AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791026232001
314 pages
Librinova (03/05/2019)
4.41/5   11 notes
Résumé :
Suite à un choc émotionnel, l'existence d'Ely devenue Rosa après un changement d’identité nécessaire à sa survie, est soignée dans un couvent où elle s’accroche à un tissu très particulier.
Sa vie, qui ne tient qu’à un fil, bascule alors dans la folie d’une vengeance froide qui se déroulera entre Perpignan et Barcelone, pendant que ses souvenirs la ramèneront irrémédiablement vers un passé où religion et secte ne font qu’un.
Méfiez-vous des apparences... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,41

sur 11 notes
5
6 avis
4
3 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

gabrielleviszs
  06 juin 2022
Un livre qui attend dans ma biblio depuis des mois et enfin je m'en occupe. C'est d'abord la couverture qui m'a intrigué, puis le résumé qui m'ont fait acheter ce récit. Un auteur que je ne connais pas et le trio de tête est bien en place. Ely est devenue Rosa par la force des événements. Même pas 20 ans et une vie horrible que nous ne souhaitons à personne. Ce n'est pas tant l'appartenance de sa famille en tant que témoins de Jéhovah, car cela aurait pu être n'importe quel autre organisme qui joue avec les gens (les sectes sont nombreuses et la faiblesse des gens est trop importante pour eux) il s'agit de la manière dont sa famille s'est occupée d'elle. Je passerais les détails qui sont terrifiants de méchanceté, malhonnêteté et par-dessus tout des gens qui sont proches de vous et qui n'hésitent pas à vous soumettre à leur perversité. La violence est une coutume dans sa famille et lorsqu'à 10 ans vous en pouvez plus dormir sereinement de peur de voir entrer le monstre de la maison, ou a 16 ans obligée de fuguer pour éviter les coups d'un autre, votre vie ne peut pas ressembler à un monde de bisounours. Il vous faut survivre et continuer d'avancer tout en changeant d'identité. C'est ce qui s'est produit avec Ely-Rosa, qui a réussi malgré tout à avoir un petit peu de bonheur avant de tout recommencer.

La vengeance est un plat qui se mange froid et si les actes qu'elle effectue sont tout aussi horrible, qui peut lui jeter la fameuse première pierre ? La psychiatrie est un monde qui n'est pas fiable partout. Des médecins véreux, il y en aura toujours et tant que le silence est roi, nul ne pourra un jour en terminer avec les expériences. Des souris de laboratoire à la grandeur humaine ! Ce récit est difficile et je souhaite de tout coeur qu'une grosse partie ne soit pas du passé de l'auteure. Mais même un petit peu, un 10ème, que dis-je même une infime parcelle de ce qu'il y a entre ces lignes ne devraient pas exister. Alors comment imaginer survivre à tout cela ? En gardant la vengeance, la haine dans son coeur, en continuant à vivre et surtout en allant jusqu'au bout. Peu doivent en être capable et celui ou celle comme Rosa qui s'est retrouvée entre de si nombreuses griffes qu'elle a un courage indéniable et une volonté de fer. Fuir pour rester en vie, mais lorsque cela ne suffit plus, il faut un plan d'attaque. Et la goutte d'eau qui a fait déborder le vase est là, dès le départ, lorsqu'elle demande de l'aide à une soeur qui est trop impliquée la jetant entre de mauvaises mains, une fois de plus. Une énième fois où la confiance n'existe plus et n'a probablement jamais existé. Comment un personnage est capable de tant de méchanceté ? La nature humaine est si particulière et certains devraient vraiment ne plus exister, car même des soins ne seraient pas compétents pour les remettre sur le droit chemin.


Le pardon n'existe pas. le Mal absolu est bien au-delà d'un simple homme, il s'agit d'un packaging qui vous offre un avenir tout sauf radieux. Comment s'en sortir sans aide extérieure ? C'est là qu'intervient d'autres hommes et femmes qui sont capables d'y mettre un terme, si tout va bien. Bien entendu il n'y a pas de gloire à tuer un homme, ou à en perdre malgré tout ce qui a pu être traversés. Les épreuves sont terribles, sournoises. La vie de Ely qui ne tenait qu'à un fil est tout aussi fragile que celle de Rosa. Car si en tant que Ely elle a subit, la nouvelle jeune femme qui revient n'a plus rien à voir avec l'ancienne. Les sacrifices sont déjà nombreux, elle n'est plus à un près. La lumière est sa force et sera bénéfique pour l'aider dans cette quête de vengeance et de sauvetage. Car elle n'est pas la seule. Les souris de laboratoire, vous vous souvenez ? Ce n'est pas parce que sa famille est complètement folle et a le bras plus long que le pape, qu'elle est la seule à subir ces tortures mentales et physiques. le récit est souvent vu par le regard de Rosa, mais nous avons parfois celui des autres, ceux qui gravitent autour d'elle. Nous ne pouvons pas ne pas rester à ses côtés pour lui insuffler une force nouvelle à chaque coup porté. La perte d'un être cher est parfois le déclencheur, mais ce qui va aller bien au-delà de la vengeance, c'est ce qu'elle reçoit en plein coeur de cette petite confrérie de soeur qui va lui apporter ce dont elle a besoin.

Gravitant entre le passé et le présent, nous suivons ses traces entre une enfance martyrisée et un début d'adulte vengeur. Nous ne pouvons qu'être horrifiés par ces événements et des questions ne cessent de se poser. Comment ont-ils réussi à asseoir leur pouvoir aussi fort ? Par la peur et ça nous le comprenons très bien entre les pages. La peur de celui qui tient les rênes, de celui qui fait souffrir, de ce qu'il y aura au-delà de la mort et de cette vie qui pourrait devenir la votre si vous ne faites pas ce qu'ils disent. Les esprits sont parfois faibles et d'autres aiment entendre des mots doux à leurs oreilles pour aller mieux. le crochet est lancé et une fois ferrée, il est difficile pour la proie de s'en défaire, comme Amélia nous le prouve. le machiavélisme de ce personnage qui tient toute la machine entre ses doigts est si fort qu'il se croit tout puissant, capable de tout faire. Violer, tuer, piller, soumettre hommes et femmes, avide d'argent et de pouvoir. C'est là que nous comprenons que rien ne peut le faire changer d'avis, il est trop malfaisant, un véritable diable sur terre. Il est facile pour lui de faire le vide autour des gens qu'il veut, des amis hauts placés, des mensonges et voila comment Rosa a vécu durant toute sa vie. Et puis il y a ce linceul qui va la suivre et l'aider dans sa quête de vengeance...


Cette haine, cette vengeance, ces coups portés, ces trahisons sont d'autant plus fortes qu'elles sont faites par de la famille, père, mère, beau-père, frère, soeur... Mais une petite lumière éclaire le chemin de la bonté et si Rosa ne l'emprunte pas de suite, elle arrive à avoir des instants de bonheur, fugace, mais ô combien important pour elle, pour tenir le coup et nous aussi par la même occasion. Ils sont fragiles, incertains, mais ils existent et c'est ce qui la maintient en vie, par le biais des autres, de ceux qui ont la bonté de croire en quelque chose de Bien. Aider son prochain n'est pas un vain mot entre ces lignes, il faut se battre pour y parvenir, quitte à tout perdre. LA dualité entre le Bien et le Mal prend tout son sens, comme le ying et le yang, il y a du bon en chacun même mauvais et il y a du mauvais en tous même bon. Si certains arrivent à se contenir, ce n'est pas le cas de la plupart des personnages que nous côtoyons et qui semblent trop vrais à nos yeux. Il y a forcément du faux dans le texte, tout ne peut pas être la réalité subit par l'auteur, et pourtant cela fait mal de savoir que cela arrive de toute manière. Les sectes, la religion, tout n'est pas forcément bon, tout n'est pas noir, les nuances sont impénétrables. C'est un récit qui m'a donné du mal, pas à le lire, loin de là, je voulais un certain type de fin et je l'ai eu, non. Lorsque j'indique du mal, c'est après la fin de la lecture. Une fois le livre posé, les images tourbillonnent, le passé, le présent, ce que j'ai déjà vécu (rien de tout cela), mais qui m'a rappelé cet ami que je n'ai pas vu depuis longtemps, parce qu'il était témoin de Jéhovah et moi non, qui avait à l'époque une belle vie bien loin de tout cela et c'est tant mieux. Chaque groupe quel qu'il soit à une part de bienveillance, il suffit d'avoir le bon responsable à la tête du groupe, ce qui n'était absolument pas le cas pour Rosa.


Il n'est pas passé loin du coup de coeur, certains moments sont étranges, surtout certains dialogues où je ne comprenais pas ce qu'elle voulait dire tout comme le fait que des passages étaient de son point de vue, mais elle était "inconsciente" ? J'ai pas trop pigé le truc, mais cela m'a un peu coupé dans le récit. Toujours est-il que cela n'entache absolument pas ce récit qui ne cesse de surprendre, tant par les personnages qui ne se dévoilent pas et dont nous comprenons la noirceur trop tard, que par le fait que le Bien arrive toujours à trouver son chemin, même parsemé d'embûches profondes. Ely-Rosa est le personnage principal et beaucoup d'autres gravitent dans son sillage dont je ne parlerais pas. Il faut les découvrir avec leurs propres blessures, leurs secrets et leurs espoirs, car c'est de cela qu'il s'agit pour certains : sortir de cet enfer et faire en sorte que plus personne n'y retourne. La plume de l'auteur est incisive, elle pique par les actes commis, par les pensées froides qui entourent Rosa.


En conclusion, c'est un récit qui est poignant, cruel, apportant malgré tout une petite lueur d'espoir à ceux qui ne croient plus en rien. La noirceur de l'être humain est si grand qu'il est capable de tout dévorer sur son passage et tant qu'il reste un seul être capable de se dresser devant ce type de folie il est permis de croire que le Mal peut être éradiqué. Un livre à ne pas mettre entre toutes les mains, mais je garde le mien précieusement !
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-linceul-des-ames-eva-marin-a212434379
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FlorianAllain
  09 novembre 2019
Une histoire mêlant religion et institution qui nous plonge dans l'envers du décors des témoins de Jéhovah… Parfois on se demande est-ce une communauté ou une secte ? Ce n'est pas à moi de le dire mais l'auteure avec beaucoup de détails précis et de précision nous dévoile un tableau noir de ce qui se déroule en interne comme les violences psychologiques, physiques et verbales… C'est dans cette ambiance que nous faisons la connaissance d'Ely cette jeune femme marquée par des années de souffrances et de blessures.
Dès les premières pages ca monte fort dans les tours ce qui vous tiens en haleine tout au long des pages du livre en compagnie d'Ely-Rose qui par vengeance personnelle est prête à prendre tous les risques au péril de sa vie. Des scènes de tortures et de fusillades bien décrites qui par moment nous donne l'impression d'être devant un bon film d'action.
Ce qui est intéressant en lisant ce livre alors que ça pourrait être un défaut, c'est que l'auteure manie intelligemment la plume afin d'être en compagnie d'Ely-Rosa pour un voyage entre 2 âges, le présent et le passé, mais tout en nous disant en titre du chapitre où en ai pour ne pas se perdre dans l'histoire. C'est souvent le cas lorsque l'on mélange 2 époques et cette méthode très bien utilisée est un très bon point pour ce livre qu'il me faut souligner.
Des chapitres courts, une histoire bien menée mêlant fiction et réalité donne un très bon premier thriller pour Eva Marin. le linceul d'Ely Rose est à lui seul une histoire dans l'histoire que je vous invite à découvrir rapidement. D'ailleurs comme elle me l'a conseillé une fois que vous aurez « le Linceul des âmes » en main utilisez le à bon essient ou il pourrait vous voler votre âme. Je n'en dirais pas plus sur l'utilisation que j'en ai faites… !
Je terminerai par un petit mot personnel car Eva est une auteur qui est devenue aujourd'hui une amie. Elle a été courageuse en se lançant dans l'auto-édition et il ne faut surtout pas qu'elle le regrette. Elle m'a offert ce livre pour avoir mon retour le plus sincère, je l'ai été et jespère que ce dernier lui plaira tout autant que j'ai eu plaisir à lire son livre.
En attendant j'ai retrouvé dans ce livre une part d'elle-même, une part de son caractère que je commence à connaitre et je pense que ce n'est pas un hasard. J'espère qu'elle en écrira d'autres mais je n'ai aucun doute sur sa détermination pour un second roman qui sera tout aussi bon que « le linceul des ames ».
Merci Eva et au plaisir de te lire !
***
🎙Vous pouvez retrouver une interview de Eva Marin qui nous en dit plus sur sa passion de l'écriture et de son roman « le linceul des âmes » sur https://florianallainoff.wixsite.com/mesinterviews/accueil/rencontre-avec-eva-marin---auteure
Lien : https://lecturesdeflorianall..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesrecetteslitterairesdeMylene
  17 juin 2019
Bien le bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd'hui avec mon Alfred nous vous avons dégoté une recette assez particulière, LE LINCEUL DES AMES par Eva Marin. Nous voulions d'abord remercier l'auteur pour la confiance qu'elle nous a accorder, avec son premier thriller. 

Donc Alfred la base de la recette c'est quoi ? Une jeune fille âgée de 19 ans, enceinte qui se retrouve  une nouvelle fois à vivre des choses très dure et à replonger dans son passé qu'elle avait quitté auprès des témoins de Jehova.  Ingrédient primordial à cette recette la vengeance. En alternant des couches de chapitres au présent et d'autres du passé. 

Autant vous prévenir, la recette ne nous a pas happé comme prévue, avec cette écriture à la première personne. Nous sommes donc restés hermétique à cette histoire de vendetta mené par cette très jeune héroïne, dont nous n'avons absolument pas compris la psychologie. L'histoire en elle même nous a légèrement déçue. En ajoutant dans la balance que certains dialogues et certaines situations étant à notre goût un tant soit peu surfaits. 
A reconnaitre toutefois les quelques point forts cette recette livresque, le déroulée de cette dernière se tient malgré tout,  les amateurs d'actions y trouveront leur compte, et l'auteur embarque dans un vrai voyage à travers le sud de la France et le nord de l'Espagne. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
anniemarmotte
  07 mai 2019
L'histoire est très bien construite, avec des chapitres courts, qui donnent le ton, le speed ... le suspense monte au fur et à mesure que l'on avance dans le récit. On ne s'ennuie absolument pas, même si parfois on avance plus doucement, ce que certains apprécieront, histoire de reprendre son souffle.
Ce petit morceau de linceul est tout une histoire à lui tout seul et a une importance capitale ! J'ai beaucoup aimé le caractère fort et vengeur de Ely. C'est addictif et j'avais du mal à arrêter ma lecture tant je voulais avancer. Je me suis vraiment régalée.
Commenter  J’apprécie          60
aufildemeslectures
  28 novembre 2020
 On reconnaît un bon livre à l'empreinte que celui-ci nous laisse après sa lecture , « Le linceul des âmes » fait partie de ceux-ci , quelques jours après sa fermeture , ce roman résonne toujours en moi ..     
    
Nous allons découvrir au travers l'histoire d'Ely-Rose les bas-fonds d'une énorme organisation « Les témoins de Jéhovah » dans laquelle le pire de l'être humain nous sera dévoilé .. nous combattrons aux côté de l'héroïne , nous serons animés par cette soif de vengeance qui la fera encore tenir debout malgré les horreurs qu'elle a connues..     
   
Dès les premières pages ,l'action est le maître mot de ce roman , les scènes se succèdent les unes après les autres ne nous laissant aucun répit , les pages défilent et on en veut toujours plus, cette soif de vengeance nous anime autant que l'héroïne.    
    
Les chapitres sont courts , et leur transition est extrêmement bien menée par l'auteure, j'ai adoré la façon dont celle-ci nous entraine entre deux époques, un détail , une sensation , fera ressurgir le passé d'Ely-Rise , une liaison simple mais très efficace qui rendra notre lecture très fluide et très agréable .    
    
Si vous aimez les thrillers , l'action et les rebondissements ce livre est fait pour vous   
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   21 janvier 2021
Je partis dans un train au petit matin. J’avais décidé de refaire confiance à ma sœur, même si, la dernière fois, ça s’était mal fini. Je n’avais qu’elle. Katy aurait peut-être pitié de son petit neveu, elle ne pouvait pas lui faire du mal. C’était un enfant, ou presque.
Un voyage plein d’angoisses, de questions sans réponse. Une nuit blanche entre deux trains, avec le ventre tellement bloqué que je ne réussis à rien avaler, pendant deux jours interminables. Deux jours sur les chemins de fer, pour un si petit trajet, à me questionner sur mon avenir. Un avenir incertain, mais qui changerait ma vie à tout jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   21 janvier 2021
Il était encore très tôt. Accoudée à la fenêtre, je regardais les étoiles toujours brillantes. José, derrière moi, dormait toujours d’un sommeil lourd et turbulent, il tremblait, il criait. Son idée n’avait pas changé depuis qu’on s’était connus, il refusait d’être père.
Je m’approchai de lui et lui déposai un baiser sur le front. Le bisou eut pour effet de le calmer. On aurait dit que mon départ l’apaisait, me rassurant dans mon idée de fuir. J’écrivis un petit mot sur un cahier qui se trouvait sur la table et dépassai la porte d’entrée comme une voleuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   21 janvier 2021
Je vous présente Elizabeth, Ely pour les intimes. Cela dit, le plus souvent, elle s’appellera Rosa, Elizabeth étant son ancienne vie et
Rosa la nouvelle. Moi, j’aime bien l’appeler Ely-Rosa. Ce n’est pas pour ne pas me perdre que je l’appelle ainsi, mais parce qu’elle est un entremêlement de ces deux vies. De la même façon que deux couleurs se mélangeant dans un tableau en inventent une nouvelle, une teinte inconnue, une nuance à part. Vous me demandez quelle couleur tout ce mélange peut produire, la couleur Ely-Rosa !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   21 janvier 2021
Je le laissai faire de loin espérant qu’une fois fini il s’éloignerait comme il était venu. Mes yeux fixés sur les siens avaient dû le gêner puisque, quelques secondes plus tard, il rangea son attirail et repartit dans un coin sombre loin de mon regard. Quelques minutes plus tard, j’entendis un gémissement au loin, suivi de pas qui s’éloignaient.
Une voix sortant des haut-parleurs me rassura enfin. Mon train arrivait en quai, me libérant de cet endroit froid et angoissant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   06 juin 2022
Le soleil toucha mes yeux, je me retournai, mais c'était trop tard, j'étais réveillée. J'avais oublié de fermer le volet en rentrant. En regardant le réveil, je m'aperçus que ce n'était pas si tôt que ça. Il était midi.
Mon cœur était rempli de rancune, mes rêves commençaient à peser et ma haine augmentait de jour en jour. Des souvenirs que j'avais oubliés depuis trop longtemps me revenaient en pleine gueule. Mon sang bouillait. J'avais des sentiments un peu à part après avoir vécu des choses qu'on ne pouvait même pas nommer à un âge où j'aurais dû être au cinéma entre copines.
Cependant il fallait que quelqu'un s'en occupe ! Si je ne le faisais pas, qui le ferais ?
On était vendredi, le jour où Doc n°2 allait faire du mal à quelqu'un et de préférence à une jeune fille. Il avait dû trouver une nouvelle prostituée grâce à ses acolytes cachés dans les sous-sols.
C'était plus facile, qui s'inquièterait d'une insignifiante fille de joie ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : noireVoir plus




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
389 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre