AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Michel Beuriot (Illustrateur)
EAN : 9782203389342
56 pages
Éditeur : Casterman (15/10/2003)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 76 notes)
Résumé :

1939. J'avais quitté l'Allemagne pour entreprendre une thèse de doctorat à Paris. J'avais repris contact avec Katarina. Je ne l'avais plus vue depuis son bref retour en Allemagne, au printemps 33, pour l'enterrement de ses parents. Pendant toutes ces années, nous avions échangé des nouvelles par courrier, épisodiquement...

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Vermeer
  26 mai 2018
1938 : Martin s'est exilé à Paris comme nombre de ses compatriotes ou autres Européens. Il espère y retrouver Katarina qui y vit après la mort de ses parents. Il enchaîne les boulots précaires et sa situation administrative est toujours instable. L'album retrace bien l'atmosphère du Paris de cette époque accueillant des réfugiés de l'Europe entière.
Martin a voulu fuir le nazisme mais avec la déclaration de guerre, il aura du mal à échapper à son destin.
Commenter  J’apprécie          70
boreale
  26 octobre 2019
Je poursuis sur ma lancée avec ce tome 2 que j'ai trouvé un peu plus "prenant" que le premier (j'ai notamment découvert la face cachée de l'immigration des allemands en France avant la guerre , leur statut, leurs difficultés, etc ... j'ignorais tout cela)(bon il faut dire que j'ai un niveau culturel proche de zero pour tout ce qui est histoire/géopolitique/etc donc bon ...c'est pas dur de me faire découvrir un truc , ah! )
... Mais , mais, mais :j'ai toujours autant de mal à m'attacher aux personnages ... C'est étrange car on sent que les auteurs ont cherché à instiller de la finesse et de la complexité aux personnages et aux situations ... et pourtant je trouve l'ensemble très "froid" .
Allez hop, j'entame de ce pas le tome 3 ! On verra bien où tout cela nous mène :-)
Commenter  J’apprécie          20
umezzu
  20 janvier 2017
1939, Katarina, fuyant le nazisme, s'est réfugiée en France, comme beaucoup d'autres. Martin Mahner, étudiant menant une pseudo thèse, arrive à Paris et retrouve son amour de jeunesse. le contexte est tendu. Les réfugiés allemands sont fichés par la police. Futurs ennemis, colporteurs du communisme, leur présence n'est pas souhaitée.
Une BD très bien faite. Ce tome montre toute l'ambivalence de l'attitude de la France de l'époque qui accueille des réfugiés allemands, mais les fiche anticipant l'avenir et leur accorde des titres de séjour au compte goutte.
Commenter  J’apprécie          10
badpx
  19 juin 2019
Toute ressemblance avec la situation de réfugiés au XXIeme siècle serait totalement involontaire.
C'est un peu ce que m'inspire cette lecture. On y suit un groupe d'allemands réfugiés à Paris à la fin des années 30. Tous se démènent pour survivre. Et finalement se retrouvent persécutés comme d'autres dans leurs pays.
Cette lecture est une page d'histoire d'un point de vue différent de ceux que j'ai l'habitude de lire. Généralement je vois cette époque du point de vue Français.
A suivre
Commenter  J’apprécie          10
UneVieDesLivres
  27 novembre 2017
Un été à Paris débute en 1938, soit cinq ans après la fin du premier tome. Martin est à Paris, tout comme Katarina, qui se fait appeler Catherine. En effet, certains Allemands qui étaient contre Hitler mais ne le criaient pas sur tous les toits décidaient de quitter l'Allemagne. C'est véritablement ce qui fait le coeur de ce second tome.
On suit donc les péripéties de Martin et des nouveaux personnages. Leur combat pour rester en France, en sécurité. Les difficultés pour obtenir des papiers, du travail. Encore une fois, j'apprécie le travail historique des auteurs, qui abordent des sujets dont on entend généralement très peu parler.
Il y a aussi les petits drames personnels, qui rendent les personnages attachants. J'aime toujours autant Martin, et Katarina est encore relativement peu présente dans ce tome. Leur relation est plutôt amicale ; ils commencent tout juste à se rapprocher, mais sont tout de même très complices. L'amour se développe lentement, et c'est ce qui fait la beauté de cette relation.
Lien : https://uneviedeslivres.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   12 mars 2014
-Il est critique d'art à Gringoire. Ce rustaud n'y connait rien en peinture, mais l aime la jeunesse vigoureuse. Il va nous otrcher un papier dithyrambique!
-Un papier dans Gringoire... Pas de quoi se vanter !
-Mon jeune ami, quand on veut réussir dans ce métier, on ne s'arrête pas à ce genre de considérations. L'important est que l'on parle de vous... Peu importe qui et dans quels termes. Si la notoriété se nourrissait seulement de talent, cela se saurait!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LadydedeLadydede   24 mars 2013
- Tu sais, notre voisin de table... Il nous a pris pour un couple...
- Ah oui ? Remarque, ça pourrait être le cas...
Commenter  J’apprécie          100
mandrake17mandrake17   19 septembre 2017
- Euh... je suis Martin, professeur.
- Martin? Oh mais oui, bien sûr... pardonnez-moi, je ne suis pas physionomiste... Ça m'a joué des tours pendables. Un jour, je croise une dame dans la rue, à Nuremberg. Je retire mon chapeau. Je la salue... C'était ma femme!
Commenter  J’apprécie          10
mandrake17mandrake17   19 septembre 2017
- Plus je vois ces toiles, moins je les trouve bonnes.
- Tu n'as pas dit que tu les trouvais "pas mal"?...
- Je ne voulais pas blesser Lawrence.
- C'est très charitable de ta part...
- J'étais très assidu au catéchisme, quand j'étais gosse.
Commenter  J’apprécie          10
mandrake17mandrake17   19 septembre 2017
A choisir, je préfère encore cette foutue démocratie libérale. Elle crée des inégalités insupportables, tout en faisant croire au peuple qu'il a son mot à dire... Mais, au moins, j'ai la liberté de la critiquer!
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Philippe Richelle (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Richelle
Jean-Michel Beuriot et Philippe Richelle en interview pour planetebd.com .
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3813 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre