AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

René Louis (Traducteur)Antonia Gasquez (Éditeur scientifique)Édith Wolf-Heintzmann (Éditeur scientifique)Michel Bouty (Éditeur scientifique)
ISBN : 2010190793
Éditeur : Hachette Education (01/01/1992)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 75 notes)
Résumé :
Tristan conduit Iseult la Blonde vers son futur époux, le roi Marc. A bord du navire, avant que les côtes de Cornouaille ne soient en vue, ils boivent un philtre qui les unit l'un à l'autre, pour trois ans, d'un amour indissoluble. Mais les noces d'Iseult et du roi seront célébrées et de l'amour les amants ne connaîtront que la souffrance.
Racontée mille et une fois, cette vieille légende celte s'était déformée. S'inspirant des manuscrits du XIIe et XIIIe si... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
PtiteLoutre
  26 mai 2015
J'ai décidé de lire Tristan et Iseult parce qu'elle est considérée comme étant l'une des plus grandes histoires d'amour de la littérature. Que dire après ma lecture si ce n'est que ma déception est à la hauteur de la réputation dont jouit ce texte.
Le succès de cette histoire se comprend aisément lorsque nous replaçons le contexte dans lequel se déroulent les évènements. Au XIIème siècle les mythes et légendes forgent les plus belles histoires. Ainsi Tristan correspond parfaitement au symbole du héros : Fort en tout point, possédant de multiples talents, et triomphant toujours des plus ardus adversaires. Quant à Iseult, sa personnalité ne tient qu'à sa beauté incomparable, si bien qu'un seul de ces cheveux suffit à la faire quérir d'un tout autre pays par le Roi Marc.
La reprise faite par René Louis rend le texte tout à fait accessible pour les plus novices en matière de littérature médiévale. Pourtant c'est à regret que certains passages sont rapidement expédiés à l'aide de résumés simplistes. L'histoire se concentre uniquement sur les deux personnages principaux délaissant malheureusement la psychologie de protagonistes occupant une place tout aussi importante. Ainsi, est passée à la trappe la relation entre Iseult et le Roi Marc, et je suis déçue de ne pas voir paraître plus en profondeur les sentiments du Roi.
L'amour, la fatalité, la perte, voilà les ingrédients parfaits pour conter une véritable passion amoureuse. Nous devinons donc que la trame principale de l'histoire sera la souffrance des deux protagonistes, et oui car si tout était facile, nous serions vite ennuyé. Cependant, les nombreux rebondissements qui se produisent dans la vie des deux amoureux ne m'ont pas empêché de vite me lasser de lire. Les répétitions se veulent si nombreuses que j'ai été tentée à plusieurs reprises de ranger ce livre et de l'oublier à jamais. Ainsi, les amants se retrouvent en secret faisant du Roi Marc le plus grand cocu du royaume, des félons les surprennent et avertissent le seigneur (ce qui me paraît tout à fait normal) et les deux amoureux usent de stratagèmes pour échapper au courroux du Roi. le Roi qui en passant, est bien le personnage le plus niais de ce texte. Voilà sur quoi l'histoire est construite, ce scénario se répétant plusieurs fois dans le roman, rendant sa lecture désagréable.
Je me suis également sentie gênée par les circonstances de la naissance de l'amour de Tristan et Iseult. L'utilisation d'un philtre montre à mes yeux que leur amour n'est qu'une illusion, par ailleurs nourrie par les caprices d'Iseult, qui telle une enfant ne se trouve jamais satisfaite. Il était évidemment prévisible que leur amour allait continuer même après que le philtre ait fini de faire effet. Cependant, la passion disparait, tout comme l'intérêt que je porte au destin des deux protagonistes. Les amants se condamnent seuls à vivre une vie de frustrations et d'amour inachevé ; puisque après avoir vécu dans les bois durant 2 ans, ils choisissent de se séparer et d'être triste à jamais. Ma question est donc pourquoi ? Rien ne retenait ces deux personnages de s'enfuir et d'aller vivre pleinement leur amour ailleurs. Mais non, l'honneur qu'ils portent au royaume et au Roi les empêche d'être heureux. Honneur qui je le précise, ne les arrête pas de se voir en cachette et de continuer leur petite tromperie. Passons. Déception également quant à la fin qui attend les amants maudits, qui se veut, si je puis me permettre, assez ridicule.
Pour conclure je dirais que cette histoire est loin d'être la plus belle et la plus dramatique des histoires d'amour. Il est évident que je ne recommanderai pas ce livre, je préfère de loin conseiller Bérénice de Racine, ou Roméo et Juliette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
fredho
  22 novembre 2012
L'histoire de Tristan et Iseult est un amour tellement solide qu'aucune force, aucune délation, aucune ruse ne peuvent détruire la puissance de leurs sentiments.
Les amants s'aimèrent dans la douleur et l'éloignement, leur amour ne fut qu'un combat, et seule la mort leur apportera une paix éternelle.
La version de "Tristan et Iseult" de René Louis comporte quelques longueurs mais l'histoire d'amour défendu des 2 amants et leur volonté de s'unir malgré les dangers m'a permise d'apprécier ce conte légendaire.
Commenter  J’apprécie          131
JulyF
  04 janvier 2013
La version que René Louis nous propose du mythe de Tristan et Iseult est dure et crue. On y voit les manigances d'Iseult et la duplicité de Tristan, porté par le pouvoir du filtre à tromper son oncle et manquer à ses serments.
Cependant, on le voit aussi lutter contre cet amour et tenter, après la fin du philtre, de se marier. C'est peine perdue tant Iseult a de prise sur lui.
Les héros sont humains, malins et attachants, et le récit nous donne à voir certains aspects cruels du moyen-âge (l'épisode de la chemise de Brangien en est un bon exemple).
Commenter  J’apprécie          60
SuzyBess
  08 juillet 2017
Depuis toujours j'entends le nom du couple mythique formé par Tristan et Iseult associé au romantisme. Pourtant, l'amour qui les lie ne m'a pas séduite. Ceci dit, j'ai beaucoup aimé les passages aventureux de ce roman.
Le vaillant Tristan, après de maintes occasions où il a prouvé sa force et sa fidélité à son oncle le roi Marc, est envoyé par ce dernier pour conquérir la belle Iseult, fille du roi d'Irlande. Mais en apprenant que Tristan ne l'a pas conquise pour lui-même, Iseult, vraisemblablement séduite par le charme du valeureux, se sent dédaignée. Sur le chemin du retour vers la Cornouailles, avec la complicité de sa servante Brangien, elle fait boire au jeune homme avant d'en ingurgiter à son tour un vin herbé, sorte de philtre d'amour préparé par sa mère, qui le destinait au roi Marc. Immédiatement, les jeunes gens tombent fous d'amour l'un pour l'autre et ne peuvent plus vivre séparés. A la cour du roi Marc, il va leur falloir ruser sans cesse afin que celui-ci ne se doute de rien, tandis que les félons ont tôt fait de prévenir le souverain.
René Louis s'inspire de tout ce qui a déjà été dit et écrit à propos de cette légende pour nous en livrer une version complète et logique. Avec une plume accessible, il nous relate donc une histoire d'amour qui, si elle est intense et puissante, ne m'a pourtant pas fait rêver. Et pour cause, si Iseult semble bien sous le charme de Tristan avant de boire le philtre d'amour, il n'en est pas si sûr pour lui et cette romance m'a, par conséquent, parue bien factice. Impossible dès lors de m'ôter cette idée de la tête: je n'ai pas goûté les rencontres amoureuses entre l'un et l'autre et je ne suis pas parvenue à les plaindre ni à détester les barons félons, soucieux de préserver leur roi, qui tentent par tous les moyens de faire éclater la vérité. Etant donné que cette histoire d'amour est l'élément central de cette légende, il est dommage que j'en fus déçue.
Mais il se trouve que je me suis consolée avec le reste: le style, l'époque et les aventures et exploits de Tristan qui nous sont narrés m'ont vraiment plu ! Ce personnage intrépide et héroïque possède un charme certain. On ne peut que le respecter. L'importance des traditions celtes est clairement ressentie dans tout le récit.
Le travail de recherche de René Louis est évidemment à saluer: il a certainement été très complexe de faire le point sur les différentes versions de "Tristan et Iseult", surtout lorsque l'on sait que cette légende a surtout été colportée et transmise, aux premiers temps, à l'oral, et donc facilement déformable. Dans ses "Notes et commentaires", en fin de volume, l'auteur s'explique clairement et avec détails sur tous ses choix, et ce partage même de son expérience d'écriture m'a passionnée.
A découvrir, donc, sans trop d'idées romantiques en tête, mais avec plaisir tout de même.
Lien : http://letoucherdespages.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
tracey11
  20 mai 2012
Le début de ce conte est étonnant. On ne s'embête pas avec des descriptions à rallonge, tout est livré cash en quelques phrases, et je me suis demandée comment ce livre pouvait bien comporter 250 pages!
Dans cette aventure, tout est simple pour Tristan et Iseult. Ils sont sacrément futés, et se sortent de toutes les situations par divers tours de passe-passe. Sans vraiment de difficulté, tout paraît vraiment fastoche. Tristan est le Mac Gyver du XIIème siècle! Enfin tout est simple pour eux, sauf leur relation. Iseult est mariée au roi Marc, oncle de Tristan, alors pas facile d'aller se bisouiller dans les coins du château sans se faire remarquer. Les murs ont des oreilles... et des yeux!
Alors Tristan et Iseult pourront-ils enfin vivre leur amour? Suspeeeeeense!
J'ai été agréablement surprise par la façon dont ce conte est construit. Vraiment, pas le temps de s'ennuyer, même si sur la fin on se demande combien de temps encore vont durer les retrouvailles et séparations à répétition.
Quoi qu'il en soit j'ai beaucoup aimé ce conte. Les deux héros sont attachants : Tristan, le grand héros fortiche dont la seule faiblesse est son amour pour Iseult. Et Iseult la Blonde... qui me permet de vous affirmer que les blagues sur les blondes ne nous viennent pas du XIIème siècle!
Lien : http://readviewed.skyrock.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MeredithRMeredithR   29 avril 2013
- Je prendrai femme, pourvu que vous m'alliez quérir celle que j'ai choisie.
- Nous irons. Qui est donc celle que Votre Majesté a choisie ?
- J'ai choisi celle à qui appartient ce cheveu d'or et je n'en veux point d'autre.
- Dites-nous à qui est ce cheveu d'or et où elle se trouve et nous partirons aussitôt la quérir.
Commenter  J’apprécie          40
SuzyBessSuzyBess   08 juillet 2017
L'amour est insatiable et nulle raison ne le gouverne. Un geste, un regard, un soupir suffisent à le révéler.
Commenter  J’apprécie          00
SuzyBessSuzyBess   08 juillet 2017
L'homme de doit pas haïr ce qu'il a adoré, il peut seulement s'en détacher, s'en éloigner et s'en déprendre.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de René Louis (II) (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3500 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre