AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782824612102
Éditeur : City Editions (02/05/2018)
3.71/5   40 notes
Résumé :
Dévastée par une récente rupture, Alma quitte Londres pour passer l'été chez sa grand-mère Mina, dans un petit village au bord de la mer. C'est là, dans la bibliothèque familiale, qu'elle découvre entre les pages d'un livre, une ancienne lettre.
Le courrier est adressé à son arrière-grand-mère, autrefois employée chez les Wilson, une famille habitant une grande maison du coin, battue par les embruns.

Qui est cette femme noyée dont la lettre par... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,71

sur 40 notes
5
8 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
1 avis

zofiamiu
  16 juin 2018
Alors qu'Alma s'est réfugiée chez sa grand-mère pour faire face à une rupture douloureuse et une vie chaotique, elle tombe sur une lettre adressée à son arrière-grand-mère, Helen. Il y est question d'une jeune femme, morte noyée. Immédiatement intriguée, Alma se lance dans une recherche concernant cette noyade.
Et c'est en 1909 que commence l'histoire avec la vie de Laura Clark et Selina Wilson, voisines et soeurs de coeur, en quête de libertés en ce début de siècle. Celle de vivre en harmonie avec la nature pour Laura, indépendante et sauvage. Celle d'aider son prochain et de refuser une voie toute tracée pour l'autre. Mais Laura et Selina verront leur destin bouleversé.
A force de recherches et de questions, Alma découvrira toute la vérité.
La maison de la falaise est donc le premier roman papier d'Audrey Perri, que vous connaissez tous sous le pseudonyme de Cellardoor ! Après avoir lu Une bonne âme en début d'année, c'est avec un grand plaisir que j'ai retrouvé la plume d'Audrey pour ce second livre.
Habilement écrit, La maison de la falaise vous embarquera pour un petit village de la côte anglaise où tout le monde se connaît mais où les secrets existent.
Nous allons suivre un récit sur deux époques, 1909 et 2011 où Alma, Selina et Laura vivront côte à côte... J'adore ce parti pris de raconter une histoire sur plusieurs époques et de le faire d'un chapitre sur l'autre, même si c'est terriblement frustrant de devoir attendre le chapitre d'après pour connaître la suite ! ce qui nous pousse à lire encore plus vite !! 😉
Deux époques et deux styles résolument différents car malgré les épreuves que traversent Alma, les chapitres contemporains sont drôles, le ton est un peu plus léger, il y a des références vraiment chouettes, on sent toute l'admiration et le respect d'Audrey Perri pour certaines oeuvres. Les chapitres du passé, eux, sont empreints d'un peu plus de gravité et d'un style littéraire qui s'accorde parfaitement avec l'époque.
On rencontre de très nombreux personnages attachants et sympathiques dans ce roman, notamment Alma et Mina - j'ai adoré cette grand-mère et la relation qu'elle a avec sa petite-fille, très différente de ce à quoi on peut s'attendre - et bien sûr Rory, Jill, Charlotte (gros coup de coeur pour ce personnage secondaire), Juliet et ses hérissons... j'ai vraiment apprécié que l'auteure ne tombe pas dans le cliché du mec parfait et de la fille géniale que tout le monde adore quand elle s'installe quelque part.
Non ici, les personnages ne sont pas lisses, ils sont travaillés, fouillés, et surtout ni tout blanc ni tout noir, principalement Alma qui cache de vraies failles. Ce qui les rend encore plus humains, plus attachants, plus réels. Sans compter que plusieurs situations m'ont beaucoup fait rire !
Parallèlement, on suit le destin de Laura et Selina, deux jeunes filles très différentes et pourtant très proches. L'une est insouciante, enjouée et heureuse à l'extérieur. L'autre veut s'émanciper, refuser un mariage arrangé auquel elle est promise, étudier et vivre à Londres. Toutes les deux verront leurs projets contrariés par leur famille et pas des aléas qu'elles n'avaient pas vu venir...
Plus on avance dans le livre et plus on sent qu'un événement tragique va arriver, on sent, on sait que quelque chose de grave est sur le point de se produire, on voudrait pouvoir changer les choses, modifier le destin, mais on peut que lire, la gorge serrée, et voir les vies de personnages chéris pendant presque 500 pages, basculer.
J'ai vraiment adoré cette lecture, quand je ne lisais pas, je pensais souvent à Alma, Selina et Laura, et plus j'approchais de la fin, et moins j'avais envie de les quitter...
Cette saga familiale qui mêle deux époques a su m'embarquer totalement pour ces rivages, ce bord de mer qui devient un personnage à part entière. Si toutefois, je devais avoir un regret, c'est celui de ne pas avoir plus de détails et de passages sur la vie d'Helen, pourtant un personnage capital de ce roman.
Je n'ai jamais lu de romans de Kate Morton, je ne peux donc pas comparer ce livre avec ceux de cette auteure, mais ce que je peux vous dire, c'est que La maison de la falaise est une réussite, et je le dis sincèrement. Ce roman est parfaitement maîtrisé, tout est cohérent, l'intrigue s'accélère au fil des pages et l'écriture d'Audrey Perri est vraiment belle et vivante. C'est drôle, très émouvant, triste, intense, on côtoie des personnages vraiment intéressants, même pour les moins sympathiques d'entre eux. J'ai également beaucoup aimé ce choix de mettre en avant des personnages féminins forts.
Je pourrais vous parler d'Alma, de Mina, de Selina et de Laura, pendant encore des lignes et des lignes... mais vous aurez mieux fait d'acheter le livre ;-)
Vous l'aurez compris, La maison de la falaise est un coup de coeur que je ne peux que vous encouragez à lire !
Lien : http://revoir1printemps.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Cavernedhaifa
  14 août 2018
Saga familiale entre deux époques, Audrey Perri nous plonge à travers la vie de jeunes femmes.
A l'époque contemporaine, en 2011, nous suivons le destin d'Alma ; une jeune trentenaire qui pour sortir de sa dépression amoureuse, part chez sa Mamina, dans un village au bord de la plage. Elle espère se refaire une santé dans ce lieu calme et paisible, mais surtout avoir des réponses à certaines questions comme celles sur son avenir : que vas-t-elle faire maintenant qu'elle n'a plus de travail, plus d'appartement ? Que va-t-elle devenir ?
Mais c'est sans compter sur une lettre cachée dans un livre de la bibliothèque de sa grand-mère, que son destin va commencer à se clarifier, qu'elle va partir à l'aventure et remonter les traces du passé.
Dans cette lettre on y parle d'une mystérieuse noyée, d'une sirène... Cette lettre est destinée à sa famille. Quel est le rapport entre ce drame familial et la famille d'Alma ? Notre jeune trentenaire ne va pas tarder à le découvrir...
Dans un second temps, Audrey Perri nous plonge fin XIX°, dans la vie de deux familles : celle de Selina et celle de Laura.
Selina est une jeune intellectuelle qui reste à longueur de journée le nez plongé dans ses livres. Elle n'a que faire des belles robes et des beaux bijoux : toutes ses vanités auxquelles s'adonnent les jeunes filles de son âge en vue de se dégoter un mari.
Ses journées son rythmées par ses lectures et ses escapades avec sa meilleure amie, Laura. Elle se connaissent depuis l'âge du berceau et ne se sont jamais quittées.. Bien que différentes de caractère, elle ne peuvent pas passer leur vie l'une sans l'autre.
Laura est un esprit libre ! Elle aime gambader des heures entières dans la nature, ainsi que nager dans la mer. Elle ne lit pas et préfère prendre la vie comme elle vient. Elle adore embêtée son ainée Sybill, éperdument amoureuse de Matthew, le frère de Selina.
Alors que l'histoire avance, le drame prend bientôt vie ; pour notre plus grand enchantement !
J'ai adoré les deux histoires. Ce qui est assez rare parce que je m'attache, bien souvent, beaucoup plus à l'histoire du passé qu'à celle du présent ; mais là elles sont à la même hauteur. J'ai adoré suivre Alma, dans laquelle je me suis beaucoup retrouvée par moment. Mais j'ai aussi adoré suivre l'histoire de Selina et Laura.
Même si au fur et à mesure de la lecture je me suis doutée un peu de la fin de l'histoire, j'ai quand même était surprise par quelques éléments et retournements de situations ! C'est une lecture dans laquelle je ne me suis pas ennuyée. Il y a tout pour me plaire : un contexte Historique fort, des personnages féminins au caractère bien trempés, des secrets et des histoires de famille, mais aussi des parcelles de la romance.
J'étais stressée à l'idée de lire ce roman, parce que je connais l'autrice depuis quelques années grâce à nos activités de blog. C'est toujours touchants d'avoir entre les mains le travail de quelqu'un que nous connaissons : je suis tellement fière d'elle !
D'autant plus que son roman m'a subjuguée du début à la fin ! C'est un roman que je conseille bien évidemment à tous ceux qui aiment les sagas familiales et l'époque du XIX° siècle. Toutefois je conseille aussi ce roman à ceux qui ont besoin d'un livre doudou qui leur feront du bien au coeur. Ce roman est un doudou réconfortant dans lequel on aime s'y plonger.
Pour un premier roman édité, je tire mon chapeau à Audrey Perri : c'est très bien écrit et structuré. Il y a quelques longueurs mais qu'elle arrive toujours à défendre par un retournement de situation. C'est un très bon premier roman et une excellente lecture !
Lien : http://lacavernedhaifa.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AngeliqueLeslecturesdangelique
  02 juin 2018
Alma est une jeune femme de 29 ans qui vient passer l'été chez sa grand-mère Mina, pour tenter de se consoler de sa rupture. Déprimée, elle a beaucoup de mal à tourner la page. Alors qu'elle cherche un livre à lire dans la bibliothèque de Mina, elle tombe sur une lettre destinée à son arrière grand-mère, Helen. Son interlocutrice parle d'une femme noyée et semble visiblement mal à l'aise avec la situation dont il est question. Il n'en faut pas plus à Alma pour être intriguée : qui est la femme noyée ? Qui a fait parvenir cette lettre à Helen ? Quels sont les tenants et aboutissants de cette affaire ? Alma veut découvrir l'histoire de cette femme, et pour cela, elle va se replonger au début des années 1900. Mina ne peut, à priori, rien lui apprendre, à part qu'Helen était au service de la famille Wilson. Alma va alors mener sa propre enquête, qui lui réservera bien des surprises.
Le livre s'ouvre sur les derniers instants d'une femme dont on ne connait pas l'identité; on comprendra rapidement qu'il s'agit de la fameuse femme noyée. Puis, le récit se partage entre deux époques, mais dans le même village. Tout en suivant Alma en 2011, nous découvrons en parallèle l'histoire de deux familles riches entre 1909 et 1914 : les Wilson et les Clark.
Ces deux familles étaient voisines et leurs demeures surplombaient l'océan. Chez les Wilson, nous faisons connaissance avec Catherine et George et leurs enfants : Matthew, l'aîné qui est étudiant, puis Selina, la cadette, indépendante et rebelle; de l'autre côté de la grille, la famille Clark se compose de Mary et Paul, et leurs enfants Sybil, jeune fille assez caractérielle, et Laura, qui est à l'image de Selina. C'est donc naturellement que l'on découvre l'amitié qui lie Selina et Laura : elles partagent leurs quotidiens, se baladent et aiment provoquer leurs parents.
Bien des événements vont chambouler ces deux familles durant les années où nous les suivons; Alma va les découvrir petit à petit et elle va reconstituer les pièces du puzzle en même temps que le lecteur.
Avec beaucoup d'entrain, nous sommes captivés dans cette histoire. Une noyade datant de presque cent ans pose des questions à Alma. En effet, tout le monde a supposé qu'il s'agissait d'un accident, mais en était-ce vraiment un ? Quelqu'un aurait-il pu lui en vouloir ? Pourquoi en arriver là ? A la fois au côtés d'Alma, mais aussi immergés aux côtés des Wilson et des Clark, nous perçons progressivement les secrets de ces familles, qui ont restés dans l'ombre pendant des décennies, insoupçonnables et surprenants.
Les personnages ont tous des personnalités bien définies; ils sont rendus très humains et vivants par leurs différentes facettes. On peut apprécier facilement certains d'entres eux, comme Selina, Laura, Matthew, Alma et Mina; alors que l'on sera plus mitigé avec d'autres, notamment Catherine, Mary et Sybil.
Ce roman réunit du mystère, du suspense et de la romance. L'auteure prend le temps de planter le décor et les personnages aussi bien dans les années 1900 qu'en 2011, avec une écriture fluide et très raffinée. J'ai donc particulièrement apprécié la plume d'Audrey Perri qui nous transporte complètement dans son histoire. Il y a plusieurs rebondissements, de multiples découvertes; et même si certaines de mes suppositions se sont avérées exactes, d'autres éléments m'ont encore étonnés durant le dénouement.
Lien : http://leslecturesdangelique..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Biancabiblio
  30 août 2018
Juin 2011. Alma est une jeune londonienne de 29 ans qui s'est fait plaquer au bout de 10 ans de vie commune. Depuis, elle est tombée dans une grave dépression au point de perdre son job et n'arrive pas à tourner la plage.
Sa mère l'envoie passer l'été chez sa grand-mère Mina, quasi centenaire, qui a une santé de fer et un moral d'acier. La vieille femme vit dans une bourgade perdue à côté de la mer, cela devrait changer les idées d'Alma.
Alma n'a plus goût à rien mais un jour où elle s'ennuie ferme, elle décide d'emprunter un livre à Mina et tombe sur une lettre destinée à son arrière grand-mère, Helen. Son interlocutrice parle d'une femme noyée et semble visiblement mal à l'aise avec la situation dont il est question.
Il n'en faut pas plus pour éveiller l'intérêt d'Alma qui questionne aussitôt sa grand-mère : qui est la femme noyée ? Est-elle morte accidentellement, assassinée ou s'est-elle suicidée ? Qui est la mystérieuse expéditrice de cette lettre à Helen ?
Alma va mener l'enquête et plonger dans l'histoire de Selina Wilson, une jeune femme éprise de liberté, pour qui Helen travaillait….
Vous savez combien j'aime les secrets de famille, les romans chorals, les récits à double temporalité et plus généralement les sagas familiales, La maison de la falaise, le premier roman de Audrey Perri avait donc sur le papier tout pour me plaire.
Et ce roman m'a plu en partie : j'ai beaucoup aimé tous les passages qui ont pour décor le début du 20è. le récit s'ouvre d'ailleurs dans le passé puisqu'il nous offre les derniers instants d'une femme dont on ne connait pas l'identité, qui est en train de se noyer.
Puis, le récit se partage entre deux époques : tout en suivant Alma en 2011, nous découvrons en parallèle l'histoire des familles Wilson et Clark entre 1909 et 1914.
Ces deux familles voisines ont chacune une demeure surplombant l'océan et des liens d'amitié vont se nouer entre les enfants, en particulier chez les cadettes Selina et Laura, deux jeunes filles qui veulent s'émanciper.
Les deux aînés, Matthew et Sibyl, on va vouloir les marier. Les Wilson sont très endettés et la dote promise par les Clark, les effaceraient. Mais tout ne va pas se passer exactement comme prévu et un certain nombre d'évènements vont chambouler le quotidien et l'avenir des deux familles.
Comme je le disais plus haut, la partie historique est passionnante, pleine de secrets et de rebondissements, j'ai été transportée au coeur de ces familles et j'ai beaucoup aimé suivre Selina et Laura. J'ai été captivée par les mystères qui les entourent et notamment l'identité de la noyée et ce qui avait bien pu se passer ce terrible jour de 1912 où elle a trouvé la mort.
J'ai apprécié la plume fluide d'Audrey Perri qui nous embarque dans cette histoire du passé. Il y a plusieurs rebondissements, des fausses pistes, des secrets en veux-tu en voilà et comme dans un polar, j'ai échafaudé des théories qui se sont révélées parfois vraies et à d'autres moments totalement fausses.
Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SuzyBess
  04 septembre 2018
Quel excellent moment j'ai passé avec cette lecture sur deux époques !
Juin 2011. Alma s'installe chez sa grand-mère Mina pour l'été, espérant guérir d'une dépression survenue suite à une rupture aussi douloureuse qu'inattendue. Souhaitant se changer les idées, elle va rapidement être intriguée par la mystérieuse histoire d'une jeune femme s'étant noyée dans les environs près d'un siècle plus tôt.
Années 1910. Les Clark et les Wilson, deux familles voisines, coulent des jours paisibles dans leurs maisons près de la mer. Mais sous les apparences se cachent de terribles tensions qui ne demandent qu'à s'envenimer: tandis que la fortune des Wilson s'amoindrit considérablement au vu des frasques et dettes de son mari, Catherine Wilson espère que son fils Matthew va rapidement se décider à demander la main de Sybil Clark, l'une de leurs voisines; Selina Wilson, elle, veut entreprendre des études afin de devenir infirmière, option que sa mère conservatrice refuse catégoriquement; quant à Laura Clark, la meilleure amie de Selina, elle va se rendre compte qu'elle ressent moins d'indifférence qu'elle le pensait pour le fiancé de sa soeur...
J'ai toujours apprécié les romans se déroulant sur deux époques et ma lecture de celui-ci me conforte dans cette idée: je l'ai adoré ! Il arrive pourtant souvent qu'en lisant ce genre de littérature l'on se prenne à penser "en avoir lu un, c'est les avoir tous lus"; en effet, nous sommes régulièrement face à des histoires qui se ressemblent, dont les constructions sont semblables... mais ce n'est pas le cas ici, j'ai trouvé que ce récit avait quelque chose en plus. Audrey Perri différencie ses deux époques par une ambiance totalement différente; en les alternant l'une et l'autre, nous nous retrouvons très vite captivés. le côté historique est entouré d'une tension croissante et palpable, l'on profite avec avidité des quelques instants ensoleillés en sachant pertinemment que ça ne se passera pas bien pour autant à la fin et qu'il suffit d'une phrase pour que tout bascule. A contrario, la partie moderne tient bien plus du roman feel-good, nous présentant une héroïne déjà fragile que l'on va suivre dans ses efforts pour remonter la pente et pour laquelle l'on va espérer que les choses s'arrangent au fil des pages, le tout étant relevé d'un humour délicieux qui m'a donné plusieurs fous rires. J'ai vraiment bien aimé cette construction, tout comme le fait que nous prenions connaissance des évènements du début du XXe siècle AVANT (ou en même temps) qu'Alma l'apprenne, l'on peut donc comprendre et analyser sa réaction face à ses découvertes. de plus, les personnages sont vraiment attachants et authentiques - sont dépeints leurs défauts autant que leurs qualités, un élément qui me plaît généralement beaucoup.
La plume de l'auteure avait déjà éveillé mon intérêt avec sa première sortie, "Une Bonne Âme"; je suis maintenant pleinement conquise par son style grâce à cette nouvelle histoire captivante !
Lien : http://letoucherdespages.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
LolitencouceurLolitencouceur   28 mai 2018
Respirant à pleins poumons, elle ne put se retenir et esquissa quelques pas de danse avec elle-même, heureuse d'être à nouveau seule. Elle avait attendu ce moment toute la journée et peinait presque à réaliser qu'il était enfin arrivé et qu'elle était enfin tranquille. Tous ces petits détails, cette fleur qui avait éclos la veille, ce papillon aux ailes violettes, cette pierre aux reflets dorés, tout cela lui était d'autant plus précieux qu'elle en avait été privée toute la journée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LolitencouceurLolitencouceur   28 mai 2018
Rejetant en bloc toutes les mauvaises pensées qui l'assaillaient, la jeune fille releva la tête, le regard happé par la course rapide des nuages qui se promenaient sur le ciel teinté de violet. Dans quelques minutes, la nuit aurait recouvert tout ce paysage familier et si elle faisait mine de s'attarder, elle rentrerait certainement chez elle à la pâle lumière de la lune.
Commenter  J’apprécie          20
Cathy2909Cathy2909   22 février 2021
Après tout, une bibliothèque personnelle n'a pas à être attractive ni accessible au premier visiteur venu. Avec un petit soupir de nostalgie, Alma pensa à son ancienne bibliothèque . Si belle et si bien rangée que ses amis, inexorablement attirés par ce bel étalage de livres, passaient leur temps à lui en emprunter pour ne jamais les lui rendre ou seulement après maintes relances. Le pire dans l'histoire étant que la plupart d'entre eux ne lisaient même pas ce qu'ils avaient piochés. (p 65)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LolitencouceurLolitencouceur   28 mai 2018
Très récemment, alors que Sybil lui faisait une nouvelle fois la lecture d'une de ses lettres d'amour favorites - , une missive terriblement assommante en réalité - , Laura s'était pourtant surprise à se demander dans quel terreau les racines de ces sentiments avaient bien pu se développer. Et surtout, de quand exactement dataient ces derniers. Sans prévenir, cette pensée l'avait subitement frappée de plein fouet, comme une branche morte venue cingler son visage lors d'une promenade en forêt. Sortant de la brume d'ennui qui menaçait de l'engloutir depuis quelques minutes, elle avait regardé sa soeur, ses yeux brillants et ses joues, rosies par le contentement, puis avait posé ses yeux sur l'épaisse feuille que cette dernière tenait entre les mains comme s'il s'était agi non plus d'un simple morceau de papier mais bien d'un trésor inestimable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LolitencouceurLolitencouceur   28 mai 2018
Depuis quelques mois, telle une adolescente complexée cherchant à se dissimuler aux regards, Alma s'était en effet découvert un tout nouveau penchant pour les pulls bien longs, bien larges, avec une nette préférence pour les modèles aux longues manches faciles à déformer. Ces pulls informes que la plupart des femmes de son âge auraient à peine osé porter chez elles, elle les avait arborés tout l'automne et ne les avait plus quittés lors de l'hiver qui avait suivi, se persuadant que leur règne n'aurait jamais de fin. Or, si à Londres, le printemps peinait encore à se frayer un chemin parmi les nuages amoncelés au-dessus de leurs têtes, ici c'était déjà presque l'été, ce qui la chagrinait presque. Que ferait-elle lorsque la chaleur serait si étouffante qu'elle ne pourrait plus les porter sans tourner de l'oeil ou virer au rouge écrevisse ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : secrets de familleVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1222 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre