AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Hélène Collon (Traducteur)
EAN : 9782258072657
468 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (05/04/2007)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 342 notes)
Résumé :
Été 1924, dans la propriété de Riverton.
L'étoile montante de la poésie anglaise, lord Robert Hunter, se donne la mort au bord d'un lac, lors d'une soirée. Dès lors, les sœurs Emmeline et Hannah Hartford, seuls témoins de ce drame, ne se sont plus adressé la parole. Selon la rumeur, l'une était sa fiancée et l'autre son amante…
1999. Une jeune réalisatrice décide de faire un film autour de ce scandale et s'adresse au dernier témoin vivant, Grace Bradle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (81) Voir plus Ajouter une critique
Ode
  26 septembre 2013
So romantic ! Après avoir découvert l'Australienne Kate Morton sur Babelio, c'est les yeux fermés que j'ai emporté Les brumes de Riverton dans mes lectures d'été. J'ai savouré ce roman historique comme une pâtisserie, à petites bouchées, certaine du plaisir qu'il allait me procurer.
Je lui décernerais bien l'AOC "vieilles demeures anglaises" si elle existait. J'ai adoré l'ambiance digne des Vestiges du Jour ou de Gosford Park, renforcée par une écriture imagée et précise, presque cinématographique. Filiation d'ailleurs revendiquée par l'auteur dans la postface, où elle clame sa passion pour l'Angleterre du début du XXe siècle, théâtre de profonds changements après l'ère victorienne.
Le domaine de Riverton, au centre de l'intrigue, a vu se jouer bien des drames : des amours contrariées, des morts prématurées et des secrets bien gardés. A l'occasion du tournage d'un film sur le suicide du jeune poète Robert Hunter au bord du lac en 1924, les fantômes du passé reprennent vie sous nos yeux.
C'est Grace, presque centenaire – et seulement 14 ans quand elle entra au service de la famille Hartford – qui nous ouvre les portes du domaine... et de sa mémoire. Quel phénomène que cette vielle dame facétieuse qui a eu l'audace de quitter la domesticité pour étudier et réaliser ses ambitions ! Kate Morton offre aussi une peinture juste et touchante du grand âge, vu de l'intérieur, lorsque le corps trahit celle dont l'esprit n'a rien perdu de sa fraîcheur.
Au fil des confidences de Grace se dissipent les brumes de Riverton, laissant apparaître la magie de l'enfance, les mystères de l'amour, la condition des domestiques, celle des femmes, la boucherie et les séquelles de la Grande Guerre, la fin des privilèges de l'aristocratie, les rivalités familiales, les ravages de culpabilité, le poids du secret et l'apaisement de la rédemption.
Pas de doute, les autres romans de Kate Morton auront une belle place dans mes prochaines lectures. Dépaysement et émotion assurés
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          500
missmolko1
  18 février 2012
Il y a longtemps que je veux lire un livre de Kate Morton mais je n'avais encore jamais eu l'occasion d'en trouver un a la bibliothèque jusqu'à cette semaine.
Je me suis plongée dans les brumes de Riverton avec beaucoup de plaisir. Cette lecture m'a beaucoup rappelé la série événement du moment : Downton Abbey, a cause de l'époque et de ces deux classes de la société qui se côtoie. D'un coté une famille aristocrate anglaise et de l'autre les domestiques.
C'est Grace qui nous raconte ses souvenirs, elle a aujourd'hui 99 ans (nous sommes en 1999). Cette jeune fille est rentrée au service des Hartford en 1914 et relate sa vie au sein de la maison, ses relations avec la famille et les autres domestiques et surtout nous livre d'étonnants secrets qui présage un grand drame. Jusqu'au dernières pages, nous vivons avec elle, nous aimons les personnages et nous sommes transportés dans l'Angleterre des années 20, régit par les cotés de la haute société mais par cette irrésistible envie de vivre après ces années de guerre et surtout par le début d'un nouveau siècle qui se veut remplit de changement.
Grace est un personnage attachant, la grand mère que nous aurions tous pu avoir et qui nous raconte sa jeunesse pour nous transmettre quelque chose. Les soeurs Hatford m'ont beaucoup touché, elles voulaient fuir ce destin tout tracé pour les femmes de l'époque (de faire une beau mariage et de donner des enfants a leur époux) mais difficile de changer les mentalités.
Un vrai coup de coeur et même si la couverture ne le montre pas forcement ce livre est une pépite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
Bruidelo
  07 novembre 2019
Un roman de facture classique, plutôt efficace. Rien de révolutionnaire dans l'écriture, mais ça fait bien le job. Les personnages sont attachants, la narratrice, Grace, qui dès quatorze ans est engagée comme bonne au château de Riverton, la belle Hannah Hartford, si pleine d'énergie et d'aspirations, le poète Robert Hunter, qui ne parvient pas à se libérer des traumatismes de la guerre... Et puis, il y a des secrets de famille, des désillusions, un arrière-fond historique non dénué d'intérêt, le charme downtonien de la cohabitation des deux mondes maîtres/domestiques, des retrouvailles improbables, des fêtes...
Pas le chef-d'oeuvre du siècle sans doute, mais bon, une bonne histoire d'amour impossible bien troussée, quoi qu'en disent les blasés, les snobs et les cyniques, c'est déjà ça, au moins ça aide à affronter rêveusement la grisaille automnale.
Commenter  J’apprécie          470
Otohime
  28 juin 2020
Grace...très chère Grace... ou la dévotion extrême !
Elle se donnera corps et âme à cette prestigieuse famille, peu importe ses besoins, son désir profond, non, elle préfère penser aux autres avant de penser à elle... jusqu'au drame.
Ne dit-on pas qu'il faut parfois (souvent) un électrochoc pour se décider à tout bouleverser, tout changer, oser ?
Certain(e)s se reconnaîtront, peu importe l'époque ou le métier de Grace, il suffit de transposer.
Je ne suis pas sortie indemne de ma lecture qui peu mener à une véritable introspection.
C'est mon premier livre de Kate Morton, ça tombe bien j'en ai d'autres et c'est tant mieux, j'adore les lectures qui me chamboulent !
Commenter  J’apprécie          260
bidule62
  17 mai 2020
Agréable, gentillet, sans plus.
Je n'ai pas été emportée par cette histoire. Je l'ai suivie sans plus. Disons que ce roman fait passer un bon moment. Personnellement j'ai eu un peu de mal avec le côté copier-coller de "Gosford Park" ou de "Downton Abbey".
Bon je l'avoue je n'ai pas été emballée par les souvenirs de l'héroïne, bonne puis femme de chambre, retraçant la vie d'un château anglais dans les années 20.....
challenge 50 objets 2020
Commenter  J’apprécie          270

Citations et extraits (93) Voir plus Ajouter une citation
sagesse66sagesse66   08 mai 2019
J'ai vu le gouffre immense entre ce qu'il avait enduré et ce que j'avais vécu, moi, de mon côté. Alors, j'ai compris : il ne pourrait jamais me raconter.
Certaines images, certains sons, ne pouvaient pas se communiquer à autrui, mais on ne pouvait pas non plus s'en débarrasser.
Ils se manifestaient inlassablement dans l'esprit de quelques malheureux puis s'enfonçaient peu à peu dans les replis de la mémoire, de plus en plus profond, et laissaient provisoirement place à l'oubli...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          281
missmolko1missmolko1   13 février 2012
- Maman ? Ursula te parle.
- Excusez-moi, je n'ai pas entendu.
- Maman est un peu dur d'oreille. A son âge, ce n'est pas étonnant. J'ai bien essayé de l'emmener chez l'ORL, mais elle est têtue.
Têtue, ça, je veux bien l'admettre. En revanche, je ne suis pas dure d'oreille, et je n'aime pas qu'on me croie sourde ; je n'y vois rien sans mes lunettes, je me fatigue facilement, j'ai perdu toutes mes dents et je ne tiens le coup que grâce à un tas de médicaments, d'accord, mais j'entends toujours aussi bien. C'est juste qu'avec l'âge j'ai appris à n'écouter que ce que j'ai envie d'entendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
sagesse66sagesse66   07 mai 2019
Je regarde le soleil se coucher sur la lande de bruyère.
J'aime en suivre la course tandis qu'il sombre en silence sous la rangée d'arbres, au loin....
Son croissant chatoyant a déjà disparu, laissant derrière lui un ciel endeuillé : d'un bleu limpide, certes, mais froid et lacéré de traînées blanches pareilles à du gel.
Commenter  J’apprécie          210
OdeOde   01 mars 2014
Où s'en vont donc les souvenirs d'enfance ? Il doit y en avoir tant ! Toutes ces choses vécues qui nous apparaissent sur le moment neuves et parées de couleurs vives… Les enfants sont-ils tellement absorbés par l'instant, justement, qu'ils n'ont ni le loisir ni le désir de mémoriser ces images ?
Commenter  J’apprécie          210
OdeOde   10 février 2014
Cachée derrière le grand fauteuil, occupée à balayer les pétales séchés qui jonchaient le sol, j'essayais de me représenter ce que c'était d'avoir des frères et sœurs. J'en avais toujours rêvé. Je l'avais même dit un jour à ma mère ; j'avais demandé si je pouvais avoir une sœur, quelqu'un avec qui échanger des potins, échafauder des intrigues, partager rêves et murmures. Elle avait ri, mais d'un rire sans joie, puis avait répondu qu'elle ne commettrait pas deux fois la même erreur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Kate Morton (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kate Morton
Retrouvez vos "Live Books" du dix-septième numéro saison 2 de Gérard Part En Live ici :
X-Men : Grand Design T01 de Ed Piskor aux éditions Panini https://www.lagriffenoire.com/131696-achat-bd-x-men---grand-design-t01.html
X-Men : Grand Design T02 de Ed Piskor aux éditions Panini https://www.lagriffenoire.com/1001738-achat-bd-x-men---grand-design-t02.html
Poisons de Golo Zhao aux éditions Pika https://www.lagriffenoire.com/1000391-livres-mangas-poisons.html
Le cahier de recettes de Jacky Durand aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/146941-divers-litterature-le-cahier-de-recettes.html
Stray bullets T01 de David Lapham aux éditions Delcourt https://www.lagriffenoire.com/147916-achat-bd-stray-bullets-t01.html
Un manoir en Cornouailles de Eve Chase et Aline Oudoul aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/1002225-nouveautes-polar-un-manoir-en-cornouailles.html
La Disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker aux éditions de Fallois https://www.lagriffenoire.com/1002577-poche-la-disparition-de-stephanie-mailer-poche.html
Le bruissement des feuilles de Karen Viggers et Aude Carlier aux éditions Les Escales https://www.lagriffenoire.com/148246-divers-litterature-le-bruissement-des-feuilles.html
La Mémoire des embruns de Karen Viggers aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/6940-divers-litterature-la-memoire-des-embruns.html
Le Murmure du vent de Karen Viggers aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/108896-divers-litterature-le-murmure-du-vent.html
Godman, Tome 1 : Au nom de Moi de Jonathan Munoz aux éditions Fluide Glacial https://www.lagriffenoire.com/111366-achat-bd-godman.html
Godman, Tome 2 : Au nom de Möa Godman, Tome 2 de Jonathan Munoz aux éditions Fluide Glacial
La disparue de Saint-Maur (T.3) de Jean-Christophe Portes aux éditions City poche https://www.lagriffenoire.com/1002685-nouveautes-polar-la-disparue-de-saint-maur-t3.html
La Prisonnière du temps de Kate Morton et Anne-Sylvie Homassel aux éditions Presses de la Cité https://www.lagriffenoire.com/147457-divers-litterature-la-prisonniere-du-temps.html
Ragdoll de Daniel Cole et Natalie Beunat aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/104626-polar-livres-de-poche-ragdoll.html
L'Appât de Da
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature australienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1184 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

.. ..