AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2914467699
Éditeur : Chèvre-feuille étoilée (26/12/2010)

Note moyenne : 5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Chaque livre de Cécile Oumhani est pour moi un chant de voyage.
Un chant d’amour aussi. Elle exprime son humanité, l’attention qu’elle porte aux autres et dépasse les frontières pour aller à la rencontre de la vérité de chacun de ses personnages. Elle dit à sa manière, sensible et forte, les désarrois, les failles, mais aussi les désirs et la lumière que nous portons en nous. C’est pourquoi nous nous sentons si proches d’Ahlam et de May que nous allons avec ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Leiloona
  13 juin 2011
Le début du récit est assez déroutant : on ne sait rien de cette femme, mais on entre in medias res dans l'action ! On la suit, dans la rue, comme si nous la connaissions depuis longtemps. Au fil des pages, le voile se lève enfin. On comprend mieux cette femme : elle aussi se cherche et cherche sa route.
Grâce à de nombreux retours en arrière, le lecteur en apprend alors plus sur la souffrance de cette femme. La femme occidentale que je suis a parfois bondi intérieurement en lisant la vie d'Ahlam.
La peinture faite dans la première partie semble en effet venir d'un autre âge. La femme n'est là bas qu'une poupée de chiffon qui se doit d'être parfaite et silencieuse. Soumise même.
Quant à May, c'est la vie qui l'a soumise. Une soumission silencieuse. Sans qu'elle y prenne garde.
Voici donc le portrait de deux femmes qui se réveillent enfin, qui souhaitent vivre leur vie pour elles-mêmes. Pas pour les autres. Même si certains choix peuvent paraître atroces (comment laisser derrière soi deux enfants ?).
Cette peinture dure mais réaliste est elle-même servie sur un plateau d'argent : le lecteur accorde sa respiration au rythme des phrases finement travaillées. Là des points de suspension donnent tout leur poids au silence, là au contraire l'enchaînement des virgules menace le lecteur d'un tourbillon vertigineux.
Un portrait tout en finesse sur la souffrance des femmes. L'intime, celle qui creuse les entrailles. Mais aussi sur cette plénitude que peut apporter l'innocence d'un enfant.
Quand un regard suffit à remplir le vide sidéral qui est en nous.
Un roman qui m'a fait parfois verser des larmes, parfois pétiller le coeur.
Lien : http://www.bricabook.com/arc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
StephanieL
  23 mai 2011
D'abord décontenancée par l'écriture poétique de Cécile Oumhani, je me suis ensuite laissé happer par l'histoire d'Alham et celle de May. Deux histoires de femmes, l'une tunisienne, l'autre écossaise, dont les destins vont se croiser à en Finlande. Deux femmes, l'une ne pouvant porter d'enfants et l'autre s'étant perdu dans la maternité. Cécile Oumhani décrit avec beaucoup de justesse la difficulté à être femme encore aujourd'hui, que l'on soit d'ici ou de là-bas, et en ne focalisant pas sur un seul personnage, donne une dimension unviverselle à son roman. Un livre auquel on pense encore longuement après l'avoir refermé.
Un beau moment de lecture pour moi, à nouveau une belle découverte gràce à Babelio et l'opération Masse Critique.
Commenter  J’apprécie          20
Norlane
  12 mai 2011
Il m'a fallu quelques pages pour entrer dans l'écriture poétique, parfois un peu floue. Mais j'ai suivi Ahlam dans ses pas.
Ahlam - qui veut dire rêve - est une petite fille non voulue par sa mère. Puis une femme du Maghreb, prise dans les traditions que les mères perpétuent sans même que les hommes le réclament. Puisqu'elle ne peut enfanter, son mari la remplace par une femme plus effacée. La phrase d'une cousine délurée déclenche son départ vers le nord, jusqu'au pays des forêts froides. Là-bas, une immigrée d'Edimbourg se libère, elle aussi, d'une vie qui l'enferme.
En dire plus serait gâcher ce livre émouvant comme une rencontre.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
StephanieLStephanieL   16 juin 2011
Elle vit tournée vers les gestes du quotidien, laisse monter en elle les instants d'un bonheur très simple. Le soleil sur les toits de Paris. Le roucoulement des pigeons qui viennent picorer à sa fenêtre. Le goût du pain encore chaud dans sa bouche. Avoir cessé de cuisiner, d'exister à travers un homme ou sa famille. Elle est libre parce qu'elle est seule. Elle met son corps à distance, ne se préoccupe plus de son apparence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Cécile Oumhani (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cécile Oumhani
Cécile Oumhani présente "Tunisian Yankee" dans La Danse des mots, au micro de Yvan Amar
autres livres classés : helsinkiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr