AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Clément Baude (Traducteur)
EAN : 9782266343398
Pocket (15/02/2024)
3.83/5   112 notes
Résumé :

Deux femmes.

Nina gagne sa vie en escroquant la jeunesse dorée de Los Angeles qu’elle traque sur les réseaux sociaux. C’est une vieille histoire… Enfant, elle a déjà vu sa mère se débrouiller pour lui donner une vie digne de ce nom en se jouant allègrement de la légalité. Aujourd’hui, Nina est prête à tout pour sauver sa mère gravement malade, même à tenter le coup le plus audacieux, le plus dangereux de sa carrière…

Vanessa est... >Voir plus
Que lire après Jolies chosesVoir plus
Am stram gram... par Arlidge

Helen Grace

M. J. Arlidge

4.09★ (15027)

12 tomes

Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
3,83

sur 112 notes
5
7 avis
4
9 avis
3
3 avis
2
3 avis
1
0 avis
Une mère atteinte d'un cancer, nécessitant des soins coûteux.
Une fille d'escroqueuse devenue escroqueuse à son tour, surveillant les faits et gestes des peoples sur les réseaux sociaux, ciblant une connaissance.
Un escroc associé, et une victime, une pigeonne qui n'est peut-être pas si pigeonne que ça , le tout dans un décor grandiose, ça vous dit ?

Tout commence par une location saisonnière, un chalet bordant une somptueuse propriété au bord du lac Tahoe, dans sa partie californienne. La propriétaire , la richissime Vanessa (héritière et influenceuse ) et les deux "pauvres touristes " venus dans l'intention de la dépouiller en douceur : Nina et Lachlan. ( Pour Vanessa ils seront Ashey et Michael ).

Mais pour Nina , il s'agit d'autre chose, quelque chose de plus grand qu'un "coup" : une vengeance.
Tout remonte à l'enfance , disent les psychiatres, pour Nina , la cassure se fera au lycée. le lac Tahoe ne lui est pas étranger.
Trois personnes dans un lieu isolé.
Qui manipule qui ?
Et surtout, qui ressortira gagnant ?
Trois personnes à Tahoe, mais cinq dans les faits, et deux autres qui ne sont plus.
Autrement dit , une poignée de personnages .
Et un décor grandiose...


Ce roman n'a qu'une faiblesse : le prêtexte pour que Nina revienne à Stonehaven, l'idée du vol , qui est un peu légère, qui fait un peu "amateur" . Douze ans ont passé, les choses changent ...
C'est un "gentil" thriller, dans le sens où l'on est pas pétrifiés de peur en le lisant, MAIS on a envie de savoir la fin.
La fin, je l'ai sue vers deux heures du matin... ["Mes nuits sont plus belles que vos jours .", dur la vie de lectrice !].
Et donc, ce roman peut être une sorte de mise en bouche, une première marche vers des thrillers plus difficiles, un roman qui peut être un pont entre deux styles, deux âges, car il parlera à la jeunesse, vu qu'il traite des réseaux sociaux,
Instagram , sur ce que ça révéle de nous, géographiquement parlant, financiérement parlant, le danger auquel cela nous expose, si les escrocs, des cambrioleurs s'en servent pour repérer les lieux, les objets .( souvenez-vous, le cambriolage de K K...).
Et les réseaux sociaux en général, pour ce que ça véhicule comme narcissisme, superficialité, vanité, vide. Des abonnés ne sont pas des amis...Les photos ne sont pas la vraie vie.

Pas mal de mouvements , des allers-retours passé/présent, deux narratrices font de ce roman , une histoire rythmée.

Les droits de cette histoire ont été achetés par l'actrice Nicole Kidman. Ce roman a un énorme potentiel : des personnages qui évoluent (c'est bien pour le jeu d'acteur...), des décors très cinématographiques, très américains, très inscrits dans notre inconscient de spectateurs...

Jolies choses : joli livre ?
Nature et découvertes, Amour , glamour et beauté... Assuremment !
Commenter  J’apprécie          450
Nina est escroqueuse comme sa mère l'était avant elle. Si cette dernière officiait dans les casinos, Nina préfère repérer ses proies sur les réseaux sociaux. Les pigeons à plumer : la jeunesse dorée de LA, les stars qui affichent, exhibent toutes les jolies choses qu'ils possèdent et qui seront bientôt volées par Nina puis refourguées.
Quand elle apprend que sa mère a rechuté de son cancer, que le traitement médical coûte une fortune, elle sait qu'elle doit faire un gros coup et ça tombe bien, une vieille connaissance (enfin pas tant que ça, plutôt la soeur d'une vieille connaissance) s'est réinstallée à Stonehaven, la demeure familiale de la très estimée famille Liebling. Vanessa, influenceuse mode sur Instagram sera la prochaine victime.
Avec son complice, Nina se fait passer pour un couple et loue la maison du gardien de la propriété. Ils comptent bien profiter de sa solitude pour la dépouiller et Nina ainsi se vengera d'une vieille humiliation infligée par le père Liebling quand elle était adolescente.
J'ai eu bien du mal à entrer dans ce roman. Si l'alternance de voix des deux femmes qui parfois présentent la même scène de leur point de vue est intéressant en ce qu'il permet de découvrir le passé de l'une, de l'autre, leurs enjeux, leur fragilité et leur rudesse, leur perception des rencontres, je n'ai éprouvé aucune empathie pour les deux personnages. Les arguments de Nina pour justifier une vengeance ne m'ont pas convaincu.
Et j'ai deviné très vite la chute du roman (je sais je suis très forte !) il ne me restait qu'à découvrir comment cela allait s'orchestrer.
Heureusement le dernier 1/3 accélère le rythme multipliant révélations, retournements de situations ce qui fait que je ne suis pas mécontente d'être allée au bout.
Commenter  J’apprécie          240
Janelle BROWN. Jolies choses.

Ce roman se déroule à Los Angeles. Nina est une jeune femme séduisante et sexy :elle fréquente les boîtes de nuit. C'est son univers d'action. Elle traque les jeunes gens fortunés. Elle a mis au point une méthode infaillible pour arriver à ses fins. C'est une arnaqueuse professionnelle. Ses victimes sont toujours des gens jeunes, riches, des fils de milliardaires. Elle parvient à pénétrer dans leur intimité, les droguent et les dépouillent de « jolies choses », des montres de valeur, des bijoux, des meubles d'époque, toute cette marchandise qu'elle écoule grâce à diverses filières de recelleurs. Mais elle n'agit pas seule, elle a un complice, Lachlan, son ami et amant qui l'épaule. Ensemble, ils mènent leur commerce illicite, se partagent les bénéfices. La mère de Nina est gravement malade, un cancer la dévore, aussi sa fille veut monter une super opération afin de pouvoir lui offrir le traitement adapté à sa maladie. Elle traque sur la toile sa future victime.

Vanessa Liebling, une jeune femme issue de la bourgeoisie, originaire de San Francisco, dont le père avait un important patrimoine immobilier, sera la proie de notre arnaqueuse professionnelle. Suite à une mauvaise gestion, il ne reste quasi plus rien de la richesse d'antan sauf une propriété sise au bord du lac Tahoe. C'est là que Nina va faire la connaissance de Vanessa. Au cours de sa jeunesse, elle a fréquenté le frère de Vanessa. Ils ont même été amis intimes. Mais le père les ayant surpris, il a chassé la jeune fille du domaine. Nina désire se venger de cette blessure. Nous avons les récits de deux intrigantes. Parfois j'ai même eu l'impression de lire un copié-collé. Les voix des deux femmes font écho et les évènements sont vécus alternativement par l'une puis par l'autre.

Un roman dont l'intrigue est plausible mais la répétition des faits, les deux vues nous rend insipide cette lecture. Un roman de gare. Hollywoodien, du tape à l'oeil. Je me suis donc enquise de la personnalité de l'auteur. J'ai donc fait appel aux réseaux sociaux afin d'avoir la biographie de cette personne. Et surprise, c'est une femme d'affaire qui règne dans le domaine de la télé-réalité dans l'état d'Utah, aux États-Unis .(C'est la troisième ou quatrième co-épouse d'un mormon : la polygamie est autorisée pour cette communauté). La qualité de ce roman laisse à désirer. Oui, je sais c'est plus facile de critiquer que d'écrire des récits de qualité. Je ne retire rien de ce récit à deux voix. Encore une fois je mets une note basse : à peine la moyenne. Et je vais m'emparer d'un roman français de meilleure facture, je l'espère. Il s'agit du Voyant d'Étampes, d'Abel QUENTIN. Je vous donne rendez-vous dans une petite quinzaine. Bonnes lectures à tous. ( 14/12/2021)
Commenter  J’apprécie          138
En 2011, j'ai quitté ma Bretagne chérie pour aller vivre – et accessoirement travailler – à Paris. Pourquoi ce choix quand bon nombre de personnes de ma promotion préférait rester dans un environnement familier me demanderez-vous ? Parce qu'outre le fait que la plupart de mes amis proches y vivaient à l'époque – nous avons tous fui depuis – j'étais attirée par le faste, les lumières de la ville. Les réseaux sociaux étaient moins prépondérants que maintenant, mais les blogs modes et d'humeur des filles de mon âge pullulaient, et la possibilité d'être une Carrie Bradshaw 2.0 assez attrayante. Cette série qu'est Sex in the City, bien que géniale, nous aura quand même bien lavé le cerveau.

Puis vint l'ère des Foursquare et autre Twitter – RIP le premier et au secours mon second désormais (je parle d'un temps que les moins de trente ans ne peuvent pas connaître). Avec ce sentiment de ne jamais être au bon endroit au bon moment, de toujours louper quelque chose de mieux – de mieux en quoi on ne sait pas – et de ne plus jouir pleinement des moments plus vrais, plus intenses, de ceux qui vous créent de vrais souvenirs.

Ces dernières années, Instagram est devenu la plateforme chouchou des influenceurs et autres blogueurs, montrant des vies aux esthétiques léchées, des corps aux plastiques parfaites, des lieux somptueux des vies de rêves. En parallèle, la temps a filé, la maturité a pointé le bout de son nez. Paris est devenu plus grises, les paillettes ont bavé pour finir par s'estomper. le réseaux c'est bien, il faut savoir lire entre les lignes. La vraie vie est tellement plus belle, avec ses imperfections du quotidien. Même si j'aime cet environnement ouaté qu'est mon bookstagram, et que j'essaie de rendre belles mes photos. Schizophrénie des temps modernes, quand tu nous tiens.

Des profils publics aux photos fastueuses peuvent susciter envie, jalousie… et même parfois donner l'idée de fomenter l'arnaque du siècle. Instagram est le terrain de chasse de la terrible Nina pour repérer ses futures proies, quand il donne su lustre et un intérêt à la vie de Vanessa, riche héritière désoeuvrée. Bienvenue dans Jolies Choses de Janelle Brown.

« Deux femmes. Nina gagne sa vie en escroquant la jeunesse dorée de Los Angeles qu'elle traque sur les réseaux sociaux. C'est une vieille histoire… Enfant, elle a déjà vu sa mère se débrouiller pour lui donner une vie digne de ce nom en se jouant allègrement de la légalité. Aujourd'hui, Nina est prête à tout pour sauver sa mère gravement malade, même à tenter le coup le plus audacieux, le plus dangereux de sa carrière…
Vanessa est une jeune héritière, au compte en banque illimité, qui rêve de laisser son empreinte sur le monde, de faire de grandes choses. Pour l'heure, elle se contente d'être influenceuse sur Instagram. Mais derrière la façade plaquée or, sa vie est émaillée de drames…
C'est au bord du lac Tahoe, dans une somptueuse villa, que Nina et Vanessa se rencontrent. Mais qui sait si leurs chemins ne se sont pas déjà croisés ? Désir, duplicité et vengeance… Qui ment, qui tire les fils de l'incroyable jeu de tromperie et de destruction qui s'installe entre les deux femmes ? Une seule certitude : c'est une question de survie.«

Nina. Dont le passe temps favori est de jouer aux chats et à la souris avec des riches personnes désoeuvrées, qu'elle va intelligemment plumer. Assez peu pour qu'ils s'en inquiètent, assez pour lui permettre dans faire son gagne pain et prendre une revanche sur la vie quelle n'a pas eu. Sur la chance qui n'a jamais été sienne. En bref, de prendre de revers la fortune.

Vanessa. Dont le passe temps favori est le selfie dans les dernières créations Haute Couture, avec ses amies influenceuses, qui l'accompagnent dans toutes ses tribulations. Jusqu'à ce qu'elle décide de changer d'images et de se recentrer sur ses valeurs, et ses origines. S'ancrer à la terre et s'attirer des foudres de ceux qui tantôt l'adulait.

Deux femmes. Liées par un passé qu'elles n'ont pas partagé mais qui les rattrape malgré tout. Liées par des faux semblants dont elles usent jusqu'à la corde, au point de ne plus être certaines de qui elles sont vraiment, de savoir quelles sont leurs personnalités propres. Liées par les jolies choses, rappels de souvenirs en tous genres, de blessures encore vives, de plaies toujours béantes. Peut-il être malgré tout concevable que ces bluseuses deviennent les blusées ?

Avec Jolies Choses, Janelle Brown passe au vitriol les réseaux sociaux, et la perception que nous avons des contenus auxquels nous sommes soumis. Quand certains sont prêts à sacrifier leurs âmes pour que des inconnus les adulent, courant après un nombre de like incommensurables, d'autres convoitent leurs vies – aussi irréelles puissent elles être, et les jalousent en tapinois. le jeu n'en vaut clairement pas la chandelle, puisque la vérité est souvent autre.

Belle lecture à vous !
Lien : https://lesjolismotsdeclem.c..
Commenter  J’apprécie          10
Quel est l'impact réel des publications postées sur nos différents réseaux sociaux ? Est-ce un potentiel danger d'exposer sa vie privée alors qu'aujourd'hui, Internet n'oublie rien ? C'est sensiblement à ces questions que Janelle Brown souhaite répondre dans sa première publication française aux éditions Les Arènes. Après Watch Me Desappear (2017), Pretty Things (2020) alias Jolies Choses rencontre un succès phénoménal aux Etats-Unis jusqu'à devenir un best-seller. Dès aujourd'hui, les lecteurs français pourront découvrir ce thriller déroutant et insidieusement encré dans nos pratiques quotidiennes.

Nina ne compte plus les jeunes gens très riches qu'elle a escroqués. Pour cela, elle passe au crible les réseaux sociaux de ses victimes pour monter ses coups et dénicher les meilleurs objets de luxe à dérober dans leurs demeures opulentes. le jour où elle apprend que sa mère est malade, tout s'effondre : le traitement coûte très cher. Trop cher. Il lui faut monter le meilleur coup de sa carrière d'escroc pour récupérer un maximum d'argent. Alors pourquoi pas Vanessa Liebling, cette héritière et influenceuse mode qui vend du rêve à des milliers d'abonnés ? Mais au bord du lac Tahoe, leur rencontre a comme un goût de déjà-vu…

Débuter une croisade française par un thriller sur le thème des réseaux sociaux, c'est osé. Comme il était également osé de dire indirectement deux ans plus tôt à des milliers d'américains aux profils souvent bien garnis : je vais vous conter l'histoire de cette vie privée qui, en 2020, n'en est plus réellement une pour la majorité des gens. C'était mettre un lectorat entier face à la chose qu'ils contrôlaient peut-être le plus et définitivement le moins : l'image de soi.

C'était aussi tenter d'esquisser les dangers, les mensonges sous les faux sourires et ce paraître si fréquent qui s'écaille beaucoup trop facilement. Alors Janelle Brown a tout condensé à travers Jolies Choses dans lequel différentes stratégies et rangs sociaux s'opposent allègrement pour dépeindre une dystopie digne des meilleurs Black Mirror. le pire ? Sûrement cette sulfureuse façon de nous faire ressentir du pathos là où il ne devrait pas y en avoir, brouiller les pistes de nos émotions pour mieux nous perdre et nous questionner. Difficile donc, de ne pas se laisser séduire.

Dans le roman, plusieurs regards s'affrontent pour donner au lecteur la vision de chaque protagoniste en faisant une rétrospective de leur histoire. Les chapitres s'enchaînent laissant place à un suspense créé par une trame narrative de qualité. Tout l'engrenage donne à cet ouvrage conséquent de 600 pages l'impression d'en faire 200. Alors oui, Jolies Choses est efficace dans son rôle de thriller : il tire les ficelles d'un thème qui porte à réfléchir, à craindre et à s'indigner qu'il est presque difficile de ne pas percevoir la plume de la journaliste de New York Times derrière celle de la novelist. Une double casquette très plaisante à découvrir.
Lien : https://troublebibliomane.fr..
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
Liberation
18 avril 2022
Tout est fait, dans ce polar de plus de 600 pages ultra-référencé, pour qu’on ne le lâche plus. Lutte des classes, privilèges, vendetta, stalking, familles défaillantes, sororité et lac scintillant qui renferme des cadavres [...].
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (72) Voir plus Ajouter une citation
Je sais ce que vous vous dites certainement : Regardez-moi cette petite fille gâtée, toute seule dans sa grande maison qui essaie de nous arracher une compassion qu'elle ne mérite en rien. Quand vous me voyez, vous vous sentez tellement satisfaits ! Et en même temps, j'ai l'impression que vous n'arrivez pas à vous détacher de moi. Vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous étudiez mes liens, vous regardez mes tutoriels sur YouTube, vous appréciez mes récits de voyage et vous lisez tout ce que vous trouvez sur moi. Vous avez beau raconter à tout le monde que vous me détestez, vous ne pouvez pas vous empêcher de cliquer mon nom. Je vous fascine.
Commenter  J’apprécie          110
Voyez-vous, les ultra-riches ne sont pas comme vous et moi. Nous, nous savons exactement où se trouve notre argent, à chaque instant de chaque jour, ainsi que la valeur et l'emplacement de nos biens les plus précieux. Les riches à millions, eux, ont leur argent dans tellement d'endroits différents qu'ils en oublient souvent ce qu'ils possédent et où.
Commenter  J’apprécie          160
En entrant dans Stonehaven, du haut de mes quinze ans, j'ai compris pour la première fois qu'une telle fortune familiale était un gage de permanence : non seulement vous n'aurez jamais à vous soucier de votre survie quotidienne, mais vous serez le maillon d'une longue chaîne ininterrompue qui s'étire aussi bien dans le passé que dans l'avenir. Venant d'une famille constituée de deux personnes, une famille sans véritable foyer ( sans véritable nom même), je me languissais d'un pareil ancrage.
Commenter  J’apprécie          110
Le fantôme de sa beauté s'accrochait toujours à elle, mais dans les mois qui avaient suivi notre dernière rencontre elle était passée de quelqu'un qui donnait l'impression d'avoir le monde à ses pieds à quelqu'un qui donnait l'impression d'avoir été fracassée par le monde.
Commenter  J’apprécie          140
Les gens ne prennent plus le temps de se regarder vraiment. On vit dans un monde d'image, de surface, on se frôle les uns les autres, on ne remarque que ce qui permet d'assigner des catégories et des étiquettes avant de passer à la prochaine babiole clinquante. C'est l'oiseau rare - Michael ! - qui s'arrête pour vraiment voir et réfléchir à ce qu'il pourrait y avoir d'autre en dehors du cadre.
pages 460-461.
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : arnaqueVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus

Autres livres de Janelle Brown (1) Voir plus

Lecteurs (291) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2783 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..