AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Nesmo (Illustrateur)
EAN : 9782344017944
80 pages
Éditeur : Glénat (06/06/2018)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 120 notes)
Résumé :
Ils sont 64 enfants, coupés du monde et surveillés de main de fer par les Césars. Le quotidien de Méto, Quintus et leurs camarades est régulé par des règles étranges et rigides. Aucun écart de conduite n’est toléré. Seule manière de survivre à ce quotidien : respecter le code de conduite, encore et encore. Lorsque Méto se voit confier la responsabilité de former le nouvel arrivant Crassus, il sait qu’il va devoir mettre les bouchées doubles pour ne pas être sanction... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (86) Voir plus Ajouter une critique
jamiK
  14 février 2019
Un groupe de 64 garçons vit dans une sorte de prison avec d'étranges règles. L'ambiance est bien traitée, dystopie, post-apocalyptique, amitié, méfiance, désir d'évasion... mais on retrouve les ficelles d'un genre très (trop) à la mode, j'ai l'impression d'avoir lu 10 fois cette histoire. Je ne suis pas complètement convaincu à la lecture de ce premier tome : le graphisme de m'a pas totalement emballé, on dirait que les créateurs auraient préféré en faire un film plutôt qu'une bande dessinée et concernant l'intrigue, l'application d'une recette est trop évidente. Mais je suis prêt tout de même prêt à lire la suite. L'ambiance et le suspense se tiennent, avec quelques bonnes idées, les personnages sont assez touchant.
Bien mais pas extraordinaire.
Commenter  J’apprécie          183
Cer45Rt
  01 septembre 2019
Cette bande dessinée est relativement sympathique. le dessin est de qualité, comme le laissait soupçonner la couverture. L'histoire, sans être une de ces histoires à part qui nous touche, qui nous font un effet particulier, est sympathique. Cette BD, adapté d'un roman ( que je n'ai pas lu ) se lit vite et rapidement.
Ce n'est pas ce que j'ai lu de meilleur, cette BD ne restera peut-être pas dans les annales, mais elle se lit facilement, rapidement, agréablement. On a envie d'en savoir plus.
On est parfois troublé par cet univers clos, où il semble y avoir comme une certaine oppression.
C'est de la bonne bande dessinée, avec un scénario solide et un dessin viable. Certes, rien n'est exceptionnel, dans tout ça, mais cette BD demeure agréable à découvrir.
Commenter  J’apprécie          160
Takalirsa
  02 juillet 2018
Je découvre l'histoire d'Yves Grevet avec cette adaptation BD et elle est plutôt effrayante. le quotidien des 64 (comme les pièces d'un échiquier) enfants est pesant de règles aussi rigides qu'injustifiées: il y a un horaire précis pour chaque activité, il faut compter jusqu'à 120 avant de commencer de manger et jusqu'à 50 entre deux bouchées, ils dorment dans des caisses en bois... Les activités sportives encouragent la compétition entre les garçons (ah tiens, pourquoi n'y a-t-il aucune fille?), quand elles ne sont pas franchement violentes telles "l'inche", sorte de jeu de ballon "horrible" en combinaison où tous les coups sont permis : dans cette scène de "combat acharné", les joueurs agissent de manière aussi sauvage que des animaux - et ils semblent apprécier cela. Un moyen de leur faire évacuer "une grande dépense d'énergie" (et une éventuelle frustration)? le graphisme, de facture classique, a le mérite d'accentuer, par sa structure régulière, la monotonie de cette vie.
Et voilà que débarque le petit Crassus, dont la formation est confiée à Méto (à part ce dernier, tous les personnages ont des noms romains : Quintus, Rémus, César, Tiberius, Marcus..? Ceci dit, "meto" est un verbe qui, dans cette langue, signifie : "Je mesure" ou "Je récolte"..?). Tout nouveau, Crassus pose beaucoup de questions et réveille les propres interrogations, mises en veille, du héros : sont-ils aussi heureux que leurs gardiens veulent le leur faire croire dans cette "maison du bonheur" ? Ceux-ci prétendent, film à l'appui, avoir sauvé les orphelins d'une situation particulièrement sombre. Mais peut-on se fier à ces images ressemblant fort à de la propagande ? Les enfants ont si peu de souvenirs ("avant : rien... ou presque rien...")... Méto doute, enquête quand tout le monde dort, se méfie de ses compagnons. Crassus lui-même ne prétend-il pas entendre "une voix pendant mon sommeil", qui lui a indiqué un passage secret ?
Ainsi les mystères sont nombreux dans le pensionnat prison... Que devient-on une fois trop grand pour y rester? Méto a croisé d'étranges créatures une nuit... J'ai également remarqué que les deux seuls professeurs représentés étaient estropiés : l'un est en fauteuil, l'autre est manchot... Ce premier tome, en plantant décor et situation, déclenchent donc de multiples interrogations ! Les couleurs, sombres, entretiennent la sensation de confinement. le scénario est concis et facile à suivre malgré la richesse de l'univers.
Un album prenant qui donne envie d'en savoir plus, d'autant plus que le héros fomente "une stratégie d'évasion" !
Lien : https://www.takalirsa.fr/met..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Lacasadelectores
  13 janvier 2020
Ce livre parle de 64 garçons qui vivent dans un pensionnat qu'on appelle "la maison". Cloîtrés, ils doivent écouter les Césars, suivre les règles et surtout ne pas grandir trop vite. Ceux qui n'obéissent pas finissent par disparaître. Pourtant dans cet univers rude et carcéral, un espoir se forme... Il s'appelle Méto.
Ce livre est bien maîtrisé. Il m'a plu car l'univers, l'ambiance, les recherches, les mystères, le suspens ont été bien travaillés. Il s'agit d'un bon roman d'initiation d'un adolescent dans un monde répressif. En revanche, le style inefficace d'Yves Grevet est déplaisant. Son style est assez haché et les phrases sont courtes.
L'illustration est aussi un point négatif pour moi. On peut évidement reconnaître les différents personnages mais la forme de leurs visages n'est pas toujours identique, les yeux sont plus ou moins écartés... Mais les couleurs et les ombres sont bien retranscrites par rapport à la réalité.
De plus, le début du livre est incompréhensible. J'ai dû le relire plusieurs fois avant de comprendre qu'il fallait lire la suite pour que l'histoire ait du sens. Il plairait peut être davantage à un public de garçons.
Lou-Anne
----------------------------------------------------------------------------------------------
Le livre s'appelle Meto et l'auteur est Yves Grevet. C'est le premier tome d'une bande dessinée.
Ce sont des adolescents, tous des garçons, qui sont dans un pensionnat dont ils ne peuvent pas sortir. Ils vont devoir trouver une solution pour s'échapper parce qu'ils sont mal traités. C'est un livre intéressant et j'ai aimé aussi car ce n'est pas compliqué à comprendre. Les personnages principaux sont Meto et Crassus. C'est une BD donc il n'y a pas beaucoup de texte et du coup beaucoup d'images. Mon moment préféré dans l'histoire, c'est quand Meto présente le pensionnat à Crassus.
Ce livre fait réfléchir car les personnages se réunissent tous pour trouver une solution pour sortir alors qu'il n'y a qu'une personne pour arranger tout cela : c'est Meto. Alors il va être très intelligent.
Jules
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
4C
  11 novembre 2019
Yves Grevet est l'auteur de ce livre. Il a été écrit en 2008. le texte est d'origine française. le livre Méto est une bande dessinée d'aventure. La maison est le premier tome de la série METO. Yves Grenet a remporté pour ce livre 14 récompenses.
Le personnage de ce livre s'appelle Méto, c'est un garçon comme les 63 autres personnages de la maison. Méto doit former un garçon nommé Crassus aux règles de vie de la maison. Méto est responsable de Crassus. L'action se passe dans la maison tout au long du livre. Il y a 64 garçons qui vivent dans cette maison c'est comme un internat. Ils ne connaissent pas le monde extérieur. Ils doivent suivre les règles de la maison sans trop grandir. En effet, quand ils deviennent trop grands, le mobilier n'est plus adapté. Si Crassus ne respecte pas les règles de vie de la maison c'est Méto qui va disparaitre.
Cette histoire me fait penser à des souvenirs, à une expérience personnelle, comme le jour où je m'étais enfermé dans ma chambre et que je ne trouvais plus la clé. J'avais eu très peur. J'ai beaucoup aimé le livre, car les dessins sont en rapport avec le livre, et l'histoire est intéressante. Les dessins sont très sombres, car il n'y a qu'une fenêtre, cela correspond à l'absence d'ouverture sur le monde extérieur, comme un internat ou plutôt une prison. Aujourd'hui nous sommes très connectés avec la technologie et les moyens de communication (téléphone, internet) or ce livre parle d'enfants qui sont coupés du monde extérieur, c'est différent, cela change. Cela m'a plu.
J'ai éprouvé du plaisir à lire ce livre car il évoque un monde différent d'aujourd'hui, sans communication. Je l'ai compris et je trouve que les intentions de l'auteur sont faciles à percevoir, je ne peux pas hésiter sur le sens de son texte, j'ai très envie de lire les deux autres tomes de la série.
Youen
C'est Yves Grevet qui a écrit le livre en 2008. le texte est d'origine française. Ce texte appartient au genre de la bande-dessinée.
C'est Méto le personnage principal. Méto est chargé de former un garçon aux règles de vie de la maison. Ce dernier s'appelle Crassus. Méto découvre ce qu'il va devenir, il cherche donc un plan d'évasion pour quitter la maison au plus vite. L'action se déroule dans une maison où il y a 64 garçons qui ne peuvent pas voir le monde extérieur. Si l'élève de Méto ne respecte pas les règles, Méto va disparaitre.
Je pense â un souvenir à un film que j'avais vu auparavant qui se passait dans une maison avec presque les mêmes conditions.
J'ai adoré ce livre car dès le début j'ai accroché j'ai ressenti les émotions des personnages. Je trouve que ce texte est surtout destiné aux adolescents. (Je n'ai pas trouvé le message de l'auteur.)
Benoït, 4C
Méto est une bande dessinée écrite par Yves Grevet et illustrée par Nesmo. J'ai beaucoup apprécié cette histoire car il y a un suspense jusqu'au bout du livre et on comprend ce qui se passe seulement à la toute fin du livre. Aimant beaucoup les bandes dessinées d'aventure, j'ai trouvé que celle-ci est très originale et me fait penser à un autre livre du défi Babélio, « Fatal Gaming » où des gens sont enfermés sur une île à leurs dépens. De plus, j'ai trouvé que l'oubli du passé par les protagonistes donnait tout de suite un sentiment étrange sur l'île et sur la motivation des dirigeants de ce centre pour enfants mystérieux.
Téo, 4C

Lien : http://www.lirelire.net/2019..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
4C4C   01 mars 2020
Alors c'est donc ça les deux options que je vais avoir lorsque je quitterai les rouges : devenir un affreux monstre-soldat ou un esclave courbé et aux ordres ?!! Mon avenir est déjà tout tracé.
Il me faut absolument concevoir une troisième option !
Je dois redoubler d'attention et de vigilance pour éviter les traîtres.
Et tout faire pour quitter la maison. Il me faut un plan, une stratégie d'évasion. C'est décidé. Je commence demain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MuBoDocMuBoDoc   03 juillet 2019
Si tu ne veux pas faire craquer ton lit trop rapidement et disparaître de la maison... je te conseille de ne pas grandir trop vite.
Commenter  J’apprécie          20
Stephanie39Stephanie39   14 septembre 2019
Je vais me forcer à observer mes amis pendant plusieurs semaines. Je vais m'assurer que mon jugement est clair et qu'il ne sera pas tordu par l'affection ou les habitudes.
Commenter  J’apprécie          10
Stephanie39Stephanie39   14 septembre 2019
Le passé, c'est l'histoire des autres. On ne doit s'occuper que de sa propre histoire.
Commenter  J’apprécie          10
Lateam55Lateam55   16 janvier 2020
Je suis partagée sur mon avis pour cette lecture car j'ai bien aimé l'histoire de ce livre, mais j'ai trouvé quelques passages un peu "violents".
chrltt250
Commenter  J’apprécie          01

Lire un extrait
Videos de Lylian (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Lylian
La Quête d'Ewilan T.7 - Trailer
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Méto: la maison (BD)

Combien d’élèves vivent dans l’internat ?

60
62
64
70

9 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Meto, tome 1 : La maison (BD) de LylianCréer un quiz sur ce livre