AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782290309469
189 pages
J'ai lu (20/11/2000)
3.81/5   151 notes
Résumé :
Au cœur de New York - acier, béton, asphalte -, Central Park : un havre de paix, un immense espace vert, le domaine des oiseaux, des écureuils, de l'eau vive. C'est là que, fuyant la misère et la violence, le petit Jay-Jay vient chercher refuge, se cacher dans les branches d'un grand chêne, puissant et fraternel. Nouveau Robinson, Jay-Jay va bâtir là-haut une cabane, invisible aux curieux et à la police. Il rentrera chaque soir après avoir exploré tout le jour le va... >Voir plus
Que lire après Le prince de Central ParkVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,81

sur 151 notes
5
6 avis
4
3 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis
Jay-Jay, un garçon de 11 ans fuit de chez se mère adoptive. Il part se réfugier dans le célèbre parc de New York: Central Park. Il va prendre un chien sous son aile et se lier d'amitié avec une vieille dame. Mais un jeune drogué est à sa poursuite jours et nuits afin de le tuer. Jay-Jay va-t-il s'en sortir?...
J'ai bien aimé ce livre car le héros nous monte que vivre sans modernité n'est pas facile.
De plus, pour survivre, il ne va pas hésiter à faire les choses les plus folles !
Commenter  J’apprécie          190
J'ai trouvé ce livre passionnant pour plusieurs raisons. En premier lieu, il nous renseigne sur la façon de vivre des gens à New York à cette époque-là (1975).

Ensuite, à travers l'aventure que vit Jay-jay dans le livre, l'auteur veut nous montrer à quel point il est dur de vivre sans modernité et sans le confort d'aujourd'hui en étant livré à soi-même dans un monde sauvage. Jay-jay doit par exemple apprendre à trouver de la nourriture, un abri etc ...
Commenter  J’apprécie          150
Qui est ce fameux Prince de Central Park ? Il s'agit de Jay-Jay, un orphelin adopté par Ardis qui n'est intéressée que par les allocations. Alors le soir où Ardis frappe Jay-Jay pour la énième fois, l'enfant décide de sauver sa peau et de fuir le quartier miséreux qu'il habite. Il se promet à lui-même de ne plus avoir peur de personne. Ce petit débrouillard s'installe donc dans un chêne pour commencer sa nouvelle vie de « Prince de Central Park ». Cet arbre sera son château et Central Park son royaume. Grâce à sa ruse et à sa répartie, cet orphelin parviendra à apprivoiser la jungle urbain de New York. Il fera de bonnes et de mauvaises rencontres.
C'est un très beau livre qui traite de la survie d'un petit garçon rempli d'espoir et de soif de liberté. le petit Jay-Jay nous emmène avec lui dans sa toute nouvelle vie. Ce livre m'a fait passer par toutes les émotions : les moments de tristesse et de bonheur se succèdent. En effet, Jay-Jay fera de bonnes rencontres comme celles avec Mme Miller ou Ombre à qui il s'attache petit à petit et de mauvaises comme ses retrouvailles avec Elmo.
Ce livre montre la capacité du petit garçon à surmonter les difficultés d'une vie sans toit, seul, dans la misère...En effet Jay-Jay est un garçon courageux pour qui la vie n'est pas facile. À travers ses difficultés, il nous fait prendre conscience que la vie est parfois cruelle. Ce roman est rempli d'émotions fortes et nous fait réfléchir. Ce très beau récit de vie est un message d'espoir destiné à la jeunesse !
Commenter  J’apprécie          80
Connaissez-vous le Prince de Central Park ? Il s'agit du petit Jay-Jay, enfant adopté par une pseudo-mère uniquement intéressée par les allocations. Alors quand les choses tournent au vinaigre, Jay-Jay décide de sauver sa peau et de fuir le quartier miséreux qu'il habite où la violence et la drogue sont reines. La verdure de Central Park sera son point de chute. Les arbres deviendront ses plus fidèles compagnons et il fera de bonnes et de mauvaises rencontres. Ce petit débrouillard fera sa propre école de la vie et de nombreuses surprises seront au rendez-vous.

Ce livre n'est pas tendre bien qu'il soit apparemment destiné aux enfants. Écrit en 1974, il reflète le chaos et la déchéance qui pouvait régner dans les rues de New-York à cette époque. Un petit roman qui se lit vite et bien.
Commenter  J’apprécie          70
Le livre idéal pour faire rêver un enfant d'une dizaine d'années : liberté, découverte du monde et cabane dans les arbres, tout ce que l'on souhaite à cet âge là. Et bien qu'assez simple puisqu'il s'adresse à un jeune public, ce livre n'en demeure pas très touchant.
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Ardis était tombé par hasard sur cette histoire de mère adoptive. Ca lui permettait d'avoir quelqu'un pour faire ses commissions, pour l'aider à nettoyer l'appartement, et sutout pour écouter ses doléances. Elle donnait réellement un foyer aux gosses. Aucun d'entre eux n'avait jamais eu faim. Alors s'il lui arrivait d'avoir la main lourde de temps en temps, qu'est-ce que ça pouvait faire ? Ses parents avaient été comme ça avec elle.
Commenter  J’apprécie          110
Brusquement, Jay-Jay comprit à quoi servaient en fait les musées. Il ne s'agissait pas vraiment de gens disparus ni des choses qui lui avaient appartenu. C'était tout simplement un moyen d'arrêter le temps. Celui qui était mort des centaines d'années auparavant laissait derrière lui quelque chose qui disait : "Regardez ! J'ai créé cette oeuvre. Souvenez-vous de moi!"
Commenter  J’apprécie          90
Cette robinsonnade contemporaine est plutôt divertissante. Après avoir eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, j'ai finalement apprécié l'histoire de Jay-Jay.
On découvre la ville sous un autre jour, du point de vue de l'enfant livré à lui même dans la nature. On oublie vite que le héros est toujours en ville car l'histoire nous plonge dans le petit univers naturel de l'enfant, pour qui la nouvelle liberté dont il jouit est une aventure et une découverte à part entière.
On se prend d'affection pour Mme Miller et Ombre, le chiot, et on appréhende chaque apparition d'Elmo car on se demande si Jay-Jay arrivera à lui échapper...
En ces temps troublés, il est bon de s'évader avec ce genre de récit.
En somme une lecture plaisante qui fut aussi une belle découverte.
Commenter  J’apprécie          10
Brusquement, Jay-Jay comprit à quoi servaient en fait les musées. Il ne s'agissait pas vraiment de gens disparus ni des choses qui lui avaient appartenu. C'était tout simplement un moyen d'arrêter le temps. Celui qui était mort des centaines d'années auparavant laissait derrière lui quelque chose qui disait : "Regardez ! J'ai créé cette oeuvre. Souvenez-vous de moi!"
Commenter  J’apprécie          30
Quand une abeille mange des fleurs, ça donne du miel. Mais quand un être humain mange... Jay-Jay se demanda qui des deux était vraiment la créature supérieure.
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus

Lecteurs (390) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1502 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..