AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Louis Fabulet (Traducteur)Robert d' Humières (Traducteur)
ISBN : 2070425525
Éditeur : Gallimard (02/10/2002)

Note moyenne : 3.16/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Pour avoir profané Hanuman, le Dieu-Singe, avec la cendre de sa cigarette, un colon anglais est frappé par un étrange sortilège qui le transforme en une bête hurlante. Seul un lépreux semble savoir comment le guérir...
Bisesa, une jeune veuve indienne, donne à son amant anglais une preuve d'amour tout orientale.
Jakin et Lew, deux enfants de troupe aussi drôles qu'héroïques, sonnent la charge au milieu de la débâcle générale et assurent ainsi une vic... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Perdre-son-temps
  12 mars 2011
Kipling, intimidant comme un classique.
Ce qui me retiens en générale de me plonger dans la lecture de ces fameux "classiques" c'est l'idée que tant d'autres l'on déjà fait avant moi, pour ne pas dire "à ma place". Celui là, on en est quitte avant d'avant d'avoir commencé me chuchote mon double paresseux. N'y a t'il pas des auteurs d'aujourd'hui plus "urgent" à lire ?
Voilà pourquoi souvent j'attaque ces auteurs par le petit bout de la nouvelle.
Une fois encore, erreur : ce petit recueil, d'une écriture en effet classique, m'aura pourtant montré combien Kipling peut faire sentir, donner à voir, et immerger dans l'aventure. Quel conteur !
Lisez la perle de ce recueil : la nouvelle "Les Tambours du Fore And Aft". Au delà d'une relative apologie de l'héroïsme colonial, c'est un "objet" littéraire magnifiquement ouvragé et ciselé comme le manche du poignard d'un brigand de l'Hindu Kush.
Commenter  J’apprécie          20
iarsenea
  12 mai 2018
Je ne suis plus certaine de la façon dont ce recueil de nouvelles est arrivé sur les tablettes de ma bibliothèque. Je crois qu'il s'agissait d'une lecture obligatoire pour mon frère au cégep, et que comme il ne voulait pas le garder, il me l'a donné. Toujours est-il qu'un livre, ça se doit d'être lu. J'avais envie d'une courte lecture, que j'espérais sans cassage de tête.
Pour la longueur, j'ai été servie, pour le peu de complexité, je me suis complètement trompée.
C'est ma première expérience de Kipling, n'ayant pas lu le livre de la jungle. Je n'avais donc absolument aucune attente, sinon celle annoncée par la quatrième de couverture de mon exemplaire : «un conteur de grand talent».
Si j'ai effectivement beaucoup aimé le style de la plume de Kipling, je dois avouer qu'il m'a complètement perdue à plus d'une reprise. Pour la première fois depuis longtemps, je me suis retrouvée dans la position de l'élève qui a une évaluation en compréhension de lecture avec un texte dont il n'a absolument pas les connaissances de base.
D'abord, je ne connais absolument rien de l'Inde du début du vingtième siècle, sinon le fait que c'était une colonie anglaise. Ensuite, ce qui est encore plus vrai dans la troisième nouvelle, je ne connais rien aux tactiques militaires, encore moins à celles des colons anglais de 1900. Finalement, la traduction est faite dans une français très européen. le langage plutôt familier des personnages m'a donc laissée perplexe à plus d'une reprise.
Les deux premières nouvelles sont tout de même accessibles. J'ai bien aimé la première, qui rappelle un peu les nouvelles fantastiques De Maupassant. de la deuxième, j'ai beaucoup aimé la longueur (très courte). Mais la troisième m'a été beaucoup plus pénible, et comme mon expérience s'est conclue avec cette nouvelle, mon ressenti final n'est pas très positif.
Au moins, je ne peux pas parler de déception, car je n'avais aucune attente particulière...
Lien : http://lecturesdisabelle.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bruno_Cm
  17 juin 2018
Je ne me souviendrai pas longtemps des deux premières nouvelles, sans réel éclat.
La troisième et dernière par contre est nettement plus construite, il y a du jeu dans l'écriture, une narration bien tissée, un forme de suspense... Une nouvelle où, effectivement, on peut considérer Kipling comme un Grand.
Commenter  J’apprécie          20
aureliestrega
  05 mai 2017
Je n'ai pas adoré les trois nouvelles mais c'est intéressant. La dernière nouvelle est très militaire et s'étend sur des descriptions de régiment. La deuxième raconte une histoire d'amour très tragique qui se fini sur d'horribles mutilations. La première nouvelle est la plus fantastique et narre comment un homme qui a souillé un temple en Inde est maudit par un lépreux et se transforme peu à peu en bête.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   05 avril 2015
L’homme doit toujours, quoi qu’il arrive, frayer avec son pareil et s’en tenir à ceux de sa race. Que le blanc aille avec le blanc, le noir avec le noir. Alors les malheurs qui peuvent survenir seront du moins dans le cours naturel des choses. Ils n’auront rien de soudain, d’étrange, ni d’inattendu.

Ceci est l’histoire d’un homme qui franchit volontairement les bornes protectrices de la société décente et reconnue, et qui paya cher son imprudence.

D’abord il en savait trop long, ensuite il y vit trop clair ; il prit un intérêt trop vif à l’étude de la vie indigène ; mais, croyez-moi, il ne recommencera plus.

Profondément enfouie au cœur de la cité, derrière le bustee de Jitha Megji, se cache l’impasse d’Amir Nath, fermée par une muraille nue, que perce une seule fenêtre à grillage. Des deux côtés de ce cul-de-sac, à l’entrée duquel se trouve une grande étable, les murs n’ont aucune ouverture. Ni Suchet Singh, ni Gaur Chand n’approuvent que les femmes de leur maison jettent un regard sur le monde extérieur. Si Durga Charan avait été du même avis, il serait plus heureux, et la petite Bisesa pourrait encore pétrir son pain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SZRAMOWOSZRAMOWO   05 avril 2015
« Avant que nous puissions l’arrêter, Fleete s’était élancé sur les marches, avait allongé à deux prêtres une claque amicale dans le dos, et écrasait gravement la cendre du bout de son cigare au front de l’idole en pierre rouge. Strickland essaya de l’entrainer au-dehors, mais lui s’assit et dit solennellement :
— Vous voyez ça? C’est marque de la B-bête ! …
Strickland, qui savait ce qu’il en coûte de polluer les dieux, déclara qu’il pourrait bien se passer tout à l’heure des choses… »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
iarseneaiarsenea   12 mai 2018
Dans quelque trente ans d'ici, quand nous aurons réussi à éduquer à demi tout ce qui porte culotte, notre armée sera une machine admirablement peu sûre. Elle en saura trop et en fera trop peu.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Rudyard Kipling (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rudyard Kipling
Bande annonce du film Mowgli : La Légende de la jungle (2018), nouvelle adaptation cinématographique du Livre de la Jungle de Rudyard Kipling
autres livres classés : guerres colonialesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le livre de la Jungle

Comment le garçon se fait-il appeler?

Pierrot
Mowgli
Morane
Mowe
Denis

4 questions
47 lecteurs ont répondu
Thème : Le livre de la jungle de Rudyard KiplingCréer un quiz sur ce livre