AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2824604174
Éditeur : City Editions (05/03/2014)

Note moyenne : 3.08/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Isolée dans son petit village anglais, Eve décide d'écrire à son auteur favori, un Américain qui habite une maison en bord de mer. Elle n'imagine pas que ce courrier n'est que le début d'une intense correspondance.

Derrière les voiles de l'anonymat procuré par la distance, Eve et Jack se livrent. Liés par leur amour de la cuisine, leurs lettres contiennent des confidences qu'ils ne peuvent pas faire à d'autres. Jack est en panne d'inspiration, sa femm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
TheEdenofBooks
  31 mai 2016
Le bonheur , après tout est un roman écrit par Deborah McKinlay, auteure anglaise que je ne connaissais pas encore . Tout commence par une lettre qu'Eve, anglaise quinquagénaire, envoie à un auteur américain nommé Jack... Ils ont une passion commune, la cuisine! Commence alors une longue correspondance tournant autour de recettes originales mais également un début d'amitié se muant même vers une certaine attirance. Nos deux héros se ressemblent énormément ; Tous les deux se posent beaucoup de questions sur leur vie (Jack ayant le syndrome de la page blanche) , leur relation avec leur entourage (notamment Eve avec sa fille Izzy).
Mon avis: A première vue, ce livre a tout pour plaire: une page de couverture attirante et un résumé accrocheur. Cependant, j'ai eu beaucoup de mal - surtout au début- à accrocher à ce roman. Plusieurs fois, j'ai eu l'envie de stopper définitivement ma lecture malgré l'écriture fluide de l'auteure. Mon empathie envers les deux personnages principaux n'est arrivé que vers la fin, partie (selon mon avis) plus intéressante où l'on voit les deux héros évoluer et affronter petit à petit leurs problèmes. En résumé et comme note finale, je dirai que ce livre n'est pas désagréable mais ne bouleversera pas son lectorat...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coquinnette1974
  25 septembre 2016
J'ai bien aimé ce roman.
Ce n'est pas très original, on a une correspondance entre un auteur et une de ses lectrices.
On n'a pas que des échanges épistolaires, on a aussi des passages avec Eve, d'autres avec Jack. A aucun moment je n'ai été perdu car les lettres sont en italique, et chaque passage concernant l'un ou l'autre est séparé par de petites étoiles ce qui rend l'ensemble très clair.
J'ai autant apprécié le personnage de Eve que celui de Jack. Leur entourage à l'un ou l'autre est également intéressant.
L'histoire m'a plu, et j'ai lu ce roman très rapidement, en deux jours seulement je l'ai fini.
Je mets quatre étoiles, pas cinq car ce n'est pas un coup de coeur, ni un roman follement original, mais je l'ai lu avec plaisir et je vous invite à le lire vous aussi si vous aimez ce genre :)
Commenter  J’apprécie          30
NanouBulle
  25 septembre 2014
agréable à lire, une parenthèse rapide faite de douceur et délectation (vu le nombre de recette dans le livre).
un petit bout d'évasion de mes lectures habituels et cela m'a bien plu.
Commenter  J’apprécie          30
LourseLit
  16 septembre 2016
Ce roman est très court et il m'a fallu pourtant près de 2 semaines pour le lire. Devinez pourquoi… Facile, il m'a ennuyée.
C'est l'histoire de deux cinquantenaires à la vie un peu fade qui correspondent (classique, classique, vu, revu…). Jack est écrivain, sa femme vient de le quitter pour une autre (oui une), il n'a plus envie d'écrire. Eve a une vie plutôt plate depuis des années, elle marie sa fille et c'est l'occasion pour elle de repenser à la mère absente qu'elle a toujours été et pourquoi.
C'est Eve qui écrit à l'auteur dans un premier temps puis s'ensuit une correspondance où ils vont beaucoup parler de cuisine (les recettes figurent même à la fin du livre!) et de leurs vies à demi mots. Entre les lettres, nous suivons tour à tour la vie de l'un et de l'autre. Leur correspondance va leur permettre à chacun de passer un cap et de repenser leurs vies. Mais moi tout cela m'a ennuyée, ni les thèmes abordées ni la façon dont c'est fait n'ont capté mon attention…
En résumé, une lecture dont on peut amplement se passer…
Lien : https://liseusehyperfertile...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BenedicteEcila
  20 janvier 2017
Lecture sympathique et légère mais il m'a manqué quelque chose, j'ai trouvé que les personnages manquaient de profondeur, qu'il y avait trop peu d'émotions.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   07 septembre 2014
Ce qu’il vous faut, ce sont des amis bien à vous. Finies les plantes, finis les livres de recettes. Des amis, des gens en chair et en os qui vous apprécient. Vous êtes l’une des personnes les plus intelligentes, les plus agréables et les plus gentilles que j’aie jamais rencontrées et vous restez ici, soir après soir, à gâcher votre vie.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   07 septembre 2014
J’ai pas besoin de compliments au rabais, du genre « Mon père aime vos livres. Ma grand-mère aime vos livres ». J’en reçois tout le temps de la part de personnes qui ont besoin de mettre une certaine distance entre le genre de bouquins que j’écris et ceux qu’ils gardent sur leur table de chevet pour se rappeler qu’ils pouvaient citer quatre vers de T. S. Eliot à la fac.
Commenter  J’apprécie          20
NanouBulleNanouBulle   25 septembre 2014
Cher monsieur Cooper,
Je pourrais sans doute vous contacter de manière plus directe par e-mail, mais, en me donnant la peine d’écrire à la main, je suis incitée à choisir mes mots avec soin et en étant parfaitement consciente de m’adresser à un auteur.
Je voulais vous dire que j’avais beaucoup apprécié votre livre, Lettres mortes. La scène où Harry Gordon mange la pêche (penché en avant, un bras retenant sa cravate de soie verte, tandis que le jus du fruit baptisait son autre poignet de
chemise) a offert un bref parfum estival à une journée anglaise bien pluvieuse. Et cela m’a rappelé dans la foulée le plaisir quasi décadent qui accompagne la dégustation d’un fruit bien mûr…, plaisir malheureusement si rare.

Cordialement,
Eve Petworth
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   07 septembre 2014
Ta mère est une femme admirable, Izzy. Il n’existe pas un atome chez elle qui ne soit irréprochable et, à moins qu’elle ait beaucoup changé, je doute qu’elle se soit jamais délibérément mal conduite envers toi ou quiconque.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   07 septembre 2014
Les femmes qui lisaient ses livres étaient des blondes de cinquante-cinq ans, minces et quelconques. Elles tombaient sur les romans dont leur mari s’était débarrassé et se surprenaient ensuite à les apprécier.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : correspondanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Deborah McKinlay (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les nourritures livresques : la cuisine dans la littérature

Qui est l'auteur de la célèbre scène où le personnage principal est assailli de souvenirs après avoir mangé une madeleine ?

Emile Zola
Marcel Proust
Gustave Flaubert
Balzac

10 questions
311 lecteurs ont répondu
Thèmes : gastronomie , littérature , cuisineCréer un quiz sur ce livre