AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782331007507
75 pages
Éditeur : Glénat (16/10/2013)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 328 notes)
Résumé :
L'interprétation en BD du chef-d'oeuvre de Pierre Bottero !

La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule quand elle pénètre par accident dans l'univers de Gwendalavir avec son ami Salim. Là, des créatures menaçantes, les Ts'liches, la reconnaissent sous le nom d'Ewilan et tentent de la tuer. Originaire de ce monde, elle est l'héritière d'un don prodigieux, le Dessin, qui peut s'avérer une arme décisive dans la lutte de son peuple pour reconquérir ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (124) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  14 avril 2017
Merci aux 48h BD de m'avoir permis de découvrir cette série à prix réduit !
Lylian au scénario, Laurence Baldetti aux dessins et Loïc Chevallier aux couleurs nous offrent une excellente adaptation du classique de la fantasy jeunesse réalisé par le regretté Pierre Bottero ! Nous retrouvons donc avec plaisir Camille Duciel et Salim Condo projetés de l'autre côté du miroir, leurs premiers compagnons Edwin Jill'Illan, Bjorn Wil'Wayward et Duom Nil'Erg, et c'est pas leurs yeux que nous découvrons l'univers magique et merveilleux de Gwendalavir, les pouvoirs octroyés par l'Art du Dessin mais aussi les terribles Ts'liches en guerre contre l'humanité… (et la mystérieuse Ellana qui les surveille ^^)
L'histoire est assez fidèle et on reconnaît vite les personnages, les situations et les dialogues d'origines. Pour ne rien gâcher, les graphismes cool, fun et colorés sont réussis, et le découpage fluide et dynamique rend l'aventure très vivante et les personnages très attachants. Après je ne vais pas vous mentir malgré la qualité et la fidélité, j'ai eu du mal à véritablement me prendre au jeu car je suis sans doute « trop vieux pour ces conneries » (comme je n'ai pas lu la saga d'origine à l'âge requis, je repère trop vite les archétypes et les stéréotypes : l'adolescente orpheline mais en fait de noble ascendance et aux fabuleux pouvoir car élue par la prophétie, la Mary Sue mâtinée d'Harry Potter et de Tara Duncan qui accepte tout ce qui lui arrive avec joie et bonne humeur, les gens qui savent tout d'elle alors qu'elle-même ne connaît rien de ses origines, le monde magique qui sait tout du monde technologique et le monde magique qui ne sait rien du monde magique, l'absence totale de relation qui pourtant fait tout l'intérêt de la Portal Fantasy, le mystérieux mentor magicien, le noble guerrier protecteur, les explications explicatives qui arrivent à point nommé, le bestiaire patibulaire et le naming inutilement compliqué pour faire tolkienien naguère raillé par Boulet : http://www.bouletcorp.com/2010/05/21/fantasy/)
Qu'importe, il s'agit d'une chouette découverte pour les néophytes et d'une chouette cure de rappel pour les nostalgiques ! blink
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
thimiroi
  11 février 2020
Camille est une jeune fille de treize ans qui voit sa vie basculer au moment où elle est sur le point de se faire renverser par un camion en traversant une rue : elle est soudainement projetée dans un autre monde que ses habitants nomment Gwendalavir.
Revenue parmi nous, Camille se découvre d'étonnants pouvoirs, mais des créatures monstrueuses venant de Gwendalavir tentent de la tuer. Camille s'y retrouve à nouveau, en compagnie de Salim, son meilleur ami
Dans ce monde, elle apprend qu'elle se nomme Ewilan, qu'elle fait partie des dessinateurs, « des personnes qui peuvent rendre réel ce qu'elles imaginent », et qu'elle doit accomplir une quête pour libérer Gwendalavir de l'emprise des créatures insectoïdes qui l'oppriment : retrouver un frère qu'elle ne connaît pas…
Une adaptation tout à fait attrayante du roman de Pierre Bottero par le scénariste Lylian et la dessinatrice Laurence Baldetti, qui représente avec talent le monde imaginaire de Gwendalavir.

Challenge multi-auteures SFFF 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          361
Koneko-Chan
  26 octobre 2013
Aussitôt reçue, aussitôt lue ! Voilà une sortie que j'attendais avec impatience, ne sachant pas encore si j'allais l'acheter ou seulement la feuilleter. Alors quand j'ai reçu un mail de Babelio me proposant de tenter ma chance pour recevoir cette BD... J'ai aussitôt arrêté ce que je faisais (boulot de tri-documentaire... Mais c'était 5 minutes de pause pour la bonne cause !) pour me précipiter sur le site et tenter ma chance ! Et quand j'ai reçu le mail annonçant la bonne nouvelle, wahouuu, j'étais super heureuse et m'en suis vantée un peu partout (je crois que j'ai reçue 2 ou 3 menaces de mort ^^). Donc, merci beaucoup à Babelio et à Glénat pour avoir organisé cette édition masse critique !!
J'ai découvert Ewilan assez tardivement lorsque j'étais en seconde (l'auteur n'était malheureusement déjà plus de ce monde, et ça m'avais marquée quand je l'ai su). Mais j'avais tellement aimé que c'en est devenu une de mes sagas préférées même avant d'avoir terminé mes lectures. J'ai appris l'adaptation en BD il y a un petit moment via leur page Facebook, et j'attendais avec impatience, curiosité et angoisse cette sortie. Angoisse parce que jusqu'ici, j'ai toujours été déçue des adaptations BD (comme celle de l'Assassin Royal), qui selon moi, ne font pas assez ressortir l'âme du livre. J'avais donc un peu peur d'être déçue, mais ça ne m'a pas empêchée d'être surexcitée lorsque je voyais les couvertures ou autres planches ; et la Bande-annonce, qui est bien réalisée.
Et donc, déçue ou pas ? Et bien je vais dire que je ne suis pas déçue ! Bon, cette BD ne détrônera pas le roman, c'est sur, mais je dois dire que j'ai été encore plus enchantée en la lisant qu'en regardant la bande-annonce. En fait, le gros gros point fort, ce sont les paysages, qui sont magnifiquement dessinés ! J'imaginais le monde de Gwendalavir un peu moins féerique, mais j'ai apprécié ce point de vue (c'est rare que j'aime quand c'est différent de ce que je m'imaginais). Mais après tout, nous parlons de l'Imagination dans ce(tte) roman/BD. Gros coup de coeur pour la cité d'Al-vor ! La mise en couleur est également très agréable, on a une bonne harmonie.
L'histoire est bien respectée, on retrouve beaucoup de répliques tirées du livre. Je n'ai rien à redire sur le travail de la scénariste, c'est vraiment bien respecté. Quant aux dessinateur et coloriste, chapeau également. J'ai souvent du mal lorsqu'un personnage ne correspond pas à l'image que je m'en faisais. C'est le cas pour certains personnages ici (vous l'imaginiez comme ça, vous, Björn ? Un nobliaux blond et svelte ? Moi non, il est à l'antipode de ce que je m'en faisais), mais dans l'ensemble, j'ai pu me faire une meilleure idée à propos de certains "personnages" si on peut les appeler comme ça : les Ts'liches surtout ! J'ai toujours eu du mal à me les représenter (à part penser à une mante religieuse grotesque...) et c'est un plus que m'a apportée la bande dessinée. En tout cas, pour mentionner encore les paysages, j'en suis fan !
Et puis, j'ai bien aimé comment l'acte de "dessiner" a été mis en scène (en fait, je ne m'imaginais pas du tout cette représentation, je n'y avais même pas songé).

Vraiment, je suis très satisfaite de cette BD, et c'est limite une première pour moi qui ai souvent du mal avec les adaptations. le roman n'est pas égalé, il manque quelques petits trucs qu j'aime beaucoup (un exemple : lorsque Björn se vante en disant que le sang des Ts'liches est rouge au lieu de vert. Je trouvais ça vraiment drôle) mais en tout cas, je pense que cette adaptation ravira les fans d'Ewilan, et aussi ceux qui ne l'ont pas encore lu (sacrilège !) : ma mère est déjà conquise par les graphismes ^^
Une BD que je vais prendre plaisir à suivre, je suis conquise !
Lien : http://miyu-neko.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          293
Sando
  29 octobre 2013
Camille a un pouvoir. A 13 ans, la jeune fille découvre qu'elle peut traverser les dimensions vers Gwendalavir, un monde parallèle d'où elle est originaire. Mais plus encore, tout ce qu'elle dessine par l'esprit prend forme et s'anime dans la réalité ! Un don rare et convoité qui va attirer sur elle la malfaisance des redoutables Ts'liches… Accompagnée de son ami Salim, Camille, connue sous le nom d'Ewilan, va se lancer dans une quête périlleuse, mais qui promet d'être palpitante, pour sauver son peuple…
Pour commencer, je tiens à préciser que je ne connaissais jusque-là Ewilan que de nom, ayant eu de très bons échos sur la série de Pierre Bottero sans pour autant avoir eu le temps de faire plus ample connaissance avec son oeuvre (ce à quoi je devrais remédier très prochainement…). du coup, n'ayant aucun point de comparaison, je me suis lancée dans l'adaptation en bande dessinée sans a priori et sans attente particulière et je dois dire que j'ai été charmée par ce premier tome, aussi bien par l'histoire et son univers, que par le dessin et la mise en scène.
Le trait, tantôt net et précis, tantôt rapide et évasif, est vif et très animé, ce qui donne à l'histoire un rythme enlevé et aide le lecteur à se plonger directement au coeur de l'action. Les couleurs, plutôt neutres dans le monde réel, deviennent véritablement lumineuses et chatoyantes quand on pénètre dans Gwendalavir, ce qui crée une vraie démarcation entre les deux univers et marque la fantaisie du monde parallèle. Un dessin agréable donc et particulièrement vivant.
Les personnages quant à eux sont sympathiques. La complicité du duo Camille (dont le caractère bien trempé laisse présager le meilleur pour la suite…) et Salim fonctionne bien. le fidèle et courageux Edwin, l'excentrique Bjorn et le sage Duom Nil'Erg promettent d'être des compagnons de route précieux et tout aussi attachants… Bref, une bande dessinée qui plaira aux amateurs de fantasy et d'aventure et dont j'attends le tome 2 avec impatience !
Un gros merci à Babelio et aux éditions Glénat pour ce partenariat !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          281
TheWind
  13 août 2018
C'est certainement la lecture de cette saga de Pierre Bottero qui m'a donné le goût de la fantasy, tout du moins l'envie de lire d'autres livres se déroulant dans un univers parallèle.
J'en avais bien lu d'autres avant, comme Harry Potter, par exemple mais c'est La quête d'Ewilan qui a agi comme un déclencheur.
J'étais pourtant déjà adulte mais j'ai d'emblée adoré cette histoire !
Aimer les romans, c'est une chose. En lire l'adaptation en BD, c'en est une autre. J'ai toujours une petite réticence à le faire par peur d'être déçue, par peur de ne pas avoir sous les yeux ce que je m'étais imaginée.
Mais, voilà, c'est chose faite. J'ai lu les quatre premiers tomes et je ne le regrette pas.
L'adaptation est fidèle et on retrouve très bien l'univers de Bottero. J'imagine qu'un ado pourrait facilement lire la BD sans avoir lu le roman avant. le scénario est fluide, les personnages très reconnaissables et leurs caractères très bien définis.
Quant aux dessins, ils sont également à la hauteur de l'imagination débordante de notre auteur si regretté. Et ce n'est pas si simple, surtout pour représenter Al-Jeit, la merveilleuse cité capitale de Gwendalavir. Il faut en mettre plein les yeux ! L'exploit est plutôt réussi : les couleurs sont lumineuses et les décors valent le coup d'oeil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260


critiques presse (1)
BDGest   29 octobre 2013
En bref, efficace et esthétique, un ouvrage bien sympathique qui comblera facilement le lectorat auquel il est destiné.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
ImoImo   29 octobre 2013
(Camille) Je ne plaisante pas !
Je suis vraiment passée dans un autre monde !

(Salim) T'inquiète ! Mon frère utilise souvent ce stratagème pour échapper aux martiens qui le poursuivent !
HAHAHAHAHA !

(Camille) Ne dis pas n'importe quoi, Salim. Tu n'as même pas de frère !
Je te dis que c'est vraiment arrivé !

(Salim) Pas de soucis, ma vieille, je te crois de toute façon, je suis convaincu que tu ne vis pas dans le même monde que nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
c.brijsc.brijs   28 octobre 2013
A une salle de classe remplie d'élèves, elle avait préféré la quiétude de la bibliothèque du collège dont elle était demi-pensionnaire.
Camille aimait la compagnie silencieuse des milliers d'ouvrages, qui lui procuraient un calme et une sérénité dont les effets bienfaiteurs perduraient pendant plusieurs heures.
Commenter  J’apprécie          170
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   03 novembre 2013
-La nuit arrive et le froid avec. Pourquoi n'avez-vous pas encore allumé le feu ?
-Parce qu'un feu sans allumettes est aussi facile à allumer qu'un éclat d'intelligence dans le regard d'une vache, voilà pourquoi!
Commenter  J’apprécie          180
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   03 novembre 2013
-A cause de l'araignée, tu vois, ce soir, je te raccompagne chez toi!
-Sans vouloir te vexer, salim, elle mesurait presque un mètre de haut et elle a tenu en respect deux chiens qui auraient encore faim après nous avoir dévorés, toi et moi.
-T'occupe! Chez nous, au cameroun, les araignées, on les mange, et plus elles sont grosses, plus on se régale!
Commenter  J’apprécie          60
AlfaricAlfaric   23 août 2018
- Passer de monde à Gwendalalvir a dû être une sacrée surprise pour vous. Ici, nous savons depuis fort longtemps que nos deux mondes coexistent et qu'il est possible de passer de l'un à l'autre. Même si les dessinateurs en mesure de le faire sont très peu nombreux.
- Les dessinateurs ?
- Ce sont des personnes qui peuvent rendre réel ce qu'elles imaginent. Pour ce faire, leur esprit passe dans une dimension qu'on appelle l'imagination et y progresse grâce à des chemins... Les spires. Plus un dessinateur est puissant, plus il va loin dans les spires et plus il peut jouer avec la réalité. Les plus doués parviennent à imaginer qu'ils sont ailleurs qu'à l'endroit où ils sont réellement et à s'y transporter instantanément. C'est le pas sur le côté. Et celui qui permet de passer de votre monde au mien s'appelle le grand pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Lylian (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Lylian
La Quête d'Ewilan T.7 - Trailer
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La quête d'Ewilan Tome1

Comment s'appelle le bar où se rendent Camille et Salim lors de leur arrivée à la cité d'AL-VOR ?

AL-VOR bar
La vache qui meugle
Chez Henri
Le chien qui dort

5 questions
28 lecteurs ont répondu
Thème : La Quête d'Ewilan (BD), tome 1 : D'un monde à l'autre de LylianCréer un quiz sur ce livre