AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330072058
Éditeur : Actes Sud (12/10/2016)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Un carnet d'adresses hante son propriétaire. Il le nargue et refuse de livrer ses secrets. Philosophie et ironie imprègnent ce roman où un homme d'affaires polonais d'aujourd'hui parcourt les pages de son vieux calepin dans l'espoir d'y retrouver l'essentiel de sa vie. En dressant le portrait en creux de l'homme sans qualités du XXIe siècle, déchiré entre la tentation de la modernité et les assauts du passé, Mysliwski, avec son art du récit élégant et singulier, nou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Orzech
  17 décembre 2016
Je savais que ce n'était pas un livre à feuilleter entre deux stations de métro. Un roman de Wiesław Myśliwski se déguste dans le calme et le confort d'un canapé. J'ai donc profité des mes deux weekends pour commencer et terminer le dernier roman de cet auteur polonais et pouvoir ainsi l'apprécier à sa juste valeur. Je suis tombée sur sa version française tout à fait par hasard quand le nom familier et la belle couverture ont attiré mon attention dans ma librairie. J'avais dans ma bibliothèque son édition polonaise et je me suis dit que c'était une bonne occasion de me plonger dans sa lecture.
Dans "La dernière partie", tout comme dans son fameux "L'art d'écosser les haricots", une activité banale devient prétexte à soumettre ses réflexions sur la vie, la mémoire et l'amour. Certains des noms inscrits dans un vieux calepin, que le narrateur tente de mettre à jour, ravivent des souvenirs de ses jeunes années. Pour cet homme d'affaires sans attaches au crépuscule de sa vie c'est le seul objet de valeur, la seule trace de certaines personnes qu'il a pu croiser dont il ne garde plus aucun souvenir. Et d'autres, plus privilégiées, qui ont marqué sa vie et sont restées gravées dans sa mémoire.
Il s'agit d'un roman sur la défaillance de la mémoire, sa volatilité et son imprévisibilité. Un roman sur l'amour idéal et impossible. Il impressionne par la richesse et la justesse des réflexions qui, entremêlées de souvenirs et de lettres envoyées par Maria, son premier amour, forment une sorte de traité philosophique, accessible et agréable à lire. Un étonnant assemblage de sagesse, d'intelligence et de simplicité en même temps. Un excellent roman qui se savoure et donne envie de le relire, d'y piocher et de le partager. Ne passez pas à côté de ce remarquable auteur polonais et de sa prose universelle et intemporelle.

Lien : http://edytalectures.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          334
viduite
  12 mai 2017
La dernière partie est une découverte toujours surprenante. Par l'histoire d'un homme qui tente de mettre de l'ordre dans son carnet d'adresse et le vide de son existence ainsi exposée, Mysliwski livre une réflexion profonde sur le temps, l'identité et toutes ses ombres et disparues qui nous constituent. Une lecture à conseiller absolument.
Lien : https://viduite.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          41
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
OrzechOrzech   01 janvier 2017
En vérité, les morts œuvrent pour nous tout au long de notre vie, ils ne disparaissent qu'avec nous-mêmes. Nous avons besoin de sentir leur présence à nos côtés, nous attendons d'eux qu'ils nous tourmentent, ou plutôt qu'ils nous familiarisent avec l'expérience la plus douloureuse pour l'homme, celle qui se trouve encore devant nous, à plus ou moins longue échéance, mais inévitable. C'est à travers leur mort que nous apprenons à mourir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
OrzechOrzech   27 décembre 2016
Remarquez, ce n'est déjà pas si mal dans ce monde anonyme d'avoir son nom, son prénom, son adresse et son numéro de téléphone notés dans un calepin, ou sa carte de visite glissée entre ses pages, même si aucun souvenir ne s'y rattache.
Commenter  J’apprécie          100
OrzechOrzech   01 janvier 2017
Nous rangeons un tas d'objets tous les jours, nous passons parfois notre vie entière à faire des rangements ... A croire que, d'une certaine façon, le rangement témoigne de notre existence.
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
autres livres classés : littérature polonaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14965 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre