AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266100755
256 pages
Éditeur : Pocket (04/07/2002)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Mener une quête spirituelle en considérant l'être humain comme une entité non séparée du monde, accéder aux sommets de la vie mystique en laissant émerger la conscience à travers les désirs et les passions, c'est ce que propose le tantrisme shivaïte.
Daniel Odier, par son maître cachemirien la yoginî Lalitâ Devî, s'est abreuvé à la source de ce courant iconoclaste. Il en restitue la saveur et la profondeur et répond clairement aux questions que chacun se... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
dreulma
  24 octobre 2010
J'ai profondément apprécié de lire ce livre. Découvrir les fondements du tantrisme shivaiste tel que vécu par Daniel Odier m'a permis d'abord de mettre en perspective les notions de bouddhisme telles que je connais cette religion\philosophie. Historiquement, le tantrisme shivaiste précède au bouddhisme et Daniel Odier explique très bien les liens et influences réciproques ; moi qui croyais très naivement que rien de valable n'existait avant le bouddhisme !!! Il faut dire à ma décharge que j'ai découvert la philosophie bouddhiste à l'adolescence, qui n'est guère l'âge des nuances et des compromis ... J'ai depuis, et parfois assez durement, appris que tous les chemins mènent à Rome, pour le dire de façon prosaïque, en autant que Rome soit dans cette métaphore le symbole de l'épanouissement le plus totalement accompli qu'un être puisse atteindre...Donc toutes les routes spirituelles mènent à l'éveil de la conscience, selon moi, même si j'estime que les unes sont plus rapides que d'autres, d'autres plus dangeureuses et infantilisantes que
les unes. Avec ce livre, je découvre une nouvelle voie particulièrement intéressante : simplicité et ouverture sont de mise : pas de dogme, pas de guerres de pouvoir ou de hiérarchie qui rongent habituellement les organisations religieuses de tout poil, pas de fanatisme, ni de prosélitisme.
Ensuite, LA suite quand j'aurai + de temps ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
grinouf
  11 janvier 2016
lire en direct
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   16 janvier 2016
Il nous arrive à tous de traverser ce qu’il est convenu d’appeler des « crises » au cours desquelles nous retrouvons cette puissante nostalgie. Tout ce qui va nous submerger avec force, nos faire douter de notre vie bien réglée, nous emporter, nous toucher profondément, nous faire prendre conscience de nos limites peut raviver cet état d’unité ou au contraire souligner son absence d’une manière bouleversante. Pendant ces crises, nous allons nous sentir fragilisés mais extrêmement vivants et c’est ce sentiment de boire à nouveau à la source frémissante qui va nous pousser à des actions parfois bénéfiques, parfois neutres, parfois catastrophiques.
Ce sentiment, ce besoin de liberté, cette ivresse, c’est ce que nous appelons « les passions » et, bien que nous sachions qu’elles nous rendent à la vie, elles déclenchent en général une certaine culpabilité qui va de pair avec la désapprobation sociale, comme si vivre c’était s’habituer progressivement à l’étouffement, à la mort lente. Personne, mêmes les parangons de vertu, n’échappent à ces sursauts, à ces cataclysmes et s’ils sont le plus souvent mal interprétés, c’est simplement parce que tout le monde sait à quel point c’est essentiellement merveilleux d’être réveillé de sa torpeur par les passions. Ceux qui ont perdu cet état de grâce sont les premiers à condamner les victimes de ces séismes intérieurs et le malentendu continue, porté de génération en génération.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
DanieljeanDanieljean   16 janvier 2016
Personne ne peut traverser la vie sans éprouver la substance dévorante du désir et des passions. Pourquoi ces sursauts nous font-il tant souffrir? Pourquoi après les avoir vécus revenons-nous souvent à l’état d’hibernation? Pourquoi acceptons-nous de payer le prix exorbitant que la société demande aux passionnés? N’y aurait-il pas une erreur fondamentale dans la manière dont nous orientons notre vie? Pourquoi notre idéal ne correspond-il pas à notre intuition profonde? Pourquoi acceptons-nous que l’émerveillement ne soit plus une qualité fondamentale de notre vie?
L’abandon de notre potentiel fondamental ne vient pas seulement de notre éducation, des difficultés de la vie, de la nécessité de s’y faire une place. Il vient avant tout de notre univers de pensée, de notre mythologie, de nos religions, de nos concepts liés aux textes bibliques et à la genèse. La faute originelle, la chute, le rachat sont de puissants principes d’inhibition et de culpabilité. Ils conditionnent notre concept de séparation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
stevenlemoine89stevenlemoine89   24 octobre 2018
Cette attention nue qui permet aux sensations, aux émotions et aux pensées de ne pas se figer en nous est ce que nous pouvons toucher pendant la contemplation ou méditation. Tout commence par l'examen de ce qui est, c'est-à-dire notre trouble, notre difficulté à appréhender toute chose dans l'instant. La présence à l'agitation est l'ouverture vers l'apaisement... n'essayons jamais de changer, d'adopter un nouveau comportement mais uniquement de descendre notre attention vers ce qui se passe réellement en nous. Nous allons nous apercevoir que cette présence est suffisante pour venir à bout de ce qui fait obstacle à la fluidité de la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   23 août 2014
Il n’y a personne qui puisse nous apporter la révélation ou servir d’intercesseur entre des royaumes divins qui ne seraient pas présents en nous et notre soif de plénitude. Tout frémit intérieurement, nous avons l’intégralité des moyens d’y accéder. Nous sommes le divin, nous sommes le temple, nous sommes l’adorateur. La conscience totale et immaculée a toujours été en nous, rien ni personne ne peut nous la donner ou altérer sa qualité étincelante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   23 août 2014
Lorsque vous expirez, sachez que vous expirez. Lorsque vous inspirez, sachez que vous inspirez. Centrez votre conscience sur votre respiration, sans la laisser monter ou descendre, sortir ou rentrer, sans vous livrer à la pensée discursive, sans faire d’interprétation intellectuelle ou émotionnelle, sans chercher à comprendre quoi que ce soit, en étant simplement attentif au souffle qui sort et qui entre, sans manquer une seule respiration.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Dans la catégorie : Hindouïsme. BrahmanismeVoir plus
>Religion comparée. Autres religions>Religions d'origine hindoue>Hindouïsme. Brahmanisme (87)
autres livres classés : tantrismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1342 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre