AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2847347534
Éditeur : Tallandier (22/09/2011)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 11 notes)
Résumé :
La conversion de Constantin au christianisme est un moment décisif, tant pour l'histoire de la Chrétienté occidentale et de Byzance, que pour celle de l'Empire romain. Sa victoire sur Maxence, le 28 octobre 312 au pont Milvius, est restée célèbre puisque c'est à la veille de la bataille que Constantin aurait vu une croix lumineuse. Les conséquences sont immenses et l'Empire donne ainsi à l'église chrétienne une position officielle. En 352 sera réuni, à son initiativ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Henri-l-oiseleur
  20 avril 2016
Le 1700° anniversaire de l'Edit de Milan, promulgué par Constantin en 313 afin de lever toutes les interdictions légales pesant sur le christianisme, a été l'occasion d'une intéressante activité éditoriale et d'expositions remarquables. Le livre de Pierre Maraval, publié en 2011, participe, malgré sa légère antériorité, de ce mouvement de réflexion et d'analyse sur les origines de l'Empire romain chrétien, et sur les racines chrétiennes de l'Europe. On y apprendra l'itinéraire de ce prince qui substitua la succession dynastique à la sélection du meilleur instaurée par Dioclétien, et qui eut un si long règne (306-337) qu'il eut le temps de mettre un point final définitif aux troubles du III°s et à l'anarchie militaire, pour un temps du moins. On peut réellement parler de refondation de l'Empire, et certains historiens allèrent même jusqu'à rejeter la formule de "Bas-Empire" pour lui substituer celle de "Nouvel Empire", empruntée à l'histoire égyptienne. Ceux que le religieux dérange seront peut-être intéressés par le tableau de ce nouveau monde romain, né au II°s, assoiffé de mystiques en tous genres (païens compris) et l'on pourra se pencher sur le problème fascinant posé par la "conversion" de Constantin : n'y voir que calcul politique serait oublier que l'Occident de ce temps-là était à peine évangélisé et largement païen, et que l'Orient était violemment déchiré entre partis théologiques chrétiens opposés, où l'affirmation nationale renaissante (syriaque, égyptienne, arménienne) était plus un facteur de discorde que d'unité. Il faut donc voir dans cette conversion de l'empereur, comme plus tard chez Julien, un signe de véritable vie religieuse et spirituelle personnelle, associé à une volonté politique à déchiffrer. Cette biographie est donc un très bon livre, qui se recommande par sa clarté et sa pertinence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
meknes56
  10 mai 2019
Une magnifique biographie d'un Empereur fournit par un auteur à l'érudition sans faille. Lu en 4 jours, ce livre est un outil fort précieux pour la personne qui désire mieux connaitre ce personnage qui fut le premier Empereur Chrétien.
Commenter  J’apprécie          40
Siladola
  09 juillet 2014
L'auteur concilie de manière éblouissante érudition et narration. Ce qui fait que l'on peut lire « Constantin le Grand » comme un roman ou comme un ouvrage universitaire, au choix. Ayant adopté la première attitude, je ne peux que me féliciter de l'excellente acquisition faite aux Belles-Lettres (lien ci-dessous) – et je retourne me plonger avec délices dans les démêlés des Romains avec les Francs, les Alamans, et autres querelles impériales intestines !
Lien : http://www.librairieguillaum..
Commenter  J’apprécie          60
Enroute
  24 juin 2016
Dioclétien, Maxence, Faustina, Constance Chlore, le pape Sylvestre, la ville de Trèves... A mon avis une biographie incomparablement supérieure à celle de Max Gallo.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SiladolaSiladola   07 septembre 2014
Les récits des évènements extraordinaires qui auraient précédé la bataille du Pont Milvius ont suscité dès l'origine une abondante littérature, et leur interprétation en a suscité une plus abondante encore. Une victoire aussi surprenante, pour les Anciens, ne pouvait être attribuée aux seules qualités d'un homme, mais étaient nécessairement dues à une intervention divine...
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : romeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
832 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre