AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2746733404
Éditeur : Autrement Jeunesse (02/10/2013)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Deux petites filles deviennent inséparables après s’être rencontrées au fond des bois. Mais la Reine de la Nuit en décide autrement...


C'est l'amie dont je rêvais, je suis l'amie qu'elle attendait.

Le jour de son anniversaire, au fond d'un bois, une petite fille fait la rencontre d'une autre fillette qui est aussi blonde qu'elle est brune. Immédiatement, elles se lient d'amitié l'une pour l'autre et deviennent inséparables. Seul... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
nathalia1307
  20 novembre 2013
Entre un portrait de Keren Anne pour Rock en Seine, et les illustrations de couverture des romans de Mary Hooper, Velvet et Waterloo Necropolis, Pierre Menoret avait capté mon attention, maintenant je mets un nom sur cet illustrateur de talent.
L'Anniversaire laisse dévoiler sa superbe dès la couverture, un jeune fille voit se révéler les fondements d'une amitié, tout au long de rencontres improbables et imprévues.
Je l'ai suivi comme un retour en arrière dans l'enfance, les portraits de ses jeunes filles sont expressifs, jeunes filles aux robes longues, impeccables à la coiffure soignée, tantôt yeux grands ouverts sur la nature, rêveurs, masqués, ou tout simplement fermés par le sommeil.
Les teintes brunes, vertes sombres des paysages m'ont rappelé les couleurs des peintures du Douanier Rousseau, une nature bienfaisante encadre les jeunes filles, fleurs et oiseaux de paradis. Un texte sobre guide l'imaginaire, les illustrations apportent fraicheur, gaieté et lumière, ombre et mélancolie.
A Suivre, j'espère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CarolineDBruihier
  10 décembre 2013
Dans un temps imprécis, une jeune femme brune semble tomber et c'est en enfance que sa chute la conduit. Alors, telle Alice, elle dort et sombre. Elle se réveille, en robe bleue, le jour de son anniversaire. Les souvenirs affluent, images d'une fixité étonnante, comme prisonnières du prisme de la mémoire - des jeunes filles entourées de fleurs, une partie de cache-cache, les éclats de rire, un bois sombre... Et dans les ténèbres, émerge la Reine de la Nuit. Puis arrive une petite fille blonde, d'une grande douceur, prisonnière de la Reine. L'amitié a éclot et ne peut se défaire, notre petite fille brune décide d'aller affronter la Reine de la Nuit. Tout est d'une splendeur inouïe dans cet album fascinant, qui laisse la part belle aux images, toujours placées en page de droite. L'air envoûtant des jeunes filles, la nature fleurissante et féconde, qui devient à la tombée de la nuit, inquiétante : derrière ce monde surréaliste et merveilleux, le conte perce sous la poésie du récit. Teinté d'incertitudes (l'amie existe-elle vraiment ou n'est-ce que le double de la brune, tel que semble nous le dévoiler la double-page où les visages des deux jeunes filles paraissent chacun le reflet de l'autre - même regard mélancolique sous les franges, mêmes joues délicatement rosies). Mais peu importe ce flou, l'important reste le voyage, parsemé de coquelicots, d'oiseaux superbes et exotiques, mais aussi de ténèbres et de déluge. Nerval nous est cité en exergue : le rêve est une seconde vie. Un beau songe émerge alors de cet abîme, on regagne la réalité, le voyage fut court, l'éblouissement du lecteur, infini...
Au gré de ses différents travaux (je pense notamment aux illustrations de couvertures de nombreux romans - notamment ceux de Mary Hooper ou encore Eva Ibbotson, mais aussi à la superbe affiche qu'il avait créé pour Keren Ann), l'univers de Pierre Mornet est reconnaissable entre mille - unique et ouvrant grand la porte sur un imaginaire onirique. Cet album n'échappe pas à la règle, nous laissant le temps de sa lecture, la joie de retomber en enfance, comme son héroïne, émerveillés par tant de beauté singulière.
Lien : http://biblioado.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
paulette
  10 novembre 2013
Emotion bouillonnante face à cet album magnifique où la charge symbolique des images dépasse un texte poétique épuré qui traduit du rêve l'essentiel. La simplicité apparente des illustrations subjugue et oblige à passer de l'autre côté du miroir. Envoûtement et magie de l'objet d'art: on tombe irrésistiblement sous le charme du monde onirique de Pierre Mornet. Redevenue une petite fille, le rêve me transporte au travers des mots et des tableaux surréalistes de l'artiste magicien où les couleurs de la réalité n'existent plus. Prosternée devant l'icône-livre, je lui dédie un culte. Oui, je fais partie de la secte des adorateurs d'albums de contes, portes de l'univers féerique de l'enfance. Celui-là, je le place tout en en haut de l'autel.
Commenter  J’apprécie          20
bibliobrest_album
  19 avril 2014
A partir de 9 ans
Une petite fille rêve, se souvient d'une chère amie partageant avec elle les jeux d'une journée d'anniversaire. Un album plein de références littéraires et graphiques que n'ont pas toujours les enfants « Alice au pays des merveilles », « la flûte enchantée », les surréalistes. le texte poétique et épuré a laissé nos jeunes lecteurs souvent perplexes. L'illustration de Pierre Mornet, quant à elle, a suscité des réactions très opposées, il y a ceux qui adorent et ceux qui détestent. Un album « songe » qui laissera certains lecteurs de marbre et éveillera beaucoup d'émotions chez d'autres.

Commenter  J’apprécie          20
terryjil
  18 août 2016
C'est beau, un peu figé, avec un côté parfois effrayant; mais Pierre Mornet est très doué pour dessiner d'inaccessibles et énigmatiques jeunes filles, aux chevelures impeccables et au regard indéchiffrable, dans un graphisme reconnaissable entre tous: à la fois calme, lisse, riche et satiné.
Ca fait penser à Alice aux pays des Merveilles, à la flûte enchantée, ou à L'arbre aux souhaits de William Faulkner, c'est onirique, déroutant et plein de poésie.... Bref un très beau livre, mais peut-être pas à lire avant 10 ou 12 ans?
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
Ricochet   27 novembre 2013
Un rêve dans le rêve, une illusion qui rejoint finalement la réalité, un moment intime puisant aux contes et légendes : Pierre Mornet se fait surréaliste dans ce premier texte court, limpide, d'une poésie claire.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Telerama   05 novembre 2013
D'un trait de poésie subtile, Pierre Mornet fait de cette bouleversante histoire d'amitié un conte philosophique sur le temps où l'anniversaire jouerait le rôle de l'éternel retour.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
MlleJulieMlleJulie   06 novembre 2013
Extrait
Suis-je en train de rêver ?
Tout cela semble irréel.

Je tombe de sommeil.
Tombe et retombe en enfance.

Je me souviens.
Commenter  J’apprécie          80
LilizLiliz   22 décembre 2014
Loin, au coeur de la forêt, j'aperçois un petit arbre dont les fleurs brillent comme des étoiles. Je m'approche et, soudain, ses branches semblent s'élancer vers le ciel, dépassant les cimes les plus hautes, obscurcissant le jour.
Commenter  J’apprécie          20
bibliobrest_albumbibliobrest_album   19 avril 2014
A vous qui veillez sur nos songes et ne pouvez dormir, j’offre les rêves de toutes mes nuits pour revoir un jour mon amie
Commenter  J’apprécie          20
LilizLiliz   22 décembre 2014
Je tombe de sommeil. Tombe et retombe en enfance.
Commenter  J’apprécie          20
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Pierre Mornet (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
584 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre