AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Elsa Maggion (Traducteur)
ISBN : 220713217X
Éditeur : Denoël (06/04/2017)

Note moyenne : 2.82/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Elle, c'est Tina, l'assistante idéale. Zélée et discrète. Lui, c'est le boss. Il est puissant et charismatique, profitant sans scrupule du système. Un beau jour, Tina ouvre les yeux et comprend que respecter les règles ne la mènera pas bien loin. Tina Fontana, trente-deux ans, est l'assistante du très influent Robert Barlow, PDG de Titan Corp. Discrète, efficace et futée, elle est très appréciée de son célèbre patron. Mais après six années à prendre des rendez-vous ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
AwenLM
  11 juin 2017
Je ne sais pas vraiment à quoi je m'attendais en lisant le résumé mais certainement pas à cette histoire.
Au début du livre, j'ai eu un peu peur de tomber sur une comédie américaine sans histoire et sans saveur et finalement elle s'est avérée être fraîche et entraînante.
Ce roman sans être fantastique nous fait néanmoins passer un bon moment.
Je trouve qu'il se situe totalement dans la veine du livre "Le Diable s'habille en Prada".
On suit Tina assistante du chef tout puissant d'une grosse boîte de journalisme. L'histoire se concentre sur cette catégorie socio-professionnelle un peu laissée de côté et oubliée des assistantes.
Les deux personnages principaux, Tina et Emily, sont les sosies d'Andrea et Emily les deux assistantes de Miranda Priestly (du Diable s'habille en Prada) : l'une, Tina, est un peu timide, sans beaucoup d'amis, un peu naïve et gentille et l'autre, Emily, est une femme belle, classe et d'aspect très froide (mais qui se révèle avoir du coeur et être sympa). Les personnages bien qu'étant au début assez stéréotypés sont finalement assez nuancés. On s'attache à eux.
Le concept central du livreest vraiment intéressant et je trouve l'idée de l'auteur plutôt bien développée.

Bref un livre que je recommande pour l'été, parfait pour une après-midi plage ou chaise longue. On passe un bon moment sans prise de tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marquise_de_Miaoucha
  14 juillet 2017
Tina est l'assistante De Robert, le grand patron d'une grand société américaine.
Un jour, par un concours de circonstances, elle « détourne » la jolie somme de 20 000 dollars, lors d'un remboursement de frais. Cela lui permet de rembourser son prêt étudiant qui l'empêchait de vivre décemment.
Cela aurait pu en rester là, mais c'était sans compter sur Emily qui, travaillant à la compta, au service des remboursements de frais, comprend ce que Tina a fait. Mais au lieu de la dénoncer, elle lui demande de l'aider à détourner la somme qui lui permettra également de rembourser son propre prêt étudiant. En quelques semaines, elles y arrivent, et pensent s'arrêter là, mais une autre personne s'en mêlent et les voici embringuées dans une drôle d'histoire, absolument pas crédible du tout. C'est ce qui est dommage dans ce roman, car le reste, la réalité du travail des assistantes de grands patrons, la difficulté des jeunes Américains à rembourser des prêts étudiants exorbitants, l'absurdité de ce système, tout cela est très intéressant. le reste, la magouille mise en place, n'est absolument pas réaliste.
C'est tout de même un roman charmant, agréable à lire, et qui apporte un éclairage intéressant sur les conditions de vie des Américains moyens et des étudiants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pauliseuse
  01 juillet 2017
En me lançant dans ma lecture, j'avais un peu peur qu'elle me déplaise craignant une romance impossible entre son assistante et son patron ou autres clichés que l'on retrouve souvent dans ce genre de roman. Si elle ne les évite pas entièrement, elle va quand même beaucoup plus loin et donne parfois matière à réfléchir ce qui est plutôt inattendu avec ce genre de lecture qui semble très légère au premier abord. Nous suivons Tina, la jeune assistante du grand manitou des médias : Robert Barlow. Si elle se sent privilégiée d'avoir réussi à gagner sa confiance là où tant d'autres échouent, ses privilèges s'arrêtent là et elle se sent emprisonnée dans sa vie d'assistante avec son prêt étudiant faramineux à devoir rembourser. Suite à un quiproquo, elle va avoir pour la première fois la possibilité de passer du côté obscur et donc de braver la loi afin de rembourser son prêt et ainsi, vivre une nouvelle vie. Je m'attendais à ne pas aimer le personnage de Tina, la jugeant superficielle mais plus on avance dans le roman, plus elle fait preuve de courage et de ténacité. Alors certes, la situation dans laquelle elle s'enlise paraît totalement invraisemblable mais l'auteur profite surtout de son roman pour faire passer des messages sur les injustices sociales et les problèmes auxquels sont confrontés nombre de jeunes (femmes surtout) dans la vie actuelle.
En bref, si j'ai trouvé l'histoire très irréaliste en soi, elle touche à des sujets problématiques qui eux sont poches de notre réalité. Ainsi, j'ai aimé plusieurs réflexions que portaient le roman sans pour autant l'apprécier totalement. J'ai notamment trouvé les personnages peu approfondis, certaines ficelles sont traitées très rapidement et surtout la fin est, à mon sens, beaucoup trop facile et bâclée. Finalement c'est une lecture plutôt décevante car elle avait un bon potentiel !
Lien : https://deliresetdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Aheuuu
  12 juin 2017
[Reçu dans le cadre de Masse Critique, merci à Babelio et aux Editions Denoël !]
Il s'agit d'un roman assez court (en tous cas pas très long) (moyen, quoi), dynamique et entraînant ; certains points m'ont fait penser au Diable s'habille en Prada, mais je pense que ce sera désormais le cas pour tout le monde dès qu'entrera en scène une assistante un peu effacée, donc bon. (Ah, il y a aussi le personnage d'une assistante rousse à la forte poitrine qui ne peut pas ne pas faire penser à Joan Holloway, mais c'est comme le Mark Darcy d'Helen Fielding : on saisit la référence, mais ça se fond dans l'intrigue sans souci.)
Il y a évidemment une histoire d'amour, mais secondaire, plutôt mignonne – pas de point négatif à signaler de ce côté-là. Les circonstances vont permettre à l'héroïne de se faire de nouvelles amies et de changer radicalement de vie – rien de bien surprenant, mais le pourquoi du comment est original, bien amené.
Les assistantes a aussi le mérite de pointer des problèmes qui ne le sont pas forcément assez dans la chick-litt: le harcèlement au travail, mais surtout les conséquences du coût des études aux Etats-Unis, les répercussions que cela a sur une vie d'adulte quand on démarre dans la vie avec plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines de milliers de dollars de dettes.
Et puis bien sûr, on n'ignore plus rien du rôle d'une assistante : pour vivre la situation à peu près chaque jour que Dieu fait [...], j'ai trouvé que l'aspect … assisté était très bien restitué – faire ci ou ça pour Môssieur, qui pense que tout s'exécute en un claquement de doigt (alors que : non).
En bref, sans être le roman de la décennie, c'est sympa, drôle, avec ce qu'il faut de suspense, ça gratouille là où ce n'est pas forcément agréable pour certains, et rien que pour ça : 👏🏻
Lien : https://caramelsbouquinsetch..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nicolegarrier
  11 septembre 2017
Je savais que les étudiants américains souscrivaient des prêts conséquents pour financer des études dans des universités prestigieuses ou non, pour obtenir un job bien rémunéré ou non, mais je ne savais pas que de tels prêts pouvaient se compter sur six chiffres ! Alors quand de pauvres assistantes comparent leurs salaires avec des dépenses ignoblement prohibitives de leurs patrons (parfois remboursées en raison de la notoriété : "Pourquoi un milliardaire se verrait-il offrir quelque chose qu'une personne moins aisée doit absolument payée?"), je comprends qu'elles soient tentées par une arnaque. Ce n'est pas légal mais humainement pardonnable. Un petit air de Bridget Jones dans ce roman "très américain", facile à lire mais qu'on oublie vite.
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
la_chevre_grisela_chevre_grise   04 mai 2017
Tout sucre tout miel, répétait Robert. C’est comme ça qu’il faut s’adresser aux gens; tout sucre tout miel, mais coriace comme un putois en ragoût.
Commenter  J’apprécie          00
LacourseauxmotsLacourseauxmots   02 mai 2017
Tout sucre tout miel, répétait Robert. C’est comme ça qu’il faut s’adresser aux gens; tout sucre tout miel, mais coriace comme un putois en ragoût.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : harcèlementVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
12982 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre