AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 272961270X
Éditeur : Interéditions (24/04/2013)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Se fondant sur les découvertes, parfois surprenantes, des neurosciences sur le fonctionnement du cerveau, l’auteur donne le mode d’emploi d’une journée de travail intelligemment vécue. Construit à partir de situations réelles, vécues tout au long d’une rude journée par Emilie et Paul, cadres des temps modernes et parents de deux enfants, il fait découvrir à travers les diverses tâches et compétences que requiert la vie professionnelle comment mettre, à chaque fois, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
pictura
  10 juillet 2013
Lorsque je l'ai eu en main, le livre me semblait bien prometteur. Pensez donc !
Améliorer son cerveau, gagner en efficacité, comprendre les mécanismes de son formidable organe (je parle du cerveau, que du cerveau… ), être plus concentré, gérer son stress, mieux communiquer avec autrui, … Et puis présenter les nouvelles avancées sur notre cerveau, percer ses mystères, ça donne envie.
Tout cela ne veut pas dire plus intelligent entendons nous bien. Bref, tout cela était alléchant.
Très vite, je m'aperçois qu'il s'agit plutôt d'un bouquin de marketing (beurk) écrit par un David Rock, consultant, coach, formateur de renommée internationale (ça, c'est au dos du livre) . Je m'affole pas, ce n'est pas forcément purement scientifique mais comme j'ai reçu le livre en cadeau de la part de masse critique et de l'éditeur (que je remercie en poussant un cri de joie) je fais ma part de travail et je le lis jusqu'au bout.
La structure du livre est pertinente. Pour étayer les aperçus, les découvertes de la neuroscience, et appliquer les différents conseils, l'auteur se sert d'un couple, tous deux cadres et on les voit agir dans leur travail, à différents moments de la journée.
Puis on analyse, on explique le pourquoi, pourquoi il y a échec là, pourquoi elle ne se sent pas bien, pourquoi il a du mal à faire deux choses à la fois, pourquoi une idée a du mal à se concrétiser, pourquoi il crie au téléphone à son fils, pourquoi son chef la regarde comme si elle avait fait une connerie, pourquoi il pense que c'est injuste…. L'auteur analyse plutôt bien les mises en situations – sous couvert des neurosciences – et après avoir résumé les principales idées (les surprises de la recherche sur le cerveau), Rock réécrit la scène en intégrant les conseils, la modifie pour obtenir le succès du protagoniste.
Tout cela est ludique et bien fait.
Les premiers chapitres, phase de découverte, m'ont plu. Après, mon attention s'est relâchée. J'avais l'impression que l'auteur disait toujours la même chose avec son metteur en scène, son glucose, etc… non pas qu'il était inintéressant au contraire mais il aurait gagné en synthétisant davantage. Puis après, je me suis accroché et c'était plaisant. J'ai appris beaucoup de choses sur mon organe. (oui, oui, je parle encore et toujours de l'intérieur de ma boite crânienne) . Les exemples du livre sont volontairement simples, les situations perspicaces, tirées d'une honnête journée de travail ou de la vie courante.
Par contre, utiliser l'enseignement du livre ne sera pas facile. Il faudrait que je le relise pour ne pas oublier ce que j'ai appris. Réactualiser ! Faire passer de ma mémoire à court terme à la mémoire à long terme.
Quant aux quelques graphiques, ils sont un peu ridicules. Y a –t-il un intérêt à présenter l'endroit du système limbique ou du cortex préfontal ? Je ne parle pas du graphique p64, la courbe en U inversé de la zone de performance cérébrale d'excellence. Faut qu'on m'explique là. J'avoue que c'est un peu de remplissage. Soit on ne met rien, soit on développe davantage. Les sciences demandent plus de rigueur. Peut être pas le marketing…
Bref, Je n'aurais probablement jamais lu ce livre sans babelio. Masse critique fait découvrir des livres qu'on ne lirait pas forcément et c'est tant mieux. J'ai quand même bien aimé ce livre et il mériterait d'être lu plus d'une fois pour bien intégrer le contenu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
creami40
  22 juin 2013
Etant bien souvent surmenée et débordée dans mon travail qui comporte des missions de management, je correspondais totalement à la cible de ce livre (que j'ai remporté sur Masse Critique).
Ce livre a pour but d'aider à s'améliorer et à travailler plus efficacement sans avoir l'impression d'être épuisé le soir. Il aide à se connaître et à apprendre comment fonctionne le cerveau.
Il est fait sous forme de quatre grands actes qui contiennent des scènes de la vie quotidienne. Chaque scène aborde une situation précise. On suit la situation vécue par les deux personnages principaux qui agissent de manière spontanée. Puis vient l'analyse de l'auteur qui explique ce qui a dérapé et donne les solutions qu'il aurait fallu adopter pour qu'elle soit vécue au mieux. Enfin, les personnages rejouent la situation initiale en prenant conscience des composantes de leur cerveau et en agissant mieux en conséquence.
Les exemples sont nombreux et très concrets. Ils permettent donc de se mettre à la place des personnages. On apprend des choses et on comprend mieux la réaction des gens.
Lorsque je lisais ce livre, j'avais la sensation d'être apaisée car il donne des solutions pour agir mieux. Je viens de le terminer et je n'ai pour l'instant pas eu le recul nécessaire pour juger l'efficacité des conseils. Il faut vraiment avoir l'intention de changer en lisant ce livre car il ne se lit pas comme un roman et nécessite une réflexion sur soi. Cependant, il est à la portée de tous car le langage est clair et facilement compréhensible. Je le recommande car il peut servir même si le travail commence surtout après le livre avec la mise en application qui prend plusieurs mois. Au boulot !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Tatty
  14 octobre 2013
Comment utiliser au mieux son cerveau au bureau ?
Le livre est construit sur le même mode : présentation d'une scène de tous les jours avec les difficultés rencontrées ; explication du fonctionnement du cerveau dans le cas observé et des astuces à utiliser ; scène revue et corrigée avec le bon raisonnement.
Le livre est ludique et bien écrit, accessible même dans les explications anatomo-physiologiques du cerveau avec des exemples concrets et parlants.
La plupart des situations rencontrées dans le domaine du travail sont explorées et le point positif supplémentaire est un chapitre sur le management familial.
Les outils donnés sont clairs, faciles à mettre en place… il n'y a donc plus qu'à …
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   17 mars 2014
Scène 3 / Jongler avec cinq choses à la fois
Ce que je vous propose d'essayer

Surveillez si vous n'êtes pas en train de faire deux choses à la fois ;
si oui, ralentissez votre rythme.

Etablissez des routines pour votre cerveau chaque fois que vous le pouvez
et utilisez ces tâches répétitives autant que possible.

Prenez les processus de réflexion et de décision dans le bon ordre
pour éviter et réduire les "files d'attente" de décisions.

Si vous devez vous mettre en mode multitâche, n'associez vos moments de réflexion qu'avec des routines bien mémorisées par votre cerveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
petitsoleilpetitsoleil   22 mars 2014
Pendant des millénaires les philosophes ont expliqué que la clef d'une vie saine et réussie était de "se connaître soi-même".
Ce qui émerge des recherches actuelles sur le cerveau est une nouvelle manière de penser la "conscience de soi". Dans ce cas le "soi" est le fonctionnement de son propre cerveau.

La première chose à découvrir est sa ressemblance avec une machine.
En effet, une grande partie de l'activité mentale est automatique, dirigée par des forces hors de notre contrôle, souvent réagissant à des objectifs prédéfinis tels que le maintien d'un statut ou d'une certitude.

Réaliser qu'on est aussi souvent dirigé de manière automatique peut faire peur, néanmoins ce serait perdre l'aspect fondamental de l'être humain.
Le cerveau n'est pas UNIQUEMENT une machine et le seul moyen de s'en rendre compte est de comprendre cet aspect particulier, dès qu'on commence à le comprendre on construit son metteur en scène. (...)

La capacité à se changer soi-même, à faire changer les autres et même changer le monde se trouve dans la manière dont on connaît son cerveau et sa propre capacité à intervenir dans des processus automatiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
petitsoleilpetitsoleil   22 mars 2014
Découper, regrouper (suite)

Un article de 2005 intitulé "The Expert Mind", de Philip E.Ross, paru dans le magazine Scientific American Mind, illustre comment s'entraînent les champions d'échecs.

Ils donnent des noms (c'est-à-dire regroupent) à des phases entières de jeu.

Ils peuvent en avoir un pour une phase où l'autre joueur commence par déplacer le pion le plus à gauche d'une case et un autre si le joueur le déplace de deux cases.

Ils ont tellement vu comment les deux phases évoluent de manière différente que les deux cas ont été mémorisés et ils peuvent les retrouver en un éclair : cela leur permet donc de les comparer facilement.

Les champions ne réfléchissent pas des centaines de coups à l'avance.
Ils n'ont en tête qu'une poignée de groupes en même temps, comme la majorité d'entre nous,
par contre ces quelques groupes représentent des douzaines de coups.

Devenir un expert dans n'importe quel domaine implique de créer un grand nombre de groupes ce qui permet de prendre des décisions plus rapides et meilleures que les amateurs.

On estime couramment qu'il faut environ dix ans de pratique pour acquérir la maîtrise d'un domaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
petitsoleilpetitsoleil   16 mars 2014
En dépit des preuves apportées par la recherche scientifique sur les problèmes engendrés par l'attention partagée, les gens continuent à s'échiner à en faire plus simultanément, même si les bénéfices qu'ils peuvent en tirer sont réduits.

Etre "toujours branché" paraît être la réponse logique.

Donc, si l'on reçoit plus de mails que l'on ne peut en traiter au bureau, il suffit de s'en occuper partout. Par ailleurs, avoir accès vingt-quatre heures sur vingt-quatre, tous les jours de la semaine est une idée plus facile à faire monter sur scène qu'une solution incertaine qui n'est pas dans l'auditoire, comme par exemple modifier l'habitude de les traiter.

Le résultat surprenant d'être toujours branché est que l'impact en est négatif sur la performance mentale et qu'en plus cela tend à accroître le nombre total de mails : les gens remarquent que vous répondez rapidement et en conséquence vous en envoient encore plus.

Si on se force, la courte période où on est constamment branché semble être productive. Pourtant le coût sur le cerveau peut être important
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
picturapictura   10 juillet 2013
Ce qui rend les gens heureux, c'est la qualité et la quantité des rapports qu'ils ont avec les autres. Daniel K, de l'université de Princeton, a réalisé une étude dans laquelle il a demandé à des femmes ce qu'elles préféraient faire dans la vie. De manière surprenante, c'est le fait d'être avec des amies qui était en tête de liste, devant le fait d'être avec leur conjoint ou leurs enfants.
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : neurosciencesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
298 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre