AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070345953
128 pages
Éditeur : Gallimard (23/04/2010)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :

" Je suis venu trop tard dans un monde trop vieux" Tel est le célèbre vers que le jeune Alfred de Musset lance à son siècle! Original, indépendant parmi les romantiques, Musset s'impose comme l'un des poètes les plus doués de sa génération. Ami de Vigny, de Delacroix, de Gautier, de Mérimée ou de Nodier, il fréquente très tôt le Cénacle de Victor Hugo, observe avec humour et lucidi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
myrtigal
  21 février 2021
Ces petits livres de la collection découverte de Gallimard sont toujours de véritables pépites passionnantes. Alliant un texte court et précis et une multitude d'images, photos, archives, le tout dans un petit format, ils nous permettent de découvrir un sujet ou une personnalité.
Ici il s'agit de Alfred de Musset, dont j'avais lu une vraie biographie il y a quelques années mais dont malheureusement je ne garde plus de souvenirs, alors j'ai voulu me rafraîchir la mémoire avec ce petit ouvrage.
C'est chose fait grâce à la précision de l'auteur qui nous livre une belle mini biographie synthétique mais non dépourvue d'analyse et d'une vision rafraîchie de ce grand poète qui a par le passé trop souffert d'une vision caricaturale de sa vie. Il explique à la fois et sa vie et son oeuvre et le contexte qui les a vu naitre.
C'était très intéressant de lire un angle différent de celui que j'avais lu il y a quelques années. Et j'ai été toujours aussi émue par ce cher Alfred, dont les luttes, les ardeurs et la mélancolie me touchent chaque fois.
J'ai aussi beaucoup aimé que parmi les nombreux documents qui parsèment le livre il y ait eu beaucoup des dessins et caricatures De Musset ! C'était très intéressant de découvrir son trait et son oeil acéré sur les choses qui l'entouraient (surtout envers lui même) !
Puis la fin de l'ouvrage est accompagné de multiples extraits de ses oeuvres, de ses correspondance mais aussi quelques écrits de ses contemporains à propos de lui et certains ne sont pas tendres ! Une excellente idée qui permet de mettre l'auteur en perspective et un complément extrêmement fascinant.
Je conseille ce livre a tous les fans De Musset qui veulent se rafraîchir la mémoire mais aussi à ceux qui veulent le découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
myrtigalmyrtigal   21 février 2021
Musset meurt l’année de parution des Fleurs du mal et de Madame Bovary, mais ni Baudelaire ni Flaubert ne voudrons voir qu’il était leur frère d’ironie. Ils haïront les Nuits en quoi ils verront l’emblème de cette éloquence romantique qu’ils abhorrent. Il est vrai qu’une certaine nuit de Mai 1835, la muse était venue à Musset, une branche d’églantier à la main, et l’avait consolé. En contrepoint de la lyrique amoureuse, le poète avait aussi parlé à la mort, que ses personnages aient désiré, tels que Coelio ou Lorenzo, qu’ils aient pleuré sur un cadavre chéri tels Octave, Camille et Perdican.
Le hasard ou la Providence font bien les choses. Musset s’éteint au soir du 2 mai 1857 : une nouvelle nuit de mai, la dernière.
Musset meurt à 46 ans, comme Robert Schumann, comme Gérard de Nerval, deux autres poètes de la fantaisie noire, ignorant de leur vivant que, chacun à sa manière, ils avaient écrit les pages les plus ardentes du romantisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
myrtigalmyrtigal   21 février 2021
Musset a-t-il tout dit et tout écrit en vingt-cinq ans ? Au cours de la décennie 1840-1850, si les grandes œuvres se font plus rares, l’inspiration ne s’est pas complètement tarie ; même si la maladie et les excès, la misanthropie et les désillusions l’ont affaibli, Musset poursuit la recherche d’une création littéraire, entre jeu et sérieux.
À trente ans, Musset se voit cependant comme un homme usé dont la glorieuse jeunesse n’est qu’une vision spectrale. Certes il valse encore, mais au retour d’une faite que son ami Tattet a organisé à Bury, près de Montmorency, il écrit :
J’ai perdu ma force et ma vie,
Et mes amis et ma gaieté.
Ces vers, tirés du sonnet tristesse, sonnent le glas des espérances et donnent le -la- de la décennie qui s’ouvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1105 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre