AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782723489379
56 pages
Éditeur : Glénat (15/05/2013)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Les Ligues d'extrême-droite des années 30, Vichy, la collaboration avec l'Allemagne, l'épuration, la Guerre froide, les événements d'Algérie, le pétrole africain...
Philippe Richelle revisite l'Histoire de France des années 30 à nos jours dans une grande série policière portée par trois dessinateurs de talent : Pierre Wachs, Alfio Buscaglia et François Ravard.
Dans trois cycles d'histoires indépendantes les unes des autres, des policiers enquêtant sur ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
cuisineetlectures
  28 août 2013
Le lecteur est d'emblée plongé dans une ambiance pesante de polard noir à Paris en 1956, un soir sous la pluie…
« Je m'appelle Serge Coste. Je suis Commissaire de police. Dans mon métier, il arrive que l'on soit amené à tuer par légitime défense ou par accident. […] Je réprouve le meurtre sous toutes ses formes. Je suis hostile à la peine de mort pourtant je m'apprête à tuer un homme de sang-froid. Il est des circonstances où le poids de la vie est tel qu'il abolit nos convictions les plus solidement ancrées. »
Pour comprendre, il faut revenir en arrière à l'automne 1946 dans le Lubéron… un agriculteur en labourant son champ fait une découverte macabre et l'enquête permet d'identifier le cadavre comme celui de Noël Daumier, un résistant communiste durant la seconde guerre mondiale.
Bientôt le commissaire Coste reçoit une lettre anonyme qui l'invite à approfondir ses recherches. Un charnier est alors mis à jour faisant ressortir les fantômes du passé. Mais les secrets sont bien gardés et au cours de l'enquête on découvre le passé trouble des miliciens… La société était complexe durant la guerre, certains ont menés un double jeu. Monge qui a dirigé d'une main de fer le réseau de résistance locale pourrait les aider et ouvrir ses archives. A moins que certains dossiers n'aient disparus ?
Le commissaire Coste, bel homme amoureux de sa femme mais angoissé par sa future paternité est assisté par Hautcoeur, fils de bonne famille qui vit encore avec sa mère un brin étouffante, dans un duo classique d'enquêteurs.
Si le scénario et les dialogues sont d'un grand classicisme et manquent d'originalité, ils permettent de suivre une intrigue riche en rebondissements et en références historiques. Les dessins aux traits épurés sont d'une élégance un peu froide mais le choix des plans et des couleurs sont très travaillés.
Je remercie chaleureusement les éditions Glénat et Babelio dans le cadre de masse critique pour cette belle découverte du premier épisode des« mystères de la quatrième république ».

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Erik_
  21 novembre 2020
Après avoir lu « les mystères de la Troisième République », voici ceux de la Quatrième. Là encore, il est question de ce qui s'est passé pendant l'Occupation ainsi que par la suite lors de l'épuration où des comptes ont été réglés entre miliciens et résistants.
Les deux inspecteurs de police ressemblent à s'y méprendre à ceux de la précédente série concept. Cependant, leurs caractères semblent diamétralement opposés ce qui finit par les différencier. La trame est un peu la même à travers une enquête complexe. Il s'agit en l'occurrence de découvrir l'auteur d'un charnier dans le Lubéron.
Là encore, l'historique semble absent au profit de l'intrigue policière. A noter que le dessinateur est différent mais que le style graphique reste le même. Rien à dire sur une colorisation impeccable. Après, il faut aimer se plonger dans les affaires policières à connotations politiques. Scénario et dialogues qui restent très classiques.
Commenter  J’apprécie          00
Parthenia
  17 août 2013
Cette critique est réalisée dans le cadre Masse critique BD organisée par Babelio le 4 juillet.
J'avais posé ma candidature pour le tryptique de la IIIè, IVè et Vè République, ainsi que pour La main droite de Lucifer de Naoki Serizawa et le train des orphelins, tome 3 de Lisa Fourquemin (dont je possède les deux 1ers tomes) et j'ai finalement été sélectionnée pour Les Résistants de septembre de Richelle & Buscaglia.
Et le hasard fait bien les choses, car, autant le confesser tout de suite, cette lecture a été un véritable coup de coeur !
La BD est maîtrisée de bout en bout, que ce soit au niveau du scenario, comme celui du dessin ou de la couleur.
Sur le plan scénaristique, les auteurs nous entraînent à la suite du commisaire Coste et de ses adjoints sur la piste d'anciens collaborateurs soupçonnés de s'être laissé aller à des règlements de compte. Mais le scénariste brouille les pistes à plaisir, l'histoire allant de révélations en rebondissements au gré des meurtres qui se multiplient pour empêcher la police de remonter jusqu'au cerveau de l'affaire.
L'époque trouble qui suit la libération est très bien exploitée, avec ses secrets enfouis et les dérapages malheureusement liés à l'épuration. Les salauds font parti des deux bords tandis que les opportunistes tentent de profiter du contexte pour s'enrichir.
Mais l'histoire ne fait pas que s'attacher à l'enquête, elle offre quelques scènes de vie quotidienne avec le commissaire Coste dont la femme est proche du terme de sa grossesse et avec l'inspecteur Hautcoeur, jeune célibataire affublé d'une mère castratrice (chez laquelle il vit toutjours !^^).
Côté dessins, ils nous offrent de magnifiques planches très réalistes, tant au niveau du physqiue des personnages (dont les traits offrent une palette très variée) que du niveau des décors ou des costumes. le découpage rend les scènes très dynamiques.
A souligner une très belle couleur qui participe au côté réaliste de la BD : la grisaille du quotidien et les paysages lumineux du Lubéron...
Je remercie Babelio et les éditions Glénat pour cette très belle découverte que je compte poursuivre en achetant les tomes suivants !
Lien : http://parthenia01.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
tchouk-tchouk-nougat
  05 septembre 2013
Un policier classique mais bien menée se déroulant dans l'après guerre. Un charnier est découvert près d'un petit village du Lubéron. Crime de guerre? Excès de l'épuration? On conseille aux policiers de classer l'affaire car "cette saloperie de guerre a fait suffisamment de dégat comme ça. Il est temps de faire table rase du passé". Notre duo de policier attachant, un futur père et un vieux garçon étouffé par sa maman, ne l'entendent pas de cette oreille et vont déméler cette histoire.
Commenter  J’apprécie          50
profdoc72
  19 août 2013
1946... Suite à la découverte du cadavre enfoui d un ancien résistant communiste, le commissaire Coste reçoit une lettre anonyme l'invitant à poursuivre les fouilles. C'est un véritable charnier qui est mis au jour. Coste oriente alors ses recherches vers les milieux collaborationnistes... Mais l'enquête met à jour règlements de compte, trahisons, vrais-faux résistants... Plus le commissaire fouille le passé, plus il croise de cadavres...
Bande dessinée intéressante, de par son parti pris, ne privilégier aucune piste, ne se fier à personne. deux points m'ont néanmoins dérangée : j'ai trouvé le dessin peu conforme à l'époque présentée (en particulier les vêtements) et l'intrigue est assez difficile à suivre, et ce, en raison de la multiplication des personnages. Pourtant, j'attends le tome 2 avec impatience, car très peu de clés sont révélées dans ce premier opus.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Sceneario   24 mai 2013
Le scénario est vraiment très bien mené et captivant, les infos nous sont glissées régulièrement afin d'éclaircir certains points qui se présentent. [...] le travail sur les personnage est intéressant, tout en finesse.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Erik_Erik_   21 novembre 2020
Le régime des partis […] se montrait hors d'état d'assurer la conduite des affaires. Non point par incapacité ni par indignité des hommes. Ceux qui ont participé au pouvoir sous la Quatrième République étaient des gens de valeur, d'honnêteté, de patriotisme.
Commenter  J’apprécie          00
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   10 août 2016
Je m'appelle Serge Coste. je suis commissaire de police. Dans mon métier, il arrive que l'on soit amené à tuer par légitime défense, ou par accident. Personnellement, je n'ai pas vécu ce genre de situation, généralement assez perturbante. Je réprouve le meurtre, sous toutes ces formes. Je suis hostile à la peine de mort. Pourtant, je m'apprête à tuer un homme. De sang-froid. Il est des circonstances où le poids de la vie est tel qu'il abolit nos convictions les plus solidement ancrées...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   05 septembre 2013
Il n'y a que dans la fiction que tout est simple. Noir ou blanc. La vie, la vraie, est autrement plus compliquée...
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Philippe Richelle (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Richelle
Jean-Michel Beuriot et Philippe Richelle en interview pour planetebd.com .
autres livres classés : années 50Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2111 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre