AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sabine Berritz (Autre)
ISBN : 2070374327
Éditeur : Gallimard (24/01/1983)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 52 notes)
Résumé :

Séduit par la troublante Phyllis Dietrichson, l'agent d'assurance Walter Neff conspire avec elle le meurtre de son mari après lui avoir fait signer une police prévoyant une indemnité pharaonique en cas de mort accidentelle. Evidemment, la compagnie d'assurance va suspecter la fraude, mais Walter et Phyllis sont intelligents, déterminés et totalement sans scrupules. Le crime parfait existe-t-il ? Peut-on vraiment échapper à une vie rangée pour éprouver le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Corboland78
  13 avril 2017
James Mallahan Cain (1892-1977) est un écrivain américain. Après avoir enseigné les mathématiques et l'anglais, il est mobilisé en 1918 en France et sera rédacteur du Lorraine Cross, journal officiel de la 79e division. A son retour au pays après la Première Guerre mondiale, il travaille dans divers journaux avant de devenir le directeur du New Yorker, tout en étant scénariste pour Hollywood. Il est l'auteur d'une vingtaine de romans noirs commencés par le facteur sonne toujours deux fois (1934) suivi d'Assurance sur la mort en 1935 et qui vient d'être réédité.
Séduit par la troublante Phyllis Dietrichson (« Sous son pyjama bleu se mouvait une forme qui avait de quoi rendre un homme dingue… »), l'agent d'assurance Walter Neff conspire avec elle pour assassiner son mari après lui avoir fait signer une police prévoyant une très grosse indemnité en cas de mort accidentelle.
Qui n'a pas lu ce bouquin ? Je ne peux accepter qu'une seule réponse : les jeunes gens découvrant la lecture ; et je les envie car ils vont se régaler avec ce chef-d'oeuvre du polar écrit par l'un de ses grands maîtres. Je suis assez avare de compliments dithyrambiques en général, mais là, je n'ai pas d'autre qualificatif. J'avais déjà lu ce roman, j'avais aussi vu maintes fois la superbe adaptation cinématographique de Billy Wilder, pourtant je me suis replongé dans cette lecture avec le même plaisir qu'au premier jour.
Walter étant le narrateur, le lecteur sait d'emblée que le plan initial ne va pas se dérouler exactement comme prévu, toute la question étant de savoir, pourquoi va-t-il foirer ? Un véritable suspense qui monte tout du long, une tension palpable et insoutenable, des rebondissements car outre la femme vénéneuse sa belle-fille va entrer dans la danse, quant à Walter, il est assassin mais aussi au coeur de l'enquête menée par la compagnie d'assurance puisque c'est lui qui a traité avec le mort.
C'est magistralement écrit, sans une phrase en trop, le rythme et le suspense sont à l'unisson, j'ai dévoré ce bouquin d'une seule traite, incapable de le lâcher avant d'en arriver au bout. Un roman de 1935 qui n'a pas pris une seule ride, si ce n'est dans quelques détails d'époque lui conférant une sorte de patine qui donne tout leur prix aux objets anciens. Quand on lit ce genre de polar, on peut s'interroger : ce genre de littérature a-t-il réellement évolué en mieux depuis cette époque ?
Un roman à lire ou à relire, toute affaire cessante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sharon
  07 juillet 2017
Est-ce un roman ? Est-ce une nouvelle ? Ce qui est sûr est que ce livre est un roman noir, très noir, pour ne pas dire une tragédie puisque tout, depuis le début, était inéluctable : le récit, sauf le tout dernier chapitre, est un retour en arrière. Reste à deviner, avec les indices que livre le premier chapitre, quelle est cette tragédie et comment tout est survenu.
C'est un des protagonistes qui nous raconte tout. Il n'est pas le témoin impartial que les professeurs recommandent d'employer, non. Il a tout vécu, et ne se jette pas des fleurs. Walter Neff, agent d'assurance aguerri, a pourtant presque tout pour lui. Il a réussi, d'un point de vue professionnel. Par contre, sa vie personnelle est désertique : il vit seul, et emploie quasiment à plein temps un domestique. Pourquoi une telle solitude, familiale, sentimentale ? Nous ne le saurons pas. Nous saurons en revanche qu'il est envoûté par la femme d'un de ses clients et qu'il mettra son expérience professionnelle à son service pour qu'elle puisse accomplir ce qu'elle souhaitait : se débarrasser de son mari (thème que l'auteur avait déjà exploité dans le facteur sonne toujours deux fois).
Femme fatale ? Oui, assurément, mais pas seulement. Plus le récit progresse, plus Phyllis apparaît comme un ange de la mort, aussi séduisante qu'elle est dangereuse et insoupçonnable – à moins de savoir passer outre les apparences. A travers les yeux de Walter, elle paraît même, parfois, aussi irréelle que la Carmilla de le Fanu.
En effet – et je ne vous parlerai pas trop du dénouement qui tranche avec tout le reste de l'intrigue – il n'est mécanique bien huilée qui ne puisse se gripper. S'il est un couple maléfique, il en est un autre qui, s'il n'est angélique, cherche la justice, même s'il faut parfois prendre des chemins de traverse.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DanielGauthier
  10 mars 2010
Ce livre est composé de trois longues nouvelles (ou alors trois courts romans) : « Assurance sur la mort » (escroquerie à l'assurance), « Faux en écriture » (escroquerie à la banque) et « Carrière en Do majeur » (un architecte au chômage technique se lance dans l'opéra...).
Leur point commun ? L'amour-passion d'un homme qui le poussera aux dernières extrémités - à ses risques et périls.
Rédigés dans cette langue crue, directe, efficace, qui fit de James Cain le maître à écrire des années cinquante (Camus a avoué s'en être inspiré pour « L'étranger »), ces petits bijoux se lisent d'une seule traite.
James Cain a encore écrit de fabuleux romans : « le facteur sonne toujours deux fois », « Sérénade » (deux polars) ou Mildred Pierce.
Commenter  J’apprécie          20
nathalie_MarketMarcel
  18 juillet 2018
Un bon vieux roman noir (j'en ai fait des cauchemars).
C'est l'histoire d'un homme qui rencontre une femme et… c'est la cata.
Walter, le narrateur est un expert de l'assurance, qui connaît tous les trucs pour arnaquer les compagnies. Quand Phyllis, épouse modèle, se renseigne mine de rien sur les assurances pour les accidents, il pressent qu'il devrait prendre ses jambes à son cou. Au lieu de ça, conquis par cette femme fatale, le voici prêt à l'aider à supprimer le mari pour toucher la prime.
Froideur, calcul, machiavélisme… Une fois pris, le narrateur dévale la pente infernale. Qu'a donc cette Phyllis de si extraordinaire ? On ne le saura pas, il est comme ensorcelé. Nous n'avons accès à la psychologie du narrateur que par intermittence, quand il exprime ses regrets (sa peur d'être pendu) (et non pas ses remords) ou ses sentiments pour une tendre jeune fille innocente. D'autres moments sont plein de froideur. D'autres enfin flirtent avec le fantastique, notamment à la fin.
C'est un roman très particulier. Il a l'air très simple. Il est question du coucher du soleil sur le Pacifique et d'alibis habilement construit. Entre Phyllis et Walter, il n'est pas question d'amour. Ni de désir ou de passion. le récit est presque transparent. Et pourtant, tout est très prenant. Les événements paraissent inéluctables, même si le narrateur paraît sympathique et que ses actes nous demeurent incompréhensibles. Que se passe-t-il dans le cerveau d'un bon professionnel qui s'éveille tout un coup ? La part inconnue des humains, celle qui transparaît entre les lignes et qui nous fascine. le passage à l'acte fait terriblement envie et miroite joliment aux yeux des personnages.
Lien : https://chezmarketmarcel.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ingannmic
  15 octobre 2018
De retour des vacances, dont j'ai profité, participant à l'activité de Brize, pour nettoyer ma PAL de deux pavés (un résultat sans doute modeste, mais mes vacances ont été très actives...), j'ai voulu souffler un peu en m'offrant un interlude de simplicité et de brièveté... Et ce titre noté chez Nathalie il y a quelques semaines, resserré sur une intrigue qui ne s'embarrasse guère de digressions, s'y prêtait à merveille.
Walter est un agent d'assurances expérimenté et compétent. A l'occasion d'une visite de routine chez un client dans le cadre d'un renouvellement de contrat, il tombe sous le charme de sa femme Phyllis, une blonde plantureuse et peu farouche, qui lui fait explicitement comprendre qu'elle cherche à se débarrasser de son époux, non sans avoir préalablement souscrit une juteuse assurance vie... Walter est l'homme de la situation : sa connaissance des ruses des clients, comme celle des méthodes d'enquêtes des compagnies, lui permettent de concocter le crime parfait... et la perspective d'un enrichissement rapide, ajoutée aux charmes de Phyllis, le convainquent facilement de devenir son complice.
C'est lui qui relate a posteriori, sans auto complaisance et sans remords explicite non plus, la succession d'événements qui, ainsi que nous le laisse deviner le sentiment d'inéluctabilité qu'inspire sa lucidité un peu amère, nous mène vers une issue tragique. Et le lecteur est ferré, par l'efficacité du récit, ses rebondissements, et par ce qu'elle révèle peu à peu de son héroïne vénéneuse et machiavélique.
Une lecture qui a par conséquent parfaitement répondu à mes attentes du moment, mais qui ne me laissera sans doute pas un souvenir impérissable, en raison du caractère un peu expéditif de l'intrigue.
Lien : https://bookin-ingannmic.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   23 juillet 2018
Elle habitait au dixième étage, un appartement avec un grand piano et de la musique étalée partout. Elle est venue elle-même m’ouvrir la porte. Je lui ai donné trente ans, mais j’ai découvert plus tard qu’elle en avait deux de moins. Les cantatrices paraissent toujours plus âgées qu’elles ne sont. On sent que ce sont des femmes et non des jeunes filles.
Commenter  J’apprécie          70
FromtheavenueFromtheavenue   22 mai 2017
J'ai su alors ce que j'avais fait. J'avais tué un homme. J'avais tué un homme pour obtenir une femme. Je m'étais mis en son pouvoir, de sort qu'il y avait une personne au monde qui, si elle me pointait du doigt, causerait ma mort. J'avais fait out ça pour elle, et je ne voulais plus jamais la revoir aussi longtemps que je vivrais.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   29 mars 2018
J’étais devenu complètement dingue d’elle. Que je sois constamment hanté par ce que je lui avais fait et par l’affreuse possibilité qu’elle l’apprenne un jour jouait sûrement un rôle là-dedans, mais ça n’expliquait pas tout. Elle dégageait une telle tendresse, et nous nous entendions tellement bien – je veux dire, nous étions tellement heureux quand nous étions ensemble. En tout cas moi je l’étais. Elle aussi, je le savais. Mais voilà qu’un soir quelque chose s’est produit. Nous étions garés sur la route qui longeait l’océan, à environ cinq kilomètres au nord de Santa Monica. Ils ont des emplacements où l’on peut se garer, rester assis et regarder. Nous étions là, à observer la lune qui se levait au-dessus de l’océan. Ça paraît drôle, n’est-ce pas, qu’on puisse voir la lune se lever au-dessus de l’océan Pacifique ? N’empêche qu’on peut. La côte ici suit quasiment une ligne est-ouest, et quand la lune se lève, sur votre gauche, c’est beau comme une image.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   29 mars 2018
Quand un homme souscrit une police d’assurance, une police d’assurance qui vaut cinquante mille dollars s’il meurt dans un accident ferroviaire, et qu’ensuite trois mois plus tard il meurt dans un accident ferroviaire, ce n’est pas réglo. Ça ne peut pas l’être. Si le train est complètement détruit, éventuellement, mais quand même ce serait une coïncidence rudement suspecte. Une coïncidence rudement suspecte. Non, ce n’est pas réglo. Mais ce n’est pas un suicide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   29 mars 2018
JE ne sais pas si vous avez déjà été sous éther. On en émerge petit bout par petit bout. D’abord une sorte de lueur grise brille sur une partie de votre cerveau, rien qu’une faible lueur grise, puis elle grossit, mais lentement. Pendant tout le temps qu’elle grossit, vous vous efforcez de recracher ce truc de vos poumons. On dirait un grognement épouvantable, comme si vous aviez mal, mais ce n’est pas ça. Vous essayez de le recracher de vos poumons, et vous faites ces bruits pour essayer de l’expulser. Mais quelque part loin à l’intérieur votre tête fonctionne en continu. Vous savez où vous êtes, et même si toutes sortes d’idées absurdes traversent cette lueur grise, l’essentiel de vous est là, et vous pouvez réfléchir, peut-être pas très bien, mais un petit peu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de James M. Cain (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  James M. Cain
Chaque vendredi matin, Valérie Expert vous donne rendez-vous avec Gérard Collard pour leurs coups de cœur... Voici les références des livres présentés dans l'émission du 21 juin 2019 :
Journal d'un écrivain de Virginia Woolf aux éditions 10-18 9782264030504
Le cahier de recettes de Jacky Durand aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/146941-...
Ne fais confiance à personne de Paul Cleave aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/116455-...
Un employé modèle de Paul Cleave aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/15128-r...
Chez les heureux du monde de Edith Wharton, Frédéric Vitoux aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/?fond=p...
Je suis le carnet de Dora Maar de Brigitte Benkemoun aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1001840...
Mildred Pierce James M. Cain (Auteur) Livre avec un DVD aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/?fond=p...
Un bref désir d'éternité de Didier Le Pêcheur aux éditions JC Lattès https://www.lagriffenoire.com/136546-...
Bad Man de Dathan Auerbach et Nathalie Peronny aux éditions Belfond https://www.lagriffenoire.com/142091-...
Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill et Mathilde Bach aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/122638-...
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoi... (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Mildred Pierce, roman de James M. Cain

"Mildred Pierce" est-il paru avant ou après l'autre succès de James M. Cain, "Le facteur sonne toujours deux fois" ?

Avant
Après

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Mildred Pierce de James M. CainCréer un quiz sur ce livre