AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Aleksej Nikolaevic Tolstoj (Antécédent bibliographique)
EAN : 9782869678668
128 pages
Vents d'Ouest (19/09/2000)
4.08/5   24 notes
Résumé :
Pauvre Siméon... La Grande Russie prend l'eau par tous les bouts, la Révolution avance à la vitesse d'un cheval au galop et lui continue à courir comme un dératé pour sauver sa peau. Et le pire, c'est qu'il y réussit. Mais à quel prix... Pourtant, l'histoire semblait lui laisser un peu de répit dans le deuxième volume. Il se retrouvait à Odessa, tentant de se refaire en se lançant dans le commerce de peaux ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Yvan_T
  17 novembre 2020
Siméon Nevzorof, fuyant les bolcheviks et lançant un commerce de peaux afin de redorer son blason et de combler sa destinée pleine de richesses, se retrouve séquestré par le contre-espionnage.
On retrouve un Siméon qui n'est plus du tout maître de sa destinée. Lui qui avait grandit sur les malheurs de la guerre, saisissant chaque opportunité à deux mains, se retrouve maintenant comme un pantin au milieu d'une guerre et d'un destin qu'il ne contrôle plus. Heureusement sa lâcheté et sa fourberie le sauveront à nouveau et c'est en tant que membre du contre espionnage qu'il parviendra à fuir pour Istanbul.
Même si l'histoire de ce troisième tome est un peu plus confuse et moins fascinante, le dessin et l'ambiance (dont le passage en prison) restent du grand art.
Mais, ça reste quand même dommage de voir Siméon réduit à un rôle de victime quand on connaît toutes les ressources de ce charognard. On se demande bien où il va et si la voyante tzigane avait bien raison quant au destin de Siméon, mais faisons confiance à Rabaté et ... Alexis Tolstoï.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
svecs
  23 avril 2018
C'est à Odessa que Nevzorof tente de serafaire. Il en a fini avec la Russie et tente de fuir le pays. Il attend tout en magouillant, histoire de se constituer un petit bas de laine. Il croise d'anciennes connaissances avec plus ou moins de plaisir et l'une d'elle le fait tomber dans les griffes des services secrets le voilà obligé de collaborer, au péril de sa pauvre vie. Et de devoir feindre de choisir un camp, sans savoir de quelle côté la pièce va tomber. Mais voir Siméon se faire malmener reste jouissif. Et c'est toujours aussi parfait d'une point de vue formel.
Commenter  J’apprécie          20
mikaelunvoas
  09 octobre 2020
Plus on avance dans Ibicus plus on veut connaitre la suite. Mais c'est un peu comme les romans à épisodes publiés dans les journaux, l'aventure ne s'arrête jamais et les rebondissements s'enchainent. Notre héros aux multiples identités, aux nombreux métiers revient de loin, il a encore frôlé la mort. Ici, une nouvelle carrière l'attend...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BibliotekanaBibliotekana   04 mai 2015
La révolution a éliminé les héritiers, les bâtards, tout ce qu'il reste de ces dégénérés, les miasmes, ils quittent la Russie sur ce radeau de la méduse...
En fait, c'est plutôt une arche de Noé : boyards consanguins d'un côté, politicards de droite comme de gauche de l'autre, une arche de Noé où il n'y aurait que des rats...
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Pascal Rabaté (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Rabaté
Fin scrutateur de la condition humaine qu'elle soit jeune et bourgeoise, vieille et solitaire ou marginale et paupérisée, Pascal Rabaté livre cette année "Sous les galets, la plage" (Rue de Sèvres, 2021), une parabole soixante-huitarde qui encourage à dire "merde" aux destins tout tracés.
En attendant la parution de son film Les Sans-Dents (2022) où l'on découvrira le quotidien d'une communauté marginale de voleurs de cuivre vivant dans une décharge, Rabaté signe un nouveau roman graphique sélectionné par le Festival d'Angoulême : Sous les galets, la plage (Rue de Sèvres, 2021). Commencé au moment du premier confinement, Pascal Rabaté a dessiné les 80 premières pages sur un petit cahier. Celui qui change de méthode de travail à chaque nouveau projet définit ainsi son travail : "Je suis un peu un Saint Thomas du dessin. Il faut que je pose les choses pour voir si ça tient ou pas... Et pour y croire aussi. Il faut que j'ai un lieu qui existe pour pouvoir l'inscrire dans une topographie. Pour dessin c'est la même chose : je pose les intentions et après je rentre dans le détail et j'essaie de cerner mes personnages plastiquement"
Une petite ville du Finistère. Septembre 1963. Les portes des résidences secondaires se ferment, les estivants désertent les lieux. Trois amis prolongent leurs vacances pour profiter de la liberté acquise avec le départ de leurs parents en attendant de commencer de brillantes études devant les mener vers de prestigieuses destinées toutes tracées. Un soir, Albert rencontre Odette. Rabaté raconte les débuts de l'amour, la prise de conscience politique et l'esprit de révolte d'une jeunesse en soif d'expériences et de liberté qu'on retrouvera quelques années plus tard... sur des barricades de pavés parisiens.
+ Lire la suite
autres livres classés : adaptation d'un romanVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

harry est fou

comment s'appelle le perroquet?

gorge
fred
chouette
madison
harry
pèrio
foxy
ric
alfonse

4 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Pascal RabatéCréer un quiz sur ce livre