AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782075089791
336 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (16/08/2018)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 77 notes)
Résumé :
Le monde de Griff et Dylan, 13 et 15 ans, s'écroule à la fin de l'été, quand un accident de voiture les laisse orphelins. Installés à New York depuis peu, ils sont d'abord recueillis par Blessing, collègue haute en couleur de leurs parents. Puis à l'autre bout du monde, dans une petite ville du pays de Galles, chez un oncle et une tante qu'ils ne connaissent pas, où ils trouvent bienveillance et nouvelles amitiés. Dylan n’a qu’une idée en tête : aider Griff à revivr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  04 février 2019
Un roman pour adolescents absolument magnifique, sur le deuil et la reconstruction qui m'a laissée en larmes au coeur de la nuit…
Une famille de quatre : les parents sont profs et ont pris l'habitude d'exercer leur métier à travers le monde. Leur foyer , c'est leurs souvenirs de voyages et leurs deux garçons, ( Dylan , 15 ans et Griff 13 ).
Deux adolescents, qu'un accident de voiture va laisser orphelins . Seuls à New- York , ils seront un temps, hébergés par la proviseure du lycée dans lequel exercent leurs parents, puis au Pays de Galles chez une obscure cousine qu'ils n'ont jamais vue… Toutes ces personnes seront très bienveillantes avec eux . Mais , de toute façon, ils peuvent compter l'un sur l'autre, Dylan joue son rôle d'ainé à la perfection, protecteur, aimant, attentionné, à tel point qu'il s'en oublie un peu lui- même …
Dans leur parcours de reconstruction, ils rencontreront des gens simples , bienveillants, émouvants, des êtres humains quoi ! Mais aussi la musique, des chiens , des chats… Et l'on se rend compte que les animaux peuvent faire beaucoup pour restaurer les gens, leur redonner le goût au bonheur , l'air de rien, en silence (ou pas !) , juste avec leur présence .
C'est un livre magnifique parce qu'il est pudique et pas mièvre .
C'est un livre surprenant , je ne vous en dis pas plus …
Mais aussi : bouleversant, lumineux et fin …
Et la fin est …
La fin démontre qu'Hayley Long est un très grand auteur ( pas seulement une auteur pour adolescents, un très grand écrivain) .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          586
iz43
  08 janvier 2020
Une famille heureuse. Des parents profs d'anglais et baroudeurs et leurs deux fils Dylan 15 ans et Griff 13 ans. Un boulon mal vissé et tout bascule sur la route qui devait les reconduire chez eux à New York. Les parents décèdent. Griff n'a plus que son grand frère qui s'est juré de veiller sur lui.
Dans un premier temps recueillis par leur proviseur, les jeunes vont ensuite partir en Pays de Galle chez une cousine de leur maman qu'ils ne connaissent pas.
Tout le monde est bienveillant avec ces orphelins. Ce sont de belles rencontres. Mais comment se relever quand on a vécu le pire? Des alliés inattendus, nos amis à quatre pattes, vont veiller sur ces deux écorchés de la vie , les réconforter et leur apporter un peu de tendresse.

Nos vies en mille morceaux est un immense coup de coeur.
Un livre tout en douceur et pudeur pour aborder la reconstruction de soi, le deuil. Un livre magnifique sur l'amour fraternel. Un livre bouleversant et surprenant. Une fin que je n'avais pas vu venir. J'ai fini les 50 dernières pages en larmes.
Intense, émouvant, touchant. Une jolie plume et une histoire vraiment bien menée. Nos vies en mille morceaux va demeurer longtemps dans mon coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
orbe
  11 août 2018
Griff et Dylan ont l'habitude de changer souvent de pays et d'école avec leurs parents qui aiment avant tout découvrir de nouveaux endroits. Ils ont ainsi vécu aussi bien à Berlin que Barcelone ou Shangaï.
Alors qu'ils habitent New York, un accident les laisse orphelins. Dylan décide coûte que coûte de veiller sur son petit frère traumatisé.
Sans famille proche, ils sont recueillis dans un premier temps chez une amie de leur parent qui vit avec un chat farouche et un chien accueillant.
Mais en raison de leur nationalité anglaise, ils ne peuvent rester indéfiniment sur le sol américain...
Un très beau roman sur la relation entre frères, la perte et le temps qui permet parfois d'accepter de se lancer dans une nouvelle vie.
La place laissée aux animaux, qui comprenent à demi-mot la douleur des enfants, apporte de la douceur et de l'espoir dans le récit.
Les jeunes sont ballotés dans un environnement où ils devront se construire de nouveaux repères en dépit des souvenirs qui remontent sans cesse.
La rencontre avec de nouvelles personnes va aussi les aider à trouver une nouvelle place.
Un très beau roman sur la résilience avec un événement étonnant à la fin du récit qui amène à percevoir autrement l'histoire et donne envie de la relire.
A partager !

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Analire
  10 juin 2019
Griff et Dylan, deux jeunes frères de 13 et 15 ans, voient leur monde basculer lorsqu'ils sont victimes, avec leurs parents, d'un terrible accident de voiture. Leurs deux parents sont morts sur le coup. Ensemble, les deux garçons vont devoir surmonter ce choc et continuer à survivre coûte que coûte. Mais Griff et Dylan ont deux chemins différents à prendre pour mener vers la cicatrisation de leurs peines.
Griff et Dylan vont atterrir à Aberystwyth, un petit village du Pays de Galle (matérialisé sur la carte ci-dessous pour que vous puissiez le situer plus précisément). Bien loin de toutes les grandes villes où ils ont habité avec leur famille avant (Munich, Shangai, Barcelone, New York), l'adaptation est difficile au début pour les jeunes hommes. Mais grâce à l'amour et à l'attention constante de Dee et Owen, sa famille d'accueil, grâce à l'amitié de Hari, à la présence réconfortante de son frère Dylan, à l'amabilité du vieux monsieur Henry, Griff va très vite s'épanouir dans ce nouvel environnement, loin de tous ses repères passés.
Il est très compliqué de vous parler de ce roman sans vous révéler des détails très importants de l'histoire. Sachez seulement que ce livre raconte le parcours, éreintant mais essentiel, de deux jeunes hommes, désireux de se reconstruire après de terribles épreuves. La vie est parfois cruelle, mais il faut savoir aller de l'avant, remonter la pente, continuer à sourire, à vivre et à aimer. le jeune Griff en est l'exemple même : sans plus de repère, il va se relever, rencontrer de nouvelles personnes qui vont lui tendre la main pour l'aider à aller vers un guérissement de l'âme et du coeur. J'ai refermé la dernière page du livre au bord des larmes. Un trop plein d'émotions tout au long du livre mène inéluctablement vers une déferlante de larmes à la fin.
Nos vies en mille morceaux est une histoire puissante, extrêmement touchante, qui vous attrape aux tripes et ne vous lâche qu'à la toute dernière seconde du récit. Je recommande chaudement ce livre, qui ne sera sans doute pas une lecture paisible et agréable, mais qui ne vous laissera certainement pas indifférent.
Un récit coup de poing et bouleversant, qui vous apprend à profiter de tout ce que la vie vous donne et surtout de vos proches.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Khalya
  12 mai 2020
Emotive comme je suis, comment ai-je pu imaginer sortir indemne de cette histoire ?
Dès le quatrième de couverture, j'aurais dû me méfier, mais je me suis dit que ça ne pouvait pas être aussi terrible. Et bien si ! Sachez-le, j'ai plus dépensé en kleenex que pour acheter le livre.
Toute l'histoire est racontée du point de vue de Dylan, dont le seul objectif est d'aider son petit frère, Griff, à faire son deuil.
Pour soulager son propre chagrin, il se replonge dans ses souvenirs et du coup, on alterne entre présent et passé.
Les parents de Dylan et Griff étaient des globe-trotters, des professeurs d'anglais qui ne restaient jamais en place.
Je n'ai pas eu l'impression que cette vie ait vraiment convenue à leurs fils. Griff laisse entendre qu'il n'a jamais fait l'effort d'apprendre la langue de ses différents pays d'accueil et Dylan, lui, exprime le regret de vivre sans aucun possession, pas même un vélo, la difficulté d'être toujours « le nouveau » et de ne se sentir chez eux nulle part.
Après le décès des parents, Griff se demande pourquoi il ne peut pas rester aux états-unis puisque c'est là qu'ils habitaient, mais on lui explique qu'il est citoyen britannique et qu'il ne peut donc pas résider aux USA. Or les garçons, s'ils sont nés en Angleterre, n'y ont quasiment jamais vécu puisqu'ils étaient toujours par monts et par vaux. Les voyages c'est important, mais avoir des racines, un endroit qu'on peut qualifier de « chez soi » est indispensable. J'ai trouvé que les parents étaient égoïstes et vivaient leur rêve sans se préoccuper des effets sur leurs fils.
Cette situation rajoute à la difficulté du travail de deuil.
Une des choses qui revient constamment est que le temps passe et qu'avec lui le chagrin s'atténue. Même si c'est une vérité qui dérange et révolte quand on est en pleine affliction, c'est pourtant bien le cas : le temps est notre meilleur allié dans le deuil.
Et on voit en effet les garçons sortir la tête de l'eau et Griff reprendre goût à la vie.
Par contre, en ce qui nous concerne, nous, lecteurs, ça ne va pas être aussi simple. Parce que le dernier tiers du livre nous réserve une surprise de taille.
L'auteur a pourtant disséminé pleins de petits indices qui mènent à cette révélation mais, bien sûr, cela ne m'a sauté aux yeux que quelques pages avant la révélation (mais il faut dire qu'à ce moment-là, l'auteur nous donne un indice aussi gros et voyant qu'un 33 tonnes sur une route de campagne).
Avec le recul, cela m'a semblé évident, mais, j'étais tellement aux prises avec mes émotions au cours de ma lecture que je n'ai rien vu venir.
Ce roman était une lecture souvent triste mais pleine d'amour et d'espoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Ricochet   01 octobre 2018
Un roman magnifique et intense porté par une galerie de personnages étonnants.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   05 février 2019
Etre le nouveau de la classe, c'était vraiment mon destin. (… )
Le premier jour, on ne parlait pas beaucoup, on essayait juste de ne pas se faire tabasser.
Une bonne chose de faite. Le plus dur était passé.
Le deuxième jour, on était déjà un peu moins nouveau que la veille.
Le troisième jour, on savait se rendre aux toilettes et en revenir sans se perdre.
De jour en jour, on était moins nouveaux, les autres cessaient peu à peu de nous demander d'où on venait, quelle était notre équipe de foot/ basket/ baseball préférée, et d'où on tenait cet accent si bizarre. Mais, à peine s'était- on intégrés que notre mère ou notre père en avait marre, et qu'on partait pour un autre pays.
Et là, il fallait tout recommencer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
AnalireAnalire   31 mai 2019
La musique n'est pas juste de la musique, c'est aussi de la magie. Qui peut conjurer des émotions dont on ignorait jusqu'à l'existence, et faire naître à la vie des sentiments que l'on pensait éteints à jamais. Un peu comme un voyage dans le temps. La musique est capable de nous transporter à une époque, à d'autres endroits, avec une telle précision qu'on revoit les bandes de baskets qu'on n'a plus depuis longtemps, qu'on entend pépier les oiseaux envolés depuis longtemps et qu'on va jusqu'à sentir l'odeur de vinaigre des chips de l'été précédent. Et lorsque toutes ces émotions, ces souvenirs surviennent par le biais d'un objet concret, et pas seulement d'un MP3, eh bien, la magie est encore plus forte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
iris29iris29   04 février 2019
Depuis l'accident, j'avais l'impression d'être toujours entouré de bruit. Qu'autour de moi, ce n'était que cris, sirènes et moteurs d'ambulance, sonneries, bips, ascenseurs, courses, roues de chariot et bruit de machine à café. Le pouls de sept milliards de personnes qui bat en même temps.
Trop de bruit.
Et trop fort.
Commenter  J’apprécie          160
iz43iz43   02 janvier 2020
Le temps s' est arrêté.

Mais le temps ne s'arrête jamais très longtemps. Si l'on écoute attentivement, il continue toujours à passer.
Commenter  J’apprécie          170
myprettybooksmyprettybooks   14 août 2018
« Je venais de comprendre quelque chose. Que la musique n’est pas juste de la musique, c’est aussi de la magie. Qui peut conjurer des émotions dont on ignorait jusqu’à l’existence, et faire naître à la vie des sentiments que l’on pensait éteints à jamais. Un peu comme un voyage dans le temps. »
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : reconstructionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1134 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

.. ..