AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782729616762
272 pages
Éditeur : Interéditions (24/01/2018)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Le sexisme au travail existe toujours. Seulement il se voit souvent moins tellement il est intériorisé, même par les femmes. Ce guide pratique aide les femmes à ne plus être victime d'attitudes discriminantes et à oser s'imposer professionnellement. Chaleureux et engageant, il invite chacun, homme et femme, à se débarrasser de ces réflexes obsolètes pernicieux. Proposant des tests d’auto-diagnostic et enrichi de nombreux témoignages, il donne aux femmes outils et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Gwenaweb
  07 mars 2018
Libérez-vous des réflexes sexistes au travail est un livre qui m'a attirée dans la liste des livres masse critique parce que je m'intéresse au sexisme dans la société moderne, normalement puni comme le racisme. L'aspect "au travail" ne m'intéressait pas plus que ça, et c'est tant mieux parce qu'au final, la partie boulot du livre n'est pas prédominante (ou alors je me suis auto-conditionnée à ne lire attentivement que les parties générales sans me concentrer sur les parties "vie en entreprise").
Malgré beaucoup de coquilles et fautes d'orthographe, il est très intéressant, ce bouquin. La première partie est concentrée sur le côté pratique, jonché de tests pour débusquer vos fausses croyances (du genre : "si on fait comme ça depuis toujours, c'est qu'il y a une bonne raison), ou encore constater que vous avez des réflexes sexistes ("les femmes sont moins à des postes de direction car elles sont plus faibles physiquement que l'homme"). Ces tests sont étayés par des contextes, des citations d'études vérifiables qui mettent les résultats en exergue, comme l'expérience de Stanford par exemple, où les élèves de l'expérience se sont transformés ou en bourreaux ou en victimes sans protester, indépendamment de leur genre. Voilà ce que j'ai aimé dans ce livre, le fait qu'il ne soit pas entièrement ciblé sur les femmes.
Les tests sont biens à lire mais parfois difficiles à interpréter. Dans mon cas, j'ai eu un résultat nul à l'un des tests et les résultats étaient basés sur le nombre de positif : "au dessus de 2 oui, voilà l'interprétation…". En ayant eu aucun oui, difficile, n'est-ce pas ?
La deuxième partie est plus active dans le sens où elle donne des tuyaux concrets pour se guérir du sexisme. Faire prendre conscience aux lectrices qu'elles devraient soutenir leur consoeurs qui tentent de se rebeller face aux hommes qui pensent que les femmes ne sont des femmes que quand elles sont mères et qu'elles s'occupent de leur(s) enfant(s) le soir en rentrant du boulot alors que lui a bien le droit de se détende, non ?
L'homme reste celui qui gagne le plus, statistiquement, et qui en fait le moins à la maison. L'homme passe son nom de famille (même si ça tend à changer). La grammaire française est également très sexiste et les petites filles sont matraquées à coup de "le masculin l'emporte que le féminin".
Vous saviez que la fête des mères a été créé pour inciter les femmes à enfanter pour repeupler le pays après la seconde guerre ? Une femme n'est pas encore tout à fait libre de ne pas avoir d'enfant, dans notre société. Et le pire, c'est que ce sont souvent les femmes qui s'englue dans ce genre de réflexion, comme le précise le livre.
Le livre démontre que les comités de direction qui comporte plus de femmes rapportent plus d'argent. Je m'interroge, est-ce que ce n'est pas justement à cause du sexisme que les femmes travaillent plus dur que les hommes et ont donc de meilleurs résultats ?
Autre remarque : s'il vous plait… cessez de complimenter les femmes sur le physique. On dit à un homme qu'il est charismatique ou intelligent. A une femme, on lui dit qu'elle est belle perchée précairement sur ses talons…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Prudence
  25 mars 2018
Excellent livre que je suis ravie d'avoir lu, je vais même relire certains chapitres pour le plaisir.
Il y a plusieurs tests pour faire le point sur soi, ses perceptions, ses croyances. Des informations factuelles, des statistiques, des études, des concepts, des exemples, de très nombreux témoignages et des points de synthèse.
La forme est dynamique, très facile à lire, passionnante, il y a un bon dosage théorie-pratique, concept-illustration.
C'est vraiment un livre à lire et à faire lire.
Le seul petit bémol que je lui trouverai c'est qu'il est spécifiquement adressé aux femmes: c'est une très belle mise en oeuvre d'empouvoirement, mais nous gagnerions tous si les hommes aussi se libéraient des réflexes sexistes, pas que les femmes!
Commenter  J’apprécie          132
Gudulle
  02 avril 2018
Une réflexion pertinente sur des réflexes archaïques qui sommeillent en nous, malgré nous, alimentés par des phénomènes culturels et sociétals.
La lecture est fluide avec des témoignages et des exercices qui permettent de faire un point sur ces stéréotypes du genre qui nous enferment.
Une belle remise en question sur des fonctionnements inconscients qui produisent malgré tout leurs effets nocifs.
Une lecture bien utile et intelligente.
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
PrudencePrudence   24 mars 2018
Femme, cadre supérieur
"J'ai une amie qui me recadre souvent. Elle m'a dit: "ne le prend pas mal mais tu es plutôt masculine dans le fond." C'est une ineptie de qualifier de "masculin" des comportements volontaires et courageux. Quand une femme se sert de son cerveau, on la qualifie de "masculine": c'est un dressage débilitant et permanent perpétué aussi par les femmes. Quand je lui montre un sac-à-main qui me plaît, elle s'exclame: "Ha! Tu es très "fille" finalement!" Et cela a l'air de la rassurer. A chaque fois que j'ai un comportement stéréotypé "fille", j'ai une remarque de confirmation de ma féminité, un peu comme un "bon point" ou estampille: "vraie fille qualité traditionnelle".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
GudulleGudulle   02 avril 2018
Si les femmes n'ont généralement pas le même rapport à la puissance, au pouvoir et à l'ambition que les hommes, c'est parce qu'ils ne sont pas pour elles, qu'il serait contre nature de les obtenir et que si jamais elles y parvenaient, elles seraient alors en imposture. Le syndrome d'imposture arrive fréquemment dans les phases d'évolution et se manifeste par la crainte de ne pas être à la hauteur.
Commenter  J’apprécie          60
PrudencePrudence   25 mars 2018
Quelles que soient les religions, elles se sont montrées toutes hostiles à l'émancipation des femmes et apparaissent encore comme des vecteurs de leur infériorisation et de leur soumission aux autorités masculines.
Commenter  J’apprécie          112
PrudencePrudence   25 mars 2018
Il n'est pas nécessaire de croire au pouvoir du remède pour guérir... Plus fort: "le lobépac". Le terme "lobépac" est l'anagramme du terme placebo. Il est vendu et prescrit en tant que placebo, c'est-à-dire que le patient est informé qu'il n'y a pas de principe actif dans le produit, sous forme rouge pour un effet tonique et bleu pour un effet calmant. Et il fonctionne! Étonnant, non?
Commenter  J’apprécie          30
GwenawebGwenaweb   06 mars 2018
Si votre estime de soi est trop faible, la confiance en vos capacités pour faire face à la nouveauté, à la complexité, aux situations et relations à fort enjeux est limitée. Vous percevez vos échecs comme la preuve de votre incompétence, vos erreurs comme des démonstrations de votre manque de discernement, d'habilité, de savoir-faire, de compétence, de bon sens. Vous avez probablement tendance à vous fustiger et à ruminer. Vous ressentez un besoin éperdu de reconnaissance et avez tendance à penser que tout le monde a le même besoin. Vous faites preuve d'une hyper sensibilité à la critique et souvent d'une attitude de retrait et d'évitement. La crainte du jugement social contraint votre posture et beaucoup de vos choix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : sexismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
336 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre