AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2919805479
Éditeur : Montlake Romance (30/07/2019)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Constance et Weaver, étudiants, sont amenés à travailler en binôme au sein du même stage. Le problème ? Ils se détestent, ou du moins ils en sont persuadés. Désormais contraints de se côtoyer chaque jour, les deux jeunes gens vont devoir apprendre à surpasser leur rivalité pour mieux s’entraider. Alors qu’un rapprochement semble se dessiner entre eux, un événement les amène à se perdre de vue. Cinq ans plus tard, ils se retrouvent par un curieux hasard. Parviendront... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
frconstant
  27 juin 2019
Un livre lu grâce au Service Presse de NetGalley, France et des éditions Amazon Publishing France. Qu'ils en soient remerciés!
Cela dit, je n'ai pas cru longtemps à cette romance qui m'a longtemps donné l'impression d'un premier roman avec ses articulations mal ficelées, ses clichés et une phraséologie appliquée mais peu addictive.
Le livre raconte des tranches de vie et l'évolution (Je ne suis pas sûr de la justesse de ce mot!!!) d'une bande de filles, copines et même de ce plouc qui bouscule et injurie Constance (Dieu qu'elle porte mal son nom!), ce qui permet au lecteur de déjà deviner dès l'entame du bouquin que ces deux-là finiront ensemble!
Une petite application d'un schéma actantiel d'un récit permet de pointer la situation initiale (Dieu qu'ils sont bêtes, à cet âge!) et la situation finale (Allez, avouons qu'ils le sont 'un peu' moins! aujourd'hui!). Tous les adjuvants sont systématiquement battus en brèche par les opposants (jalousie, manque de franchise, rivalité, effilochage des liens...) mais finiront, bien des années plus tard (Dieu que le temps et le hasard font bien les choses!) à réunir ceux qui n'auraient jamais prendre leurs distances.
Les articulations du récit passent par de sérieuses coupes dans le temps qui permettent de ne rien justifier du vécu des ‘héros' et d'oublier en chemin des personnages qui n'étaient que périphériques (tels ces psychologues pourtant au coeur de la rencontre infernale entre Constance et Weaver.. Pratique, on lisse au lecteur un petit devoir d'imagination qui devrait le pousser à ne pas se montrer trop critique lorsqu'il perçoit des blancs dans un récit... Ce n'est pas simple, l'articulation des événements...
Ajoutez à cela les clichés et poncifs de la mamie russe, forcément cuisinière de gâteaux russes et grande buveuse de vodka, celle du prof qui fait fantasmer toutes les filles et qui, bien sûr, n'est pas de ce bord là et cet adolescent-adulte qui en veut toujours à son père d'être parti mais qui vénère sa vieille bagnole oubliée dans le garage... Trop, c'est trop, c'est à dire vraiment pas assez pour rendre ma lecture addictive et plaisante.
Il faudra me souvenir du nom de cet auteur pour ne plus me laisser prendre dans ses filets à romances!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
ChaChou14
  28 juin 2019
Je remercie tout d'abord l'auteur Théo Lemattre pour m'avoir fait découvrir son nouveau roman à paraître le mardi 30 juillet 2019, et par la même occasion m'avoir fait découvrir le site NetGalley. Comment ai-je pu passer autant de temps sans lire cet auteur? Une belle découverte. Faut vraiment que je découvre ses autres romans.
Constance et Weaver, deux personnages dont tout les opposent, sont amenés à travailler en binôme au sein d'un même stage. Des personnages qui se détestent mais qui nous font bien rire avec leurs crasses et leurs vannes. Mais ce sont, avant tout, des personnages attachants dont on aime suivre leurs péripéties.
Ce roman met en avant différents thèmes comme le fait de travailler en équipe même quand on apprécie pas la personne sur le marché du travail, le fait de se baser sur le physique de la personne sans même apprendre à véritablement la connaître. Mais surtout ce roman est une belle leçon de vie sur la manière dont on construit sa vie pour être épanouie ; que nos attentes ne sont pas les mêmes à certains stades de la vie ; que les "amis" ne sont que temporaires ; et qu'il faut croire à la seconde chance. Ce roman est également une romance mettant en scène deux personnages pas spécialement fait pour être ensemble.
Avec Constance et Weaver, vous allez passer un très bon moment de lecture. Avec son écriture fluide, l'auteur nous plonge dans cet univers romantique addictif. On apprécie le jeu du "fuis-moi, je te suis", qui peut être légèrement énervant à la longue. Une histoire d'amour un peu prévisible.
L'histoire de ce roman m'a un peu fait penser au roman "Dating you, hating you" de Christina Lauren pour les traits humoristiques de cette histoire d'amour.
Un roman que je recommande vivement de lire ! Une lecture sans prise de tête !
Lien : https://lecarnetdestitch.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
LeslecturesdeNinon
  05 juin 2019
Je remercie Amazon Publishing pour m'avoir permis de découvrir le nouveau roman de Théo Lemattre, qui paraitra le 30 juillet chez Montlake romance. Vous le savez, j'aime les romans de Théo, je ne l'ai jamais caché, d'ailleurs je les apprécie de plus en plus à mesure que son écriture s'affine. Je passe toujours de bons moments en lisant ses histoires, et je ris à de nombreuses reprises, parce que, avouons-le, Théo a un style bien à lui, que personne ne pourra jamais égaler. Certaines petites réflexions m'ont vraiment amusées, sauf celle où « il ne fait jamais soleil en Franche-Comté » non, mais quelle idée ?! (là, c'est une réaction purement chauvine ! Je défends ma terre natale 😉 mais… j'admets, ce n'est pas tout à fait faux non plus ! 😂)
Dans ce roman, donc, qui est une romance, vous l'aurez compris au résumé, on suit les deux personnages principaux, Constance et Weaver, étudiants au début de l'histoire. Dans la première partie, on suit beaucoup plus Constance, et on apprend pas mal de choses sur sa vie, ses amies, ses sentiments... Effectivement, les échanges entre nos deux loulous sont un peu compliqués au début, ce qui les entraînent parfois dans des situations un peu cocasses. Et puis, enfin, ils arrivent à s'entendre…et là, patatras ! Tout s'effondre, on les perd de vue pendant cinq ans. Ils se recroiseront totalement par hasard… ou pas, puisque la vie semble vouloir les réunir à plusieurs reprises… Dans cette deuxième partie, on en apprend un peu plus sur Weaver, et je dois avouer que ça m'a beaucoup plu d'avoir son point de vue, de connaitre sa façon de voir les choses. Leur vie, à tous les deux, n'est évidemment plus la même puisqu'ils sont désormais dans la vie active, mais la question, celle qui se pose, c'est : sont-ils vraiment heureux ? Weaver, que cette réflexion semble perturber pas mal, décide de prendre les choses en main et de provoquer un peu le destin. Constance, pour sa part, devra plutôt subir les aléas de la vie, un peu contre sa volonté.
J'ai aimé la fin, qui est assez différente des romans à l'eau de rose dont on a l'habitude… parce que de toute façon, soyons honnête, si c'est de la romance, ce n'est pas à l'eau de rose non plus.
Non, je ne vous en dirai pas plus. Pour connaître tous les détails, il vous faudra le découvrir à sa sortie ! Soyez-là !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LourseLit
  10 juillet 2019
Parfois j'aime bien tenter de me diriger vers des romans qui sont un peu différents de ce que j'ai l'habitude de lire, ça peut être de bonnes surprises et puis c'est toujours bien de varier un peu et de sortir de ses habitudes. C'est ce qui m'a attirée vers ce titre.
Le pitch du roman est vieux comme le monde : mettez ensemble un homme et une femme qui se détestent et … voyez comme cela peut changer. de l'amour à la haine il n'y a parfois qu'un pas, c'est ce que l'auteur nous montre ici. Néanmoins, je n'ai pas trouvé mon compte en lisant Sur le fil du coeur car il m'a manqué des développements pour que je puisse croire en l'histoire. Effectivement, il y a des parties de l'histoire qui sont un peu trop vite racontées comme justement la façon dont Weaver et Constance vont être amenés à se détester. de mon point de vue il n'a pas fallu grand chose pour ça et j'aurais aimé qu'il y ait plus d'événements entre eux pour venir étayer ce sentiment.
Et cette critique que je formule sur ce point est ce qui m'a dérangée à plusieurs reprises dans le récit. L'histoire est sympa, c'est agréable à lire, les dialogues sont drôles, il y a aussi des moments émouvants quand nos 2 personnages vont se confier peu à peu mais il y a des passages du roman qui auraient mérités d'être plus travaillés afin qu'on perçoive ce que l'auteur veut nous faire ressentir. le final par exemple qui va venir amener le début d'une histoire d'amour (c'était évident) a aussi, à mes yeux, manqué un peu d'éléments.
C'est un ressenti personnel que j'ai eu, peut être que si vous lisez le roman vous ne vous arrêterez pas à ces éléments qui ont manqué de crédibilité pour moi. Mais lors de ma lecture c'est ces petits manques qui m'ont empêchée d'avoir une meilleure notation globale du roman.
Lien : https://liseusehyperfertile...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
angelita.manchado
  21 juin 2019
Résumé Sur le fil du coeur de Théo Lemattre
Quatre meilleures amies sont dans un bar. Elles vont fêter la reprise des cours. Elles sont trois à continuer leurs études et l'une travaille déjà. le lendemain, l'une manque à l'appel, c'est Tamalou. Malgré les nombreux SMS de Constance, celle-ci ne répond pas. Quant à Mélanie, elle a retrouvé une ancienne amie et passe beaucoup de temps avec elle, au désespoir de Constance qui se retrouve seule. de plus, elle apprend que Tamalou est partie en Australie continuer ses études. Et le stage qu'elles devaient faire ensemble ?
Avis Sur le fil du coeur de Théo Lemattre
Ils sont jeunes, ils sont en Master 1 de psychologie et doivent travailler ensemble. Après quelques péripéties, c'est leur dernier recours. Mais voilà, ils ne s'entendent pas et c'est un peu la guerre entre eux. Que va donner ce stage en entreprise pour Weaver et Constance ? Un début qui a eu énormément de mal à se mettre en place pour ma part. Par le ton employé dans le livre. Il faut chercher entre les lignes pour trouver matière à réflexion. C'est ce que j'ai fait et les messages de l'auteur sont passés. Mais j'ai franchement trouvé lourd cet humour auquel je n'ai pas adhéré. Cela m'est déjà arrivé sur un autre roman et c'est pareil avec celui-ci. Si les deux personnages ont, au départ, des comportements de gamins, cela se ressent dans les mots du texte. Ensuite, il y a une évolution car ils deviennent adultes. Ce n'est pas plus mal et c'est ce qui sauve un tant soit peu le roman. Est-ce une histoire d'amour qui va bien tourner, car c'est un des thèmes du livre ? Quand on ne se comprend pas, que l'on traîne un passé qui ne permet pas d'avoir confiance en soi, quand les premiers instants d'une rencontre tournent presque au cauchemar, quand on essaie de se cacher derrière une façade, difficile de faire évoluer une situation, une relation. Mais apprendre à côtoyer quelqu'un permet de changer d'opinion mais cela ne permet, pas toujours, d'avouer des sentiments qui sont en train de naître. Les deux personnages principaux ne sont pas désagréables. Ce sont eux qui racontent l'histoire de cette rencontre, à la troisième personne, de son évolution et de ce qu'elle peut amener, ce qu'ils ressentent. Pourtant ils étaient bien mal partis.
L'auteur aborde donc le thème de la souffrance qui se cache derrière une façade, de la façon dont sont appréhendées les relations avec les autres. Quand on fait des études, cela peut ne pas porter à conséquence mais dans le milieu du travail, on est obligé de composer avec des collègues avec qui on ne s'entend pas forcément. Mais l'entreprise doit avancer et chacun doit mettre de côté ses différents. L'auteur aborde le thème des rêves, des rêves d'enfants qui ne se réalisent pas forcément à cause de la vie. Mais ces rêves peuvent évoluer, tout comme l'être humain. Il faut une sacrée dose de courage pour dire stop, pour changer de profession, pour se retrouver pour être enfin soi. Même une relation, qui débute mal, peut évoluer, en s'intéressant à l'autre, en le questionnant, en échangeant. Avec ce ton humoristique, qui a du mal à passer avec moi, l'auteur donne donc des conseils à ses lecteurs. le thème de l'amitié est également abordé. L'amitié qui s'arrête à la fin du lycée, l'amitié nouée pendant les études universitaires mais qui peut très vite s'arrêter également par de nouvelles rencontres, l'amour mais aussi la carrière professionnelle.
Quand je sors de ma zone de confort, soit les polars et thrillers, je souhaite passer un bon moment, un moment d'évasion, rire ou sourire selon les situations. Je ne garderai pas un souvenir impérissable de ce roman car ce roman n'a pas été un moment de détente pour moi, même si je l'ai lu en entier.
Je remercie Netgalley et Amazon Publishing pour cette avant-première.
Lien : https://livresaprofusion.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   02 juillet 2019
Quand on est au collège, on se dit que l’école, c’est toute notre vie. Au lycée, on a plein de connaissances, on est entourés d’amis et puis, à l’université, c’est l’hécatombe. Plus personne.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   02 juillet 2019
C’est vrai qu’elle est un peu pompette – et, allez, disons-le franchement, passablement ivre –, mais justement ! Elle pourrait tirer parti de cette faiblesse et en faire une force. Lorsqu’elle est alcoolisée, les mots sortent plus facilement de sa bouche, il y a donc fort à parier qu’il en sera de même pour le petit mail qu’elle doit envoyer à son professeur. Constance se connaît, si elle ne prend pas le taureau par les cornes maintenant, elle va attendre encore et toujours, puis repousser, procrastiner, se morfondre, se dire qu’elle n’est qu’une pauvre fille sans avenir et, au final, peut-être qu’elle n’osera même pas envoyer de message à son professeur pour tout lui avouer – jusqu’à ce que Sarah lui mette son célèbre coup de pied au cul. Finalement, envoyer le mail tout de suite reviendrait à lui éviter un coup de pied au derrière, si on simplifie juste un petit peu l’équation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   02 juillet 2019
Elle a une soudaine envie de pleurer toutes les larmes de son corps. D’habitude, ça n’arrive jamais. Ou rarement. Mais là… c’est une accumulation : le départ d’Ella, le stress de cette nouvelle année sans stage, Mélanie qui s’éloigne d’elle et la fatigue… elle est complètement K.-O., ce soir. Elle n’a qu’une envie : s’écrouler sur son lit et ouvrir les vannes. Ça va être un véritable torrent de larmes, inondation garantie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   02 juillet 2019
C’est ça qui est fantastique avec les amis : ils savent que vous savez que vous êtes en retard, et ils vous envoient quand même des messages pour vous le rappeler. C’est dégueulasse, stressant, gratuit, et totalement jouissif quand on est du bon côté du message. C’est d’autant plus amusant quand on sait que Tamalou accorde une place particulièrement importante à l’horaire, dans sa vie. Elle préférerait manquer un cours plutôt que d’arriver en retard – il faut la comprendre, elle est un peu timide et, quand on arrive à la bourre, tous les regards ont tendance à être tournés vers nous. Et elle, être sous le feu des projecteurs, ce n’est pas spécialement son truc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   02 juillet 2019
Elle est la fille dont on se souvient le moins, en soirée. Elle ne parle pas beaucoup, elle ne fait pas de scandale, même ivre, et surtout, elle ne raconte ni bêtises, ni blagues. Tout le monde se demande même comment elle fait pour ne pas partir en vrille et complètement péter un câble. Un jour, elle va débarquer à la fac à poil et personne ne comprendra pourquoi. Ce sera sans doute parce que toutes ces années à ne pas faire de blagues vont commencer à lui monter à la tête et à lui pourrir le cerveau. La blague qui en résultera ne pourra qu’être de mauvais goût.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Did I Mention I Love You (Tome 1-2-3)

Qui est le narrateur dans cette trilogie ?

Tyler
Dean
Rachael
Eden
Emily

15 questions
95 lecteurs ont répondu
Thème : Did I mention I love you ?, tome 1 de Estelle MaskameCréer un quiz sur ce livre
.. ..