AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Brigid Quinn tome 1 sur 2
EAN : 9782702435076
496 pages
Le Masque (17/01/2018)
3.2/5   22 notes
Résumé :
Résumé
À 59 ans, Brigid Quinn aspire à une vie tranquille après des années à combattre le crime. Mais l'affaire des "meurtres de la route 66" refait bientôt surface. Brigid n'a jamais réussi à mettre la main sur cet implacable tueur en série, qui compte parmi ses victimes son ancienne partenaire, Jessica. Convaincue que l'homme arrêté n'est pas le vrai coupable, l'ex-agente du FBI n'a d'autre choix que de se confronter elle-même à cette sordide affaire. Voilà ... >Voir plus
Que lire après Rage blanche (Les suppliciées de l'Arizona)Voir plus
Roy Grace, tome 1 : Comme une tombe par James

Roy Grace

Peter James

3.76★ (8200)

18 tomes

658 par Verdon

Dave Gurney

John Verdon

3.85★ (1759)

4 tomes

Triptyque par Slaughter

Will Trent

Karin Slaughter

3.83★ (3436)

12 tomes

Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Depuis plusieurs années, des jeunes femmes disparaissent le long de la route 66 dans sa partie ouest et surtout dans l'Arizona. Brigid Quinn, ancien agent du FBI a travaillé sur l'affaire jusqu'à la disparition de Jessica, sa coéquipière, alors qu'elle servait d'appât au tueur en série. Se sentant responsable, Brigid essaya d'oublier sans y parvenir et finit par abattre un suspect désarmé lors d'une poursuite, ce qui mit un frein à l'évolution de sa carrière. Quelques années plus tard, Brigid est maintenant à la retraite et coule des jours tranquilles dans la ville de Tuscon avec son mari de fraiche date. Mais ses anciens collègues la recontactent car un suspect a été arrêté et a des informations détaillées et crédibles sur les meurtres de la Route 66. Il affirme savoir où se trouve le cadavre de Jessica, quelque part dans le désert …
Je suis toujours dans ma phase polars et je ne pense pas en sortir de sitôt car c'est tout à fait le genre de livres qui me convient en ce moment : même si j'ai souvent la tête ailleurs, ceux-ci sont prenants et me permettent de rester concentrée sur ma lecture ! Celui-ci est un premier roman et comme j'avais lu un peu avant l'été un polar français se déroulant le long de la Route 66 (Black coffee de Sophie Loubière), j'ai trouvé qu'il était une bonne idée de retourner sur les mêmes lieux mais vus par une auteure américaine cette fois. J'ai trouvé que l'ensemble était intéressant, même si certaines scènes m'ont parfois paru un peu maladroites et j'ai beaucoup aimé l'héroïne décalée et au caractère bien trempé. Ce n'est pas tous les jours que les héroïnes de romans ont presque soixante ans (à un an près) et sont en aussi bonne forme qu'une jeune femme (je vous rassure, je suis nettement plus jeune que Brigid et en nettement moins bonne forme ! mdr !). C'est Brigid la narratrice et elle va mener sa propre enquête en parallèle de celle du FBI qui semble en passe d'être clôturée. Il y aura donc un petit côté rebelle et illégal à ses actions, du suspense, des rebondissements, un peu d'humour grinçant (car Brigid a les pieds sur terre et sait voir de l'humour dans les pires situations), de l'action et des moments très animés et un peu violents. L'enquête proprement dite reste quand même assez classique malgré un dénouement plutôt étonnant. le style d'écriture est assez plaisant, même si lire les réflexions de Brigid peuvent perturber la lecture car elles alternent parfois entre le présent et le passé sans crier gare. J'ai donc passé un bon moment de détente avec ce premier roman et j'espère que l'auteure ne s'arrêtera pas là car je pense qu'elle peut faire encore mieux avec un peu d'expérience.
Commenter  J’apprécie          10
L'agent du FBI à la retraite, souvent du fait d'un conflit avec sa hiérarchie, rappelé à son devoir parce que le tueur qui lui a échappé toutes ces années a refait surface, et capable encore malgré ses cheveux blancs de botter les fesses avec style et enthousiasme, c'est un grand classique.Au cinéma, il sera incarné par un acteur vieillissant qui finira par séduire le personnage féminin, de préférence de l'âge d'être sa petite-fille, après moult effets pyrotechniques et un scénario dépourvu de vraisemblance .
Petite différence ici, l'agent en question est marié dès le début...et surtout de sexe féminin! Cela renouvelle agréablement un genre assez codifié dont cela remplit à part cela beaucoup des critères: l'agent qui a raison seule contre tous, toujours capable de mettre un malfrat à la morgue sans difficulté malgré les années et l'arthrose, quelques coïncidences grosses comme un semi-remorque, la confrontation finale avec le psychopathe traqué toutes ces années, et j'en passe.
Cela a quand même l'intelligence de mettre bien plus en valeur les conséquences des actes des forces de l'ordre: ce n'est pas parce qu'on a descendu un dangereux tueur en série que la hiérarchie ne va pas vous causer plein d'ennuis pour se couvrir si jamais un jury décrète que c'était un usage excessif de la force!
En ce qui concerne l'histoire, c'est celle de l'agent Brigid Quinn, jeune retraitée, mariée depuis un an à un charmant veuf à qui elle a caché à quel point elle était mêlée de prêt à la traque de divers criminels pendant sa carrière. Elle est très heureuse dans sa nouvelle vie jusqu'à ce qu'on arrête, enfin, le tueur de la route 66 qui des années auparavant avait enlevé une jeune agent qu'elle formait, qu'on avait jamais retrouvée... D'abord satisfaite, elle commence très vite à avoir des doutes: est ce que ses anciens collègues tiennent bien le bon coupable?
C'est un thriller donc assez classique dans ses formes , qu'on lit avec plaisir mais dont la révélation finale est un peu décevante par rapport à toute l'enquête.
Commenter  J’apprécie          20
Quand on a ce genre de titre, on s'attend à quelque chose d'un minimum sanglant mais en fait, non, pas tant que ça.
On est plutôt dans du « gentillet », on ne peut pas dire que j'ai vraiment tremblé pour le personnage principal ou pour de potentielles victimes… vraiment pas.
Et c'est dommage, parce que trembler pour les personnages, c'est quand même 50% du plaisir de la lecture d'un thriller !
Ici, on suit un personnage plus âgé que ce qu'on a l'habitude de voir puisque Brigid est un agent du FBI à la retraite de presque 60 ans.
Vu que dans beaucoup de thriller, les flics tirent à tout va et descendent joyeusement la moitié des suspects, j'ai trouvé très intéressant que Brigid ait été mise en retraite anticipée à cause d'un tir sur un suspect désarmé.
Le passif de Brigid est important car il conditionne toutes ses réactions à venir.
Très honnêtement, je n'ai guère apprécié Brigid. Je l'ai trouvé irréfléchie et inutilement dissimulatrice.
On dirait qu'elle a été odieusement trahie par ses supérieurs alors que bon, elle a effectivement tué un suspect désarmé et je trouve qu'elle aurait pu s'en sortir plus mal que ça !
Et lors d'une mission précédente, alors qu'elle pourchassait le tueur de la route 66, une jeune recrue sous sa responsabilité a été tué et le tueur jamais appréhendé. On ne peut donc pas dire que sa fin de carrière fut glorieuse.
Quand le livre commence, Brigid est contactée par une jeune agent qui lui annonce que le tueur a été arrêté et qu'il a accepté de les conduire au corps de la jeune recrue assassinée.
Mais très vite, la jeune agent, conçoit des doutes quant à la culpabilité de l'homme arrêté. Brigid, d'abord sceptique, va vite se trouver dans l'obligation d'enquêter.
Et c'est là que le bât blesse. A partir de là, j'ai trouvé que Brigid s'enfonce dans les mauvaises décisions. de plus, à part dans une seule scène et dans la scène finale, je n'ai jamais eu la sensation que le personnage principal était réellement en danger.
Et traitez-moi de sadique si ça vous chante, mais cette tension, cette angoisse, ces scènes où on assiste aux actes du tueur et dans lesquelles on cherche des indices sur son identité, m'ont drôlement manquées !

Malgré tout, l'intrigue est assez prenante pour que je lise le livre d'une traite et sois surprise par la fin.
Cependant, je ne crois pas que j'en garderais un grand souvenir (j'ai déjà oublié le nom de la moitié des personnages !)
Commenter  J’apprécie          00
A la poursuite d'un tueur en série....on a l'impression d'y être vraiment.

Je suis sûre qu'on a déjà du voir ce genre-là en film mais y a rien à faire, ça me plaît toujours autant.

Très vite je me plonge dans l'histoire et on avance pas à pas dans l'enquête qui mêle plusieurs personnages et des rebondissements parce que l'enquête n'est pas semée que de pâquerettes mais remplie de gros cactus :-)
Commenter  J’apprécie          40
Dans Rage blanche, nous faisons la connaissance de Brigid Quinn, jeune retraitée. Auparavant elle était agent du FBI et traquait les tueurs en série, notamment le meurtrier de la route 66 qu'elle n'a jamais pu attraper. Aussi, quand il refait surface, Brigid reprend du service.

Quoi vous dire sur ce thriller ? C'est un classique du genre. Un tueur en série, un flic qui lui court désespérément après. Oui mais voilà Brigid Quinn est un personnage attachant. En effet, elle qui aspire aujourd'hui à une vie "normale" va vite se retrouver au pied du mur lorsqu'après des années de silence, le meurtrier après qui elle a tant couru refait surface. Un suspect est arrêté, mais Brigid est persuadée que ce n'est pas lui le meurtrier. Connaissant l'affaire sur les bouts des doigts elle va alors elle-même mener l'enquête, allant jusqu'à risquer sa propre vie.

Personnellement, même si Rage blanche a été une lecture plus qu'agréable, il ne restera pas gravé dans ma mémoire. En effet, pas de grande surprise, si ce n'est peut être l'identité du coupable. Heureusement, ce livre a un bon rythme ce qui fait qu'il se lit vraiment bien. Mais pour ma part, je n'ai pas retrouvé ce que j'aime tant dans le polar/thriller : ne plus pouvoir me détacher du roman et être surprise.

Cependant l'intrigue tient la route et c'est un polar qui plaira sûrement aux novices dans le genre ou aux lecteurs qui n'apprécient pas trop le gore, car là on reste sur du polar politiquement correct.
Lien : https://aubazaardeslivres.bl..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Voilà ce qui arrive aux proches des victimes, c'est la partie qu'on ne voit jamais une fois que les médias se sont lassés, ou quand le générique se déroule à la fin du film. Lorsque le méchant a été capturé, les acteurs jouant la famille tournent la page, sachant que la justice a été rendue. Les acteurs jouant les détectives tournent le dos et sortent d'un pas triomphant du champ de la caméra. [...]
Dans la réalité, certaines familles de victimes passent le reste de leur existence à attendre la mort. Fin.
Commenter  J’apprécie          30
A 14 heures , j'attendais Zach à l'aéroport Tucson international - un terminal , deux halls , vingt portes. Je le regardai arriver par l'escalier mécanique pour rejoindre la zone de livraison des bagages. Son corps apparut lentement d'un espace dans le plafond , ses chaussures de randonnées éculées à son crâne dégarni. Il n'était guère plus grand que moi , mais beaucoup plus maigre. Et même s'il était de six ans mon cadet , ce n'était pas de la vanité de prétendre qu'il semblait plus âgé que moi. La transition brutale entre l'escalier roulant et l'immobilité du sol le précipita dans mes bras.
P79
Commenter  J’apprécie          20
Dans la réalité, certaines familles de victimes passent le reste de leur existence à attendre la mort. Fin
P77
Commenter  J’apprécie          120
Des gouttelettes de sueur ruisselaient à l'intérieur de ses cuisses, en accord avec la pellicule de transpiration qui luisait à l'endroit où la chemise en jean de la femme formait un V entre ses seins bien rembourrés. Avec cinq degrés de moins, l'opération aurait tout de même été plus facile. La plupart des mecs dans sa spécialité travaillaient de nuit, mais quand votre créneau c'était les vieilles gonzesses, on n'avait pas trop le choix, il fallait savoir saisir l'occasion lorsqu'elle se présentait. Les personnes âgées avaient tendance à tomber du lit au chant du coq et à se coucher avec les poules.
Commenter  J’apprécie          10
D'ordinaire, je possède un petit signal d'alarme fort utile - dans les moments périlleux, un nerf se met à palpiter sur le côté de mon cou. J'ignore pourquoi il ne s'est pas déclenché lorsque j'aperçus le vieux fourgon blanc pour la première fois. Il était arrêté sur le pont. Penché par la vitre ouverte, son conducteur observait le lit de la rivière en contrebas. La batterie de mon système d'alarme interne avait du se décharger.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus

Autres livres de Becky Masterman (1) Voir plus

Lecteurs (70) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2912 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}