AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Séverine Lambour (Autre)Benoît Springer (Autre)
EAN : 9782413024927
72 pages
Delcourt (09/06/2021)
4.33/5   20 notes
Résumé :
Claude Gueux, honnête ouvrier, est arrêté pour de petits larcins destinés à faire vivre les siens. Enfermé à la prison de Clairvaux, celui-ci gagne le respect des autres prisonniers et se lie particulièrement d'amitié avec l'un d'entre eux, Albin. Mais décidé à les briser, le directeur du pénitencier va les séparer... et mener au drame.

Un grand texte adapté avec respect et superbe par les auteurs.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
LydiaB
  04 janvier 2022
Claude Gueux est un brave homme mais son maigre salaire d'ouvrier ne lui permet pas de subvenir aux besoins de sa famille. Lorsque sa fille tombe malade et lui réclame à manger, son coeur l'emporte sur la raison. Il vole un pain pour sa femme et sa fille et deux bouts de bois pour réchauffer le modeste appartement. Il est attrapé et emprisonné à la prison de Clairvaux. le directeur, Delacelle, semble le prendre sous son aile mais il n'en est rien. Lorsqu'un autre prisonnier, Albin, se lie d'amitié avec Claude et lui donne la moitié de sa ration chaque jour, Delacelle les sépare. Il ne sait pas ce qui l'attend…
Victor Hugo, dans son court roman, avait mis en scène ce personnage afin de faire réagir contre une société qui détenait des prisonniers dans des conditions effroyables, qui prônait la peine de mort… ce qu'il avait déjà écrit dans le dernier jour d'un condamné. Séverine Lambour et Benoît Springer retranscrivent à la perfection, dans cet album, l'atmosphère voulue par Hugo. Il y a, au final, peu de paroles mais les dessins, les couleurs retranscrivent bien l'histoire. On ressort de cette lecture avec un sentiment de révolte, de la tristesse et de la compassion. C'est vraiment un très bel album et une adaptation littéraire très réussie.
Lien : https://promenadesculturelle..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
thisou08
  10 septembre 2022
Scénario : Séverine Lambour
Dessin : Benoît Springer
Couleur : Séverine Lambour & Bennoît Springer
Je n'ai pas lu le roman de Victor Hugo dont est tiré cette BD, ce qui ne m'a pas empêchée de l'apprécier.
La pauvreté, la misère, la faim, Claude Gueux, le bien-nommé les a connues pour lui et sa famille. Pour un seul vol de pain et de bois, le voilà en prison. Quelle injustice !
Le dessin, très sombre, très sobre colle parfaitement au propos.
Une réussite.
Commenter  J’apprécie          310
Erik_
  18 octobre 2021
Je ne connaissais pas l'oeuvre originale de Victor Hugo qui est l'un des plus importants écrivains de la langue française. le support BD m'a permis de réparer cette lacune. Il est vrai que je ne suis pas un lecteur de roman et d'oeuvres littéraires mais j'adore la BD dont le format me convient parfaitement.
A l'origine, Claude Gueux est un fait divers que Victor Hugo a adapté dans une courte nouvelle pour dénoncer les conditions de détention au XIXᵉ siècle, la disproportion des délits et des peines. le vol d'un pain pour sauver votre fillette de la famine pouvait mener droit en prison sans aucune considération des circonstances particulières. On doit protéger le bien du bourgeois. C'est encore vrai de nos jours.
Je me souvenais que dans une autre de ses nouvelles, le même Victor Hugo dénonçait la peine de mort avec plus d'un siècle d'avance sur Robert Badinter qui a finalement réussi à faire triompher cette idée remise en cause actuellement par certains intellectuels chroniqueurs surfant sur la vague du populisme.
Je dois bien avouer que j'aime beaucoup les valeurs véhiculées par Victor Hugo, ce génial dramaturge et poète du XIXème siècle. Il pose les bonnes questions à savoir comme une société peut amener un individu à commettre des crimes. Bien entendu, il ne faudra pas excuser tous les actes mal intentionnés mais s'interroger sur ce qui amène à la violence.
Dans une société où l'on privilégie les victimes, le directeur de prison recevrait un hommage national ainsi que des louanges de la part de chaque gardien pénitencier. Or, on découvre un être vil et malfaisant qui fait régner l'injustice pour conserver son pouvoir et autorité.
Alors, oui c'est court mais c'est démonstratif comme jamais. Il ne suffit pas d'un long roman mais de choses simples qui peuvent mener à une réflexion. L'efficacité sera de mise dans cette BD qui nous offre le meilleur de l'oeuvre originel. Evidemment, cela demeure d'actualité dans un monde où on peut revenir en arrière à tout moment comme un cycle dans l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
ya2meufs_qui_lisentetvoyagent
  06 juillet 2021
En 1830, Claude Gueux, un menuisier en mal de client n'arrive plus à nourrir sa famille. Devant la détresse de sa fille qui crie famine et crève de froid, il vole une miche de pain et deux morceaux de bois. Quand la maréchaussée se présente chez lui, il n'oppose aucune résistance et est enfermé au bagne. le directeur le prend aussitôt en grippe et va jusqu'à le séparer d'un codétenu avec lequel il s'était lié d'amitié. Epuisé par les corvées, les mauvaises conditions de vie, avec à peine de quoi ne pas mourir de faim, Claude Gueux se rebelle et finit par tuer le directeur. Il finira guillotiné... Adapté d'un roman de Victor Hugo, ce réquisitoire contre la prison et contre la peine de mort, est un récit dur et sans concession mais porté par les dessins magnifiques de Benoit Springer, des couleurs entre gris clair et gris foncé, des cadrages intelligents et des visages pleins d'humanité et de détresse. Un album magnifique à lire absolument.
Commenter  J’apprécie          70
Bill
  19 février 2022
Pendant l'hiver 1831, Claude Gueux, ouvrier menuisier à PAris n'a plus assez de commandes et, pour nourrir sa femme et son enfant, vole un jour un pain à l'étalage d'un boulanger.
Pour ce vol de 1francs 50, il sera emprisonné.
Force de la nature, il dépérit en prisons, faute de rations suffisantes. Il se prend d'amitié avec un autre prisonnier, Albin, qui bien plus fluet, lui cède suffisamment de sa ration de pain. Ainsi Claude survit ...
Jusqu'à ce que le directeur sépare les deux hommes. 
Sans raison.
Juste parce qu'il en avait le pouvoir ...
Un roman graphique aux tons sombres qui met superbement en images le texte où Victor Hugo s'éleva contre la peine de mort, contre une justice qui brise les faibles, contre une société qui ne permet pas de manger à sa faim.
Une belle découverte ! 
Lien : http://les-lectures-de-bill-..
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (5)
BoDoi   06 août 2021
Séverine Lambour et Benoît Springer adaptent le classique texte de Victor Hugo, fiction âpre et puissante imaginée comme un plaidoyer contre la peine de mort. Ils se concentrent sur les mains et le regard de Claude, pauvre bougre plein d’humanité, acceptant sa peine pour avoir volé, mais pointant l’absurdité et la violence des conditions de détention. Qui rabaissent l’homme au rang d’objet.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   29 juin 2021
Un grand texte adapté avec respect et superbe par les auteurs.
Lire la critique sur le site : BDGest
LigneClaire   25 juin 2021
En adaptant ce roman en BD, on le découvre et on mesure toute la force narrative si besoin était de Hugo dans un huis-clos impitoyable parfaitement retranscrit par Séverine Lambour au scénario et dessiné d’un trait fort réaliste par Benoît Springer.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
BDGest   21 juin 2021
Une excellente mise en images de l'œuvre engagée d'un humaniste, pas la plus connue certes, mais elle mérite amplement le détour au vu de cette lecture passionnante et parfaitement illustrée.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   18 juin 2021
Il en résulte un album très carré, qui nous fait passer un bon moment, mais qui aurait pu être plus…
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
thisou08thisou08   10 septembre 2022
Cette tête de l'homme du peuple, cultivez-la, défrichez-la, arrosez-la, fécondez-la, éclairez-la, moralisez-la, utilisez-la : vous n'aurez pas besoin de la couper.
Victor Hugo
Commenter  J’apprécie          150
Erik_Erik_   18 octobre 2021
Cerveau bien fait, sans nul doute, mais le sort le met dans une société si mal faite qu'il finit par voler ; la société le met dans une prison si mal faite qu'il finit par tuer. Qui est réellement coupable ? Est-ce lui ? Est-ce nous ?
Commenter  J’apprécie          60

Lire un extrait
autres livres classés : adaptation littéraireVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4543 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre