AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081349566
Éditeur : Flammarion (11/11/2015)

Note moyenne : 3/5 (sur 2 notes)
Résumé :
"Il suffit de se plonger dans un recueil de nouvelles d'Edgar Poe pour se trouver aussitôt à la croisée des chemins qui mènent au mènent au plaisir des constructions intellectuelles maniaques et au plaisir du jeu avec la mort. Le recueil présenté ici ne fait pas exception. La bizarrerie y est ancrée à chaque page. Et derrière le bizarre, en permanence flotte la conscience qu'à tout moment le destin peut prendre un chemin qui mène à l'horreur. Il ne le prend pas touj... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Fortuna
  28 décembre 2015
Les filous ressemblent à des honnêtes hommes, l'homme d'affaire n'est qu'un voleur, les journalistes appliquent des recettes pour écrire des articles à sensation, les morts sont parfois encore vivants au fond de leurs tombes, le diable prend forme humaine pour rendre visite au philosophe...Lors d'un voyage en ballon se dévoile notre avenir lointain, on l'entre-aperçoit lors de la mille et deuxième nuit de Shéhérazade...mais tout y est plus vrai que la fiction car seule la vérité est terrifiante...Poe en profite pour régler quelques comptes aux éditeurs de magazine qui payent les écrivains avec des mois de retard...une fois qu'ils sont morts de faim !
Ces quelques textes traduits par Félix Rabbe et présentés par Antoine Volodine font parti des "Derniers contes" d'Edgar Poe, moins connus que les célèbres "Histoires" traduites par Baudelaire, mais restituent merveilleusement son univers fantastique, celui du grotesque et de l'étrange, un monde dans lequel il faut se méfier des apparences, où les frontières entre la vie et la mort restent souvent très floues...comme celles entre l'honnêteté et la filouterie. Beaucoup d'humour, un peu d'horreur, une bonne dose d'imagination, une excellente façon de (re)découvrir ce grand auteur classique de la littérature américaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Bruno_Cm
  02 juin 2018
Je suis resté tout à fait hermétique à cette ensemble de nouvelles très bizarres, je ne comprends rien à cette façon de s'adresser au lecteur, à cette méthode narrative, je ne la comprends pas, elle ne me happe pas, elle me laisse à quai. de plus, la traduction peut-être ajoute à la distance que ces textes ont de fait, ils sont américains et du siècle de Poe, très loin et l'universalité disparaît complètement. Impossible de m'identifier non plus.
Bref, c'est bien parce que c'est Poe que je me dis que c'est sans doute moi qui n'ai rien compris, que je suis trop mauvais lecteur, et que peut-être d'autres apprécieront. Pour ma part, j'ai pas aimé du tout, pas ri, pas eu peur, rien. de l'ennui et de l'incompréhension.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
FortunaFortuna   25 décembre 2015
Les sensations, voilà le grand point. Si jamais vous étiez noyée ou pendue, prenez note de vos sensations - elles vous rapporteront dix guinées la feuille. Si vous voulez faire de l'effet en écrivant, miss Zénobia, soignez, soignez les sensations.
Commenter  J’apprécie          90
FortunaFortuna   25 décembre 2015
L'au-delà extraterrestre n'excite guère les passions de Poe. C'est à l'au-delà humain qu'il s'attache, c'est l'au-delà humain qui l'obsède, qui le désespère, qui le fascine et qui le terrorise.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Edgar Allan Poe (66) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edgar Allan Poe
"Le Tombeau d'Edgar Poe" de Stéphane Mallarmé, dit par Claude MONTEUX Tel qu'en Lui-même enfin l'éternité le change, Le Poète suscite avec un glaive nu Son siècle épouvanté de n'avoir pas connu Que la mort triomphait dans cette voix étrange!
Eux, comme un vil sursaut d'hydre oyant jadis l'ange Donner un sens plus pur aux mots de la tribu Proclamèrent très haut le sortilège bu Dans le flot sans honneur de quelque noir mélange.
Du sol et de la nue hostiles, ô grief! Si notre idée avec ne sculpte un bas-relief Dont la tombe de Poe éblouissante s'orne
Calme bloc ici-bas chu d'un désastre obscur Que ce granit du moins montre à jamais sa borne Aux noirs vols du Blasphème épars dans le futur.
+ Lire la suite
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Edgar Allan Poe

De quelle nationalité est-il ?

Anglaise
Française
Irlandaise
Américaine

10 questions
155 lecteurs ont répondu
Thème : Edgar Allan PoeCréer un quiz sur ce livre