AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B007B48ODI
Éditeur : (01/09/2011)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Lucas Chatel, jeune colonel de la garde intersidérale, est un homme ambitieux. C'est donc avec l'objectif de grimper dans les échelons qu'il accepte d'explorer la Terre. Effectivement, ce voyage changera sa vie, ainsi que celle de ses proches. Lucas ne sait en fait rien de son entourage et il ne se rend pas compte qu'il va, par son choix, pousser sa mère, puissante rebelle de sa province natale, dans ses derniers retranchements. Inconscient, Lucas laisse alors sa co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Aline1102
  01 septembre 2012
Sur Aëos, la principale planète du système solaire alpha, Lucas Chatel apprend une nouvelle qui va changer sa vie. Ce colonel de la garde intergalactique vient d'être choisi pour devenir le prochain Voyageur.

Grâce à d'ingénieuses manipulations, le corps et l'âme de Lucas seront séparés et cette dernière propulsée, à travers l'espace, sur la planète Terre, où le jeune homme devra s'incorporer dans un être humain. Cette façon inédite d'observer les moeurs d'autres créatures devrait permettre à Aëos de développer des relations commerciales avec la planète étudiée.

Lucas doit donc quitter tous ceux qu'il aime pour se lancer dans un périple inconnu, censé durer deux années.

Lorsque le Voyageur quitte enfin sa planète, celle-ci est en émoi : des luttes incessantes entre des factions rivales d'activistes et la conspiration du Haut-Président contre l'Empereur menace l'équilibre et la paix fragile d'Aëos...

Un grand merci à J.B. Pratt qui m'a définitivement convaincue que la science-fiction est un genre que je devrais lire plus souvent ! Ce premier tome de L'Epopée du Voyageur était tellement agréable qu'il donne envie de découvrir d'autres récits du même genre.

La première qualité de ce roman, celle qui attire l'attention dès les premières pages, c'est sa crédibilité. L'univers mis en place par l'auteur est infiniment réaliste et donne plus l'impression d'un pays étranger que celle d'un monde distinct.

Deuxième point positif : les particularités culinaires, technologiques ou encore politiques d'Aëos sont définies grâce à l'utilisation des notes de bas de page. Cela permet de ne pas encombrer le corps du texte tout en donnant au lecteur des explications très utiles. Celles-ci permettent en effet de se familiariser très rapidement avec le monde dans lequel évoluent les différents personnages.

J'ai vraiment beaucoup aimé les passages durant lesquels Lucas décrit ce qu'il apprend de la Terre et de ses habitants. Cette façon de décrire notre bonne vieille planète et nos coutumes à travers les yeux d'un voyageur intergalactique est étonnante. Cette perspective différente nous amène, comme Lucas, à nous sentir à nouveau dans la peau d'un enfant qui découvre tout cela pour la première fois et qui doit apprendre, observer et comprendre.

Ces exposés du Voyageur sont particulièrement bien écrits par J.B. Pratt qui fait passer, dans les rapports de Lucas, tout l'étonnement et tout l'émerveillement du jeune homme face à ce monde nouveau. Lucas a l'air passionnée par tout ce qu'il voit et même les expériences les plus difficiles qu'il a à subir semblent lui être utiles.

Il faut dire aussi que Lucas était fait pour remplir cette mission de Voyageur. Il avoue lui-même avoir été longtemps fasciné, pendant son enfance, par les Voyageurs, ces hommes qui quittaient Aëos (parfois pour toujours) afin de fournir à leurs contemporains et à leurs dirigeants les connaissances nécessaires pour étendre leur suprématie à d'autres planètes.

Parallèlementaux à la vie de Lucas sur Terre, on continue de suivre les aventures d'autres personnages restés sur Aëos. Dès les premières pages, lors de la rencontre entre Lucas et sa mère, Rosa, on se doute que les habitants de la planète vont traverser des moments difficiles. Aëos lutte pour sa survie politique. le Haut-Président tente de faire tomber l'Empereut afin de prendre le pouvoir à sa place. Différents groupes, au sein de la population, tentent de défendre leurs droits face à l'oppression qu'ils subissent.

Ces événements nous sont relatés en alternance avec les aventures du Voyageur et permettent de connaître ce qu'il advient de certaines personnes rencontrées par le biais de Lucas. C'est ainsi que l'on en apprend davantage sur Véronal (la soeur de Lucas), Lena (la petite-amie de Lucas), Alban, l'Empereur, Varus (le Haut-Président), Nathaniel Machiavel et bien d'autres encore.

Mais malgré cette profusion de personnages, impossible de s'égarer dans le récit. Chacun est présenté avec soin par J.B. Pratt et il est facile de suivre, chapitre après chapitre, le rôle de chaque personne dans le destin d'Aëos.

Un mot encore, ou plutôt une interrogation : à quoi pensent les éditeurs ? Puisque J.B. Pratt est auto-édité, c'est sûrement que certains éditeurs n'ont pas voulu de son manuscrit. Pourtant, L'Epopée du Voyageur est un roman très bien écrit, très fluide et au rythme parfait. Franchement, j'ai lu des livres qui m'ont déçus alors qu'ils étaient édités par des maisons plutôt connues... Alors pourquoi ne pas publier celui-ci ? Mystère...

Reste à croiser les doigts pour que les aventures de Lucas Chatel aient enfin le succès qu'elles méritent !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
fee-tish
  25 septembre 2012
Je n'ai pas l'habitude de lire de la science-fiction, aussi, quand J.-B. Pratt m'a proposé de m'envoyer son livre, j'ai hésité par peur de ne pas aimé et de ne pas apprécier cette lecture à sa juste valeur. Mais je ne regrette pas d'avoir accepté car j'ai pu découvrir un nouvel auteur qui mériterai vraiment de se faire remarquer par une maison d'édition.
Dans ce roman de presque 500 pages, nous suivons alternativement plusieurs personnages, vivant sur un astre de l'Univers, dont le héros est Lucas Chatel. Ce jeune homme est appelé malgré lui à devenir un Voyageur : un explorateur de planètes qui pourraient être colonisées par le gouvernement soléhien. Lucas se voit donc obligé de quitter Rosa sa mère et Lena sa compagne enceinte afin d'accomplir sa destinée. le principe du voyage dans l'espace inventé par l'auteur m'a particulièrement plu : le Voyageur entre dans une machine qui va séparer son corps et son âme, et projeter celle-ci dans la galaxie afin qu'elle intègre un corps terrien.
Alors que son peuple se déchire, que le Haut Président cherche à prendre le pouvoir pour instaurer une dictature à peine voilée en évinçant l'Empereur, Lucas va découvrir les guerres terriennes, le racisme et autant de thèmes sujet à discussion, qu'il va relater dans des rapports de mission. Rapports de mission qui ne seront pas toujours du goût de ses employeurs.
Il y a donc deux pans dans ce roman : les intrigues politiques du royaume soléhien ainsi que les pérégrinations de Lucas.
Les intrigues politiques représentent une majeure partie du livre : elles sont complexes, comportent différents groupes de rebelles ou de collaborateurs. Je me suis parfois sentie perdue dans toutes ces explications, mais certainement à cause du fait que je n'ai pas l'habitude de ce genre de récit.
Concernant le voyage extra corporel de Lucas, l'idée est très bonne, même si ses rapports nous révèlent ce que nous connaissons déjà de la Terre. Néanmoins, cela met en avant les problèmes de racisme, les guerres, mais aussi la volonté de l'humanité de s'en sortir. A savoir qu'une année passée sur Terre ne représente que quelques minutes sur la planète de Lucas. Ainsi, c'est tout le vingtième siècle qu'il traverse à la manière d'un ethnologue ; en s'incarnant dans des corps humains.
Au sujet de la forme, je soulignerai le style excellent de l'auteur. L'écriture est très fluide, le vocabulaire bien choisi et l'univers créé très intéressant et riche.
Subjectivement, ce n'est certainement pas le genre de récit que j'affectionne en terme de style, même si j'ai beaucoup apprécié ma lecture. Objectivement, je ne comprends pas pourquoi aucun éditeur n'a publié ce livre à ce jour (auto-édité). J'ai lu des romans de maisons d'édition largement en-dessous de ce récit (largement largement !).
Bonne continuation à J.-B. Pratt !
A savoir : le second tome devrait sortir cet automne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
chouettalire
  23 septembre 2012
L'histoire : Lucas Chatel, jeune colonel de la garde intersidérale, est un jeune homme ambitieux. C'est donc avecl'objectif de grimper dans les échelons qu'il accepte d'explorer la Terre.
Effectivement, ce voyage changera sa vie, ainsi que celle de ses proches. Lucas ne sait en fait rien de son entourage et il ne se rend pas compte qu'il va pousser sa mère, puissante rebelle, dans ses derniers retranchements.
Inconscient, Lucas laisse alors sa compagne et sa famille pour un long périple en solitaire alors que débute dans son monde, un combat dont l'enjeu est la survie de l'humanité…
Avis : tout d'abord merci à J.B Pratt de m'avoir permis de lire son ouvrage pour en faire une critique. Avoir une opinion sur cet ouvrage m'est assez difficile. Je ne suis pas une lectrice de romans de science fiction, je manque donc cruellement de références, de vocabulaire spécifique et certainement de l'imagination nécessaire pour vivre l'aventure.
Ce roman de quelques 475 pages est très dense tant par les personnages et leurs relations que dans les péripéties.
Dès les premières pages, le lecteur est plongé dans un tourbillon d'intrigues, les protagonistes sont nombreux, les situations multiples. Luc Chatel va partir en mission sur Terre. Au cours du roman, guerres politiciennes, flashbacks sur l'Histoire du Monde, relations amoureuses, trahisons se mélangent habilement. La personnalité du héros s'étoffe adroitement au fil de la lecture.
Sans vouloir offenser J.B Pratt, je dirais que son roman souffre des défauts de ses qualités. La richesse est grande quant aux situations, aux divers personnages. On ne s'ennuie jamais, l'action est toujours présente, les rebondissements sans cesse renouvelés. Cependant, l'auteur dans un souci de précision, détaille tout excessivement, tout est expliqué avec trop de minutie, ce qui alourdit le texte et lui fait perdre de la dynamique. le vocabulaire spécifique est riche, précis mais trop abondant par moment. Les références littéraires et historiques sont intelligemment utilisées et recentrent le lecteur dans ses connaissances. Je comprends le souci de l'auteur de vouloir parfaire les décors, les personnages, de ne rien laisser au hasard, comme un peintre qui peaufinerait sa toile à l'excès. Mais il me semble qu'on peut laisser l'imaginaire des lecteurs travailler un peu, ainsi ceux-ci s'installeront-ils plus personnellement dans l'histoire. de même, les dialogues sont parfois un peu trop académiques, plaqués ou naïfs et perdent en naturel. Leur mise en page est bien faite, plus centrée sur la feuille donc bien lisible.
A noter la jolie couverture de Christine Chappert.
En conclusion, L'épopée du voyageur tome 1 est un très bon roman de SF, écrit par un jeune auteur qui a du talent. La suite sera certainement aussi passionnante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bibliobleue
  06 décembre 2012
Je pense que je faisais un rejet des livres de science-fiction depuis un mauvais épisode scolaire avec Ray Bradbury et ses Chroniques martiennes. C'est donc une belle surprise de lire l'Épopée du voyageur et de me sentir aussi à l'aise qu'avec Jules Verne.
Je me suis laissée embarquée dans un voyage vers une destination inconnue, mais j'y avais tous mes repères. Certes Ulysse et Pénélope se prénomment ici Lucas et Léna, mais on parle de liens familiaux, d'amour, de pouvoir, de guerre, de trahison, de dictature du prolétariat ... le périple terrien du héros aborde 100 ans d'histoire mondiale, depuis le jeudi noir aux attentats du 11 septembre. Autant vous dire la richesse du roman !
Si une seule phrase pouvait résumer ce 1er tome, intitulé "Partir", ce serait celle-ci : "La luminosité orange du coucher de Râ filtrait à travers les persiennes de l'appartement. Il régnait malgré tout une obscurité profonde dans la pièce, dans les recoins, comme une menace sourde, prête à bondir pour égorger tous ceux qui s'en approchaient."
Je ne voudrais pas en dire plus et vous laisser le plaisir de découvrir ce jeune auteur qui travaille déjà sur le tome 2 "Revenir".
Ce qui est sûr, c'est que j'attends avec impatience mon voyage retour !
Lien : http://bibliobleu.blogspot.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
bibliobleuebibliobleue   06 décembre 2012
La luminosité orange du coucher de Râ filtrait à travers les persiennes de l'appartement. Il régnait malgré tout une obscurité profonde dans la pièce, dans les recoins, comme une menace sourde, prête à bondir pour égorger tous ceux qui s'en approchaient.
Commenter  J’apprécie          10
bibliobleuebibliobleue   06 décembre 2012
Après ce voyage initiatique, je retrouvai ma villa en bord de mer pour vivre mes derniers jours sur cette planète différente de la mienne, mais à la fois si proche.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : racismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1853 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre