AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782812611865
200 pages
Editions du Rouergue (02/11/2016)
3.18/5   14 notes
Résumé :
On ne peut pas faire grand chose contre la pire journée de sa vie, à part peut-être tracer la route. Pour cela, rien de mieux que de partir en voiture avec Richard, le meilleur ami de son père (et totalement farfelu). Direction : les Alpes. Mission : retrouver le premier amour de CP de Richard. Faites rugir le moteur, l'aventure commence !
Un roman plein d'humour et de sensibilité où les plus adultes ne sont pas toujours ceux que l'on croit.
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique

Partir pour pétaouchnok c'est ce qui arrive au héros de ce roman ado. Pratiquement "kidnappé" par le meilleur ami de son père, qui vit souvent chez eux. Richard, trente-neuf ans, est un rôle de zig très proche de cette famille. Ce qui va nous donner un roman ado original. Portrait des parents, la mère est psy et on en a des échos. Petite incursion dans le monde du fiston ( qui n'a pas de prénom) mais c'est lui qui raconte. Une belle histoire d'amitié, de rapports humains et de résilience. Cela va un peu vite, on aimerait en savoir un peu plus sur ces personnages mais le roman pétille d'une vie plutôt drôle avec des rencontres qui font tilt.

Sympathique en diable, généreux et surprenant. Une histoire qui se lit très bien, avec un thème peu ordinaire et pas si léger que ça. J'ai aimé l'écriture et la façon dont l'auteur nous fait vivre ce voyage à pétaouchnok. Embarquez sans hésiter.

Commenter  J’apprécie          160

Sortant tout juste d'une rupture amoureuse, le narrateur, lycéen parisien, se retrouve entraîné à l'improviste dans un séjour improbable à la montagne par le meilleur ami de son père. Celui-ci, Richard, grand enfant dans un corps d'adulte, éternel looser accro aux fraises Tagada, séjourne régulièrement chez eux pendant ses périodes de déprime. Il prétexte un envoûtement lié à un amour de jeunesse, source selon lui de sa perpétuelle débâcle amoureuse, pour retourner dans le petit village qui les a vu grandir, lui et le père du héros.

Ce livre s'annonce prometteur : des personnages intéressants, un petit côté loufoque pas désagréable, une escapade étrange... Mais on peine à découvrir de quoi il souhaite nous parler véritablement, cela n'apparaît qu'à la toute fin. On reste donc vraiment sur sa faim : plusieurs pistes sont abordées, sans doute trop car aucune n'est vraiment développée. D'où une réelle déception car il y avait là quelque chose de prometteur, en particulier à travers les portraits de personnages.

Commenter  J’apprécie          20

Richard et le narrateur (un ado dont on ignore le prénom), partent donc à la montagne afin de retrouver une ancienne amie dont Richard aurait brisé le coeur. Il pense être maudit en amour depuis ce jour et cherche à conjurer ce mauvais sort.

Un roman drôle et farfelu qui se lit avec une grande facilité (le style est très fluide, les chapitres et les pages s'enchaînent) mais qui ne se démarque pas spécialement, ni par son thème ou son environnement, ni par ses personnages. L'auteur lance des sujets de réflexion (la monoparentalité, l'attachement à sa famille, l'amitié, l'amour, etc.) mais ne les creuse pas réellement, donnant un aspect malheureusement un peu plat et sans profondeur à son histoire.

Plaisant à lire mais pas indispensable et un peu superficiel. Vite lu, vite oublié.

A partir de 12/13 ans.

Commenter  J’apprécie          30

Pour moi, ce livre a été rafraichissant ! Un sujet original et un peu déjanté : un adolescent de 15 ans est entrainé par le meilleur ami de son père à Saint Astier (village de montagne où a vécu son père) pour retrouver un amour de jeunesse (qui l'aurait envoûté). Quand un Parisien découvre la vie à la montagne. Quand un adolescent joue le rôle de père face à un trentenaire un peu perché et qu'il se pose des questions sur l'amour (il s'est fait larguer le matin même) ou encore sur ses racines. Difficile donc à résumer mais un livre haletant, drôle et avec un style agréable (même si le côté oralisé peut être gênant pour certains). Bref, une bouffée d'oxygène pour les adolescents.

Commenter  J’apprécie          10

Plus qu'une histoire drôle et touchante sur deux gamins qui tentent de se réconcilier avec l'amour, Mes vacances à Pétaouchnok est un roman d'apprentissage moderne. le héros, dont on ne connaît pas le prénom, grandit en apprenant l'histoire de sa filiation en s'affranchissant de son premier amour. Si l'écriture est volontairement orle, elle manque légèrement de soin et cela gâche un peu la lecture. On passe malgré tout un bon moment.

Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Ricochet
05 janvier 2017
Ce roman, offrant à chacun la possibilité de faire du chemin.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (3) Ajouter une citation

On n'a pas trop l'habitude de se confier, tous les deux. Généralement, quand on a un truc qui ne va pas, on en parle pas. Ma mère comprend pas ça, mais c'est normal elle est psy. Les gens qui se confient, c'est son fond de commerce. Elle dit sans arrêt que s'il y avait que des types comme nous elle serait au chômage depuis longtemps.

( p 157)

Commenter  J’apprécie          20

- C'est quoi cette histoire de baby-sitter ?

- C'est Eve, la fille de l'auberge, je dis. Richard lui a demandé de s'occuper de moi pendant qu'il était parti.

- Sans rire ?

- Sans rire. Il lui a même filé dix euros pour ça.

- Il est vraiment con, par moments, fait mon père. Et radin aussi.

- Oui, je dis sans pouvoir m'empêcher de sourire en pensant à Eve. Il est radin. Et des fois aussi, il est con....

( p 155)

- Oui, je dis sans pouvoir m'emêcher de sourire en pensant à Eve

Commenter  J’apprécie          10

Au petit déjeuner, il y a ma mère qui m'annonce la crise cardiaque de mon grand-père... Au déjeuner, il y a Léa qui m'annonce qu'elle me quitte... Ce soir, je fais la grève de la faim. Trop peur qu'on m'annonce une nouvelle catastrophe au dîner.

Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : voyage initiatiqueVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus

Autres livres de Olivier Pouteau (1) Voir plus



Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1339 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre