AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782814503991
Éditeur : publie.net (01/01/1900)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 19 notes)
Résumé :
(édition numérique)

Dans le continent de ces récits que Maupassant écrit le soir, pour être publiés dès le lendemain, le retour récurrent de textes fantastiques.

Alors il revient à quelques thèmes, qui sont ses propres obsessions : une main, une main coupée, main d'écorchée. Ou bien la présence du mort – et pas n'importe quel mort, Schopenhauer en personne.

Quelquefois il ne change même pas le titre : voici deux récits ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Cer45Rt
  03 août 2019
Dans "La peur", Guy de Maupassant instille une ambiance à demi fantastique, étrange, sans jamais affirmer clairement l'existence du surnaturel, créant des ambiances, jouant sur le doute.
Il écrit dans un français parfait, clair, simple, beau, expressif…
Cette nouvelle, courte, laisse une forte impression et plaît énormément, de par son ambiance étrange, un peu ténébreuse.
Maupassant s'y montre ici un maître de la littérature, de par tous les moyens qu'il met en oeuvre, pour créer ce climat, pour suggestionner le lecteur…
Une très jolie nouvelle du grand Guy de Maupassant !
Commenter  J’apprécie          160
brigetoun
  07 juin 2011
J'ai aimé ces nouvelles pour le plaisir de la langue, du style, des descriptions, pour l'esprit, pour cette façon de nous faire ressentir les sensations des personnages, comme toujours ou presque chez Maupassant.
Efficacité. Histoires sans monstres, sans grandes manifestations effrayantes, juste inexplicables, ou qui le semblent mais sans qu'on ait la certitude qu'il n'y a pas une explication logique.... je trouve cela beaucoup finalement plus effrayant que les nouvelles à la Lovecraft, qui sont plus évidemment en dehors de toute réalité.
Un peu ce que dit, justement, cette phrase de « sur l'eau » comparant le fleuve à l'océan : « Eh bien, je crois que les histoires chuchotées par les roseaux minces avec leurs petites voix si douces doivent être encore plus sinistres que les drames lugubres racontés par les hurlements des vagues. »
Commenter  J’apprécie          61
lalyM
  17 juillet 2019
Permettez moi de "distinguer" cette nouvelle des autres dans le recueil de Guy de Maupassant dont la plus connue est biensur le Horla ... Je pense que celle - ci, La peur, est aussi exceptionnelle et demande tout autant qu'on s'y intéresse !! Une petite citation qui m'a bcp touchée et qui a elle seule suffira de vous donner l'envie de le lire ;) : - Vous dites, commandant, que vous avez eu peur ; je n'en crois rien. Vous vous trompez sur le mot et sur la sensation que vous avez éprouvée. Un homme énergique n'a jamais peur en face du danger pressant. Il est ému, agité, anxieux ; mais la peur c'est autre chose.
Le commandant repris en riant :
- Fichtre ! je vous réponds bien que j'ai eu peur, moi.
Alors l'homme au teint bronzé prononça d'une voix lente - Permettez-moi de m'expliquer ! La peur, c'est quelque chose d'effroyable, une sensation atroce, comme une décomposition de l'âme, un spasme affreux de la pensée et du coeur, dont le souvenir seul donne des frissons d'angoisse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
Lavieestunlongfleuvetranquille
  23 novembre 2014
Quand la peur s'installe dans l'esprit De Maupassant, celui est victime de l'intensité de ses sensations…
Commenter  J’apprécie          90
vassia7178
  10 novembre 2018
Roman sur la peur, l'angoisse constitué de courtes histoire : les nouvelles.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
brigetounbrigetoun   07 juin 2011
La peur (et les hommes les plus hardis peuvent avoir peur), c’est quelque chose d’effroyable, une sensation atroce, comme une décomposition de l’âme, un spasme affreux de la pensée et du coeur, dont le souvenir seul donne des frissons d’angoisse. Mais cela n’a lieu, quand on est brave, ni devant une attaque, ni devant la mort inévitable, ni devant toutes les formes connues du péril : cela a lieu dans certaines circonstances anormales, sous certaines influences mystérieuses en face de risques vagues. La vraie peur, c’est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d’autrefois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AmourDesMotsAmourDesMots   03 août 2019
Nous restions immobiles, livides, dans l'attente d'un événement affreux, l'oreille tendue, le coeur battant, bouleversés au moindre bruit. Et le chien se mit à tourner autour de la pièce, en sentant les murs et gémissant toujours. Cette bête nous rendait fous ! Alors, le paysan qui m'avait amené se jeta sur elle, dans une sorte de paroxysme de terreur furieuse, et, ouvrant une porte donnant sur une petite cour, jeta l'animal dehors.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
brigetounbrigetoun   07 juin 2011
Alors mon compagnon, ayant pris l’autre bougie, se pencha. Puis il me toucha le bras sans dire un mot. Je suivis son regard, et j’aperçus à terre, sous le fauteuil à côté du lit, tout blanc sur le sombre tapis, ouvert comme pour mordre, le râtelier de Schopenhauer.
Commenter  J’apprécie          20
brigetounbrigetoun   07 juin 2011
Oh ! personne ne peut comprendre, à moins de les avoir ressenties, ces épouvantables et stupides terreurs. L’âme se fond ; on ne sent plus son coeur ; le corps entier devient mou comme une éponge, on dirait que tout l’intérieur de nous s’écroule.
Commenter  J’apprécie          11
brigetounbrigetoun   07 juin 2011
Je me sentais la volonté bien ferme de ne point avoir peur, mais il y avait en moi autre chose que ma volonté, et cette autre chose avait peur.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Guy de Maupassant (55) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guy de Maupassant
Guy de Maupassant : Le Horla (1952 / France Culture). Illustration : Couverture de livre, "Le Horla" de Guy de Maupassant, William Julian-Damazy (drawings), Georges Lemoine (engraving) • Crédits : [Public domain] via wikimedia. La Chaîne Nationale avait produit en mars 1952 une adaptation radiophonique de la nouvelle fantastique de Guy de Maupassant “Le Horla”. Une adaptation de Jean Bergeaud, bruitage de Robert Maufras et réalisation par Jean-Jacques Vierne. Interprétation : Fernand Ledoux, Muriel Chaney, Jacqueline Trutat, Becky Rosanes, Yves Peneau, Jean-Charles Thibault, Pierre Reynal, Yves Duchâteau, Pierre Olivier et Yves Brainville.
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Maupassant es-tu là?

Quel écrivain Maupassant eut-il pour maître d'écriture?

Charles Baudelaire
Gustave Flaubert
Barbey d'Aurévilly
Tourgueneff

7 questions
257 lecteurs ont répondu
Thème : Guy de MaupassantCréer un quiz sur ce livre