AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782505005094
48 pages
Éditeur : Dargaud (09/01/2009)
3.78/5   32 notes
Résumé :
Barcelone traverse l'une des périodes les plus sombres de son histoire, le crime organisé gagnant, tel un cancer, les sphères politiques et les services de police de la ville. Jazz, Teo et Judas mettent leurs querelles entre parenthèses et affrontent ensemble le responsable de tous leurs problèmes. Vengeance, parole donnée, pouvoir... Ils savent chacun pourquoi ils vont risquer leur peau. Aucun d'entre eux n'ignore que le destin des êtres aimés et de la ville est en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Ambages
  24 septembre 2016
"Sais-tu déjà combien de temps tu vas rester à El Raval ?"
Je me le demande aussi Jazz.
"Tu es un cambrioleur hors pair, un trompettiste du tonnerre, tu dégaines et tu te bats comme un dieu", mais...
Tout est pourri dans ce quartier. Combien de temps vas-tu tenir dans cet enfer ? Je sais que tu es venu pour retrouver ta famille et tes amis d'enfance mais tu le constates, tout est moche. Les politiques sont véreux, la mafia gangrène tout et malgré les efforts de Lucia, devenue journaliste, pour dénoncer les magouilles, tout n'est que violence. Que viens-tu faire exactement ?
Ce troisième tome assure une bonne progression dans l'histoire et maintient le suspens pour donner une forte envie de lire la suite de cette série. Les dessins sont toujours dans les mêmes tons avec pour ligne directrice, très peu de couleurs par séquences. Lecture très agréable.
Commenter  J’apprécie          250
Crossroads
  05 avril 2015
Mais que nous arrive-t-il Jazz ?
Deux précédents albums magistraux, prélude à un cheminement prometteur entre une série en devenir et son lecteur énamouré et puis là, la ca-catastrophe !
Toute relative la déception mais quand même bien présente, la faute à un vilain graphisme méconnaissable au premier coup d'oeil, au second itou.
Un temps d'adaptation nécessaire, soit environ 2h72 plus tard, je poursuis malgré tout courageusement l'aventure Maynard - oui, il est bel et bien fini le temps où je te donnais du Jazz avec force tapes viriles dans le dos -, escomptant un scénario susceptible de sauver les apparences.
Et double flûte assorti d'un bigre de compet', le scénar' tient la route, faisant regretter un peu plus cette discutable évolution graphique, ressenti subjectif s'il en est.
Envers et Contre Tout vient donc clore finalement de fort belle manière cette trilogie Barcelonaise jouée sur un rythme échevelé, à mille lieues du swing jazzy entrevu en première de couv'.
Les ennemis d'hier ont fait table rase du passé pour se liguer contre la corruption pourrissante et le trafic de mineures qui gangrènent les quartiers Barcelonais.
Action, baston, sujets de fond, le tout se tient admirablement, n'était un graphisme...comment, je ferais comme une légère fixette ? Bien possible mais lorsqu'on y a goûté, on devient méchamment plus exigeant...
Pas le meilleur mais passer à côté serait se priver d'une vraie belle franchise. Avouez que ce serait ballot...
3.5/5

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Yvan_T
  17 novembre 2020
Troisième et dernier tome de cette trilogie barcelonaise bourrée d'action !
Un dernier volet encore plus explosif que les deux précédents. Toutes les pistes développées par ce talentueux duo espagnol se regroupent afin d'offrir un bouquet final explosif !
On oublie donc les allers-retours fréquents qui revenaient sur les moments clés du passé des protagonistes et offraient des moments de respiration. Place au présent et au dénouement de cette trilogie. du coup, le récit avance à un rythme encore plus effréné. Si le premier tome avait encore des allures de mise en place et que le suivant se centrait autour du vol d'une pièce de collection à un parrain roumain, ce dernier volet sonne l'heure de la vengeance et fait place aux affrontements. Au milieu des coups de fusils barcelonais et des sabres tranchants hongkongais, Raule délivre toutes les clés de son intrigue mafieuse, tout en présentant le personnage totalement abject qui tire les ficelles à El Raval.
Au niveau du graphisme, le talentueux Roger (Ibàñez Ugena) s'en donne à coeur joie et accumule les scènes de combat à couper le souffle. Voguant entre le caricatural et l'esthétisme, le dessin de Roger offre une grande lisibilité et la colorisation en quasi bichromie combine efficacité et élégance.
Avec "Jazz Maynard", Dargaud est le premier éditeur à publier ces deux espagnols qui n'en sont pourtant pas à leur première collaboration au pays des toréros. Et étant donné la qualité, j'attends avec beaucoup d'impatience la prochaine parution de ce duo ibérique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
badpx
  24 mars 2019
Il m'aura fallut arrive à la fin du 3ème tome, pour lire sa 4ème de couverture, et découvrir que les premiers tomes sont une trilogie... ET en effet, arrivée à la fin de cette lecture je comprends un peu mieux ce qu'il s'était passé dans les deux premiers.
Il y a beaucoup d'actions, tellement que par moment je ne comprends pas les mouvements des personnages, surtout les espèces de samourais fans de sabre !
Je ne suis toujours pas très fan des dessins, je trouve les personnages trop ressemblant les uns aux autres...donc parfois je m'y perds.
Mais comme j'ai déjà emprunté le tome 4, je vais poursuivre...
Commenter  J’apprécie          30
chocobogirl
  21 avril 2011
Il y a quelques mois de ça, je vous parlais des 2 premiers tomes de cette série ici et ici. La série se poursuit pour notre plus grand plaisir !
Dans ce troisième tome, le maire de la ville est retrouvé mort, pendu à son domicile. Ce suicide, mis en scène, n'est qu'une façon d'étouffer un scandale à venir. En effet, ce dernier venait de confier à Lucia, l'ami journaliste de Jazz, une malette bourrée de documents compromettants, menançants bon nombre de haut placés. L'intègre jeune femme confie ses découvertes au commissaire Blanc, persuadé de la culpabilité de l'adjoint au maire José Maria Cébes qui succède à son prédécesseur à la tête de la ville. C'est sans compter la toujours mystérieuse armée de moines sabreurs qui sont prêt à tout pour récupérer les dossiers compromettants possédés par Lucia...
Le rythme ne faiblit pas dans ce nouveau volume et s'accèlère même pour atteindre son apogée ! Cette fois-ci, pas de retour en arrière pour éclairer le passé des uns et des autres. On plonge directement au coeur de l'action et dans les méandres des dérives politiciennes qui ne s'encombrent pas de justice, ni de respect des lois. Pédophilie, prostitution, assassinats, ... : l'envers du décor est moche, très moche. Et ce n'est pas l'arrivée d'un mafieux issu des triades hong-kongaises qui va changer la donne.
La violence est de mise et les combats s'égrènent au fil de l'album sans laisser le temps au lecteur de souffler. Mais si ça défouraille à tout va, on retrouve avec plaisir la gouaille et l'humour de nos 2 héros, Jazz et Téo.
Ainsi, ce troisième opus s'inscrit dans la lignée des précédents et ajoute ici une dimension politique plus poussée par un scénario plus complexe qui démultiplie les intrigues.
Cloturant ainsi le premier cycle de la série avec cet album, "Jazz Mayanrd" se révèle décidement diablement efficace !
A découvrir si ce n'est pas encore fait !
Lien : http://legrenierdechoco.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AmbagesAmbages   23 septembre 2016
- Cela veut-il dire que je suis la principale suspecte, commissaire ?
- Tant que je n'aurai rien trouvé de mieux, oui, Mademoiselle Lopena. Et ce ne sera pas chose facile, celui qui a tué le maire a fait du beau travail. Même s'il ne faut pas être médecin légiste pour voir qu'on lui a brisé la nuque dans un autre lieu et qu'on l'a ensuite traîné jusqu'à cette pension de malheur où son suicide a été mis en scène.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

Lire un extrait
Videos de Raule (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Raule
La chronique de Jean-Edgar Casel - Arthus Trivium
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4073 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre