AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226444459
Éditeur : Albin Michel (12/06/2019)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 51 notes)
Résumé :
Stella Grant est une jeune femme de 17 ans typique... elle ne peut se passer de ses meilleurs amis et de son ordinateur portable.
Mais, contrairement aux autres adolescents, elle passe la majeure partie de son temps à l'hôpital, puisqu'elle souffre de fibrose kystique.
Son quotidien rythmé par une implacable routine sera bouleversé lorsqu'elle fera la rencontre de Will Newman, un patient de son unité au charme irrésistible.
Forcés par le pro... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
Elodieuniverse
  08 août 2019
Stella et Will, deux adolescents atteints de mucoviscidose.
Évidemment, avec ce livre, on pense au livre "Nos étoiles contraires" si vous l'avez lu. C'est un livre émouvant, on y parle de maladie, de morts mais sans tomber dans le pathos et je retiendrai de ce livre la lueur de vie, d'amour, d'amitié. On va au fil des pages faire la connaissance de deux personnages qui ne souhaite qu'une seule chose: AIMER. Peut-on rêver de liberté et de futur lorsque sa vie est comptée et que l'on ne peut pas aimer comme on le souhaite? Bref, ce roman young adult est une belle histoire et qui nous montre la maladie sous une autre facette.(...)
Ma page Facebook au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          270
Beli_LivreSaVie
  14 juin 2019
Les romans Young-adult abordent souvent des sujets forts et qui sont le reflet de la réalité. J'ai lu bon nombre de romans qui évoquaient la maladie et tout ce que cela engendre comme restrictions chez ces adolescents qui devraient découvrir tant de choses et qui ne le peuvent pas, Five feet apart traite de la mucoviscidose. On sait d'ores et déjà, quand on commence ce roman que l'on va forcément être confrontée à des émotions fortes et des moments difficiles.
La première fois que nos deux personnages principaux se croisent, c'est au détour d'un couloir d'un service hospitalier. Will va suivre Stella, car elle a attiré son regard. Will, sur de lui, se présente à elle, mais sa nonchalance est vite confrontée à la froideur de Stella, qui s'est déjà une idée bien précise du personnage quelques instants plus tôt. Mais il lui en faudra bien plus pour laisser tomber et il va insister, pas lourdement mais avec toute la volonté qu'il a de le faire pour percer la personnalité de la jeune fille. Une persévérance qui colle bien avec la personnalité de Will, qui prend tout pour un jeu, et là il va trouver chez Stella, un intérêt certain. Dès le départ, on note bien deux personnalités qui s'opposent mais qui vont savoir se compléter pour leur offrir des moments de partages assez uniques, qui leur permettront de changer d'avis sur bien des choses qui étaient ancrées en eux.
Stella, c'est une jeune fille très organisée, pointilleuse et décidée : elle tient une chaine youtube où elle s'exprime sur sa maladie, tient des listes très bien définies, a créé une application pour la prise de médicaments et va aussi jusqu'à tout organiser sur un chariot pour les avoir à portée de main. Ses parents, sont très à l'écoute de leur fille, ont toujours auprès d'elle pour la soutenir. Will, c'est tout l'inverse, c'est un artiste un peu bordélique, qui aime vivre au grès des interdictions qui lui sont imposés. Les traitements, les médecins, tout l'ennuie et c'est un vrai capharnaüm dans sa chambre. Lui, n'a plus qu'une mère qui s'acharne à trouver la solution pour sauver son fils, et il n'attend que d'avoir dix-huit pour pouvoir tout stopper pour vivre avant que cela ne soit trop tard. J'ai beaucoup apprécié chacune de leur personnalité, elle très terre à terre et très carrée dans ce qu'elle fait, mais toujours pleine de vie et d'envie. On apprécie voir à quel point elle est dynamique et s'entend bien avec tout le monde. Lui, arrive pour la première fois dans ce service, mais il est plus bohème et un peu au dessus des lois. Un contraste bien marqué mais qui plait, car leurs deux personnalités sont très intéressantes à découvrir, c'est aussi leur façon d'être face à la maladie qu'ils nous dévoilent alors dans leurs habitudes et attitudes.
C'est un challenge que se lance Stella quand elle découvre que Will fait un peu n'importe quoi avec son traitement. Il faut savoir que Will ne croit plus en la médecine pour le sauver, lui veut parcourir le monde, tant qu'il en a encore le temps et aimerait arrêter tout cet acharnement thérapeutique. Stella, elle s'insurge, car il bénéficie d'un protocole que d'autres aimeraient avoir, et elle refuse qu'il le fasse mal. D'autant plus, qu'elle l'apprécie bien Will, et l'idée de le voir disparaitre lui procure des émotions auxquelles elle ne veut pas penser. Elle se propose donc de lui organiser sa prise de médicaments avec tous les outils dont elle dispose, et en échange, elle posera pour lui, l'artiste qui passe son temps à dessiner. C'est alors qu'ils vont partager de nombreux moments ensemble, souvent derrière l'écran ou par téléphone, car ils n'ont pas le droit d'être en contact, pour de multiples raisons. Mais ils arriveront tout de même à se voir, à braver les interdits, nous offrant des moments très forts, où toutes les émotions se font violences pour ne pas qu'ils se rapprochent de trop. Un perpétuel combat de chaque instant pour ne pas céder à cette attirance.
L'auteure nous propose alors bien des scènes que j'ai trouvé très belles et très symboliques de ce qu'ils vivent, de ce qu'ils traversent et éprouvent. J'ai beaucoup aimé tout ce que cette histoire a pu proposer comme sorte d'alternatives au fait de ne pas pouvoir se toucher. Will et Stella ont conscience du danger, mais ils continuent de se voir, car c'est la première fois qu'ils éprouvent quelque chose pour quelqu'un d'autre. Il est difficile de lutter contre les émotions, les attirances, ce truc magnétique qui les pousse à vouloir s'approcher l'un de l'autre, ce besoin de sentir les bras de l'autre autour de soi. Je crois que tant que l'on ne vit pas cette interdiction de toucher une autre personne, on ne peut pas se rendre compte à quel point ça peut devenir viscérale de le faire. C'est très dur de les lire, de voir qu'ils auraient, eux d'autant plus, besoin de réconfort physique et qu'ils n'y ont pas le droit. Alors entre satisfaire cette envie et risquer de mourir, ou se restreindre et continuer d'espérer, il faut choisir, et choisir peut causer beaucoup de peine. J'ai été très touchée par ce que les personnages de cette histoire ont pu vivre et ressentir et de voir aussi la maturité qu'ils ont, malgré certains côtés très adolescents, qu'ils ont face à ce qui leur arrive.
Une histoire qui ne peut que vous émouvoir, que l'on connaisse ou pas la mucoviscidose, on ne peut qu'être touché par ce que vivent ces deux personnages. le récit nous plonge en plein coeur de leur réalité, celle liée à ces moments où ils sont hospitalisés : un rhume, une bactérie, des poumons trop faibles et leur vie se met sur pause pour un petit séjour à l'hôpital. Les services hospitaliers, leur deuxième maison, les membres de l'équipe médicale, une deuxième famille. Cette maladie engendre des conditions de vie difficiles, et ceux qui en sont atteints sont restreints dans tout ce qu'ils font, on le découvre auprès de Stella, Will et d'autres personnages. D'autres personnages qui deviennent important et qui ont leur rôle à jouer au sein de cette histoire, ils sont aussi très intéressants à suivre.
On est transporté par les moments de folies qui les poussent à agir comme les grands enfants qu'ils sont, bravant les restrictions pour mieux s'amuser et profiter. On sourit à leur audace, même si l'on sait que ce n'est pas "bien" mais on comprend aussi le besoin qu'ils ont de vivre. On se nourrit de cet espoir qu'ils vont s'en sortir, que les 35% ne chuteront pas, qu'une paire de poumons viendra les sauver, ou que le protocole en cours va marcher. Et on se plait de cette complicité unique qui les unit tous, ceux qui sont malades et qui ne peuvent être compris que par les leurs. du rire, de belles émotions nous sont contées à travers ce récit, et cela nous permet aussi de mieux comprendre ce que vivent les personnes atteintes de cette maladie.
C'est un très beau roman qui m'a beaucoup ému, je me suis bien plu à découvrir les personnages de cette histoire et j'ai d'autant plus apprécié les moments qu'ils ont partagé ensemble. Avec toujours la main sur le coeur, de peur de ce qu'il va advenir de leur avenir, avec cette épée damoclès au dessus de leur tête : la mucoviscidose. J'aime beaucoup lire ce type de romans, car ils nous permettent d'en apprendre plus sur une maladie que l'on connait mais pas tant que ça, et puis à travers de jeunes personnages, l'impact n'en est que plus intensifié bien évidemment. Je suis assez curieuse de voir ce que peut donner l'adaptation au grand écran, je ne sais pas si une sortie en France sera prévue, mais j'irai la voir avec plaisir et curiosité !
Lien : http://www.livresavie.com/fi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Roman_eBVB
  07 septembre 2019
J'ai vu passer ce livre des centaines de fois devant mes yeux depuis sa sortie, et quant au nombre de fois que j'ai pu visionner la bande-annonce du film, je n'ai pas assez des mains de tous mes proches pour les compter : oui, vous l'aurez compris, je compte vous parler aujourd'hui tout autant du livre que du film "Five Feet Apart", de Rachael Lippincott, Tobias Iaconis et Mikki Daughtry, paru aux éditions Albin Michel 😃

Five Feet Apart, c'est l'histoire émouvante de Will et Stella, deux ados atteints de différentes formes de la mucoviscidose : fibrose kystique et Burkholderia cepacia. Au fil de leur routine quotidienne au sein de l'hôpital Saint-Grace, les jeunes patients se découvrent peu à peu et tombent irrésistiblement sous le charme de l'autre. Mais le protocole imposé par la mucoviscidose est implacable : interdiction de s'approcher à moins de six pas, sous peine de provoquer une contamination croisée potentiellement fatale. Mais quand l'amour est de la partie, comment rester loin de l'être aimé ?

Une fois n'est pas coutume, j'ai visionné le film avant de lire le livre, sur l'impulsion d'une amie particulièrement émue par l'histoire. Je n'ai pas regretté ce choix après coup, étant donné que j'ai appris que le roman était une novélisation du scénario - d'où sa grande fidélité. le seul petit hic, c'est qu'à cause de cette frontière très floue entre l'adaptation cinématographique et sa transcription, je n'arrive pas à déterminer clairement si c'est ce que j'ai ressenti au cours du livre n'a pas été affecté par les images du film que j'avais fraîchement en tête. Une chose est certaine, tout ce que je vais dire concernant le livre sera aussi vrai pour le film, tant leurs attributs sont proches 😄

J'ai particulièrement apprécié le milieu hospitalier, une fois n'est pas coutume. J'ai lu quelque part que cette histoire était légère et je dois avouer que cela m'a fait sourire, car le qualificatif m'a semblé un peu curieux au vu des évènements de l'histoire. Mais avec un peu de recul, j'ai compris cette impression d'ensemble, à savoir qu'hormis les moments marquants par leur tristesse au fil de l'intrigue, tout le reste se déroule dans une ambiance forte d'un parfum d'amitié mêlé à une volonté de se battre prédominante, sans pour cela que l'on ne verse dans une atmosphère où l'apitoiement est de mise.

Stella, Will et même Poe sont des adolescents comme les autres, avec leurs réseaux sociaux, leurs amis et leurs problèmes avec leurs parents, mais le tout est contrebalancé par une maturité que leur confère cette vie si particulière qu'ils mènent. J'ai adoré ces personnages et leur manière de vivre leur vie chacun à leur façon, fidèles à eux-mêmes et à leurs principes 🤗

Au-delà de cela, on en apprend plus sur le quotidien hospitalier de manière très intéressante, ouvertement exploitée tout en restant une toile de fond pour la véritable intrigue. Les informations sur les différentes évolutions de la maladie ne se sont pas perdues au milieu d'une énième histoire d'amour sans intérêt, tout au contraire. le tout est manié avec finesse et m'en a beaucoup plus appris sur la mucoviscidose et ses conséquences que tous les spots publicitaires sans grande portée qui ne reviennent qu'une fois par an. Je ne suis peut-être pas devenue une pro sur la question, mais je pourrais tenir une conversation sans difficulté sur le sujet avec un minimum de connaissances solides, dorénavant, et ce n'est donné à chaque fois que l'on referme un livre.

Sans rester uniquement centré sur le côté maladie ou le côté romance, ce dernier a toutefois été exploité de manière intéressante. Cliché, diraient certains. Conventionnel, diraient d'autres. D'un naturel déconcertant, à mon humble avis. Tout coule de source et à l'exception de quelques dialogues qui m'ont parfois laissée sur un "Hein ?" retentissant, l'histoire de Stella et Will se construit avec fluidité et encore une fois, naturel. C'est rafraîchissant de voir deux adolescents tomber amoureux sans en passer par un million de fioritures complètement inutiles et revues 😏

Je dois bien avouer que les moments clés m'ont donné bien des difficultés à ne pas lâcher ma larme devant le film. Je n'ai pas retrouvé cette émotion à la lecture du livre, mais je pense sincèrement que c'est pour la simple et bonne raison que je suis dure à émouvoir par les mots, d'autant que je savais déjà très précisément ce qui allait se passer à chaque ligne. Ça n'enlève rien à la beauté de l'ouvrage, toutefois.

Comme je me refuse à tout spoiler, je ne vais pas pouvoir m'étaler dans ce retour, au risque de finir par lâcher une information qui aurait bien plus de poids dans son contexte. Tout ce que je peux en dire, c'est que j'ai adoré les personnages, surtout Stella, Will et mon petit préféré, Poe. À cet égard, les acteurs Haley Lu Richardson, Cole Sprouse et Moises Arias ont transcendé les personnages de papier et leur ont même donné un poids qu'ils n'avaient pas nécessairement toujours dans le livre, à mon sens 🤔


C'est donc un roman, mais surtout un film que je recommande vivement, une histoire qui se savoure de tout temps à tout âge, et qui nous fait découvrir ou redécouvrir de nombreux sujets comme l'amour, l'adolescence ou encore la maladie, avec une vision à la fois douce mais pourtant pleine de force 💚

-----
😷💏
-----

Le petit mot de la fin 🖋

Ce retour sur le roman « Five Feet Apart » n'est que le fruit d'une appréciation générale de la lectrice perdue au milieu d'une foule de tant d'autres que je suis. Les remarques, positives comme négatives, qui y sont établies ne sont que le reflet de mon avis personnel sur la question et ne sauraient s'autoproclamer références en la matière ☝

N'hésitez donc jamais à ouvrir vous-mêmes ce livre pour vous en faire votre propre avis et si je ne pouvais vous donner qu'un conseil, terminez-le quoi qu'il en soit, afin d'avoir toutes les cartes en mains pour vous prononcer sur la qualité de celui-ci dans son intégralité 😉

N'oublions jamais qu'un roman dont la lecture ne nous prend que quelques heures représente en réalité des mois de travail acharné de la part de l'auteur, qui a mis une importante part de lui dedans et qui a pris le risque d'exposer son bébé au reste du monde 💚
Lien : https://everytrickinthebooks..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Prilla
  23 juillet 2019
Un magnifique livre ! J'avais peur en commençant ma lecture que ce livre ressemble à tous ceux qui traitent d'adolescents avec des maladies graves ou incurables et reprenne tous les clichés, que ce soit du vu et revu. Et bien je n'avais pas besoin d'avoir peur. Certes, on retrouve certains aspects courants dans ce genre de roman, mais il y a aussi de la nouveauté, une certaine fraîcheur ici que j'ai beaucoup apprécié.
J'ai bien apprécié les personnages. Je trouve qu'il y a de la diversité et un véritable travail sur eux afin de tous leur donner une certaines profondeur et une véritable personnalité que l'on découvre petit à petit. J'ai apprécié aussi les voir grandir, car ils évoluent avec leurs différentes expériences, ils apprennent de ces expériences et ne restent pas fixés sur leurs idées. J'ai aimé voir les relations entre les personnages et que les parents et adultes en général aient un certain rôle à jouer ici. Les relations d'amitiés et d'amour m'ont semblé plutôt bien tournées. Je me suis bien attachée aux personnages.
Je n'étais pas familière avec la fibrose kystique, ce livre m'a permis de découvrir ce qu'est cette maladie et ce qu'elle implique.J'ai trouvé l'écriture très agréable à lire, avec une bonne balance entre descriptions et dialogues. Je suis bien rentrée dans l'histoire, et j'étais au bord des larmes à la fin ! Certains passages m'ont aussi fait sourire, et d'autres m'ont inspirée. La mort est partout dans le roman, et les discussions dessus sont, je trouve, différentes de celles dans d'autres livres de part les idées développées sur le sujet. Et de part ces discussions sur la mort viennent des discussions sur la vie qui m'ont poussée à réfléchir.
Je dois dire que l'intrigue prend une direction à laquelle je ne m'attendais pas. Certains passages en particulier m'ont beaucoup surprise. j'aime être surprise pendant une lecture, être prise de court ! Je ne me suis pas ennuyée, même si certains passages sont calmes. L'idée de l'amour quelque peu impossible est majoritaire ici, mais d'une façon différente de celle que j'ai l'habitude de lire, donc je n'ai pas été énervée par cette trame courant dans la littérature. La fin est très belle, et porte à penser à ce que deviennent les personnages tout en étant porteuse d'espoir.
En bref, j'ai beaucoup apprécié ce roman. Certes, il y a quelques clichés, on ne peut pas tous les éviter je pense, mais il y a de la nouveauté tout de même et l'histoire prend parfois des chemins surprenants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MarieOrevesdesmots
  28 juin 2019
Sans mentir, cela fait des mois que j'attendais ce moment. Fin d'année dernière j'ai vu la bande-annonce du film et j'ai tout de suite eu envie de le voir, mais voila, il n'était pas prévu pour le grand écran français. Puis courant, mais, j'ai vu que le livre allait être prévu en France pour Juin, alors à défaut de voir le film je me suis jetée sur le livre. Je ne vous dis pas comment l'attente a été longue.
Une fois reçue, commencé presque aussitôt, et que vous dire ? C'est un livre magnifique, bouleversant. Moi qui habituellement fuie les livres où je sais que je vais pleurer, j'avais tellement ce besoin de le lire que je me suis lancée à corps perdu dans ce livre, aux côtés de Stella et Will. Deux protagonistes vraiment attachants, leur histoire se construit dès plus naturellement. Ils sont très opposés, mais sont liés par la même maladie. Si l'un attend ses dix-huit ans avec impatiente pour envoyer balader les traitements, l'autre veut se battre jusqu'au bout pour la survie des siens.
On apprend à les connaitre, à connaître leur maladie et leur quotidien rythmé de traitement, et tout ce que cela entraîne. Ils ne peuvent pas se toucher, ni s'approcher à plus de trois pas l'un de l'autre et c'est d'une frustration sans nom.
J'ai été conquise dès le début par l'histoire, première que je lis de ce genre, comme je le disais plus haut j'ai toujours refusé de lire ce genre de romance, et ici je n'ai pas été déçue, mais je ne sais pas si je serais capable d'en lire d'autre. Je trouve que pour une romance dite « adolescente » c'est quand même sacrément difficile, tout au long du livre je me suis demandé ce qui allait se passer exactement, j'avais mille scénarios en tête, mais jamais je n'aurais cru à une telle fin. Ma lecture s'est faite en apnée, j'ai ri avec eux face à tout leur stratagème, j'ai espéré avec eux, je me suis battue avec eux et surtout j'ai aimé avec eux. Il se passe toujours quelque chose de fort et d'émouvant, on vit plusieurs émotions. Et cette fin, on est très loin de ce que j'imaginais. Je ne dirais pas qu'elle me laisse sur ma faim, mais je ne m'y attendais tellement pas que je ne sais pas quoi en penser. Y avait tellement de fins possibles et inimaginables.
J'ai eu un très gros coup de coeur, autant pour le livre, les personnages que la plume de l'auteure. En lisant les remerciements on se rend compte que le scénario du film a été écrit avant le livre, du coup je n'ai aucune peur de voir le film et d'être déçue comme cela peut-être souvent le cas. Pour info le film sera dispo en dvd à partir du 17 juillet. J'ai hâte de pouvoir le voir, même si je sais que je vais pleurer encore une fois.
Une plume dès plus douce et addictive pour une histoire qui l'est tout autant, pour la fan inconditionnelle de romance que je suis, je vous le conseille, il ne faut pas que vous passiez à côté de Will et Stella, avec leurs amis qui ont une place très importante dedans. Bref, foncez !!
Lien : https://auxrevesdesmots.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
LaBiblidOneeLaBiblidOnee   19 juin 2019
Nous avons besoin de toucher ceux que nous aimons presque autant que de respirer. Je n'avais jamais mesuré l'importance de ce contact, de son contact... avant d'en être privée.
Commenter  J’apprécie          150
rkhettaouirkhettaoui   04 juillet 2019
Je n’ai jamais été amoureuse. Bien sûr, Tyler Paul ne compte pas. De toute façon, même si j’en avais l’opportunité, être avec quelqu’un représente un risque que je ne peux pas m’accorder en ce moment. Rien ne doit me détourner de mon objectif. Rester en vie. Obtenir ma greffe. Soulager la détresse de mes parents. Tout ça m’occupe à plein temps. On a connu plus sexy.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   04 juillet 2019
Quand on a la mucoviscidose, avoir des enfants fait partie des sujets délicats. Ça m’est arrivé de voir des filles pleurnicher à ce propos, mais aller contempler des bébés qu’elle ne pourra peut-être jamais avoir ? Ça dépasse l’entendement.

Bordel, qu’est-ce que c’est déprimant !

Il y a un certain nombre de choses liées à la mucoviscidose qui me mettent hors de moi, cette question-là, en revanche, non. Vu que la plupart des mecs atteints sont infertiles, je n’ai pas besoin de m’inquiéter qu’une fille tombe enceinte ou de fonder une famille, tous ces trucs-là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 juillet 2019
Comme si mon espérance de vie n’était déjà pas assez limitée comme ça, cette bactérie vient m’en bouffer un peu plus en faisant encore plus trimer mes poumons faiblards. Et avec cette saloperie résistante aux antibiotiques dans mon organisme, j’ai tiré un trait sur toute perspective de greffe.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   04 juillet 2019
Dans deux semaines, je serai en mesure de prendre mes propres décisions. Finis les essais cliniques, bye bye Sainte-Grâce, je pourrai enfin faire quelque chose de ma vie au lieu de laisser ma mère la gâcher.

Finis les hôpitaux. Finie la prison dans ces bâtiments aseptisés aux quatre coins du monde, à tester médicament après médicament, traitement après traitement, sans qu’aucun ne marche.

Si je suis condamné à mourir, j’aimerais au moins d’abord vivre.

Et ensuite je pourrai mourir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Rachael Lippincott (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rachael Lippincott
Bande annonce de l'adaptation cinématographide de "Five Feet Apart" de Rachael Lippincott. Stella Grant est une jeune femme de 17 ans typique... elle ne peut se passer de ses meilleurs amis et de son ordinateur portable. Mais, contrairement aux autres adolescents, elle passe la majeure partie de son temps à l'hôpital, puisqu'elle souffre de fibrose kystique. Son quotidien rythmé par une implacable routine sera bouleversé lorsqu'elle fera la rencontre de Will Newman, un patient de son unité au charme irrésistible. Forcés par le protocole médical de maintenir une distance constante entre eux, leur attraction mutuelle les poussera-t-elle à mettre leur vie en danger ?"
+ Lire la suite
autres livres classés : MucoviscidoseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3493 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..