AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2354081499
Éditeur : Mnémos (05/10/2012)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Neuf écrivains explorent l'Antiquité comme source de la Fantasy.

N'avez-vous jamais rêvé de...
Devenir le plus grand architecte du monde?
Trouverdes fragments perdus d'un roman à succès?
Vous venger des Dieux... ou bien devenir leur détective privé atitré?
Toucher un objet et savoir tout de son histoire?
Répondre à la célèbre énigme du Sphinx?
Mettre un terme à la faim dans le monde?
Ou aimer un bel Apo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
boudicca
  31 août 2012
Anthologie élaborée à l'occasion du colloque « Antiquité gréco-romaine, source de l'imaginaire contemporain », « Fragments d'une fantasy antique » regroupe les nouvelles de huit grands auteurs de fantasy français. le sujet ne pourra évidemment que ravir les amateurs du genre et les amoureux d'Histoire et de Lettres classiques qui prendront beaucoup de plaisir à la lecture de cette anthologie. Il faut dire que la période antique, de part la richesse de ses civilisations (grecques, romaines, égyptiennes...) et la multitude de mythes auxquels elles ont donné le jour, à de quoi faire naître l'inspiration. Certains optent ainsi pour la réécriture de mythes anciens comme J-A. Debats et son « Miroir d'Electre » qui adapte dans un milieu contemporain la tragique histoire des Atrides ; d'autres se consacrent pour leur part aux créatures mythologiques qui peuplent les récits de la Grèce antique comme le Minotaure ou le Sphinx ; d'autres encore s'inspirent des écrits d'auteurs anciens comme Pétrone et son Satyricon, ici revisité par F. Clavel...
Comme dans toute anthologie certains textes sortent évidemment du lot. L. Davoust nous offre ainsi une nouvelle très courte mais au combien jouissive, tant par l'originalité de son sujet que l'ironie de son ton (« Faisabilité et intérêts zootechniques de la métamorphose de masse », rien que le titre en dit long). N. Dau réussit également son coup avec « A couteau », un texte tout aussi bref mais très intense mettant en scène le dieu (pas si solaire que ça) Apollon et l'un de ses nombreux amants. Saluons également N. Aspe qui reprend avec talent dans « Le Labyrinthe » l'histoire du célèbre duo Dédale et Icare ou encore S. Miller et P. Ward qui signent avec « Voir Pompéï et mourir » une nouvelle inventive impliquant le détective privé du XXe siècle favori des dieux. de l'Histoire, du fantastique, du mystère, de l'humour, du tragique... il y en a donc pour tout les goûts dans cette très bonne anthologie. A découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Dionysos89
  06 août 2012
Fragments d'une Fantasy antique, c'est l'assemblage anthologique de huit nouvelles d'inégale importance écrites dans le cadre du colloque « L'Antiquité gréco-latine aux sources de l'imaginaire contemporain » du 7 au 9 juin 2012, afin de démontrer la « vivacité de l'héritage gréco-latin dans les fictions contemporaines de Fantastique, Fantasy et Science-fiction » (sic).
Et en effet, il est évident que notre imaginaire est grandement emprunté à celui gréco-latin. Ces huit nouvelles, oeuvres de neuf auteurs contemporains, en sont la preuve. Faisons un détail rapide de celles-ci.
Avec "Sur un fragment perdu du Satyricon", Fabien Clavel met en profit son immense connaissance de la langue et de la civilisation latine (professeur de lettres classiques oblige !) pour nous procurer un texte véritablement innovant tout en conservant les caractéristiques relevant de l'oeuvre originale. Avec "Le Miroir d'Electre", Jeanne-A Debats emploie son humour et son franc parler habituel pour peindre une héroïne et une situation plus que cocasses. Romain Aspe émerveille son monde avec "Le Labyrinthe", quand Rachel Tanner ne se foule pas trop, mais livre malgré tout un texte percutant avec "Le Sphinx". Lionel Davoust prend des risques, mais signe un des textes les plus réussis : "Faisabilité et intérêt zootechniques de la métamorphose de masse" fourmille de références antiques, mais démontre surtout de l'immense érudition de son auteur et de son incroyable sens de l'humour. Nicolas Delong, un des rares à le faire, nous renvoie directement au temps de l'Antiquité avec "Les Dieux veulent, les dieux prennent" quand Sylvie Miller et Philippe Ward font l'inverse : avec "Voir Pompéi et mourir", ils amènent les complexités antiques directement dans le quotidien d'une enquête saugrenue. Enfin, Nathalie Dau conclut cette anthologie par "À couteau", un court récit aussi sanglant que dérangeant.
Finalement, chaque contributeur a bien suivi la trame voulue par David Nouvel : réutiliser un ou plusieurs mythes gréco-latins pour imprégner notre imaginaire contemporain en constant renouvellement. Je retiens surtout en tant que simple lecteur qui découvre tous ces fameux auteurs : l'ingéniosité de Lionel Davoust, qui m'apparaît comme un auteur très particulier et enrichissant à découvrir, la précision de Jeanne-A Debats, Rachel Tanner et Romain Aspe pour retranscrire fidèlement (quoique pour certains trop rapidement) les mythes antiques dans toute leur complexité, et enfin la vision de Fabien Clavel qui me semble être un auteur qui me correspond tout à fait tant dans son intérêt pour l'Histoire et les Lettres classiques que dans son style et son humour.
Une très belle anthologie en somme avec les défauts de sa nature (une grande variété de textes, mais aussi des hauts et des bas), mais qui symbolisent parfaitement, je crois, le colloque duquel il est issu. Une réussite à mon goût !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
PLUMAGILE
  26 novembre 2015
L'Antiquité, sa mythologie et son environnement un peu enchanteur et cruel, m'a toujours intéressée. L'Iliade et l'Odyssée font partie des oeuvres que j'ai lues et relues. La bibliothèque d'Apollodore est un site que je consulte régulièrement. Aussi, c'est tout naturellement que j'ai acheté une anthologie qui me promettait un petit tour dans ce milieu, guidée par des auteurs de fantasy.
Alors même si j'ai pris du plaisir à le lire, je n'ai pas tout aimé dans ce recueil. Mes trois préférées sont celles de Fabien Clavel, Sur un fragment perdu du Satyricon, du duo Sylvie Miller-Philippe Ward, Voir Pompéï et mourir et de Nathalie Dau, A couteau. J'y ai vraiment retrouvé la "patte" de la fantasy et c'était le but aussi. Les autres nouvelles sont bien écrites elles aussi, mais les sujets m'ont moins attirée.

Lien : http://la-clef-des-mots.e-mo..
Commenter  J’apprécie          20
aureliestrega
  22 décembre 2014
Un très très bon livre!! Des nouvelles bien écrites qui reprennent des mythes grecs essentiellement mais aussi des dieux égyptiens...La nouvelle sur Dédale est splendide et j'aime beaucoup celle sur le sphinx. Courte et efficace!
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
boudiccaboudicca   04 septembre 2012
L'étude de questionnaires à choix multiples, remis après la clôture de l'expérience aux membres de la population étudiée, révèle que les facteurs principaux entrant en jeu sont principalement l'usage du chant et de la beauté (96 % des réponses) au détriment du tissage de grandes toiles. La population étant, par ailleurs, composée intégralement d'hommes du rang de la marine de guerre grecque et revenant de campagne, il n'est guère étonnant que l'aspect pictural ait eu une influence nulle dans l'aide à la décision, au profit de l'archétype séducteur de la belle inconnue solitaire au fond des bois. Bien que l'on sache depuis l'aube des temps que toutes les belles inconnues solitaires au fond des bois sont louches (Grimm, 1816), il est intéressant de noter que la ruse est indémodable et que ce n'est pas la peine de complexifier des protocoles expérimentaux pour faire de jolies toiles que personne ne regarde, de toute manière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
boudiccaboudicca   31 août 2012
Contemplez la malédiction d'un dieu lorsqu'elle prend chair en une femme. Contemplez ma honte et mon déshonneur ! Mais contemplez aussi ce qui sera le symbole de ma maison, celui par lequel on me craindra jusqu'à Athènes et par-delà la mer. Voyez la force et le courroux de mon trône ! Contemplez le Minotaure !
Commenter  J’apprécie          110
Dionysos89Dionysos89   31 juillet 2012
Si, en effet, pour citer une fois de plus un prestigieux précédent de la littérature scientifique, Homo sapiens sapiens fut formé à partir d'un peu de glaise (Dieu et al., -5000), il n'est pas pour autant considéré comme un matériau de construction ; bien qu'on regrette de n'avoir pas légalement le droit d'en métamorphoser certains en béton armé de sorte qu'ils se rendent un peu utiles, à la fin.
Commenter  J’apprécie          60
Dionysos89Dionysos89   02 août 2012
Comme il fallait bien commencer par interroger quelqu'un, j'ai demandé à voir les servantes du temple. Parler à de jolies jeunes femmes, quoi de mieux pour égayer sa journée ?
Commenter  J’apprécie          130
nicopompusnicopompus   11 juin 2012
Eté. Chaleur. Sueur. Brise caresse. Frisson. Frisson de peau dorée sous boucles assorties. Regard étréci afin d’épargner les prunelles – d’un noir de pépin dans des iris ambrés.
Les yeux d’Apollon sont ainsi. Couleur de cidre et de soleil, ardents, intenses. Ce qu’ils contemplent, ils le dévorent et le consument. - Nathalie Dau, "A couteau"
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : anthologiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1382 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre