AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les Contes interdits tome 11 sur 35
EAN : 9782897868994
184 pages
Ada éditions (11/02/2019)
3.63/5   341 notes
Résumé :
Les contes de notre enfance revisités... pour nourrir tous nos cauchemars !
Le meurtre immonde d'un prêtre dans un pensionnat autochtone, au début des années 1970.
L'inconcevable suicide du grand-père d'une journaliste prête à tout pour faire éclater la vérité.
Un chamane amérindien banni de sa communauté, reclus au cœur d'une forêt mystique.
Une entité ancienne née du froid et de la famine, prête à rétablir son pouvoir sur son royaume de... >Voir plus
Que lire après Les Contes interdits : La reine des neigesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (71) Voir plus Ajouter une critique
3,63

sur 341 notes
L'auteur a préfacé son roman en indiquant clairement que c'est le conte qui se rapproche le moins de l'histoire originelle de la série Les Contes Interdits... ça tombe bien, parce que je ne me souviens pas du tout de l'histoire !! Alors, je me suis lancée dans cette lecture, en me disant simplement que j'allais surement avoir froid (clin d'oeil au titre). Et ce fut effectivement le cas !! L'histoire se déroule en Abitibi, en plein hiver... Des températures qui atteignent beaucoup beaucoup de degrés sous zéro. Anna, de Québec, doit s'y rendre, puisque son grand-père vient de mourir. Elle apprendra sur place que ce n'est pas une mort naturelle : l'homme s'est enlevé la vie, de la plus ignoble des façons. La grand-mère lui révèle que quelques jours avant son suicide, le grand-père a reçu la visite d'un homme tatoué et qu'il n'a plus jamais été le même après. N'écoutant que son désir de découvrir le pourquoi du comment, Anna se retrouvera dans l'enfer des pensionnats indiens des années 70, dans les légendes algonquiennes et de leurs manifestations surnaturelles... Un livre qui se lit rapidement et qui, quand même, nous donne envie de tourner les pages pour en connaître le fin mot de l'histoire. J'ai bien aimé le personnage d'Anna, jeune femme volontaire, intelligente et assumée. Bref, un bon bouquin de la série.
Commenter  J’apprécie          130
Suite au suicide hors du commun de son grand-père, Anna découvre en rangeant dans ses affaires, le passé troublant de ce dernier dans les années 70.
A l'époque, son grand père était prêtre dans un pensionnat d'autochtone et durant cette période d'abominables crimes ont eu lieu, mettant fin à ses voeux.
Désirant faire la lumière sur sa mort, Anna décide de mener l'enquête, ce qui la conduira dans les réserves Indiennes reculées où mythe et magie sont d'actualités.

Ré-écriture de conte faisant partie de la série Canadienne "les contes interdits", l'auteur c'est servir du conte original de la reine des neiges comme inspiration et non de la version Disney.

Pour ma part je suis passé à côté de l'histoire n'ayant ni l'un ni l'autre comme référence, et en terme de livre fantastique individuel je n'ai rien trouvé de bien original.
Commenter  J’apprécie          143
📜🅼🅾🅽 🆁🅴🆂🆂🅴🅽🆃🅸📜
🛑16ème conte interdit lu🛑

❄️Je ne connais pas la version originelle de ce conte mais au vu des médias à l'eau de rose, je n'ai jamais eu envie de le découvrir : 2 poufs mise en scène à coups de paillettes, très peu pour moi. Alors je me suis plongée dans cette version gore sans complexe car après m'être un petit peu renseignée sur la vrai version, il était question d'un diable et d'une histoire très sombre. Bon dans ce roman on s'éloigne des paillettes et miroirs mais question sombre ça l'est vraiment !!! Et même si il y a une part de fantastique, cette lecture m'a fait froid dans le dos.❄️Anna doit aller au Quebec car son grand-père est mort. Elle va peu à peu découvrir le pourquoi et surtout comment il est passé de vie à trépas aussi vite. Elle va mener son enquête, faire remonter à la surface des souvenirs horribles de pensionnat accueillant des enfants indigènes "à rééduquer".❄️

📝Simon Rousseau nous offre une version sanglante de cette reine glacée. 📝

⏩ Même si ce conte n'est pas mon préféré, il y a le petit quelque chose qui fait que je suis toujours captivée par ces histoires gores .⏪

🚷Âme sensible s'abstenir et surtout ne vous attendez pas à une histoire toute rose : ici c'est plutôt l'hémoglobine qui coule des coeurs !🚷
Commenter  J’apprécie          30
Anna est une étudiante en journalisme, à Québec, loin de sa famille et surtout de son père parti vivre sa grande aventure en France. Elle vit d'expédients la plupart du temps et n'a jamais vraiment pensé à reprendre contact avec les siens, malgré les regrets évidents qui l'assaillent parfois quand elle y pense.


Quand son père lui téléphone un jour, pour autre chose que lui demander de l'argent, elle n'en croit pas ses oreilles. La nouvelle tombe pourtant comme un couperet : son grand-père paternel est décédé, et elle doit assister à ses funérailles si possible. Anna prend son courage à deux mains et se rend seule en Abitibi-Témiscamingue pour découvrir qu'elle est en retard et ne pourra pas faire acte de présence pour la cérémonie. Mais ce n'est pas si grave, elle n'avait pas spécialement envie de tenir compagnie à de parfaits inconnus.


Le plus important pour elle est de pouvoir retrouver et épauler sa grand-mère dans cette épreuve difficile. Mais le bref séjour qu'elle pensait passer dans la demeure familiale à retrouver de vieux souvenirs tourne court quand elle découvre que son grand-père n'est pas juste mort, il se serait suicidé, et d'une manière particulièrement atroce qui plus est ! Son sens de la recherche de la vérité, hérité de ses études de journalisme, prend alors le dessus et pousse Anna à en apprendre davantage si possible auprès des rares personnes ayant connu son grand-père à l'époque où il était jeune prêtre dans un établissement accueillant des enfants indigènes à rééduquer.


Ce qu'Anna s'apprête à découvrir va faire remonter à la surface de lourds secrets, des secrets si bien enterrés depuis si longtemps que personne n'en avait souvenir, ou ne voulait s'en souvenir plutôt. La belle région cache en effet plus que sa part d'horreurs et de misère humaine, et Anna va s'y retrouver confrontée bien plus vite qu'elle ne le pensait, en compagnie d'un ancien enquêteur venu lui aussi satisfaire sa curiosité et faire toute la lumière sur une tragique disparition d'enfant dans le fameux pensionnat religieux, au tout début des années '70.


Alors que le grand froid s'installe et que la clé du mystère s'approche d'heures en heures, les révélations fusent et Anna doit encaisser une réalité très dure, inavouable, dont elle se serait pourtant bien passée. Quelles que furent ses actions passées, son grand-père s'est à nouveau retrouvé mêlé à une histoire sordide qui l'a achevé moralement et physiquement, au point qu'il ait du en finir pour de bon. Que s'est-il réellement passé cette nuit-là dans le pensionnat, avec les enfants Amérindiens ? Et quel mal innommable a finalement été relâché sur les terres gelées du Nord de la Belle Province ?


Vous le découvrirez vous aussi... à vos risques et périls.


---



Ce conte n'est pas, comme le précise aussitôt l'auteur dès que l'on passe la première page, une réécriture du film d'animation à grand succès et gros budget des studios Disney, mais bien celle du conte d'Andersen, plus glauque, plus sombre, plus terrible en tous points.


Après Peter Pan j'étais assez fâché avec Simon Rousseau je dois bien l'avouer, mais j'ai décidé à la lumière de mes récentes lectures de lui donner une seconde chance, optant donc pour son second roman dans la collection des Contes Interdits, La Reine des Neiges. Première bonne surprise : le surnaturel et l'horrifique se conjuguent pour nous offrir un récit saisissant où chaque nouvelle révélation est absolument atroce et mène tout droit vers une conclusion inévitable, où comme bien souvent chez Andersen tout le monde est foutu et personne n'y trouve son compte.


Seconde bonne surprise, le personnage féminin principal du récit n'est jamais abusée sexuellement de quelque manière que ce soit, et surtout pas de façon violente et perverse. Ça n'en a peut-être pas l'air mais c'est un vrai bon point, une exception qui mérite d'être soulignée. Cependant ce que le sexe ne prend pas comme place dans cette histoire, il la laisse à l'horreur et à la misère la plus noire qui soit, dans une aventure aux confins du monde dit civilisé, là où les légendes d'antan sont encore bien vivaces et où les esprits sont partout, particulièrement les mauvais.


Je vous laisse à vos suppositions, comme j'ai moi-même pu le faire durant ma lecture à de nombreuses reprises : est-ce une histoire de possession démoniaque ? Est-ce une hallucination causée par le froid et la pauvreté ? Est-ce pire encore que tout ça ? A mon sens, oui, bien pire, de la meilleure des façons.


Cette seconde adaptation de Simon Rousseau me convainc donc de lui accorder une nouvelle chance dans ma pile de lectures, car il y prouve si besoin était (et oui il était besoin effectivement) qu'il a le talent et l'imagination largement suffisants pour écrire de grands récits d'horreur sans tomber dans le vulgaire. Je croise les doigts pour que ma prochaine lecture de lui soit de ce niveau au moins !
Lien : https://radiophogeek.blogspo..
Commenter  J’apprécie          10
Horreur ... contes interdits

Lorsque j'ai trouvé ce livre dans une boîte à lire, je me suis dit "pourquoi pas ? " j'en ai tellement entendu parler à leur sortie : La fameuse saga des contes interdits ! Dont un à même conduit son auteur direct au tribunal ... Je pense qu'il s'agit de Hansel et Gretel où les scènes abominables de pédophilie n'ont pas été acceptées et quelle polémique à l'époque ... de là à censurer le livre ! j'avoue, ma curiosité l'a emporté ;)
Et bien, c'est une agréable surprise ... je m'attendais à de l'horreur un peu quitsche avec une histoire simple, un peu bâclée etc ... Pas du tout ! Il faut attendre la fin du livre pour retrouver une scène d'horreur ... Tout le reste c'est une enquête en fait, une petite fille veut comprendre pourquoi son grand père s'est suicidé. On va la suivre dans ses aventures jusqu'au final où là biensuuur les éléments se déchaînent ! j'ai passé un bon moment et je suis contente d'avoir essayé cette saga. de plus, j'ai découvert le style d'écriture français/québécois qui je trouve est assez original ^^ Pantoute pas trop souvent mais une fois comme ça c'est surprenant :P
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Rien ne peut s'opposer à son joug. L'entité est une véritable reine dans cette nature sauvage et stérile, dominée par le froid et la désolation.
Commenter  J’apprécie          90
Le silence règne dans la forêt, j’ai le sentiment que nous sommes perdus au bout du monde. Je n’ose diriger mon faisceau de lumière ailleurs que devant nous ; loin de moi l’intention de réveiller d’éventuelles créatures tapies dans la noirceur.
Commenter  J’apprécie          32
Maintenant que je suis tout près, je comprend qu'il ne s'agit pas d'une pierre précieuse, loin de là. J'avais déjà appercu une telle chose dans des films et illustrée dans divers bouquins, mais je n'en avais jamais vu en vrai.
C'est un coeur. Un coeur humain, peut-être. Il n'est toutefois pas de la bonne couleur. Comme la lumière qui en émane, il est bleu clair, presque translucide.
Commenter  J’apprécie          10
Des bruits singuliers parviennent à mes oreilles. Ils ne proviennent pas de la maison, mais de l'extérieur.
J'ai un mauvais pressentiment. Je me jette sur la fenêtre la plus proche, celle donnant sur l'entrée, et tire les rideaux. Je n'en crois pas mes yeux. Le sang me monte à la tête. La vieille, armée d'un couteau de cuisine, est en train de crever les pneus de ma voiture.
Elle doit être passée par l'arrière et avoir contourné la maison.
Vieille câlice de folle.
Commenter  J’apprécie          00
Émile se détourna du cadavre, se maudit d'avoir participé à un acte aussi barbare. Comment lui, un homme de Dieu, avait il pu assassiner un enfant ? Un enfant qu'il aimait, de surcroît ? Ce péché impardonnable resterait à jamais gravé dans sa mémoire et ne cesserait de le hanter.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (1172) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2904 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..