AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791095776390
Mécanique Gene (17/03/2022)
4.11/5   18 notes
Résumé :
À la suite d'un accident, Max est devenu amnésique. Il n'a plus aucun souvenir des 16 premières années de sa vie. En fuyant la France pour New York, il espère échapper à son passé, à son divorce, à la médiocrité d'une existence qui ne lui ressemblait pas. Il espère surtout échapper à "la petite", cette jeune fille qui apparaît la nuit au pied de son lit, qui le regarde silencieusement puis disparaît. Il est laissé seul avec sa mémoire défaillante et ces ombres sur l... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,11

sur 18 notes
5
5 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

blackbookspolar
  18 mars 2022
Avant toute chose, si vous me lisez là maintenant, c'est que vous avez dût lire le résumé de ce livre assez différent de ce qu'il prétend être. J'entame donc mon retour de lecture en vous mettant en garde, la 4ème de couverture ne reflète nullement le contenu de cette histoire, vous ne trouverez pas cette sensation de « rythme infernal », cette pression et ce suspense à couper le souffle que vous pourriez imaginer. Si vous êtes habitués à cette maison d'éditions, vous devez sans doute imaginer qu'il s'agit là d'un livre ultra noir ou à défaut assez violent, mais ce n'est pas le cas. Voilà, les choses sont dites, maintenant je peux commencer.
En ouvrant Amnesia de Pierre Rehov, j'avoue n'avoir eu, absolument aucune idée de ce que j'allais découvrir. Lu dans le cadre d'une lecture commune, les copain(ine)s du club de lecture m'avaient prévenu qu'il ne s'agissait pas d'une enquête à proprement parlé, donc je n'ai pas eu d'attentes de ce côté là. J'ai donc commencé, sans trop d'entrain, je dois l'avouer, à lire ce livre, certes très joli et intrigant mais pas franchement le style que je recherchais sur le moment. Finalement, 10 puis 20 puis 100 pages plus tard, me voilà complétement happée par l'histoire. L'histoire qui prend son temps, qui ne nous bouscule pas mais qui sait attiser notre curiosité avec les éléments qui nous sont dévoilés avec parcimonie. Il faut dire que la plume de l'auteur est largement accessible sans pour autant être banale. Elle nous embarque avec simplicité pour compréhension sur des sujets qu'il aurait fallu m'expliquer pendant 2 jours pour espérer au final que je les comprenne de moitié. J'ai très, très vite accrocher à Max et je pense qu'aujourd'hui vous connaissez l'importance que je porte aux différents personnages, puisqu'en cas de manque d'empathie ou d'attaches, je risque à coup (quasiment) sûr de passer à côté de ma lecture.
Max est un homme somme toute banal aux premiers abords mais qui finalement nous cache autant de choses qu'il se cache lui-même: des souvenirs et un passé douloureux entre autres. C'est ce côté aussi fragile que déterminé qui m'a vraiment plu dans sa personnalité, malgré son amnésie, ses cauchemars, ses apparitions, il arrive tout de même à mener sa barque et nous, lecteurs, sommes conviés au voyage. Au delà de Max, vous allez faire de très belles rencontres, Olivia, Russ, Maureen et même Cassius sauront vous rendre l'ensemble du récit aussi touchant, troublant que complétement crédible.
Amnesia fait parti de ces livres qu'il est difficile de ranger dans une catégorie bien précise. J'ai tantôt été tenté de le décrire comme un thriller psychologique, tantôt comme un roman noir tirant plutôt vers le gris… Bref, pourquoi vouloir coller une étiquette absolument? J'ai abandonné et je me suis contentée de savourer. Parce que oui, j'ai vraiment savourer cette lecture qui m'a surprise sous bien des aspects : l'intrigue, la lenteur que j'ai su apprécier, la narration, les personnages, les décors… La liste est non exhaustive puisque j'ai vraiment tout aimé dans ce livre et que tout y est amené avec délicatesse et justesse.
Bon, je dois quand même admettre que j'aurais bien dit oui à davantage de pages pour clore le final. Non pas que ce soit indispensable, bien au contraire, mais c'est juste que j'ai eu du mal à lire les dernières phrases en me disant que c'était déjà terminé. Gourmande que je suis, je ne voulais pas que ça s'arrête. Je me suis sentie bien dans cette quête (et non cette enquête), j'ai trouvé que ce roman était très fort, que ce soit dans les sujets abordés comme dans les émotions décrites.
En conclusion
Avec la publication de Amnesia, La Mécanique Générale prend un virage dans sa ligne éditoriale et je dois bien admettre que ce n'est pas pour me déplaire. Je suis ravie d'avoir eu l'occasion de découvrir cette histoire qui m'aura charmée du début à la toute fin. Une très, très belle découverte qui, même si ce n'est pas un coup de coeur (je me rends compte que je suis de plus en plus exigeante), elle s'en approche fortement. A découvrir et à apprécier à sa juste valeur, en connaissance de cause. J'ai adoré.
Lien : https://black-books.fr/2022/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
les_lecturesdeflo
  07 avril 2022
Voilà le genre de livre que j'aime lire entre deux polars. Malgré un passage difficile et violent, rien de trash ni de trépidant dans cette histoire, puisque ça n'a rien à voir avec une enquête ou un thriller glaçant comme le suggèrent le teaser et le résumé. Je vous conseille donc d'aborder cette lecture différemment pour éviter d'être déçu. En revanche, si vous avez envie d'une histoire touchante, qui prend le temps de s'installer, de personnages beaux et attachants, avec une intrigue qui vous pousse à tourner les pages malgré le coté posé du récit, allez-y les yeux fermés.
Dans cette histoire, l'alternance des chapitres nous permet de suivre en parallèle la vie de Max et d'Olivia. Deux destins que tout oppose, deux personnalités différentes, chacune à un bout de la terre. Deux histoires sans lien apparent, et pourtant…
Max est « nègre littéraire ». Il est engagé pour écrire le prochain ouvrage d'une romancière à succès dont personne ne connait l'identité réelle, pas même lui. Il s'est exilé à New York pour fuir la médiocrité de sa vie française et espère ainsi laisser derrière lui un passé qui le hante alors qu'il ne s'en souvient pas. En effet, suite à un accident, Max est devenu amnésique et a perdu le souvenir des 16 premières années de sa vie. La nuit, il souffre de somnambulisme et de visions. Qui est cette mystérieuse jeune fille qui vient s'assoir au bord de son lit et le regarde silencieusement ? Bien que conscient que la réponse se trouve enfouie dans sa mémoire et qu'il lui faut affronter un passé trouble pour espérer un avenir épanoui, Max préfère la fuite en avant. Mais il suffit parfois d'une rencontre pour tout remettre en question et trouver la force d'affronter ce que l'on voudrait définitivement oublier.
De l'autre côté de l'Atlantique, Olivia Noland, journaliste ambitieuse, essaye de conjuguer sa vie professionnelle avec une vie personnelle chaotique de maman divorcée. Personnage de caractère, elle n'hésite pas à s'invertir pleinement dans une histoire insensée qui pourrait bien être le scoop de sa vie.
Ce n'est pas un livre qui se dévore, mais qui se savoure.
Je me suis délectée des personnages, de l'ambiance, de la plume envoutante de l'auteur. Tout est fluide, l'histoire, les émotions, les décors. Ça coule, se déroule, s'emboite naturellement. Les pages se tournent, le dénouement arrive, et avec lui le sentiment de ne pas vouloir refermer le livre, de quitter Max, Olivia et tous les autres.
J'aurais d'ailleurs aimé en savoir plus sur leur devenir et je n'aurais pas crachée sur quelques pages supplémentaires.
C'est finalement une belle histoire. Une histoire de reconstruction, de résilience, d'amitié, d'amour mais sans mièvrerie, sans morale à deux balles. Une histoire touchante de personnages éprouvés par les réminiscences de leur passé. Ils sont empreints d'humanité, bouleversants par leurs actes, leur regard sur les autres, sur le monde, sur ce qui est juste et ne l'est pas.
Dans la vie il suffit parfois de pas grand chose, d'un alignement de planètes, d'un signe qui n'est pas anodin, d'un chemin croisé. Parce que j'aime à penser que les rencontres ne se font pas par hasard, que certaines personnes évoluent dans l'ombre pour faire jaillir la lumière, ce roman m'a touchée et je ne peux que vous le recommander.
Lien : https://livrite.fr/amnesia-d..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DBookS
  17 mars 2022

On rentre dans le dur. L'écriture que je dirais « complexe ». Non pas dans sa compréhension mais dans ce qu'elle nous apporte. Des références et des connaissances placées dans chaque paragraphe comme si elles apparaissaient banales. Une écriture riche qui ne fait pas d'arrêt pour expliquer ses détails. Pas de plume bonne école ou l'auteur prend le temps de nous expliquer chaque terme ou concept, met en place en douceur une intrigue. Ici, nous sommes plongés dans une histoire sans visualiser ou l'auteur nous entraîne. On se laisse porter. Puis on commence à visualiser. Et en fait non. Retournement de situation ! Sinon ça serait trop simple.
J'ai appris beaucoup, découvert encore plus.
J'ai apprécié les personnages, certains plus que d'autres. Max nous intrigue inévitablement du fait de son amnésie. Que lui est-il arrivé ? Mais surtout, La petite fille; me questionnait. Est-elle un délire ? Un souvenir ? Un songe ?
Puis son bon ami flic. Une patte, attachant dès le début.
Je vous laisse les découvrir !
Seul point négatif : la lenteur du récit en milieu de parcours. Je rejoins l'avis de l'éditeur, il s'agit plus « d'une quête que d'une enquête ». Si vous voulez sortir des sentiez battus, de votre zone de confort ou découvrir un nouveau genre d'intrigue, alors tentez votre chance. La lecture reste très fluide et agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MouffetteMasquee
  05 janvier 2023
Résumé : Max n'est pas un homme comme les autres. Déjà, c'est un "nègre", il écrit des livres pour les autres, à défaut d'avoir pu écrire en son nom. Mais surtout, Max souffre d'une amnésie très particulière : à la suite d'un accident, il a perdu tous les souvenirs de ses 16 premières années. Malgré tout, il a souvent des visites de "la petite", fantôme qui le hante depuis des années, sans qu'il sache pourquoi.
Après la séparation d'avec sa femme, il décide de prendre le large, direction les Etats-Unis, pour recommencer de zéro. Il accepte tout de même un contrat très bien payé : écrire le prochain livre de la romancière la plus côté depuis des années, Émilie Roubaix.
De son côté, Olivia Noland, journaliste à Paris, s'est mis en tête e découvrir qui est Émilie Roubaix, dont l'identité et la vie est resté secrète jusqu'à ce jour, personne ne sachant même s'il s'agit vraiment d'une femme derrière la plume.
Mon avis : Cette lecture est assez addictive grâce à sa construction, mettant en parallèe le parcours de nos deux personnages principaux, et qui évidemment vont finir par se croiser. Par contre, attention, il ne s'agit ni d'une enquête policière, ni d'un thriller haletant. du coup, ça m'a un peu perturbée, car même s'il y a des révélations (qui est Emilie Roubaix ? Qu'est-il vraiment arrivé à Max ?) ça m'a plutôt fait penser un livre avec des secrets de familles. Enfin, je ne sais pas, c'est difficile de lui attribuer un genre littéraire. La plume de l'auteur est très agréable, fluide, émouvante, jouant avec le suspense pour nous distiller des indices pile quand il le faut. Les différents personnages sont d'ailleurs sont grand point fort, émouvant, mais également drôles et empathiques, ils sont tout simplement humains, et ça fait du bien ! Pour ne rien gâcher, j'ai été surprise de la fin, à laquelle je ne m'attendais pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pictures-51
  22 mai 2022
Dans ce roman, nous découvrons Max qui fuie la France pour les Etats Unis suite à son divorce. On apprends rapidement que Max a oublié les 16 premières années de sa vie et que ces souvenirs absents est un problème dans son quotient. En parallèle, on a va suivre Olivia, une journaliste française qui va croiser le chemin de Max.
J'ose pas en dire plus sur le pitch du roman pour ne pas trop vous en dévoiler. En tout cas, c'est avec ce roman que je découvre l'auteur et je dois dire que j'ai bien aimé cette histoire et le style de l'auteur.
Le récit est dense mais très bien construit. J'ai apprécié que l'auteur prenne son temps pour poser son histoire et nous faire découvrir ses personnages et notamment Max pour lequel j'ai eu plus de sympathie. le rythme est plutôt lent mais l'auteur sait attisé notre curiosité en distillant de nouvelles informations.
Ce roman ressemble est un mélange entre roman noir, thriller psychologique et roman initiatique. J'ai vraiment bien aimé ma lecture et je suis contente d'avoir eu l'occasion de le découvrir avec les copains du quartier noir.
Alors tenté ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
FandebookFandebook   18 mars 2022
D’après certaines croyances kabbalistes, Dieu aurait créé le monde avec des lettres en commençant par la deuxième de l’alphabet hébreu, le « beth », b en français, « bravo » en code militaire. Max croit volontiers à la capacité créatrice des mots. Le monde ne saurait exister sans la possibilité d’exprimer par écrit les sensations qu’il produit. Une lettre peut tout changer, le sens d’un mot, le destin d’un être. Tu es n’est pas tuer. Mais cette magie a cessé d’émerveiller les hommes, blasés par érosion, au point de mépriser l’orthographe, et de préférer la phonétique, sans se soucier du risque que les mots leur échappent et les détruisent, par décomposition.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FandebookFandebook   18 mars 2022
Les yeux de Melinda ont la couleur bleue de l’acier poli. L’énergie et la lumière qu’elle dégage la rendent intimidantes, malgré son allure frêle, et les termes qu’Olivia emploierait pour la décrire – spirituelle, éthérée, sage – lui semblent galvaudées. Il y a de la sainteté en elle, de celle qu’on acquiert lorsqu’on dépasse un certain seuil de douleur et qu’on accepte de vivre ensuite.
Commenter  J’apprécie          10
AddiktAddikt   23 avril 2022
Max lui prend quand même la main et regarde le bout des doigts rougis. Il ne peut plus désormais effacer l’image de Maureen dévêtue, accrochée à la barre d’un podium, au milieu d’hommes qui la dévorent des yeux, prêts à ramper pour s’approcher de son corps, la langue collée au palais par du mauvais whisky. Elle est tellement rousse qu’elle aurait pu inspirer Tex Avery. Il rit.
— Qu’est-ce qui t’amuse ?
— Je t’imagine dans un saloon en face d’un loup lubrique qui se tape sur la tête avec un marteau.
Leurs doigts se croisent. Maureen finit son verre d’un trait et le tend pour que Max lui remplisse.
— Et toi ? Tu fais quoi ? Tu viens d’où ? Pourquoi tu es ici ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Pierre Rehov (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Rehov
Renseigenements et séances passées: http://linktr.ee/laggg 00:00:00 Vent de folie et peuple paradoxal 00:09:30 Rôle de la théologie de la substitution dans la névrose suicidaire 00:17:00 Névrose antisémite de la société palestinienne 00:22:24 Ce que dissimule l'antisionisme occidental 00:26:15 Discours d'Arafat à l'ONU 00:40:26 Image de soi des Palestiniens comparée à celle des Juifs 00:47:00 "Les Juifs sont le malheur" des Palestiniens 00:50:00 La cape d'invisibilité des Palestiniens 00:58:00 Société palestinienne rétrograde et déchirée 01:08:15 Propension traditionnelle juive à l'autocritique 01:10:43 La route de Djenine de Pierre Rehov 01:14:45 Autocritique dans le Talmud 01:16:54 Partis antisionistes arabes israéliens 01:20:13 Palestiniens critiques dans les films de Rehov 01:22:29 Violence structurelle de la société palestinienne 01:25:28 Les suicidaires dans un film de Rehov 01:29:34 Névrose libidinale et nihiliste des suicidaires 01:32:40 Justification antisioniste des attentats-suicides 01:35:13 Route 181 d'Eyal Sivan 01:38:04 Une mère-crocodile palestinienne 01:40:50 Irrationnalité de la justification par l'humiliation 01:48:00 Suicide de la cause palestinienne 01:49:37 Antisionisme politise et dé-théologise l'attentat-suicide 01:56:26 Place du théologique dans le fanatisme suicidaire 02:05:35 La place des mères dans l'attentat-suicidaire 02:15:10 le matriotisme musulman 02:29:34 Analyse de Mohammed Benmerieme sur la Mère, le Fils et la Pute 02:34:12 La diffamation de la luxure juive 02:49:33 Hadith en hommage à la Mère 02:54:15 Matriotisme de Youssef Boussoumah 02:57:57 Mère-crocodile au tribunal 03:03:00 Fierté d'une mère-crocodile 03:05:19 Les Juifs, "fils de la Mort" 03:13:20 le shahid et la mort 03:23:25 Jouissance morbide de la mère-crocodile 03:35:00 La défaite inversée en victoire 03:39:20 Mariage, jouissance et virginité 04:02:20 La ligature, 'aqida, Ismaël substitué à Isaac 04:06:30 le sourire du martyr 04:11:00 L'oubli du père 04:19:00 La zaghrada, l'ullulation 04:23:40 Soubassement antisémite du discours suicidaire 04:28:50 Fondement théologique à l'oubli du Père 04:36:10 Un divorce antisémite 04:40:35 Psychologie usuelle du discours djihadiste 04:44:32 Les cas des femmes suicidaires 04:55:24 Jouissance sadique 05:08:50 Jouissance masochiste, érotisme de la mort 05:10:20 Récapitulation, Virilité et Émasculation 05:15:38 Anecdote autobiographique : "le corps sioniste"
+ Lire la suite
autres livres classés : passionVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2500 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre