AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782850761713
278 pages
Éditeur : Dervy (01/01/1990)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Peu d'auteurs d'expression française remontent à Patanjali dont les célèbres aphorismes sont pourtant le texte le plus ancien servant de référence pour tous les yogas de méditation. Contrairement aux autres publications sur le sujet, ce livre offre le texte original des fondements traditionnels du yoga, ce qui lui confère une valeur indiscutable sur le plan scientifique.

Dans une seconde partie, l'auteur aborde la portion originale et instructive de l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
LivresBouddhistesZuiHo
  06 mai 2020
OUVRAGE DE RÉFÉRENCE À PLUS D'UN TITRE SUR LES YOGA SÛTRAS

Datant de 1984 (ma version), puis réédité en 1990 et 1992, ce livre de référence vient enfin d'être réédité en février 2020 ! Joie et bonheur ! Pour ma part, j'ai mis longtemps à dénicher à bon prix la première version du livre car il n'y avait plus que celle-ci. Elle m'avait été fortement recommandée par nombre de pratiquants du yoga apparemment puristes en la matière, qui en faisaient leur livre de chevet. Ce fut donc la première traduction que je découvrais alors au sujet des Yoga Sûtras de Patanjali. Ma version, reliée, n'est guère en très bon état, et j'espère pouvoir me procurer la nouvelle version.
La quatrième de couverture explique déjà la forme et le contenu de l'ouvrage, et je vous invite à la lire. Prithwindra Mukherjee, professeur de civilisation indienne au C.N.R.S., préface en 1983 l'opus, donnant un gage de sérieux à cette référence de l'époque, cet effort de Jean Papin, qui écrivait là son premier bouquin d'ailleurs.
Je crois qu'il est inutile que je vous parle de ces célèbres sûtras; ni du célèbre et éminent préfacier – ni de l'auteur en question qui semble avoir été (ou être ?) un gourou très apprécié des yogis français. Il faut ajouter cependant, comme l'indique Prithwindra Mukherjee, que Jean Papin a mis de 1955 à 1983 pour rédiger cet ouvrage : aussi ce livre est-il précis, authentique, profondément pensé, écrit d'une belle plume et apportant le « matériel » sanskrit : c'est l'ouvrage d'une vie dirais-je, même s'il ne fait que 278 pages. C'est ce qui a fait son succès sur une dizaine d'années. Vous avez désormais la chance de pouvoir retrouver ce texte qui est reparu. Comme vous allez le lire, vous comprendrez rapidement que les puristes avaient raison : nous avons ici affaire à de la dynamite !
Car comprenez bien : Jean Papin vit le Yoga, Jean Papin est yoga. Je vais vous donner des passages, et vous pourrez constater comme il est immergé dans cette voie jusqu'à s'oublier lui-même. L'introduction acide et tranchante du livre permet à Jean Papin de donner de grands coups de balais et d'envoyer aux orties tous ceux qui prennent le yoga pour une gymnastique et une relaxation; il pourfend aussi la modernité et ses idées et techniques psychanalytiques, et n'hésite pas à sortir sa Winchester pour abattres toutes les déviances spirituelles des apprentis yogis :
« le yoga est d'abord une vision du monde. Ensuite une technique d'émancipation. Enfin une initiation.
Car aucune pratique ne se justifie sans doctrine et aucune connaissance expérimentale n'est accessible sans recours à l'enseignement de ceux qui la possèdent.
Il ne viendrait pas à l'idée d'un indien de dissocier le concept de la technique et encore moins d'amputer le yoga de sa première fonction explicative. En l'absence des motivations métaphysiques, les moyens d'appréhender la réalité lui sembleraient obscurs, non-appropriés et inefficaces. (…) Occulter la doctrine métaphysique équivaut à retirer au yoga sa raison d'être. La triturer et la déformer équivaut à le rendre nébuleux et vain.
Le yoga s'interdit l'analyse, qu'il considère comme un obstacle, et vise la supraconscience. Il n'a ni les mêmes méthodes ni les mêmes buts.
Car il ne s'agit pas de trouver une issue au mal de vivre provoqué par la vie moderne. Il s'agit de renoncer à ce genre de vie.
Il ne s'agit pas de rechercher la communication dans la détente. Il s'agit de réaliser que l'on est seul et qu'il faut trouver de l'intérieur.
Il ne s'agit pas d'affirmer sa personnalité, mais de perdre l'ego. de s'oublier soi-même.
Il ne s'agit pas de discuter, de s'analyser et d'étaler ses états d'âme, de libérer ses rêves et ses fantasmes. Il s'agit d'en maîtriser le flux et d'ambitionner, sinon leur destruction, au moins leur totale domination.
Il ne s'agit pas de chercher un abri et des consolations ou d'avoir la prétention d'améliorer la condition humaine.
Il s'agit d'un effort de lucidité, d'une quête de l'impeccabilité, d'une volonté de transgresser le mode humain en échappant à l'orgueil, d'une marche vers l'émancipation par rapport au monde. La libération définitive, qui est l'exact contraire d'une fuite.
Cette réalité se cache au-dedans de soi et nulle part ailleurs; car l'universel, inaccessible dans son infinitude, se retrouve à l'état de graine au plus profond de chaque vivant. C'est là qu'il faut aller le saisir. Et le yoga ne se borne pas à le dire, il fournit aussi les moyens d'entreprendre et de mener à bien ce voyage. »
Impressionnant et implacable non ? Toute l'introduction est un feu dévorant, concis et infernal. Il viendra plus tard la décortication des sûtras, et l'extraction de son nectar.
Après cette Introduction que je trouve dévastatrice dans sa première partie puis exposant le livre dans sa deuxième moitie, l'on tombe sur la Première Partie : soit les « Aphorismes de Patanjali, texte sanskrit et traduction suivi de l'original en écriture devanâgari ». Sur la page de gauche nous trouvons le texte sanskrit romanisé, et à droite sa traduction en français.
Puis Jean Papin calligraphie entièrement les Yoga Sûtras en devanâgari ! Histoire de donner le change « aux traducteurs » !
La Deuxième Partie expose les « Fondements doctrinaux (Théorie & Pratique) et un Itinéraire spirituel, commentés ». C'est une exégèse des Yogas Sûtra, absolument passionnante et fort profonde. Jean Papin développe le Yoga pluriel via le Tantrisme hindou, en ce qu'il s'occupe de relier, entre autres, les 36 tattva. Comme l'auteur le dit plus haut, le yoga ne saurait être qu'une gymnastique, c'est aussi une métaphysique, qui a développé toutes sortes de yogas et philosophies hindous, et a plongé pleinement dans la mystique (?) sinon les pratiques et pensées tantriques.
Il s'en suit un appendice sur le sanskrit et le devenâgari, et enfin un épais lexique.
Voici donc un ouvrage de référence ô combien précieux et indispensable !
Je vous souhaite une excellente lecture ! (si vous voulez m'envoyer la nouvelle version, je ne demande pas mieux !)
ZUIHÔ
Lien : https://livresbouddhistes.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
cocostick
  13 avril 2016
Un excellent livre traitant du yoga. Il a pour thème les yoga sutras, un texte traditionnel fondamental mais ne se contente pas d'étudier ce texte et nous apprends beaucoup à côté. Une lecture vraiment riche.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LivresBouddhistesZuiHoLivresBouddhistesZuiHo   06 mai 2020
Le yoga s’interdit l’analyse, qu’il considère comme un obstacle, et vise la supraconscience. Il n’a ni les mêmes méthodes ni les mêmes buts.
Car il ne s’agit pas de trouver une issue au mal de vivre provoqué par la vie moderne. Il s’agit de renoncer à ce genre de vie.
Il ne s’agit pas de rechercher la communication dans la détente. Il s’agit de réaliser que l’on est seul et qu’il faut trouver de l’intérieur.
Il ne s’agit pas d’affirmer sa personnalité, mais de perdre l’ego. De s’oublier soi-même.
Il ne s’agit pas de discuter, de s’analyser et d’étaler ses états d’âme, de libérer ses rêves et ses fantasmes. Il s’agit d’en maîtriser le flux et d’ambitionner, sinon leur destruction, au moins leur totale domination.
Il ne s’agit pas de chercher un abri et des consolations ou d’avoir la prétention d’améliorer la condition humaine.
Il s’agit d’un effort de lucidité, d’une quête de l’impeccabilité, d’une volonté de transgresser le mode humain en échappant à l’orgueil, d’une marche vers l’émancipation par rapport au monde. La libération définitive, qui est l’exact contraire d’une fuite.
Cette réalité se cache au-dedans de soi et nulle part ailleurs; car l’universel, inaccessible dans son infinitude, se retrouve à l’état de graine au plus profond de chaque vivant. C’est là qu’il faut aller le saisir. Et le yoga ne se borne pas à le dire, il fournit aussi les moyens d’entreprendre et de mener à bien ce voyage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DanieljeanDanieljean   23 juin 2016
D'un point de vue profane, c'est une décision suicidaire, puisqu'il s'agit à l'extrême d’un refus de bouger, de respirer et de penser. Du point de vue spirituel et yogique, il s'agit d'une mort initiatique, qui, en établissant volontairement l'intériorisation progressive et l'arrêt des fonctions physiques et mentales, débouche sur une renaissance et la découverte de 'l homme nouveau.
Commenter  J’apprécie          10
LivresBouddhistesZuiHoLivresBouddhistesZuiHo   06 mai 2020
Le yoga est d’abord une vision du monde. Ensuite une technique d’émancipation. Enfin une initiation.
Car aucune pratique ne se justifie sans doctrine et aucune connaissance expérimentale n’est accessible sans recours à l’enseignement de ceux qui la possèdent.
Il ne viendrait pas à l’idée d’un indien de dissocier le concept de la technique et encore moins d’amputer le yoga de sa première fonction explicative. En l’absence des motivations métaphysiques, les moyens d’appréhender la réalité lui sembleraient obscurs, non-appropriés et inefficaces. (…) Occulter la doctrine métaphysique équivaut à retirer au yoga sa raison d’être. La triturer et la déformer équivaut à le rendre nébuleux et vain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DanieljeanDanieljean   23 juin 2016
L’obtention de la maîtrise psychique et mentale qui s'accompagne dans le Hatha yoga de celles des activités physiologiques, procède d'un renversement des orientations naturelles donnant à l'existence son caractère d'impermanence
Commenter  J’apprécie          00

Video de Jean Papin (1) Voir plusAjouter une vidéo

Jean Papin : L'Inde gourmande
Olivier BARROT, qui se trouve à Old Delhi, présente le livre de Jean PAPIN "L'Inde gourmande". Images du marché Azadpur et des produits indiens.
autres livres classés : yogaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1328 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre