AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2212322879
Éditeur : Eyrolles (10/09/2015)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
À 11 ans, Romain est un collégien sans histoires qui débute son année de 5e. Il vit avec sa famille dans une petite ville calme et partage ses journées entre cours, copains et football.Un jour de novembre, au sein de son établissement scolaire, il est maintenu au sol par une bande d'élèves et roué de coups de pied. La scène sera publiée sur les réseaux sociaux.Romain et sa famille l'ignorent encore, ce qui s'est déroulé dans la cour de l'école a été sciemment organi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Vinie1984
  20 octobre 2015
Romain est un collégien sans histoire qui étudie correctement et ne fait pas parler de lui. Pourtant, un jour, alors qu'il est en récréation, une bande de 6ème le tiennent à terre et le roue de coups. le tout est filmé puis posté sur les réseaux sociaux.
Petit à petit et malgré le soutien et les démarches de ses parents, Romain devient angoissé, il cauchemarde et aller au collège lui demande des efforts surhumains, certains jours ça lui est même impossible.Heureusement, il peut compter sur le soutien sans faille de sa famille qui l'aide à avancer. Sa mère fera des pieds et des mains pour lui faire reconnaître le statut de victime, statut dont Romain a, entre autres, besoin pour avancer.
C'est une lecture difficile, qui prend aux tripes, notamment en tant que parents. Après tout, cet enfant pourrait être le mien. Ou le vôtre. Et cela n'arrive malheureusement pas qu'aux autres...
Il est d'autant plus difficile à lire que cette famille se voit seule contre tous. Seule contre le chef d'établissement qui veut étouffer l'affaire et minimise les faits. Seule contre les amis qui leur conseille de passer à autre chose. Seule contre la justice qui souhaiterait classer l'affaire sans même appréhender les coupables. Seule contre les associations qui brassent de l'air. Seule contre l'Education Nationale qui préfère fermer les yeux...
Aucun soutien dans cette société qui préfère ne rien voir, ne rien entendre, ne rien écouter.

Angèle Martin est très courageuse et déterminé puisqu'elle s'est battue seule contre tous (son mari est en déplacement la semaine) pour que Romain s'épanouisse à nouveau et reprenne confiance en lui.
C'est un livre qui donne à réfléchir sur tous les points de vue : en tant que parents, victime mais aussi coupables.
Un sujet fort et violent qui malheureusement ne me donne pas plus confiance en l'école de mes enfants... J'espère que celui-ci fera réagir dans les foyers mais aussi à plus grande échelle !
Lien : http://nunuchenomore.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lemillefeuilles
  21 mars 2017
Quand j'ai vu ce livre à la médiathèque, je l'ai emprunté sans l'ombre d'une hésitation. Avant cette lecture, je ne connaissais pas le principe de happy slapping. Je savais qu'il existait des élèves frappés, tabassés, et filmés, pour que la vidéo soit diffusée sur les réseaux sociaux. C'est ce qui est arrivé à Romain, onze ans à l'époque. Dans ce livre, sa mère, professeure, va être horrifiée en apprenant ce qui est arrivé. Petit à petit, son fils va faire des cauchemars, être malade au collège, oublier ses cahiers, etc. Heureusement, sa famille sera présente pour lui à chaque instant.
Ce livre, c'est le témoignage de sa mère, qui raconte le long calvaire vécu par son fils et toute leur famille, et le combat pour obtenir la justice.
Sensibilisée au harcèlement scolaire, j'ai été très touchée par cette histoire. Je n'ose imaginer la douleur de Romain (et de sa famille) en apprenant qu'il avait été filmé dans ce moment humiliant, et que n'importe qui pouvait visionner la vidéo sur Internet... le manque de compassion et de réaction m'a énervée au plus haut point, sans pour autant me surprendre. Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire... C'est souvent ce qui arrive dans ce genre de situation, malheureusement. La détermination et le courage d'Angèle Martin et de son fils Romain sont admirables, face à une justice et des personnes qui ne voulaient rien savoir.
Même si ce qui est arrivé à Romain est terrible, cela permet de lever le voile sur une nouvelle mode : le happy slapping, tout en évoquant le sujet du harcèlement (qui est intrinsèquement lié, selon moi). C'était un témoignage intéressant, et je suis contente d'avoir eu l'occasion de le découvrir.
Lien : http://anais-lemillefeuilles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bbbsmum
  14 mars 2016
J'ai été très émue par le parcours de ce jeune, la souffrance et l'accompagnement de sa maman, blessée aussi pour eux devant la lâcheté de l'administration et de la hiérarchie de cette maman qui en plus d'être la maman de la victime était aussi enseignante dans le collège des agresseurs. On referme le livre, touché en plein coeur et admiratif de la ténacité à mener ce combat et à renaître.
Lien : https://bbbsmum.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   06 octobre 2015
Certains nous diront que le monde est injuste et que Roman l'a appris au travers de cette situation.Nous , au contraire ,nous pensons qu'il faut lutter contre les injustices tant que nous le pouvant , autant que nous le pouvant.
Commenter  J’apprécie          30
Vinie1984Vinie1984   20 octobre 2015
On veut bien en parler, beaucoup même, mais surtout pas aller au-delà. Eh oui, l'établissement qui signale un ou plusieurs problèmes au rectorat risque une mauvaise note, tout comme le chef d'établissement, ou encore le recteur qui se retrouverait alors à la tête de l'académie "palme d'or" pour le nombre d'actes violents recensés dans "ses" établissements. Alors, pour protéger des hommes et des institutions, on préfère ne pas faire de vague, étouffer le problème, qui, insidieusement, se développe, au détriment des élèves, au détriment de Romain.

Pendant ce temps-là, au ministère, ils font des lois, ils créent des cellules de réflexion. Mais est-ce pour réfléchir à comment cacher ces problèmes ou comment vraiment les régler ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   06 octobre 2015
Le traumatisme ne s'arrange guère du verbe "oublier" même si cela ferait plaisir à bien du monde.Il ne faut pas oublier, justement , pour se remettre d'un traumatisme.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   06 octobre 2015
J'ai toujours pensé qu'il était bien difficile de se mettre à la place de qui ce soit et les "moi à sa place ,j'aurais..." m’exaspèrent plus que d'ordinaire.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   06 octobre 2015
C'est facile quand on parle de la lenteur des affaires touchant les autres; c'est nettement plus compliqué à vivre quand il s'agit de son histoire.
Commenter  J’apprécie          30
Video de Angèle Martin (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Angèle Martin
Europe 1 - Angèle Martin, mère de Romain qui est victime de harcèlement à l’école, se confie au micro de Thomas Sotto.
autres livres classés : harcèlementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
123 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre