AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782352120407
55 pages
Éditeur : 6 Pieds sous Terre Editions (19/06/2008)
3.5/5   7 notes
Résumé :
Il est urgent de faire un temps mort.
Réapprendre à vivre sans s'oublier dans douze heures de travail quotidien, partager du temps avec sa famille, retrouver les amis perdus.

Nous retrouvons l'auteur de Dernier Etage, Igor et moi, Dunk chicken and blood... faisant le point à l'aube de ses 40 ans, plus que jamais accro à la bande dessinée, issue quasi-rédemptrice à une vie qu'il a oublié de vivre.

"Je raconte l'histoire de ma d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Ziliz
  02 mars 2021
Je me demandais pourquoi Gilles Rochier se mettait (presque ?) toujours en scène dans une 'cité' alors qu'il n'y vit plus - je crois. Il en est originaire, mais on le voit adulte, aussi, dans ses albums : le petit brun ébouriffé & mal rasé, c'est lui !
Ici, le personnage qui lui ressemble se retrouve au chômage après douze ans d'activité professionnelle.
L'économie ne semble pas florissante dans son coin, et ce n'est pas facile de chercher du taf loin quand on a une compagne et des enfants. Il va donc devoir apprendre à vivre autrement. Cela pourrait être l'occasion d'une reconversion, pour lui qui aime dessiner.
« Ma boîte ferme. Fatigue, dépression. Plus d'envie. Me voilà dans le vide. Je dessine. Je retrouve mes potes. Laissés sur le bord de la route du chomdu. Graver ce moment de rien. (...) Faire un temps mort. »
Aux potes, aux anciens voisins, il peut dire qu'il n'a plus de boulot et n'en cherche pas, ou pas 'un vrai', pas tout de suite. Avec certaines personnes, c'est plus difficile, elles ne peuvent pas comprendre - une vieille tante, par exemple.
Encore un bel album de Gilles Rochier : sensible, tendre, doux, drôle, plein d'amour fraternel entre potes. Et toujours cette sincérité d'un regard d'enfant / d'ado, que j'aime tant chez cet auteur :
« Voir que l'on est devenu des adultes avec toujours 16 piges dans la tête. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Belzaran
  08 décembre 2016
J'ai découvert par hasard Gilles Rochier avec « TMLP », un livre qui m'avait marqué où il évoquait sa jeunesse dans une cité. « Temps mort », paru trois ans auparavant, s'apparente à un premier essai sur le genre. On retrouve la cité, les relations entre les personnes, l'aspect autobiographie/autofiction… C'est une chronique sociale avant tout qui nous est proposé par 6 pieds sous terre.
On suit l'histoire d'un homme qui, après douze ans, se retrouve au chômage. le voilà qui retourne dans son quartier, recroisant les gens qu'il avait connus. Mais si ces derniers sont habitués à l'inactivité, ce n'est pas le cas du personnage qui tombe vite dans une forme de dépression. Il veut profiter de cette mauvaise passe pour se remettre au dessin et à la bande dessinée.
On devine rapidement la partie autobiographique de l'ouvrage. L'ensemble est construit sur une série de saynètes basées sur des dialogues savoureux. le personnage est beaucoup vu de dos. Il essaie de se reconstruire et de se motiver pour publier un bouquin. le parallèle avec les rappeurs de banlieue qui doivent sortir un disque depuis dix ans mais dont on n'a jamais entendu une rime est particulièrement pertinent du coup…
Ce qu'il manque à ce livre, c'est un véritable fil rouge. Il s'arrête brutalement. La chronique d'un être perdu dans l'inactivité n'est pas inintéressante mais il manque un petit quelque chose que « TMLP » saura trouver quelques années plus tard. le livre en lui-même est peut-être la réponse à nos questions ?
Au niveau du dessin, Gilles Rochier a un style particulier. le trait est chargé et paraît très brouillon. Mais il suit son chemin et après une première impression compliquée on s'y habitue. Les cases sont nombreuses et surchargées en texte. La coloration en bichromie est pertinente, ajoutant du volume au trait tout en gardant un ambiance assez terne adaptée au sujet.
« Temps mort » est un ouvrage réussi sur les relations humains (notamment en banlieue). Il ne lui manque qu'un fil rouge et une fin plus solide pour pleinement convaincre. C'est finalement un brouillon à « TMLP » qui gommera toutes les imperfections de ce livre.
Lien : http://blogbrother.fr/temps-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
IDDBD
  12 mai 2012
(...)
En effet, si TMLP évoque l'enfant et la jeune cité, Temps Mort raconte l'homme et le vieux quartier. Armé de son carnet de croquis ou simplement se déplaçant au gré de sa vie quotidienne, l'auteur/personnage parcourt la cité dans de multiples saynètes montrant un aspect de la vie dans les barres d'immeubles. On retrouve les mêmes qualités que dans TMLP. Gilles Rochier utilise la bande dessinée comme un documentariste utilise sa caméra, comme un regard sur le réel, sur la vie de tous les jours, comme un simple témoin, sans jugement, sa apriori. D'ailleurs, détail amusant, le lecteur voit la plupart du temps le héros de dos. le travail du regard est là, renforcé par les multiples croquis qui ornent les pages. Elles ne sont pas là pour faire joli, elles illustrent le propos, renforçant l'impression de réalité immédiate. le dessin prend alors toute sa force et devient aussi puissant que l'objectif du caméraman, dévoilant même des sensations particulières.
On retrouve également le dessin si particulier de Gilles Rochier, celui qui donne tant de bonheur aux aficionados de la ligne claire année 80. Je suis certain que ces derniers ont dû s'étouffer à la cérémonie de remise des prix d'Angoulême quand TMLP a reçu le prix révélation. A bien y regarder, les immeubles sont droits, fouillés, détaillés parfois, on sent la rue et son atmosphère particulière tandis que les personnages sont de vraies gueules cassés, burinés par la vie, par les émotions, par le désoeuvrement. le contraste décor réaliste / personnages caricaturaux n'est pas sans rappeler certains grands noms de la ligne claire.
(...)
Lien : http://www.iddbd.com/2012/05..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ZilizZiliz   15 février 2021
- Alors, plus de boulot, c'est terminé. Chômage.
- Ouais.
- Galère. Hein ? Ça doit te faire super bizarre.
- Bof ! Un peu.
- Depuis combien de temps tu bossais ? 10, 15 piges ?
- 12 ans.
- Ouah !! Le délire. J'ai jamais connu ça moi !! Tu vas faire quoi maintenant. Hein ?
- Je ne sais pas trop. Me reposer sûrement.
- Tu t'es pas fait un programme sympa.
- Non !
- Hé ! Organise-toi mec reste pas comme ça.
- Bah !!! Je comptais un peu sur toi pour me filer un coup de main sur la glandouille. Ça fait des années que tu pratiques. J'ai cru que l'on ferait ça ensemble.
- Ah non mec ! La glandouille c'est perso.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ZilizZiliz   01 mars 2021
[ après les obsèques de l'oncle, la tante : ]
- T'as vu il y avait même monsieur le Maire.
- Ah ! Oui ?
- Il aurait été très content Tonton. Tout le monde l'aimait bien Tonton, tu sais ! Sauf la famille.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Gilles Rochier (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Rochier
Le dessinateur Gilles Rochier publie "Solo" une BD (chez Casterman) post-attentat. Il explique ici à Anne Douhaire comment il s'y est pris pour la dessiner. Plus d'informations sur la BD : https://www.franceinter.fr/culture/bande-dessinee-trompette-du-traumatise-l-etonnant-solo-de-gilles-rochier Plus de BD : https://www.franceinter.fr/culture/bande-dessinee-quelle-bd-lire-a-la-rentree Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1189 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre