AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757838598
Éditeur : Points (02/01/2014)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 26 notes)
Résumé :

La police berlinoise reçoit une dépêche transmise par le FBI : Abraham Goldstein, un tueur à gages new-yorkais, est en route pour la capitale allemande. Vient-il y honorer un contrat ?

Sa surveillance rapprochée incombe au commissaire Rath. Parallèlement, un cambriolage spectaculaire a lieu au KDW --l’imposant grand magasin, culte berlinois de la consommation--, et par-dessus le marché la guerre des gangs semble reprendre de la vigueur, des r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
yv1
  12 août 2013
J'avais aimé Gereon Rath dans le poisson mouillé. Je l'avais aimé également dans La mort muette. L'ai-je aimé dans Goldstein ? Ah, quel suspense ! Arrête Yv, tu fais languir tes nombreux lecteurs.
Gereon a quelque peu changé. Son histoire d'amour entamée dans le premier tome avec Charlotte Ritter, jeune femme engagée qui milite pour le droit des femmes à exercer le travail qu'elles veulent, continue, a des hauts et des bas, mais tient la route et est même son moyen de se ressourcer. Même si dans cet opus, Charly -le diminutif dont use Gereon- tente de s'occuper d'Alex, la jeune cambrioleuse rétive à la moindre aide. Charly est juge stagiaire et prend de plus en plus de place et dans la vie de Gereon et dans les romans de V. Kutscher. L'auteur ne se contente pas de raconter l'enquête de son flic "héros" mais parle de tous ses collègues, personnages secondaires, certes, mais très présents. On assiste à la vie quotidienne du commissariat, de la police de Berlin, tant les flics en civil que ceux en uniformes qui se coltinent la rue au quotidien. Et les rues de Berlin en 1931 ne sont pas joyeuses. Les communistes manifestent, revendiquent. Les nazis également, ils commencent à montrer leurs vrais visages : la haine de l'autre, du juif en particulier, de l'étranger, de la différence. Lorsque ces deux groupes se rencontrent, les heurts sont très violents. C'est dans cette ambiance malsaine et cette situation prête à l'explosion que V. Kutscher nous entraîne. Cette fois-ci, il s'intéresse à la communauté juive de Berlin qui sent ou ne sent pas d'ailleurs le mauvais tournant de la société allemande : Hitler n'est pas encore ressenti comme un homme fort.
Comme dans les tomes précédents (on peut lire les enquêtes séparément), l'auteur fait la part belle au contexte historique, économique, politique. C'est un roman très fouillé tant de ces points de vue que de la partie romancée, policière : beaucoup de personnages, beaucoup de plus ou moins grandes enquêtes qui bien sûr convergeront vers une résolution finale ; tout est maîtrisé, et moi qui me perds aisément lorsque les situations ou les personnages abondent, j'ai toujours eu pied. Bon, pour faire un tantinet la fine bouche, je dois avouer que j'ai trouvé quelques longueurs, notamment dans la première partie, celle qui concerne la filature d'Abe Goldstein et dans les descriptions des trajets des uns ou des autres. Quelle importance de savoir que tel ou tel se rend dans la Fransozichestrasse ou sur la Rudolf-Wild-Platz ? Des 620 pages, on pourrait en ôter quelques unes pour alléger et le poids du livre et le temps passé à le lire, même si l'on voudrait rester encore un peu avec Gereon et Charly. Mais c'est somme toute assez secondaire, puisqu'on peut sauter quelques rues et certains passages moins marquants.
Je pourrais user encore beaucoup de votre temps à vous dire pourquoi j'aime cette série, pourquoi vous devez la lire, si possible en débutant par le premier, mais le mieux c'est, d'une part que vous (re)lisiez -les parenthèses sont juste là pour ceux d'entre vous qui ne sont pas assidus à mes articles, mais y en a-t-il ?) mes billets concernant les deux premiers volumes, d'autre part que sous sachiez qu'un quatrième tome se passant logiquement en 1932 est paru en Allemagne en 2012 (mes piètres performances collégiennes et lycéennes en cette matière ne permettent point d'accéder à la version originale, dommage !) et que je suis d'ores et déjà très intéressé
Lien : http://lyvres.over-blog.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
Patmarob
  09 février 2018

« Goldstein » de Volker Kutscher est le troisième volume où se déploient les investigations du commissaire de police Gereon Rath. le contexte historique constitue le fondement de l'enquête : à Berlin, en 1931, s'affrontent des bandes de malfrats , la rue est aux mains des communistes et des nazis, les SA menacent et persécutent la communauté juive, la propagande nazie corrompt la police tandis que la crise financière éclate. La ville est le principal acteur du roman, la topographie des lieux est présentée avec précision. Les noms des quartiers, rues, stations de métro... sont nombreux. Un plan de la ville serait le bienvenu. Plusieurs histoires se juxtaposent qui, au fil du roman, aboutissent à la résolution de l'enquête. Tandis que le commissaire est chargé de surveiller un gangster new yorkais, une jeune cambrioleuse veut venger son complice précipité dans la mort par un policier. La guerre des bandes rivales est manipulée par des policiers décidés à faire justice eux-mêmes. La vie amoureuse de Gereon Rath complique l'enquête, sa maîtresse est entrée dans un service de police « concurrent » et décide de mener ses propres démarches. le rythme du roman est bien mené. Cependant, la première partie apparaît plus alerte. La multiplication des personnages, des lieux et les ramifications de l'enquête alourdissent dans la deuxième partie un volume fort de 624 pages. La résolution de l'intrigue se révèle inégalement crédible, et l'échange final entre Goldstein et le commissaire apparaît décalé. Au final, « Goldstein » est un roman intéressant, un peu long. Il est vrai que le contexte de l'époque, repris dans de nombreuses oeuvres, films… est propice à l' imagination et à la création.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Rodin_Marcel
  15 juillet 2015
Kutscher Volker - "Goldstein" - Seuil, 2013 (ISBN 978-2021059687) - traduit de l’original allemand édité en 2010

L’auteur met de nouveau en scène le commissaire Gereon Rath, dans le Berlin des années 1930, juste avant la prise de pouvoir par les nazis. Il imbrique plusieurs intrigues l’une dans l’autre : la présence à Berlin d’un gangster états-unisien d’origine judéo-allemande dénommé Goldstein, la vie d’une jeune voleuse à la tire, un groupe clandestin de policiers souhaitant faire justice eux-mêmes, la rivalité des bandes mafieuses berlinoises, le tout sur fond de montée des hitlériens, tout spécialement des SA, sans oublier bien évidemment la vie privée de l’enquêteur et de sa chérie.
Cela fait un peu beaucoup : si l’auteur maîtrise parfaitement ses personnages, le lecteur s’y perd quelque peu (et encore, j’ai pour ma part l’habitude des noms allemands, je me demande comment un pur francophone peut s’y retrouver). C’est bien un roman allemand, sérieux, documenté, long, complet… plutôt lourd à digérer.
NB : du même auteur, j’avais lu «der nasse Fisch / le poisson mouillé» (voir recension).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
Lalivrophile
  29 décembre 2014
Encore une fois, Volker Kutscher a su me captiver. Il ne se contente pas de mettre en place une énigme que nous suivons: il raconte la vie d'une ville, d'un commissariat, et montre avec finesse que rien n'est manichéen.
Le nazisme commence à gagner en puissance. L'auteur montre cela par des scènes, des faits... le contexte historique est, tout comme dans les deux tomes précédents, très bien dépeint. Il a son importance, car il commence à modifier certaines choses, et nous savons qu'il laissera son empreinte dans le temps.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Viggo75Viggo75   20 mars 2015
Si comme moi vous êtes un fan de la "Trologie Berlinoise" de Philip Kerr vous aimerez les livres de Volker Kutscher.
Le style est bien sur différent mais on retrouve l'ambiance de l'Allemagne des années 30 et le personnage central (Gereon Rath) est tout aussi interessant que le légendaire Bernie Gunther.

La mauvaise nouvelle c'est que les éditions du Seuil ont décidé d'arreter de publier Volker Kutscher (allez comprendre pourquoi).
Il faut esperer qu'un autre éditeur prendra très vite le relais pour nous proposer les ouvrages suivants de la série (2 en attente de traduction pour le moment)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
yv1yv1   12 août 2013
Une odeur de bois, de colle et de peinture fraîche parvenait à ses narines. Seule dans l'obscurité et le silence, elle n'entendait rien d'autre que sa propre respiration et le léger tic-tac de sa montre dans la poche de son manteau. L'homme avait dû partir, mais elle attendit encore un peu et s'étira pour faire circuler le sang dans ses membres. Un mince filet de lumière se glissait par l'entrebâillement de l'armoire. Elle sortit sa montre. Vingt et une heures passées de quelques minutes. Au sixième étage, le gardien de nuit devait terminer sa ronde. (p.13)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
doublepagedoublepage   01 mai 2019
Le savoir, c'est le pouvoir. La vieille devise de son père. Grâce à elle, Engelbert Rath était devenu directeur de la police judiciaire de Cologne.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Volker Kutscher (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Volker Kutscher
Babylon Berlin - Trailer Staffel 1 German Deutsch (2017)
autres livres classés : berlinVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
256 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre