AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 221096511X
Éditeur : Magnard Jeunesse (10/04/2018)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Philémon n'est jamais plus heureux que chez ses grands-parents à la campagne. Il y retrouve chaque année Daphné, la petite-fille d'un ami de son grand-père. Cet été, quand Daphné arrive, grandie, changée, elle lui apparaît soudain très belle. Et pourquoi est-il soudain gêné avec elle, alors qu'ils ont toujours fait les quatre cents coups ensemble ? Cet été-là voit aussi l'arrivée inattendue d'un tournage de cinéma. Une attraction dans ce petit village perdu, qui fas... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
LesLecturesDeLina
  13 mars 2018
Comme chaque été, Philémon passe les vacances chez ses grands-parents, et jouit d'une grande liberté. Avec son amie Daphnée, ils explorent, creusent, jouent, discutent et expérimentent des aventures diverses. Mais cet été, quelque chose a changé. Voilà que Philémon, en retrouvant Daphnée, se fait timide. Il la trouve belle, espère pouvoir sentir encore l'odeur de ses cheveux…
Et pour couronner le tout, voilà qu'une équipe de tournage débarque dans le village, bouleversant les plans des deux amis.
Débute alors un été hors du commun, qui verra naître la passion de Philémon pour le cinéma… Et peut-être sa première histoire d'amour ?
J'ai trouvé ce récit très bien écrit, et très tendre. Il décrit avec beaucoup de justesse les délicieux étés de l'enfance, sur lequel le temps ne semble pas avoir d'emprise. Il nous parle agréablement des premiers émois amoureux, à un âge charnière où ce trouble délicieux flanque le vertige et rend les mains tremblantes.
Les descriptions des scènes de cinéma sont très bien faites, et on donnerait beaucoup pour y assister à notre tour. Il est facile de partager la fascination de Philémon pour ce monde complètement nouveau, qui intrigue autant qu'il fascine.
Je pense que ce roman, destiné aux 8-12 ans, est à privilégier pour des lecteurs assez habiles .
Les descriptions emploient un vocabulaire varié, et quelques allers-retours dans le temps pourraient déstabiliser un peu les tout jeunes lecteurs
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Fid0did0Fid0did0   13 juillet 2018
« C’est pépé qui un matin en a parlé le premier. Il l’a annoncé avec gourmandise sous le tilleul, au cours du petit-déjeuner, tandis qu’il prenait son deuxième café avec mémé, sans se douter une seconde de ce que ses paroles amusées allaient déclencher d’irréversible. Il n’avait pas encore commencé à bricoler dans la grange et s’attardait à lire le journal alors que, à peine levé, les cheveux en bataille, je déjeunais avec eux en silence.
Penché su les pages grandes ouvertes devant lui sur la table, les lunettes haut perchées sur son nez, il m’a dit :
- Écoute-ça Philémon, tiens-toi bien : ils vont tourner un film au village la semaine prochaine. Ça va durer trois jours. On aura tout vu ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Fid0did0Fid0did0   13 juillet 2018
« Daphné est donc arrivée.
Je l’ai aussitôt rejointe chez son grand-père et ça a été une joie confuse. Je me sentais timide tout à coup. Timide comme jamais. J’étais debout devant elle, elle était debout devant moi et, étrangement, il ne se passait rien. Je l’avais tellement attendue, tellement espérée que j’osais à peine croiser son regard tandis que, de son côté, elle essayait désespérément d’attraper le mien au vol comme un oiseau effarouché. Je n’osais rien dire. Aucune parole ne me venait à l’esprit quand d’ordinaire, dès que nous nous retrouvions en présence l’un de l’autre, il ne se passait pas cinq minutes avant que nous ne soyons repartis ensemble sur les chemins de l’été. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PeacokPeacok   15 mai 2018
Médusé, incapable de détourner les yeux de ce qui se passait à quelques mètres de moi, je me disais que le cinéma c'était magique parce qu'on pouvait mourir pendu comme pépé et être toujours vivant. Je me disais qu'en filmant les gens, on pouvait les faire vivre pour toujours et qu'il n'était plus nécessaire de les enterrer au cimetière. Pépé se balançait au bout de sa corde, mort et vivant à la fois. C'était vraiment étrange.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
autres livres classés : cinemaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5430 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre