AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782848190365
204 pages
Éditeur : Créer (07/10/2005)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Après neuf ouvrages, de la collection « Métiers, techniques et artisans » étudiant l'archéologie industrielle, et abordant par des entretiens ethnologiques des récits de vie et des tours de mains ou des savoirs appelés à disparaître inexorablement, voici « Ruches et Abeilles Architecture, Traditions, Patrimoine » qui traite essentiellement de l'habitat des abeilles, avec d'étonnantes découvertes d'architectures spécifiques aux ruches et aux ruchers, un peu partout e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CREERCREER   12 avril 2013
Au début, l’Europe du sud pratiquait une apiculture horizontale semblable à celle décrite par les auteurs de l’époque romaine. Dans le même temps et indépendamment, les forêts nord-européennes voyaient se développer une apiculture verticale héritière d’une tradition apicole liée au logement des abeilles dans les troncs d’arbres. Les ruches en paille tressée, quant à elles, étaient répandues en Europe de l’ouest. Les incursions des peuples du nord et de l’est de l’Europe en direction du sud et de la Méditerranée à partir de la fin de l’empire romain bouleversèrent cet équilibre. L’apiculture verticale y devint parfois même une règle quasi générale et l’apiculture horizontale et ses traditions multiséculaires disparurent : ce fut en particulier ce qui se passa en France. En revanche, en Italie, la tradition horizontale perdura et perdure encore : rarement en terre cuite et beaucoup plus fréquemment en planches de bois, les ruches horizontales sont représentées dans de nombreux manuscrits médiévaux. Vers l’an 1500 cependant, les représentations de jardins italiens où ruches verticales et horizontales en bois se côtoient, sont de plus en plus courantes. En 1644 un ouvrage imprimé à Bologne qualifie l’apiculture verticale de « mauvaise et barbare »…
Terres d’invasions ou d’échange avec les mondes phénicien, romain, wisigothique, musulman puis chrétien, l’Espagne et dans une moindre mesure le Portugal connurent tous les types d’apiculture et de traditions. En certaines régions (Aragon, vallée de l’Ebre…), il est remarquable de trouver encore des ruches cylindriques tressées en divers matériaux végétaux et dont l’emploi horizontal ou vertical peut varier d’une vallée à l’autre, les deux pouvant même cohabiter ! En absence d’abri sous roche protecteur, l’homme l’a reconstitué : on nomme cela albariza, du nom donné en Galice (Espagne) à ce genre d’abris. Quelques abris de ce type sont actuellement connus en France, en particulier dans la vallée de la roya (Alpes-
Maritimes). Une falaise a pu servir pour reconstituer l’abri pour le rucher, tel celui de Betorz (Aragon Espagne). Le rucher peut aussi être semi-enterré : le terrain en pente a été creusé afin de placer un bâtiment protégeant les ruches. Une vue de l’intérieur du rucher d’Alquézar en Aragon (Espagne) montre nettement la limite entre le rocher et le mur bâti supportant le toit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : abeillesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
976 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre