AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2729116893
Éditeur : Editions de La Différence (23/08/2007)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 11 notes)
Résumé :

Si Un été mémorable, premier roman de Jean Pérol, fut le roman de la douleur noire, peut-être Le soleil se couche à Nippori est-il le roman de la douleur rouge. Et de toutes celles d'un homme devenu adulte, dans un temps qui a perdu ses illusions. Les traverse la chaude lumière des amours, de quelques femmes aimées, et d'une plus que les autres, Eiko, qui marque à jamais une vie. Sa présence, sensuelle et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
AkaiAki
  30 avril 2015
Jean-Marc est un jeune journaliste venant d'être nommé correspondant permanent de son journal à Tokyo. Ce voyage envisagé comme une fuite de la France, le mènera vers un voyage à la rencontre de lui-même, d'un pays envoutant et de la belle Eiko
Il est des livres dont on ne sort pas indemne. Il est des livres qui nous marquent par leur histoire, leurs personnages, ou bien encore par leur style. Celui-ci marque, m'a marquée pour tout cela et bien plus encore. Par cet homme qui perd ses illusion, page après page, sur la vie, le monde, la société, sa vie, l'amour. Par cet amour que la vie, l'époque, la colère, la fierté aussi, emportent, mais qui reste au fond du coeur et des tripes malgré les années qui passent. Par cette époque aux grands bouleversements historiques, politiques, sociétales. Par ce pays et ses habitants pour qui le personnage principal a tant d'affection, d'amour et que l'auteur nous dépeint si finement, dans tous ses paradoxes, ses contradictions, sa beauté. Et puis par une écriture aux tournures littéraires, aux beaux mots, presque d'un autre temps, qui nous rend encore plus fière de parler cette langue, le français. de la vraie belle littérature, sous toute l'acceptation du terme.
Lien : http://d-erin.1s.fr/carnet/i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
odilette
  02 octobre 2008
j'ai adoré ce livre ,hymne d'amour au japon et surtout à la femme japonaise
Commenter  J’apprécie          40
Nicolosette
  08 mai 2019
J'ai adoré cette déclaration d'amour au Japon et à la femme japonaise
Commenter  J’apprécie          20
lesdefricheurs
  04 novembre 2014
Un roman majeur
Par son écriture brillante
Son thème planétaire
La finesse de son caractère
le Japon est là décrit dans toute sa complexité à travers le portrait de quelques personnages
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
mathbmathb   30 juin 2017
Enfin ce pays avait eu une autre chance, et l'habileté de la maintenir : celle de n'avoir pas à se crisper sur une seule religion, comme tant d'autres pays, jusqu'à l'idiotie et à l'aveuglement, sur un seul livre divin brandi comme un poing. Il avait pris au contraire le plus grand soin de n'en jamais avoir. Ce qui lui avait donné, et laissé, au fil des siècles, loin des croix, des croissants et des étoiles fatidiques, une vie douce et subtile, plutôt réussie, sauf cet épisode raté de la Seconde Guerre mondiale, totalement raté, et mal mis en scène par une poignée de militaires victimes du virus occidental, envahis par l'idée fébrile d'un empereur pour une fois un peu trop unique et trop Dieu. (pp 130-131)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mathbmathb   10 juillet 2017
Dans cette maison que j'avais choisie pour y finir mes jours, après m'être débarrassé de presque tous mes biens personnels, m'appliquant à ce qu'elle ressemblât de plus en plus à une retraite monacale, qu'avais-je fait depuis quelques années, si ce n'est de me souvenir ? La mémoire, inchassable, s'entêtait à demeurer mon plaisir et ma douleur. On ne vide pas sa mémoire comme une maison. (p. 523)
Commenter  J’apprécie          00
mathbmathb   30 juin 2017
À côté des grands livres, les films vieillissent mal, en quelques années ils ne montrent plus que leurs ridicules, ceux de l'époque où ils ont été produits. (p. 216)
Commenter  J’apprécie          00
mathbmathb   10 juillet 2017
(...) le sport, cet ersatz de raison de vivre pour cervelles élémentaires, cette scie des temps modernes, commence à me taper sérieusement sur les nerfs. (p. 290)
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : japonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1278 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre