Irlande suite à un caprice de son mari ; Virginia déménage après la mort brutale de son mari ; Sam , le soeur de Hope qui réalise qu'elle est trop carriériste et ne vit que pour son travail et enfin Nicole( la moins présente) qui se fait remarquer lors d'un Karaoke et fait ces premiers pas dans la chanson.
C'est surtout Hope,sam et Virginia qui donne le ton au roman dans cette petite bourgade Irlandaise où elles se retrouvent entre amies ; un lieu chaleureux où un groupe de femme s'entraide lorsque chacune va affronter des difficulté.
Elles sont très attachantes, on a envie de faire partie de leur club « de macramé », chaque fois que je refermais le livre, il me tardait de pouvoir de nouveau me replonger dedans et de connaître la suite de leurs aventures. C'est plutôt un roman féminin mais pas niais, l'histoire de chacune de ces femmes est très humaines, très détaillées sans lourdeur, l'écriture est fluide. Je vous recommande ce roman qui se lit très vite malgré son épaisseur.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
fun177
  14 juillet 2015
Les légers rebondissements et la decouverte de la campagne où il faut accepter que chaque personne croisée vous "connaisse" et vous juge, présentée en parallèle de l'arrivée d'une jeune chanteuse dans le show business...font passer un agréable moment sans prise de tête.
Des coulisses du starsystem à la chasse aux rats ; lorsque la réalité balaie les idées reçues des personnages cela créent quelques passages souriants.
Pour moi, pas mémorable, mais sympathique en cette période de vacances.
Commenter  J’apprécie          70
cali4
  27 septembre 2014
4 femmes, 4 destins, 1 ville Redlion en Irlande. Elles vont devoir faire face à des chamboulements dans leur quotidien tout en se soutenant mutuellement.
Une histoire d'amitié qui se laisse facilement lire. On est tout de suite pris par les aventures de nos 4 héroïnes. On vibre avec elle, et on a envie de connaitre la suite de leur existence.
Commenter  J’apprécie          50
miss2red
  13 octobre 2010
Avec toutes nos amitiés retrace le parcours professionnel et privé de 4 femmes aux profils complètement différents.
Il y a Hope mère de famille au comportement effacé, Sam sa soeur cadre dynamique aux dents longues, Virginia retraitée qui se remet difficilement de la mort de son mari et Nicole une jeune femme qui chante dans les karaoké.
Ces quatre femmes aux destins apparemment tout tracés vont voir leurs vies chamboulées par des évènements dont elles n'auraient jamais imaginé en être victime.
Un roman agréable à lire sans grande prétention mais qui m'a fait venir la larme à l'oeil quelque fois.

Lien : http://miss2red.skynetblogs...
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   07 août 2013
Un des cars bruyants qui promenaient les touristes dans le Kerry négocia le pont en dos d'âne dans un grand grincement de boîte de vitesses, laissant derrière lui une forte odeur de diesel.
Mary-Kate Donlan tira la porte de sa pharmacie et la ferma à clef. Si l'un ou l'autre des habitants de Redlion voulait du rouge à lèvres ou un remède contre la grippe pendant l'heure du déjeuner, il devrait s'en passer. Depuis qu'Otis, son assistant, était parti en vacances quelques semaines plus tôt, les déjeuners de Mary-Kate s'étaient résumés à un sandwich avalé à la va-vite entre deux clients. Aujourd'hui, elle en avait assez ! Elle avait rendez-vous avec sa nièce, Delphine, et elles prendraient le temps de déjeuner tranquillement en bavardant.
Mary-Kate serra son manteau contre elle et se diri­gea d'un pas vif vers le Widow Maguire, un pub plein de charme aux murs de pierre et aux fenêtres ornées de jardinières fleuries. Des soirées musicales s'y dérou­laient deux fois par semaine. Quant à la nourriture, il n'y avait pas mieux sur plusieurs kilomètres à la ronde. Mince et d'âge moyen, Mary-Kate avait des cheveux lisses coupés au carré et ne maquillait pas du tout son visage intelligent et observateur. Elle traversa la grand-rue en courant, passa rapidement devant la vitrine de «Lucille, mode pour toutes les occasions», n'y jetant qu'un bref coup d'oeil. Les modèles exposés étaient toujours un peu excentriques. Cette semaine-là, il s'agissait de vêtements en jersey aux couleurs de pierres précieuses et à l'aspect un peu rustique. Il y avait aussi une superbe tenue de croisière, sans doute parfaite pour le sud de la France, mais un peu légère pour le Kerry en octobre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
sld09sld09   20 novembre 2017
Un des cars bruyants qui promenaient les touristes dans le Kerry négocia le pont en dos d'âne dans un grand grincement de boîte de vitesses, laissant derrière lui une forte odeur de diesel.Mary-Kate Donlan tira la porte de sa pharmacie et la ferma à clef. Si l'un ou l'autre des habitants de Redlion voulait du rouge à lèvres ou un remède contre la grippe pendant l'heure du déjeuner, il devrait s'en passer. Depuis qu'Otis, son assistant, était parti en vacances quelques semaines plus tôt, les déjeuners de Mary-Kate s'étaient résumés à un sandwich avalé à la va-vite entre deux clients. Aujourd'hui, elle en avait assez ! Elle avait rendez-vous avec sa nièce, Delphine, et elles prendraient le temps de déjeuner tranquillement en bavardant.Mary-Kate serra son manteau contre elle et se diri­gea d'un pas vif vers le Widow Maguire, un pub plein de charme aux murs de pierre et aux fenêtres ornées de jardinières fleuries. Des soirées musicales s'y dérou­laient deux fois par semaine. Quant à la nourriture, il n'y avait pas mieux sur plusieurs kilomètres à la ronde. Mince et d'âge moyen, Mary-Kate avait des cheveux lisses coupés au carré et ne maquillait pas du tout son visage intelligent et observateur. Elle traversa la grand-rue en courant, passa rapidement devant la vitrine de «Lucille, mode pour toutes les occasions», n'y jetant qu'un bref coup d’œil. Les modèles exposés étaient toujours un peu excentriques. Cette semaine-là, il s'agissait de vêtements en jersey aux couleurs de pierres précieuses et à l'aspect un peu rustique. Il y avait aussi une superbe tenue de croisière, sans doute parfaite pour le sud de la France, mais un peu légère pour le Kerry en octobre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Annabelle31Annabelle31   20 mai 2015
Ses nouvelles amies étaient très différentes. Mary-Kate, au franc-parler, avait quarante-quatre ans et, sous son allure conservatrice, cachait une personnalité originale. Elle pouvait passer pour une femme pondérée, avec ses lunettes démodées et ses manières un peu pincées, mais elle avait un esprit d'une ironie désabusée et d'une grande lucidité. Virginia devinait un fond de tristesse en elle, quelque chose qui expliquait sans doute leur sympathie réciproque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cali4cali4   28 septembre 2014
la plus part des gens croient ne pas avoir d'autre choix que de suivre le chemin qui parait tout tracé pour eux. Quelques-uns comprennent qu'ils peuvent transformer leur vie et cherchent à l'améliorer.
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31Annabelle31   20 mai 2015
La guerre froide dura toute la semaine. Le matin, Matt partait avant que Hope ait fini de préparer les enfants. Le soir, il se conduisait avec une politesse froide envers elle.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Cathy Kelly (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cathy Kelly
Cathy Kelly introduces It Started With Paris
autres livres classés : littérature irlandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Quiz de la Saint-Patrick

Qui est Saint-Patrick?

Le saint patron de l’Irlande
Le saint-patron des brasseurs

8 questions
171 lecteurs ont répondu
Thèmes : fêtes , irlandais , irlande , bière , barCréer un quiz sur ce livre