AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782738122292
470 pages
Éditeur : Odile Jacob (22/01/2009)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.89/5 (sur 399 notes)
Résumé :

Ne plus se soucier de l'effet que l'on fait sur les autres. Agir sans craindre ni l'échec ni le jugement. Ne plus trembler à l'idée du rejet. Et trouver tranquillement sa place au milieu des autres.

Ce livre va vous aider à avancer sur le chemin de l'estime de soi. A la construire, la réparer, la protéger. Il va vous aider à vous accepter et à vous aimer, même imparfait. Non pour vous résigner, mais pour mieux évoluer. Pour être enfin vous-mê... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (46) Voir plus Ajouter une critique
Lorraine47
  28 décembre 2013
Christophe André, difficile de ne pas tomber dessus tant il est médiatisé!
Auteur prolifique d'ouvrages de psychologie plutôt centrés sur le bien être, il avait tout pour me faire fuir et pourtant...
Je l'ai découvert à une émission autrefois animée par Maïtena Biraben, "psychologie" et sa voix aux accents chauds de Toulouse m'a laissée sous le charme, mais pas que, je ne suis plus une midinette qui se laisse aveugler par ces quelques miroirs aux alouettes!
Je suis donc allée fureter dans ses écrits et je dois avouer qu'ils font du bien!
Je les conseillerais non seulement en prescription d'urgence en cas de vague à l'âme mais aussi pour tous ceux qui aiment à mieux se comprendre pour profiter pleinement de la vie et regarder les autres avec le regard bienveillant qu'ils peuvent mériter (enfin pas tous ...)!
Imparfaits, libres et heureux est dans ma bibliothèque depuis des années et c'est celui auquel je me réfère: pourquoi ?
Parce que nous sommes imparfaits!
Reconnaître nos imperfections est selon moi une des clés qui mène au bonheur, pour avancer vers la liberté et cheminer honnêtement avec soi et les autres tout simplement...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          642
gouelan
  25 février 2015
Ce livre nous donne les outils pour devenir l'artisan de soi-même.
Nous sommes imparfaits, il faut l'accepter, le reconnaitre et s'en satisfaire. C'est aussi et surtout sur nos rêves brisés, nos échecs, que nous construisons notre estime de soi. Elle ne doit pas dépendre seulement de nos succès. Sinon elle risque d'être fragile.
On se change mieux en s'acceptant tel qu'on est et non en faisant semblant d'être un autre. Trouver sa place ; le lieu, l'activité, les liens qui nous semblent importants pour exister. Ne pas tomber dans le piège de l'envie, de la compétition, de la reconnaissance, au prix d'efforts et de sacrifices contre nature. En se changeant, on change aussi notre vision du monde, il devient plus harmonieux et plus facile à vivre.
« Accepter l'imperfection, c'est aussi la preuve que le goût de la vie l'a emporté sur l'obsession de l'image de soi… »
Pas si facile que cela de tenir en équilibre cette estime de soi, dans notre société de consommation, où l'image de soi a pris tellement de place, où la réussite professionnelle est tellement valorisée au détriment du bien- être.
Pour les personnes à basse estime de soi, il y a danger à se laisser aller, à se confronter au regard des autres, à vaincre sa peur, sa honte, ses complexes d'infériorité, ses ruminations négatives incessantes.
Le chantier d'une construction ou d'une reconstruction d'une estime de soi sereine, apaisée, silencieuse, est colossal quand on part d'un niveau très bas.Il faut revoir les fondations! Il faut changer les mécanismes de nos pensées ; faire confiance et se faire confiance, ne plus se sentir systématiquement jugé, ne pas vouloir à tout prix être apprécié, s'oublier un peu et penser à vivre, tout simplement.
Imparfaits, libres et heureux : Quel chantier !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          515
pyrouette
  24 octobre 2013
Je suis toujours à la recherche de la cause de mon hypersensibilité ou plutôt à la recherche de mon moi, perdu ces dernières années. Alors si Christophe André peut m'aider à retrouver cette femme joyeuse, souriante et pleine de vie qui prenait les événements de la vie à bras le corps, le pilier de la famille, la collègue à l'esprit d'équipe, bref celle qui a disparu sans laisser d'adresse au fin fond de ma vie intérieure, je le remercierais vivement. Après les Etats d'âme, je m'attaque à ma personnalité et j'avoue commencer à comprendre mon cheminement clairement mené par les diktats de cette nouvelle société basée sur l'individualisme. J'ai appris, j'ai reconnu, j'ai parcouru et même si vous n'êtes pas à la recherche de votre vous, c'est un livre bien agréable. Je le recommande, mais à lire lentement à petites doses.

Commenter  J’apprécie          4512
ladyoga
  02 octobre 2013
"Imparfaits, libres et heureux, pratiques de l'estime de soi" a été publié en 2006 et a reçu le grand prix du magazine Psychologies du « Livre qui aide à mieux vivre sa vie ». L'estime de soi est inhérente à la nature humaine. Sans estime de soi, pas de bonheur possible…. C'est un thème que Christophe André aborde avec compétence, gentillesse et simplicité.
L'auteur va nous présenter plusieurs outils permettant d'arriver à cet objectif et d'aller mieux : l'acceptation de soi, la gratitude, se dégager de l'influence toxique des médias et des comparaisons inutiles, l'affirmation de soi.
La vraie estime de soi, c'est savoir s'accepter tel qu'on est parmi les autres, accepter de rire de ses faiblesses tout en travaillant à s'améliorer… et ce travail prend toute une vie! L'estime de soi c'est donc bien savoir qu'on n'est pas grand' chose et ne pas en faire tout un plat parce qu'on se sent à l'aise… imparfait, libre et heureux!
Ne pas se prendre au sérieux, c'est s'accepter tel qu'on est, reconnaître que les choses sont comme elles sont et non comme on voudrait qu'elles soient. « On se change mieux en s'acceptant. » (p.81)
« Pour progresser, il faut se reconnaître et s'accepter imparfait. Pas coupable, pas minable, mais imparfait! » (p.81). Rien de plus difficile, soyons réalistes, et « surtout, à l'opposé total des réflexes qui, depuis tant d'années, nous incitent à feindre d'être plus beau, plus efficace, plus intelligent que nous ne sommes. »(p.81). « le but de l'acceptation des faits n'est pas de renoncer à l'action, mais, au contraire, d'agir au mieux. »(p.83)
Des exercices et des conseils pratiques jalonnent le livre et aident le lecteur.
Un grand message : toute estime de soi basée sur la compétition, la dominance, la recherche effrénée de réussite produira en nous (et autour de nous) de la souffrance et de l'insécurité.
Seules les estimes de soi apaisées et solidaires, ayant renoncé aux compétitions inutiles (et se réservant pour les quelques-unes qui restent incontournables) iront loin et bien…
Personnellement je suis heureuse de lire les écrits de Christophe André, et trouve toujours un peu d'apaisement en sa compagnie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
ericlesapiens
  10 mars 2020
J'ai lu le livre de Christophe André en parallèle avec celui de Pascal Picq (Les premiers hommes), dont je viens de faire la critique. Ces 2 livres me semblent complémentaires. Christophe André revient régulièrement sur nos origines pour expliquer tel ou tel de nos comportements actuels, sans jugement, conduisant à un manque de plus en plus fréquent d'estime de soi, pouvant nous amener parfois à des attitudes irrationnelles mues par nos peurs, nos émotions… tout droit héritées de notre bagage ancestral. C'est un livre très complet, qui nous apprend à prendre soin de nous, des autres… nous donnant des clés pour vivre dans une meilleure harmonie avec soi et les autres. C'est clair, précis, accessible. Il n'y a plus qu'à le lire pour ceux qui ne l'ont pas encore fait. Car ceux, qui à priori, ont un ego à la mesure de leurs ambitions ne manqueront pas d'en apprendre énormément sur eux-même également.
Commenter  J’apprécie          270

Citations et extraits (134) Voir plus Ajouter une citation
Lorraine47Lorraine47   28 décembre 2013
Premier problème, donc, nous nous jugeons au lieu de nous analyser et de nous comprendre. Second problème: ce jugement est le plus souvent trop sévère. Qu'est-ce que juger? C'est relier un fait à une valeur. Et les valeurs des personnes ayant des problèmes d'estime de soi sont toxiques car trop élevées et trop rigides: leur désir de perfection sert à apaiser leur désir de protection.
Commenter  J’apprécie          420
pyrouettepyrouette   16 octobre 2013
Autant que possible, la confiance, c'est aussi cela : apprendre à accepter le monde et les autres comme imparfaits. Et la confiance lucide consiste à ne pas se mettre en position de dépendre et de souffrir de leurs imperfections.
Commenter  J’apprécie          704
charlottelitcharlottelit   27 septembre 2012
Mes collègues me chambrent souvent lorsque je parle de bonheur
ou d'émotions positives ...
Alors, je recherche des alliés.
L'un de mes alliés les plus prestigieux, c'est Baruch Spinoza : 1632.1677
philosophe magnifique, chantre de la joie.
Spinoza nous dit : Seule la joie vaut, seule la joie demeure
(Gilles Deleuze)
La passion triste est toujours de l'impuissance
Spinoza n'avait rien d'un naïf ni d'un rêveur.
Il se prénomait Baruch. Ce qui signifie BIENHEUREUX ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
gouelangouelan   22 février 2015
On observe en général, lors des problèmes d'estime de soi, une occupation du terrain de nos pensées par des ruminations moroses ou défaitistes. Des pensées négatives et floues, répétitives. À l'effet doucement délabrant, mais auxquelles on ne prête pas vraiment d'intérêt. Dont on ne s'échappe que par la distraction : lire, regarder la télé, pour emplir notre esprit d'autre chose, ou d'un vide, à tout prendre moins toxique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
gouelangouelan   24 février 2015
Une des vertus de l’amour sur les blessures de l’estime de soi, c’est qu’il nous entraîne, lorsqu’il est réciproque, évidemment, à nous décentrer. Nous ne pensons plus à nous mais à l’autre. Nous ne pensons plus à notre personne mais au couple que nous formons. L’oubli de soi par l’obsession de l’autre …

Commenter  J’apprécie          250

Videos de Christophe André (128) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe André
Alexandre Jollien interviewé pour son livre La sagesse espiègle aux éditions Gallimard, au Salon du livre de Genève à Palexpo avec le Club du Livre https://club-livre.ch/
Biographie d'Alexandre Jollien Né à Sierre le 26 novembre 1975 avec une infirmité motrice cérébrale. de 3 à 20 ans, il vit dans une institution spécialisée pour personnes handicapées dans cette ville. Très tôt, la vie s'annonce sous le mode d'un parcours du combattant. C'est ainsi qu'à l'institut, il passe un à un les obstacles pour arriver à suivre une scolarité dite normale. En 1993, il s'inscris dans une école de commerce, puis poussé par sa passion pour la philosophie, Alexandre Jollien rentre au Lycée au Collège de la Planta à Sion en 1997, puis au Trinity College à Dublin en 2001 où il apprend le grec ancien et poursuit ses études en la matière à la faculté des lettres de l'université de Fribourg où il obtient sa licence en lettres au printemps 2004. Il obtiendra le Prix Mottart et le prix Montyon de l'Académie Française, pour son livre ‘'Eloge de la faiblesse'' qui sera traduit en plusieurs langues et mis en scène par Charles Tordjman en 2005. Marié père de trois enfants, il vit sa vie pleinement aussi bien dans l'écriture que sur le plan familiale.
Résumé du livre ‘'La sagesse espiègle'' Dans La sagesse espiègle, Alexandre Jollien témoigne d'une tempête émotionnelle «qui a bien failli le perdre»: dans un exercice de mise à nu impressionnant de liberté, de force, de franchise, il raconte l'addiction qui s'est abattue sur lui, sans crier gare, par l'entremise d'une conversation par Skype. Pendant de longs mois, il est resté dans la fascination toxique pour le corps «parfait» d'un jeune homme, qui, par écran interposé et moyennant finance, prenait une douche devant lui. La honte, la culpabilité, les effets de l'emprise qui dévore le psychique, la vie sociale, qui asphyxie littéralement, Alexandre Jollien raconte tout cela. Ce voyage au fin fond de la dépendance, cette invitation au gai acquiescement de soi emprunte deux versants. Sous la forme d'un traité, sont explorées les voies qui conduisent à la grande santé, au joyeux dire oui. En contrepoint, dans des fragments, une autre voix se donne à entendre. À la troisième personne, lointaine et pourtant si intime, l'auteur narre sa singulière quête de liberté en plein chaos. Chemin faisant, Alexandre nous livre un carnet de route, un véritable traité de déculpabilisation. Cet essai de philosophie pratique dessine un lumineux art de vivre surgi du fond du fond.
Ses oeuvres * Éloge de la faiblesse, Paris, Éditions du Cerf, 1999Existe en livre audio, lu par Bernard Campan et Michel Raimbault, éditions Audiolib, 2012 * le Métier d'homme, Seuil, 2002  * La Construction de soi : un usage de la philosophie, Seuil, 2006 Existe en livre audio, lu par Bernard Campan, éditions Lire dans le noir, 2007  * le Philosophe nu, Seuil, 2010 * Petit Traité de l'abandon : pensées pour accueillir la vie telle qu'elle se propose, Seuil, 2012 * Vivre sans pourquoi : Itinéraire spirituel d'un philosophe en Corée, Seuil-L'Iconoclaste, 2015 * Trois amis en quête de sagesse avec Matthieu Ricard et Christophe André, L'Iconoclaste-Allary Éditions, 2016 * La sagesse espiègle, Gallimard, 2018 * À nous la liberté, avec Christophe André et Matthieu Ricard, L'Iconoclaste-Allary Éditions, 2019 Livr
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Psychologie individuelleVoir plus
>Psychologie>Psychologie différentielle et génétique>Psychologie individuelle (154)
autres livres classés : estime de soiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien Christophe André ?

Quelle profession exerce Christophe André ?

neurologue
pédiatre
psychiatre

10 questions
60 lecteurs ont répondu
Thème : Christophe AndréCréer un quiz sur ce livre

.. ..