AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290036978
Éditeur : J'ai Lu (21/09/2011)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 24 notes)
Résumé :

Si les petits boulots et les salaires de misère sont son lot quotidien, Rachel Stone n'est pas femme à se laisser décourager. Aussi, pour Edward, son fils, elle est prête à tout. Jusqu'à retourner à Salvation. Une ville qu'elle donnerait cher pour oublier... D'abord, elle doit trouver un nouveau job. Un poste est à pourvoir dans le drive-in de Gabriel Bonner? La chance lui sourit-elle enfin ? C'est compter sans le p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
lisamclivres
  29 avril 2013

Depuis le tome précédent, qui relatait la rencontre entre Cal Bonner (star « vieillissante » de l'équipe des Chicago Stars) et Jane Darlington, Susan Elizabeth Phillips nous éloigne petit à petit des terrains d'entraînements, de matchs et des vestiaires qui sentent la sueur et la testostérone.
Une nouvelle fois l'histoire nous transporte à Salvation, où vivent Cal et ses deux frères, Ethan et Gabriel. Ce dernier préoccupe ses deux frères depuis qu'il a perdu, deux ans plus tôt, sa femme et son petit garçon dans un accident. Disparaissant régulièrement, négligeant la gestion de sa fortune, il est au centre des préoccupations de sa famille qui le materne trop à son goût. Taciturne et refermé personne n'arrive à lui redonner le sourire et l'envie de continuer à vivre.
Lorsque Rachel décide de revenir à Salvation, c'est pour retrouver le trésor que son ex-mari avait caché avant sa mort, et pour se sortir elle et son fils de la misère elle se doit de le retrouver quoi qu'il lui en coute.
Les autres tomes de la série étaient tous plus ou moins axés sur le ton de l'humour, mais ici les héros ont un passé très douloureux et la lecture ouvre plus la porte à l'émotion.
Rachel qui a connu un mariage malheureux et sans amour, doit subir la haine des habitants de Salvation qui retombe sur elle puisque son mari est décédé. Les agissements de son défunt mari la font passer pour un escroc sans scrupules et avec la soif de l'argent. Malgré cela, Rachel se bat pour faire vivre son fils de 5 ans sans rien demander à personne. Une espèce de mère courage qui se prive de tout, même de nourriture, pour que son petit garçon ait le maximum.
Gabriel lui s'est laissé aller depuis la perte de sa famille, et n'a plus le goût de rien. Sa carrière de vétérinaire a été mise de côté et il passe ses journées tel un fantôme errant sans but dans le drive-in qu'il vient d'acheter et qu'il retape pour éviter de penser.
Là où l'histoire est particulièrement touchante, c'est dans les rapports entre Gabriel et Edward, le fils de Rachel. du même âge que le fils qu'il a lui-même perdu, Edward lui rappelle sans cesse l'enfant qui ne fera plus jamais partie de sa vie. Les liens entre un père ayant perdu un fils et un fils ayant perdu un père ont beaucoup de mal à se créer et c'est avec beaucoup d'émotion qu'on les voit s'ignorer, se disputer, se détester tant la tendresse et l'amour sont des sentiments difficiles à exprimer pour eux.
Le personnage de Rachel, pleine de force et de détermination nous fait penser à ces mères célibataires qui luttent jour après jour pour élever leurs enfants sans s'occuper d'elles-mêmes. le peu de revenu est aussitôt dépensé dans une paire de chaussures, un pantalon, une glace pour l'enfant. Ses chaussures à elle sont trop grandes ou abimées ? Tant pis, ça peut attendre. Toutes ces histoires dans la vie réelle n'ont pas toujours de fin heureuse, mais on est soulagé et attendri lorsque c'est le cas dans cette romance.
Le livre évoque aussi le problème de ces groupes religieux, aux pratiques sectaires, qui embobinent les gens en leur faisant croire l'aide de Dieu moyennant finance. Beaucoup de personnes dans la détresse sont prêtes à donner toutes leurs économies à ces prêcheurs peu scrupuleux pour guérir d'une maladie, sortir de la misère ou trouver un emploi. La ville de Salvation a vu bon nombre de ses habitants spoliés de leur argent par le mari de Rachel, le révérend Dwayne Snopes, dont les sermons télévisés ameutaient et transcendaient les foules.
La note plus légère et humoristique se trouve dans l'autre histoire d'amour du livre (comme SEP sait très bien le faire), celle d'Ethan, le frère de Gabriel et Cal, pasteur de son état, et de sa secrétaire et amie de longue date Kristy. Bien que pasteur, Ethan est un homme jeune et d'une beauté saisissante qui ne laisse aucune femme indifférente. de son côté il est très attiré par les femmes aux formes plantureuses et aux codes vestimentaires très minimalistes. Cela fait plusieurs années que Kristy doit supporter cela car elle est désespérément amoureuse d'Ethan, mais malheureusement passe totalement inaperçue aux yeux de celui-ci. Mais Rachel, qui va se prendre d'amitié pour Kristy, va lui donner la possibilité de changer tout ça. Leur histoire est très mignonne et rafraîchissante et elle donne une ambiance plus légère à l'histoire dans son ensemble.
Un peu différent des autres tomes, j'ai beaucoup aimé l'histoire et les personnages de celui-ci. J'espère néanmoins retrouver dans les autres tomes un peu plus de rapport avec les Chicago Stars.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Khalya
  09 août 2017
Ce livre fait partie d'une saga qui semble se concentrer sur les joueurs de football. Il se démarque donc un peu du reste de la saga puisque le personnage masculin principal n'est pas footballeur. En revanche, son frère aîné l'est, et il était le héros du tome précédent.
A priori, il y a d'ailleurs un gros problème de traduction, puisque ce frère qui s'appelait Cal dans son propre tome (diminutif de Calvin) est devenu Charles dans celui-ci.
Ça ne me pose personnellement pas de problème, puisque je n'ai lu que ce tome là, mais je me doute que pour ceux qui ont lu toute la saga, ce doit être un peu énervant.
Gabriel est un vrai ours des cavernes. Il n'arrive pas à se remettre de la mort de sa femme et de son fils, survenue deux ans plus tôt, et il se montre odieux avec presque tout le monde, à l'exception de ses frères qui le dorlotent comme un invalide et ne l'aident, du coup, pas à faire son deuil.
En revanche, comme il n'était pas à Salvation quand les choses ont mal tourné pour Rachel, il n'a aucun a priori sur elle et du coup, va la voir telle qu'elle est.
La seule chose que je n'ai vraiment pas supporté chez lui, c'est son attitude envers Edward. Il y a un passage qui m'a profondément choquée :
« Gabriel avait beau se répéter que l'enfant n'y était pour rien, quand il voyait Edward, il songeait à Jamie et se disait que le plus valeureux des deux était mort. » Tout ça parce que Edward est de nature plus calme, plus réservé (et quand on voit la vie qu'il mène depuis 3 ans, on le comprend).
Il a parfois certaines réaction, ou réflexions qui font que, à la place de Rachel, je lui aurais sauté à la gorge.
Rachel, elle, est en butte à l'hostilité de la petite ville qui la tient pour responsable des escroqueries de son défunt mari. D'ailleurs, ça m'a tué : les gens déjà, sont crédules qu'ils en peuvent plus, filent tout leur pognon à un escroc, mais en plus, quand il se fait arrêter, sa seule excuse est : c'est ma femme qui m'a entraîné et tout le monde décrète que ce pauvre homme, qui a été reconnu coupable des escroqueries quand même, est un pauvre homme manipulé par une vraie harpie.
Et puis comme le bonhomme a eu la bonne idée de ne pas sortir vivant de sa tentative de fuite, c'est bien pratique d'avoir sa veuve sous la main pour servir de bouc-émissaire.
Rien à redire sur l'écriture qui est exactement telle qu'on l'attend de ce genre de roman. On a de la romance, un poil d'intrigue (mais qui fait tout pour que Rachel s'en aille ?) et beaucoup d'humour, surtout dans les joutes verbales entre Rachel qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et Gabriel qui ne semble pas avoir l'habitude d'être contrarié.
C'est un livre parfait à lire après une lecture difficile, pour faire redescendre la pression, ou simplement pour se détendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
loreleirocks
  16 février 2013
On sort du milieu du sport pour ce quatrième tome de la série des Chicago Stars... et c'est dommage. Bye bye mâle alpha... ah non? Cool. Voici donc le troisième frère des deux présents dans le tome précédent (pasteur belle-gueule et son frère ex-footeux), veuf de retour de dérive, tentant de noyer la perte de sa femme et de son fils.
Donc on a un mâle, mais pas de sport.
Et la dame? Ah, la dame. Une veuve de téléévangéliste escroc, disparu dans l'Atlantique avec son magot. Il s'agit bien des anciens habitants du mausolée, oui cette horrible bâtisse kitsch et flashy au beau milieu d'un joli petit village de montagne.
Bref. La veuve est de retour, avec son petit, après quelques années entre misère et précarité, à la recherche du magot qu'elle est persuadée pouvoir trouver dans le mausolée et non dans l'Atlantique.
Un conte sur une deuxième chance, parsemé de cahots parfois drôles, parfois violents et jouant sur la mesquinerie humaine.
Un tome moins léger et moins gai que le précédent. Trop de mélo entre le veuf et le gamin de la veuve du téléévangéliste à mon goût. Et le gamin n'est pas toujours très attachant (alors qu'il aurait tout pour). Pas autant que sa mère, acharné de la vie, à la langue bien pendue et au commentaire acerbe comme défense contre toute adversité.
Trop de religion affadit le goût de ma guimauve, quoi que... j'ai bien aimé le cynisme occasionnel de la veuve qui a vécu le côté obscur, le commerce de la religion et l'exploitation de la foi de personnes pas forcément crédules ni fragiles.
Vivement le retour du sport et de l'humour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Milka2b
  02 février 2019
J'ai lu ce livre pratiquement d'une traite, j'ai été absorbé par cette histoire, mais vraiment dire ce qui m'a plu, ben j'ai du mal.
Les sacrifices que fait Rachel pour son fils de 5 ans sont admirables et donnent froid dans le dos, quand on sait que cela existe.
Elle fera tout pour le sauver de cette vie minable, et se sacrifiera sans montrer une seule fois ses douleurs, ses peurs ou sa honte.
Elle retournera dans la ville qui l'avait accueilli à bras ouverts, mais par la faute de son mari récemment décédé, actuellement 98% de la population la déteste.
Elle tombera sur Gabriel, un homme bourru et exécrable mais qui l'embauchera pour l'aider à retaper son Drive-in.
Gabriel est une coquille vide et haineuse depuis la mort de sa femme et son fils, mais grâce à Rachel, il réussira à sortir de sa dépression.
Ils vont s'aider mutuellement sans le savoir, et sans le vouloir.
Mais ce sera sans compter les nombreuses embûches et maltraitance que subira Rachel, venant de toute la petite ville, voire même des frères de Gabriel.
Une belle suite, même s'il n'est pas question ici de star de baseball, on reste ds le cercle des Chicago stars.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Avoslivres
  30 mai 2014
Ce Tome suit complètement le thème de la saga : une grosse histoire d'amour, un peu de sport, de beaux mâles, une héroïne un peu perdue, des mensonges et des coups bas. Celui-ci se différencie un peu des autres, car il y a une petite affaire non élucidée qui est : "Où sont passés les 5 millions de dollars ?"
Dans ce Tome, nous suivons encore l'histoire d'un des fils Bonner (dans le Tome précédent, il s'agissait de Cal) dans leurs montagnes, dans leur village de Salvation. Dans cette histoire, nous rencontrons Gabriel Bonner, personnage dont nous avons entendu parlé lors de l'opus précédent. Sa femme et son fils sont morts dans un accident de voiture, ce qui le rend désagréable, brut de décoffrage, grognon et très antipathique.... Comme chacun des fils Bonner à vrai dire....
Gabriel va faire la rencontre d'une femme touchante, sans un sou, sous-alimentée, mère d'un fils âgé de 6 ans et qui se nomme Rachel Stone, plus connue comme étant la veuve Snopes. (je ne vous spoil pas vraiment, on le découvre à la page 18....). Ancienne épouse de G. Dwayne Snopes, le défunt télévangéliste, qui aurait arnaqué la plupart des habitants de la ville.... Autant vous dire que l'accueil ne sera pas des plus joyeux pour Rachel !
Nous voguerons entre complots, intrigues, haine, croyances tout le long de l'histoire. Bien évidemment, chez les Bonner, la famille est sacrée, ce qui va être très mal vue de voir Gabriel et l'arnaqueuse de première classe se rapprocher !
Mon ÉNORME bémol de ce Tome, n'est pas du à l'histoire, mais plutôt à la traduction de ce Tome par la maison d'édition .... Par tous les Saints, comment se fait-il que "CAL BONNER" soit remplacé par "CHARLES BONNER" dans cette histoire !? de mémoire, "Cal" est le diminutif de "Calvin" dans le Tome précédent..... Gros coup dur.... Rien n'est plus désengageant que de voir le personnage principal du Tome 3 se faire ravager l'identité.... Quelle déception !
Mis à part cela, l'histoire est sympathique à lire, tout comme celles d'avant.
NB : pour savoir où sont caché les 5 millions de dollars, il va falloir lire le livre jusqu'à la fin !
Lien : http://avoslivres.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Milka2bMilka2b   16 janvier 2019
—   Oh, si, ma douce. Je te veux. Tu ne peux pas savoir à quel point. Et je t’aime, alors ne me regarde pas comme ça. Je ne pense qu’à toi depuis le jour où tu es venue au bureau dans ce jean blanc moulant. 
Cette dernière phrase fracassa le petit espoir qui commençait à naître en elle. 
—   Pourquoi ne dis-tu pas lé vérité ? Ce n’est pas de l’amour mais du désir. 
—   Je t’aime ET je te désire. 
Elle le regarda comme s’il s’agissait d’un étranger. Elle ne comprenait plus rien. 
—   Je ne t’aime pas parce que tu as changé de coiffure ou de vêtements, Kristy, continua Ethan. Je ne suis pas idiot à ce point. Mais ta métamorphose m’a ouvert les yeux, et j’ai enfin apprécié ce que j’avais sous le nez depuis des années.  
Il la regardait comme s’il voyait son âme à travers elle, et désirait lui ouvrir la sienne en retour. A nouveau, la flamme de l’espoir monta en elle. 
Du pouce, Ethan lui caressa la base du cou avant de continuer : 
—   Tu fais partie de ma vie depuis si longtemps que j’avais cessé de te considérer comme un être à part. Tu étais un peu comme ma moitié. Quand tu as décidé de changer, et surtout de partir, je suis devenu fou
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Milka2bMilka2b   16 janvier 2019
—   Je refuse de poursuivre cette conversation. 
—   Bon sang, Rachel. Vous êtes cinglée. 
—   Pas du tout !  
—   Alors, expliquez-moi... 
—   Il n’y a rien à expliquer. En plus, c’est l’hôpital qui se moque de la charité. Au cas où vous n’auriez pas remarqué, vous devriez être dans une cellule capitonnée. Il y a une limite très définie entre les gens normaux et les psychotiques, et vous l’avez dépassée depuis des lustres. 
—   Entre cinglés, on se comprend, remarqua Bonner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : reconstruction personnelleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3276 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre