AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

David Mazel (Traducteur)Simone Goyard-Fabre (Préfacier, etc.)
EAN : 9782080704085
381 pages
Flammarion (04/01/1999)
3.55/5   33 notes
Résumé :

"Locke montre d'une part, que les relations d'homme à homme, qui ont précédé et accompagné les relations de citoyen à citoyen, ne sont ni n'ont jamais été exemptes de lois ; d'autre part, que le pacte primordial, sur lequel repose philosophiquement sinon historiquement toute société politique, ne crée point, mais ne fait que consacrer les droits individuels, antérieures à toute constitution ... >Voir plus
Que lire après Traité du gouvernement civilVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
J'ai beaucoup aimé ce livre exposant les bases d'une société fondée sur un pacte social et ce 70 ans avant le Contrat Social de Rousseau.

Le texte est clair, avant-gardiste pour son époque et balaye de nombreux aspects des société humaine (gouvernements, lois, famille, guerre, propriété, liberté, etc...).

Voici les principales idées qui m'ont marqué:
- Distinction de 3 états possibles pour l'homme: nature, société, guerre.
- Définition détaillé et pertinente du concept du propriété. On sent le proto-libéralisme.
- Vision progressiste de la famille pour l'époque avec une égalité père/mère et un impératif de devoirs envers les -enfants.
- Explication détaillé de la mise en place et du fonctionnement des pouvoirs législatif et exécutif.
- Nuance dans le système théorique exposé. L'exécutif peut utiliser sont droit de 'prérogative' pour passer au-dessus des lois si c'est pour le bien commun. le peuple peut se révolter et renverser un gouvernement devenu tyrannique.

Je comprends mieux pourquoi ce livre est aussi important dans la monde anglosaxon.

Si vous vous intéressez à la philosophie politique, je vous le recommande vivement.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Dans un État formé, qui subsiste, et se soutient, en demeurant appuyé sur les fondements, et qui agit conformément à sa nature, c'est-à-dire, par rapport à la conservation de la société, il n'y a qu'un pouvoir suprême, qui est le POUVOIR LÉGISLATIF, auquel tous les autres doivent être subordonnés ; mais cela n'empêche pas que le POUVOIR LÉGISLATIF ayant été confié, afin que ceux qui l'administreraient agissent pour certaines FINS, le peuple ne se réserve toujours le pouvoir souverain d'abolir le gouvernement ou de le changer, lorsqu'il voit que les conducteurs, en qui il avait mis tant de confiance, agissent d'une manière contraire à la FIN pour laquelle ils avaient été revêtus d'autorité.

Chapitre XIII.
Commenter  J’apprécie          370
La liberté naturelle de l'homme, consiste à ne reconnaître aucun pouvoir souverain sur la terre, et de n'être point assujetti à la volonté ou à l'autorité législative de qui que ce soit; mais de suivre seulement les lois de la nature.
Commenter  J’apprécie          60
L'homme, ainsi qu'il a été prouvé, ne peut se soumettre au pouvoir arbitraire d'un autre; et, dans l'état de nature, n'ayant point un pouvoir arbitraire sur la vie, sur la liberté, ou sur les possessions d'autrui, mais son pouvoir s’étendant seulement jusqu'où les lois de la nature le lui permettent...
Commenter  J’apprécie          40
Enfin, il (le peuple) a le droit de repousser une violence présente, non de tirer vengeance d'une violence passée. La nature a donné le pouvoir de faire l'un, pour la défense de notre vie et de notre corps; mais elle ne permet point l'autre; elle ne permet point, sans doute, à un inférieur de punir son supérieur.
Commenter  J’apprécie          30
C’est pourquoi, partout où il y a un certain nombre de gens unis de telle sorte en société, que chacun d’eux ait renoncé à son pouvoir exécutif des lois de la nature et l’ait remis au public, là et là seulement, se trouve une société politique ou civile.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Dans la catégorie : L'EtatVoir plus
>Science politique>Science politique (politique et gouvernement)>L'Etat (45)
autres livres classés : philosophieVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (191) Voir plus



Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
437 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre

{* *}