AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Laure Hinckel (Traducteur)
ISBN : 2742792937
Éditeur : Jacqueline Chambon (06/10/2010)

Note moyenne : 2.45/5 (sur 11 notes)
Résumé :

"Je suis partie, un jour tu comprendras." Andi doit bientôt se rendre à l'évidence, Marga ne reviendra plus. En bon journaliste qu'il est, il se lance alors dans une investigation minutieuse de leur passé commun, traquant les indices cachés capables d'expliquer cette incompréhensible rupture. En quoi a-t-il failli ? Qui d'elle ou de lui est coupable ? Faut-il incriminer la nouvelle permissivité ou les effets dél... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Tandarica
  10 février 2015
Puisque « les explications ne servent à rien dans une séparation » il apparaît en effet plus sage d'aller boire une bière. Résonne alors pour moi, l'écho amusant d'une anecdote sur le chanteur du groupe Meat loaf qui disait « Who am I, Why am I here? Forget the questions! Someone gimme another beer! ». La bière est bien la belle blonde des hommes comme Andi et dans une certaine mesure (sans jeu de mots aucun!) elle permet de sauver son âme bien (ou parce ) qu'elle brûle moins la gorge que la vodka (la vraie de vraie) ou le « truculent » breuvage offert par Tacké en l'honneur du surprenant « sponsor austalien » (page 244). Toute « clarté effrayante » ne peut être que farce?
Ses « jambes arachnéennes », la femme (et peu importe qu'elle soit une sacrée inconnue posant pour Susan Fox, le personnage de Magda, ou une soeur pocaïte) « devait les laver dans le goulet d'une bouteille d'eau-ou d'une bouteille de lait » (page 210) pense Andi. Vous savez, de celles que j'utilisais enfant en guise de tire-lire, car parfaites pour les pièces légères de 5 lei.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
traversay
  29 août 2012
Une analyse de la vie de couple et des égoïsmes qui la régissent. Un portrait de la Roumanie convertie au capitalisme et les dérives qui en découlent. La vie d'une rédaction d'un journal de province dont les lecteurs sont traités de "veaux". Une plongée dans les arcanes du néo-protestantisme, religion en plein essor. Comment oublier une femme, le troisième roman de Dan Lungu, brasse une grande variété de thèmes en un plus de 250 pages, riches et un peu indigestes.
Le roman est à l'image de son héros Andi, velléitaire, ancien alcoolique, qui trouve la vie franchement maussade depuis que Marga l'a quitté. du coup, il se cherche, mais sans grande énergie. le livre reflète cette indécision, assez lâche dans sa narration, épicé de ci, de là, de quelques considérations ironiques, qui ne le rendent pas passionnant pour autant. La partie la plus intéressante est sans aucun doute celle qui concerne les néo-protestants, que Lungu semble considérer aussi fascinants que repoussants. Mais il ne s'engage pas trop, préférant manier une causticité bienvenue, parfois un peu lourde.
Comment aimer une femme laisse une impression mitigée comme un après-midi passé dans un terrain vague à regarder les gens vaquer à leurs occupations. Avec un brin de curiosité qui retombe vite. Oui, le fond de l'air est maussade. Vraiment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
BVIALLET
  23 mars 2012
Marga a quitté Andi sans lui laisser d'autre explication qu'un petit mot : « Je suis partie, un jour tu comprendras ». Leur histoire d'amour est donc interrompue au moment où il s'y attendait le moins et il ne comprend pas pourquoi. Etant un très modeste journaliste dans une feuille de chou sans envergure, il tente de rassembler quelques bribes de leur histoire pour remettre un peu de logique dans leur histoire.
Malheureusement, la mayonnaise ne prend pas. le lecteur peine à s'intéresser à cette histoire d'amour qui n'en a peut-être jamais été une entre une étudiante un peu fantasque et un scribouillard alcoolique et paresseux. Manque de consistance de l'intrigue, discours allant de digressions en digressions. Lungu nous parle un peu de tout (souvenirs d'enfance, vie des potentats locaux corrompus, mentalité d'un patron de presse qui appelle « veaux » les lecteurs, moeurs des adventistes du septième jour, etc...) dans un pénible désordre. Et pour ne rien arranger, il utilise autant le « je » que le « il » pour plusieurs personnages, ce qui ne facilite pas le travail de compréhension de son pauvre lecteur. Sans oublier qu'il passe de l'un à l'autre comme du coq à l'âne et parsème son discours de termes roumains qui ne sont pas tous traduits dans le petit glossaire de fin. Résultat : on peine et on s'ennuie à lire ce bouquin écrit grâce à une bourse et à un séjour à la villa Marguerite Yourcenar offerts à l'auteur par le Conseil Général du Nord. Encore de l'argent du contribuable qui aurait pu être mieux utilisé !
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
Aucafelitterairedeceline
  27 mai 2015
Dan Lungu est un auteur roumain, avec plusieurs romans à son actif : le paradis des poules : faux roman de rumeurs et de mystères, Je suis une vieille coco par exemple. Mais ici nous allons parlé de Comment oublier une femme, acheté il y a un an au salon du livre l'an dernier. Et bien, je suis vraiment désolée de la faible qualité de ce qui va suivre. Je suis aussi déçue, parce que j'ai peiné à lire le peu que j'ai lu…
La situation de départ, avec le brin d'absurdité qui l'accompagnait, était intéressante. Marga laisse un mot d'adieu à Andi qui n'y croit pas. Il la cherche dans tout son appartement, jusque dans le four ou dans ses poches, et reste persuadé qu'elle lui joue encore un mauvais tour et qu'elle va réapparaitre. Après cela, et bien l'histoire s'est très vite enlisé. Il n'a plus vraiment été question de Marga et les nombreuses digressions et descriptions ont achevé de me lasser. Pour rajouter à cela, l'auteur nous embrouille un moment avec des passages du « je » au « il » d'un chapitre à l'autre, deux pronoms attribués à Andi.
Cette expérience me fait penser à celle que j'ai eu avec un roman japonais. J'en avais acheté deux, le premier L'éclipse d'Hirano Keiichiro m'est tombé des mains, et le second ( Fantomes et samouraïs, de Kidô Okamoto) fut plus agréable. J'ai un autre roman dans ma PAL, espérons que l'expérience sera meilleur avec le turbulent destin de Jacob Obertin, de Catalin Dorian Florescu.
Lien : https://aucafelitterairedece..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
13mariecat13
  01 novembre 2017
Sur fond d'apres communisme en Roumanie, l'histoire d'Andi qui essaye d'oublier sa copine Marga qui l'a quitté sans raison....
Un pays qui se tourne vers le capitalisme et qui échoue en se perdant dans les pots de vin de toutes sortes, la nouvelle mafia qui envahit tous et tout.
Finalement, sa porte de salut sera les Pocaïtes, une sorte de néo-protestants qui sont très gentils envers lui et qui lui tendent enfin la main......
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Francharb3Francharb3   09 novembre 2014
La robe de Marga s'était prise entre ses cuisses, mettant en évidence la ligne musicale de ses jambes, ses hanches désinvoltes et ses fesses sculpturales. Clignant des yeux, j'en pris une photo pour ma mémoire intime.
Commenter  J’apprécie          80
curiositacuriosita   05 juillet 2016
Les gens vivent dans des mondes différents, se dit-il. Pour les uns tout est dans le journal, pour les autres , tout est dans la Bible. Entre les deux, une autre catégorie de fous ne jure que par les livres. Ils vivent dans des cellules séparées, mais sous le toit du même asile. Chacun se plaint en secret, chuchote dans les coins : Le fou, c'est l'autre. Ils se croisent dans la cour intérieure, promeneurs impassibles, et soudain se serrent les uns contre les autres quand la sirène de l'ambulance retentit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Dan Lungu (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dan Lungu
Dan LUNGU .
autres livres classés : littérature roumaineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3636 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre