AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1031202978
Éditeur : Editions Ateliers Henry Dougier (04/05/2017)

Note moyenne : 4.28/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Nous sommes en février 1941 et Kurt Gerstein s'interroge sur la mort d'un membre de sa famille interné depuis des années. Pour trouver des réponses, il décide de s'engager dans la SS. Pris dans les mailles du filet, il tente de dénoncer les actes dont il est lui-même acteur : un drame qu'il vit au quotidien.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
lolols28
  27 janvier 2020
J'avais adoré le film Amen, ce livre permet d'approfondir le sujet. L'auteur a su mettre a la suite différents témoignages, il se remet en question, s'interroge , c'est original et recherché. Très intéressant a lire .
Commenter  J’apprécie          341
indira95
  02 juin 2017
Froid et implacable roman, ou devrais-je dire biographie, docu-roman, récit personnel, essai historique, hagiographique, pamphlet, quoi, tout cela à la fois ?! C'est fort probable amis lecteurs.
Vous pouvez le croire à cette histoire : un officier SS, responsable de l'approvisionnement en zyklon B de toute l'industrie de la mort nazie, ce serviteur zélé du régime, chimiste reconnu et réputé, cadre loyal et père de famille, serait en réalité un infiltré, un farouche opposant politique ? Kurt Gerstein, un bon chrétien à la foi intense, serait volontairement entré dans les SS pour faire la lumière sur les horreurs commises par les Nazis sur les plus faibles, les handicapés en 1e lieu puis sur le peuple juif par la suite. Dingue comme histoire et pourtant, récit foutrement véridique, « d'après une histoire vraie » comme on dit.
Alain le Ninèze s'empare d'un des mystères que renferme cette sombre période et nous livre sa vision de ce personnage, ambigu à l'extrême, dont on ne sait encore à l'heure actuelle s'il fut sincère et profondément révolté par la barbarie nazie, déterminé à dénoncer ces atrocités au monde entier ou un affabulateur, un illuminé sans doute convaincu de sa mission biblique, néanmoins artisan grotesque d'un génocide honteux.
A travers un travail minutieux d'enquêtes, des comptes-rendus sinistres aux témoignages des pires ordures du régime, de ceux des témoins et proches de Kurt Gerstein, en passant par les thèses sur sa personne ou encore des rapports rédigés par la main même de notre officier SS qui tentera de se justifier jusqu'au bord du gouffre, Alain le Ninèze retranscrit de manière lapidaire, concise et effroyablement précise, cette ambiguïté fascinante, il n'y a pas d'autres mots. Gerstein fut-il un monstre ou une victime collatérale d'un destin hors contrôle ?
L'énigme Gerstein m'a fait froid dans le dos et vous choquera, forcément. Rien ne nous sera épargné de toute la barbarie nazie, rien. Pires encore les passages d'un horrible cynisme pendant lesquels les plus hauts gradés aborderont les chambres à gaz d'un point de vue purement industriel : comment tuer le plus de juifs possibles de manière la plus efficace, comparant les mérites du monoxyde de carbone à ceux du zyklon B. Bref.
Et pris dans cette tourmente, l'auteur, qui jusqu'au bout ne saura déchiffrer cette énigme et nous laisse, lecteurs, nous forger notre propre opinion sur cet homme qui aura tenté d'alerter les plus hautes autorités de l'Eglise, le pape Pie XII et même les Alliés. Et faire face, impuissants, à la fatalité, à cette indifférence générale. D'une tristesse sans nom...
Merci à Babelio et aux éditions Atelier Henry Dougier pour cette opération Masse critique qui m'a bien bouleversée, je l'avoue.

Lien : http://www.livreetcompagnie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Livresque78
  20 avril 2017
Voici une livre pour lequel l'autre, Alain le Ninèze a effectué de nombreuses recherches, car le cas Gerstein est comme le nom du roman l'indique une véritable énigme, un mystère.
Que penser de ce catholique allemand qui pour venger et dénoncer l'assassinat de sa belle-soeur, internée à la clinique de Hadamar, infiltre la Waffen-SS? Ce livre va bien-sûr vous permettre de vous faire une opinion, mais malgré tout, le doute subsiste et reste présent.
En infiltrant ceux qu'ils souhaitent dénoncer aux yeux du monde, Gerstein va se retrouver mêler aux horreurs perpétrées.
Alain le Ninèze, nous donne les faits, ils utilisent tous les documents disponibles afin de donner aux lecteurs la possibilité de se faire un avis, car la justice elle-même n'a pas pu statuer sur le cas de cet homme. Ce qui explique qu'il reste aux yeux du monde une énigme.
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          200
supernova7
  30 mai 2017
En parcourant les romans proposés pour la dernière masse critique de Babelio, je suis tombée par hasard sur ce livre d'Alain le Ninèze, « L'énigme Gerstein ». Passionnée par la seconde guerre mondiale, mon oeil a immédiatement été attiré par le résumé parlant de cette période et j'ai été très heureuse d'être sélectionnée pour le lire. Je découvre en même temps les éditions Ateliers Henry Dougier et je vais, à n'en pas douter, suivre leurs prochaines parutions tant j'ai adoré ce roman.
« L'énigme Gerstein » raconte l'histoire vraie de Kurt Gerstein, un allemand catholique convaincu, qui, en apprenant l'assassinant d'un membre de sa famille par les nazis dans le cadre de l'Aktion T4, décide d'entrer dans la SS comme ingénieur chimiste. Il fait ce choix afin de voir de ses propres yeux les crimes des nazis pour les dénoncer et tenter de prévenir les Alliés. L'auteur s'interroge alors sur les motivations réelles de cet SS anti-nazi : a-t-il tenu ce rôle jusqu'à la fin de la guerre ? Ou finira-t-il par participer sciemment et de son plein gré au génocide ? En effet, en tant qu'ingénieur chimiste, les responsables nazis lui confient rapidement des responsabilités et Gerstein se retrouve impliqué directement dans le développement des chambres à gaz et les premières utilisations du Zyklon B.
Pour répondre aux questions qui le taraudaient, l'auteur s'est basé sur deux versions du rapport que Gerstein a écrit après la guerre et d'autres sources, des récits de SS ou des comptes-rendus de procès. On pourrait ainsi parler ici de docu-roman tant l'auteur s'est documenté sur le sujet en référençant ses sources tel un historien, en donnant parfois plusieurs versions de la même scène. Entre les passages romancés où A. le Ninèze imagine certains dialogues mais toujours en tenant compte des faits historiques, on lit avec plaisir les interrogations et les états d'âme de l'auteur sur la personnalité de Gerstein et les contradictions qui émaillent ses déclarations. Pensait-il réellement pouvoir enrayer la machine implacable des nazis ? Aurait-il dû aller jusque-là ? Les questions du silence de l'Eglise, que Gerstein a alerté, sont également posées.
J'ai trouvé la démarche de l'auteur très intéressante et la méthode historique très méticuleuse. Son point de vue est neutre et il part sans a priori sur les traces de l'allemand. J'ai aimé m'interroger sur son comportement, sa personnalité ambiguë, sur sa double vie de SS et sur ses réactions au même rythme que l'auteur qui nous livre tous ces atermoiements. Chacun se fera sa propre idée sur le personnage et découvrira que l'histoire n'est peut-être pas tout à fait terminée…
Ayant déjà vu le film « Amen » de Costa-Gavras librement inspiré de cette histoire, j'avais déjà entendu parler de ce Kurt Gerstein mais ce qui m'a marqué ici, c'est la précision historique avec laquelle l'auteur tente de démêler le vrai du faux quelques soixante-dix années après.
Ce n'est pas étonnant vu l'angle du livre, le style est direct et très factuel. L'auteur va directement à l'essentiel et alterne les passages à la troisième personne sur l'histoire de Kurt et ceux à la première personne où il raconte ses recherches et ses questionnements personnels.
Bref, j'ai passé un excellent moment de lecture tout en apprenant beaucoup de choses. Je le conseille à tous les passionnés de la seconde guerre mondiale et à tous les autres également !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ophelien
  29 mai 2017
Peut-on avoir participé à l'élimination des Juifs sous l'Allemagne nazie et pourtant n'être qu'un acteur passif, voire même un sous-fifre manipulé par de plus grandes ambitions que les nôtres ? Peut-on être un criminel innocent ?
Voilà les questions qui sont restées en suspens à la fin de ma lecture !
Merci tout d'abord aux éditions Ateliers Henry Dougier et à l'opération Masse Critique pour l'envoi de ce "roman".
J'écris roman entre guillemets car si certains passages sont romancés, l'identité de Kurt Gerstein est bien réelle. Début 1941, une jeune fille de sa famille internée à la clinique de Hadamar meurt subitement de façon suspecte. Intrigué il décide de s'intéresser à ces rumeurs qui mettent en cause le sommet du pouvoir à l'époque: plusieurs morts suspectes auraient lieu par centaines dans des centres contre des patients victimes de maladie mentale ou d'handicaps.
C'est à partir de là qu'il veut découvrir, voir de ses propres yeux ce qui est en train de se passer en Allemagne et qui va devenir l'une des plus grandes tragédies de l'Histoire. Mais comment s'approcher au plus près de l'horreur ? de façon surprenante, il va s'engager dans la SS et participer malgré lui, aux exterminations de masse.
Dis comme ça, c'est digne d'un film, vraiment. Et pourtant ... L'auteur ici se permet de romancer certains passages mais toujours en se servant de nombreux documents historiques (les vraies déclarations de Kurt Gerstein mises à l'écrit, de témoignages, de rapports, etc); de sorte que l'on suit au plus près ce qu'a pu vivre Gerstein sans fantaisie.
Difficile de rester objectif face à l'horreur des camps, mais pour moi difficile de juger cette énigme qu'est le personnage. Pourquoi s'engager dans cette armée infernale ? Au vu des atrocités pourquoi ne s'est-il pas enfui ? Prisonnier de ses tourments ? Ne sachant pas comment éviter le pire il a essayé par différents moyens de saboter certaines livraisons de zyklon. Des petites actions qu'il va répéter, et même alerter l'étranger de ce qui se passait impunément au sein de son pays.
On hésite entre admiration et dégoût, on se demande comment on peut être opposé à ce régime tout en voyant défiler ces colonnes de personnes droit vers la mort.
C'est un livre bouleversant, que j'ai trouvé très intéressant à lire, qui est facile à lire dans la forme (pas de longues descriptions, des chapitres courts) mais dur de par son fond. Je suis très contente d'avoir été sélectionnée pour le lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : guerreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
924 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre