AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782755649918
699 pages
Hugo et Compagnie (12/03/2020)
4.46/5   80 notes
Résumé :
Tout commence par une lettre laissée à la hâte par un mort.Trois mots inscrits d'une écriture tremblante livrent le nom d'un homme public et une ville. Pour Sauvage, l'ancien sectateur qui la reçoit, c'est la fin d'une existence pitoyable : celle d'un enfant enlevé à l'âge de cinq ans, vendu à une secte réputée parmi les plus dangereuses. Il va pouvoir retrouver le jumeau dont il a été séparé, combler le vide de son existence, et se venger.Entre la lettre et sa veng... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
4,46

sur 80 notes
5
24 avis
4
9 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
1 avis

Beli_LivreSaVie
  15 mars 2020
Un roman qui intrigue, à la lecture du résumé, à l'annonce de cette sortie, c'est le sentiment qui prédomine, que nous réserve ce texte ? Puis vint le moment, où l'on reçoit le livre et là Waouh! il est énorme, une belle bête de 720 pages qui ne laisse pas insensible, et ce n'est que le premier d'une trilogie. Rien d'étonnant, me direz-vous, il s'agit de Jana Rouze et sa précédente trilogie était déjà composée de trois pavés de texte. Ce n'est pas la taille qui m'effraie heureusement, mais tout de même cela impressionne. Je me suis donc lancée dans ce roman, en étant un peu frustrée tout de même car je savais que je trouverai difficilement le temps de m'y plonger littéralement, étant sans cesse solliciter de toute part.
Un, deux, trois, partez ! Non ce n'est pas un marathon, c'est un roman long, on le sait maintenant, alors si l'on pense que l'on va le lire vite, ce n'est pas ainsi que je concevrai la chose. En effet, Jana Rouze a choisit de faire évoluer ses personnages dans des sphères très sombres et elle aborde ainsi le milieu des sectes. Mais en nous proposant cette histoire, elle a décidé de nous présenter des personnages qui sont sortis d'une secte et s'ils sont aujourd'hui libres, ils ont toutefois un vécu très particulier. C'est ainsi que nous découvrons l'histoire des personnages principaux, mais aussi celles des autres, ceux qui ont tous vécu dans une secte, et pas la même, nous offrant alors tant de vies à découvrir. Quand on lit ce texte, on se dit qu'il y a un travail monstre derrière, pour nous évoquer tant de références aux actes passés de telle ou telle secte, c'est impressionnant. Je crois que de ce côté-là, j'ai été fascinée par la mine incroyable d'informations fournies par Jana Rouze, j'en reste un peu toute coite !
Avant de commencer le roman, j'avais conscience de plusieurs choses : dans cette histoire, il y a des jumeaux, deux jeunes enfants qui ont été enlevés et vendus. On aborde une thématique forte, celle des sectes et de bien d'autres thèmes encore qui gravitent autour de cet endoctrinement forcé. C'est bien des années plus tard que nous faisons la connaissance de l'un d'eux, séparé de son frère depuis cet enlévement, il est de ceux qui sont sortis de la secte où il a grandit mais l'endoctrinement qu'il a subit à laisser des habitudes de vie et de pensées qu'il est difficile d'occulter, faisant de lui un être à part. J'étais très curieuse de découvrir son histoire et son vécu et de constater les conséquences qu'ont eu toutes ces années de séquestration et de manipulation sur sa personnalité. D'un premier abord, il n'est pas un homme facile à cotoyer, il est très froid, parfois effrayant, il déstabilise la plupart des personnes qu'ils rencontrent. Son regard est sombre et très significatif de ce qu'il est capable de faire si vous n'écoutez pas sa mise en garde, il n'a aucune limite. Et il n'a qu'un but : retrouver son jumeau, car depuis leur séparation, il se sent incomplet et il n'a jamais cessé de penser à lui. Est-il toujours en vie ? Ce but qu'il s'est fixé, c'est la seule chose à laquelle il pense et si certains imaginent qu'ils puissent s'en détourner ou accepter qu'autre chose se passe dans sa vie, c'est bien mal connaitre ce personnage, personne ne le détournera de sa quête. Son esprit est englué dans une vie qui a fait de lui une sorte de personnage dépourvu d'émotions et s'il pense à retrouver sa moitié, son double, celui de qui il était si proche, il pense aussi à punir ceux qui ont provoqué cette séparation. C'est ainsi qu'il fera connaissance du personnage féminin de ce roman.
L'héroïne de ce roman, Hope est une jeune femme, plutôt douce et aimante. Elle a vécu un moment très difficile et douloureux qui a laissé un traumatisme certain dans l'évolution qu'a été la sienne. Aujourd'hui, à vingt-cinq ans, elle reste très proche de son père et elle ne conçoit pas pouvoir un jour faire confiance à un homme. Elle a vécu bien des années protégée suite à cette expérience traumatisante, survenue alors qu'elle était toute jeune. On pourrait croire qu'elle est une jeune femme innocente et fragile, certes elle a une part de fragilité, du à ce dont elle a été témoin par le passé, mais elle est toutefois quelqu'un de combattif et que l'on pourrait qualifier d'assez téméraire, quand on constate ce qu'elle osera dire et faire face à un homme tel que Sauvage par exemple. Elle se retrouve sur le chemin de cet homme, ce n'est pas un hasard, non c'est un calcul de sa part à lui, elle va desservir le noir dessein de la vengeance, et elle va donc se retrouver sans le vouloir comme la proie qui lui permettra d'atteindre son but.
Hope est ambitieuse, et elle travaille dans un milieu où la psychologie des autres est son leitmotiv, c'est ainsi qu'il pourra l'attirer dans ses filets, en l'appâtant avec les personnalités très particulières des sectateurs qui travaillent tous dans l'entreprise de Sauvage. Impossible de résister à cette étude qui pourrait lui apporter tant d'un point de vue professionnelle. L'occasion aussi pour elle, de prendre son envol, de fuir une situation particulière qu'elle vit avec celui qui veut faire d'elle sa femme, une façon aussi de prouver que malgré la vie protégée qu'elle a eu, elle peut s'en sortir seule. La bravoure dont elle fait preuve, nous démontre qu'elle n'est pas la chose fragile qu'elle semble être, elle a, certes, des fantômes de son passé qui l'empêchent de vivre comme elle devrait mais elle a aussi une fascination pour ce qu'elle fait, qui la pousse à agir avec désinvolture, même dans des situations qui pourraient être périlleuses. Son personnage est très intéressant, elle nous épate tout au long de cette lecture, devenant plus que ce qu'elle est censée être. Elle a décidé qu'elle ferait tout pour sauver Sauvage d'un destin tout tracé que les études psychologiques qualifieraient de conséquences malheureuses d'un endoctrinement trop poussé.
Sauvage, un homme, qui a tant subi, un homme sombre, fascinant à découvrir, qui va se dévoiler au fil des pages. Cette rencontre lui apportera bien plus que ce qu'il pensait, Hope sera la tentation, alors qu'elle ne devait être que ce qui lui permettrait de se venger et d'obtenir les informations qu'il souhaite obtenir. Leur relation sera tout aussi particulière que le sont ces personnages, ils ne pensent pas comme le commun des mortels, et c'est face à ça que Hope va devoir se battre. L'intégration sera difficile, semée d'embuches et leur passé à chacun d'eux recèlent bien des secrets dont on imagine même pas la profondeur. Si ce que nous savons d'eux est déjà dérangeant, il y a encore bien plus obscur à découvrir, et tous deux vont être pris dans ce tourbillon des enjeux. Leurs passés et aussi celui de ceux qui leur sont chers seront-ils compatible avec une possible relation ? La personnalité de Sauvage est-elle si indomptable ? Son destin est-il incontrôlable ? Tant de questions que nous prenons plaisir à nous poser, on se tourmente de connaitre l'avenir de chacun d'eux.
Un roman à l'atmosphère particulière, entêtante. Les lieux évoqués déjà sont déjà très porteurs d'une certaine ambiance : Hope vient de Floride, le soleil, la frivolité des vies, et elle se rend au Canada, où le froid prédomine. Bien des paysages et des lieux y sont pures et beaux, envoutants, mais la présence de ces anciens sectateurs, tous composant l'entreprise où elle va devoir les observer, rend l'atmosphère un peu effrayante et pesante. Elle est un peu comme l'agneau innocent lâché dans un troupeau de loups, et toutes ces personnes qui vivent ensemble forment de nouveau une communauté mais sans le joug d'un prédicateur, mais où les habitudes de la secte ne les ont jamais quitté. Alors quand on évoque leur vécu dans des lieux encore plus particuliers, car dépourvu de liberté comme la Russie pour Sauvage, avec ses contrées lointaines et isolées, où le froid aura eu la peau de bien du monde, on se sent tout de suite effrayé et d'autant plus déstabilisé.
Le récit est passionnant, et il revêt de toute notre attention pour en saisir la moindre information. Jana Rouze pousse très loin l'exploration de cet univers et nous nous retrouvons donc en terrain inconnu, au vocabulaire que nous n'avons pas l'habitude de lire et j'ai trouvé cela fascinant de voir de quelle façon nous plongeons dans cette histoire. Elle a effectué un travail remarquable, qui force l'admiration, on se retrouve dans une situation inhabituelle où les multiples personnalités des personnages nous entrainent dans une déferlante d'émotions, de sentiments contradictoires mais toujours avec cette curiosité de tout savoir d'eux et de comprendre ce qu'ils vivent, tout en nous demandant, qui aura gain de cause ? et à quel prix ?
Quand je lis que la suite ne sort qu'en octobre, je suis complètement déphasée à l'idée de devoir attendre si longtemps pour savoir ce qu'il va se passer. Ce livre est envoutant, nous plongeons dans un univers totalement déroutant, parfois dérangeant mais aussi si fascinant et intriguant. Et à la fin, on n'a qu'une envie, c'est de savoir ce que toutes ces dernières révélations vont engendrer dans la vie des personnages, on a à la fois beaucoup de réponses, mais aussi encore plus d'interrogations quelque part et on reste sur notre faim, malgré que ce roman nous est tant apporté de détails sur la vie des personnages. Jana Rouze nous offre là un tome conséquent, passionnant et qui a le mérite de nous proposer quelque chose de poussé et bien construit, quand je pense qu'il y a encore deux tomes, je me dis alors que l'on est loin de tout savoir et j'ai hâte.
Avec ce premier opus, je félicite l'important travail effectué, nous appréhendons cette notion de sectateur avec tant d'informations et d'explications, que chaque page tournée est un savoir supplémentaire à notre connaissance de ce milieu. La romance qui se découvre en même temps que les personnalités se dévoilent, est un peu à part, partagée entre la vie d'un être qui a eu une vie « normale » et la vie d'un point de vue du sectateur. le fossé entre les deux engendrent bien des situations conflictuelles. Un premier opus qui m'a d'emblée fidélisée à cette histoire !
Lien : http://www.livresavie.com/sc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Marlene_lmedml
  10 mars 2020
2 ans… 2 ans que j'attendais le grand retour de Jana Rouze sur la scène littéraire. Après le phénomène Effet de vague, l'autrice nous revient avec une nouvelle trilogie coup de poing. Vous n'êtes pas prêts pour Scrap metal. Je n'étais pas prête, personne ne peut l'être ! Avec Scrap metal, Jana Rouze renouvelle l'exploit de nous offrir du divertissement et du sensationnel. Cette trilogie est bien une fiction, mais elle est basée sur des faits réels. Pensez-y quand vous jugerez l'oeuvre que vous allez lire !
Ecrire cette chronique est un exercice difficile, mon avis est personnel, c'est un fait mais je souhaite rendre hommage à l'excellence de ce premier opus. Des mois de recherches, d'écriture et de dévotion pour les causes défendues dans le récit. Jana Rouze ne se satisfait que du travail bien fait, ici le mélange de fiction et de réalité est ahurissant. L'histoire se dévoile page après page, on encaisse, on ressent, on se laisse sombrer dans cet univers troublant et dérangeant par moment. Il n'y a pas une seule page de trop ! A celles et ceux qui appréhendent les 720 pages, rassurez-vous, chaque page apporte son lot de surprise avec des rebondissements intelligents et inattendus.
En débutant ce roman, j'étais dans un état d'esprit serein parce que je connais Jana Rouze. Je sais qu'elle se donne corps et âme pour les histoires qu'elle transmet à ses lecteurs. Avec ce nouveau romantic suspense, ce thriller de haut vol, elle va loin, le vice est poussé à son paroxysme, le scénario est implacable, les personnages indéfinissables. Nous pauvres wogs, on se retrouve aux prises avec nos propres certitudes, avec nos croyances mises à mal. On ne se rend pas compte de ce qu'il se passe dans le monde, gardant nos oeillères bien en place.
Elle met en lumière l'univers des sectateurs, elle ne nous lâche pas dans le vide sans filet de sécurité, Jana Rouze nous tient la main tout au long du récit, nous expliquant en profondeur les tenants et les aboutissants de son histoire. C'est une histoire très riche qui vous apprendra une foule de choses. le côté faits réels est saisissant, je n'ai que très rarement ressenti autant d'émotions en lisant un roman. Les personnages sont singuliers, ils ont tous leur importance et un rôle déterminant pour faire avancer l'histoire et pour illustrer un thème particulier.
Ce premier opus n'est que les prémices d'une machiavélique. N'essayez pas de deviner, Jana Rouze est implacable. Vous pensez savoir où vous mettez les pieds ? Détrompez-vous, vous n'avez jamais rien lu de comparable ! Vous avez lu des romans qui abordent le thème des sectateurs ? Scrap metal n'a rien à voir ! Cette histoire est un ovni, elle propulse le lecteur dans l'univers de la F1. le décor est planté et il n'est pas là pour faire beau. L'autrice a exploité le monde de la F1 avec intelligence, rendant l'ensemble divertissant et addictif. C'est une immersion totale.
L'écriture de Jana Rouze s'est affûtée, son intrigue est une toile d'araignée qui se referme pour emprisonner le lecteur. J'ai lu chaque mot avec une lenteur démesurée, contenant mon excitation et mon envie d'arriver à la fin pour mieux savourer Sauvage et Hope. La double narration est un réel plaisir même si les chapitres du point de vue de Sauvage sont moins nombreux. Jana a fait en sorte d'alléger cette frustration qui naît en nous par moment. La construction de l'histoire ne laisse rien au hasard, tout est calculé, calibré à la perfection.
Il serait temps que je vous parle d'eux, non ? de Hope et de Sauvage. Et bien je n'ai pas spécialement envie de m'arrêter sur les personnages. Pas par désintérêt, mon Dieu, non ! Mais surtout parce qu'il est primordial que vous les découvriez à travers les pages de ce premier tome. Tout ce que je peux vous dire, c'est que vous n'avez jamais eu affaire à un héros comme Sauvage. JAMAIS ! Sauvage est un héros inclassable. Un concentré de complexité et d'ascendant psychologique qui vous donnera la tête qui tourne. Tout en lui est perturbant, le moins aspect de sa personnalité s'appuie sur son histoire familiale et sa captivité dans sa secte. Sur ce qu'il a dû vivre, la façon dont il a été conditionné. Hope est cette nana qui a cette force suffisante pour tenir tête à la bête. C'est une héroïne accessible, humaine et naturelle. Les personnages secondaires sont déroutants, hyper intéressants et indispensables au cheminement de l'histoire. Vous allez avoir envie d'analyser chaque interactions entre nos protagonistes, pour ne louper aucun indices quant à l'intrigue. Les personnages sont insondables, difficile à cerner. Vous aurez l'impression d'avoir saisi les motivations de chacun, mais… il n'en est rien. Jana est vicieuse et sème le trouble à chaque page.
Cette lecture est électrisante, la plume de Jana Rouze est riche, elle su conserver cette fluidité tout en nous offrant un contenu complexe et poussé à l'extrême. Elle est allé très loin psychologiquement. Vous allez forcément vous sentir désorientés, pour mieux retrouver votre chemin. Mais si tout ce que vous pensiez n'était qu'une leurre ? Hum, Jana est douée pour brouiller les pistes, pour faire naître des émotions violentes et troublantes. Ce récit a un contexte historique captivant, j'ai été vraiment subjuguée par la façon dont sont traités les sujets. La fiction est excellente, rien n'est laissé au hasard, la romance est une véritable éruption volcanique. Vous n'êtes pas prêts, je ne cesse de le répéter. L'histoire a un côté érotique singulier, grisant et sensuel. JAMAIS. Jamais vous n'avez lu une telle audace ! Jana est diabolique ! Ici on parle de qualité plutôt que de quantité. La plume de l'autrice se veut poétique, elle excite et agace les sens. Elle fait monter la pression jusqu'à l'explosion.
Les sentiments sont à vif. Nos héros s'affrontent dans une danse hypnotique. On peine à garder le contrôle sur nos émotions. La romance s'intègre à cette intrigue à suspense. Il ne s'agit évidemment pas d'une histoire d'amour lambda, rien n'est conventionnel. On s'adapte à l'intégration des sectateurs, à leur coutume et leur manière de vivre. Avec cette romance, Jana Rouze met en avant la condition des femmes, le fait que les enfants n'aient pas d'acte de naissance. Qu'aux yeux du monde, ils n'existent pas ! J'ai frissonné du début à la fin, les pages recèlent une richesse insoupçonnée. Les descriptions sont à couper le souffle, de Miami à Vancouver en passant par Abu Dhabi, vous allez voyager avec nos héros. Vibrer sur les circuits de F1. Découvrir l'envers du décor !
J'ai trouvé ce premier opus enivrant, j'aime être stimulé psychologiquement et apprendre des choses. Ce roman est concentré d'action, de suspense, de sensations fortes et tout repose sur des faits réels. L'ensemble forme un tout, on se laisse porter par la plume efficace de l'autrice, par sa capacité à nous émouvoir, à nous transporter dans un univers singulier et percutant.
En bref, avec Scrap metal, Jana Rouze nous offre une histoire forte, addictive et indéfinissable. Ce premier opus est intense, le récit est percutant et audacieux, les personnages sont singuliers et charismatiques. Les thématiques abordées sont exploitées en profondeur et se fondent dans une intrigue à suspense intelligente au cheminement imprévisible. Il n'y a pas une page de trop dans cet opus. 720 pages d'adrénaline pure ! Un rythme et une écriture implacable. Jana Rouze ne laisse rien au hasard et défend des causes réelles et inédites. Scrap metal va faire couler de l'encre, achetez-le ! Lisez-le ! Parlez-en autour de vous ! Sauvage et Hope n'attendent que vous !
Lien : http://www.lmedml.fr/2020/03..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lesplumesensorceleuses
  27 avril 2021
Une fois que le dernier tome de la série est paru, j'ai sauté sur l'occasion d'enfin lire cette saga qui attendait sagement dans ma bibliothèque. J'avais déjà lu la plume de Jana Rouze avec « Effet de vague », mais je n'avais pas pu finir cette saga par manque de temps. Aujourd'hui, je sais que je vais devoir remédier à ça.
À l'heure actuelle, je peux vous dire que Jana Rouze fait partie de mes auteures françaises préférées. Elle a une plume remarquable, addictive, et très profonde émotionnellement. Mais le petit plus qui la démarquera des autres, c'est que peu importe le sujet que ses romans traiteront, elle sera presque incollable. Elle sait de quoi elle parle et ne fait pas semblant ! Je suis même impressionnée ! Elle doit avoir des heures et des heures de recherches pour nous embarquer dans un monde qui nous est inconnu…
Dans ce roman, l'auteure nous plonge dans plusieurs sujets importants qui m'ont retournée complètement ! Sachez que je ne sais même comment vous écrire cette chronique tellement j'ai été chamboulée par ce premier tome et je n'en suis pas ressortie indemne. Pourquoi ? Les 700 pages m'ont fait peur au début, puis plus je tournais les pages et plus je me disais qu'il n'aurait pas pu en être autrement ! Il y a tellement de choses à dire dans ce premier volet ! Si vous vous lancez dans cette lecture, sachez une chose, ce roman, c'est de la fiction mais pas que… Il est également basé sur des faits réels. Gardez-le en tête lors de votre lecture, c'est important !
Dans ce roman, nous rencontrons Hope Brenner une jeune femme qui est psychologue et chercheuse. Elle est la fille de l'homme le plus en vue de Miami. C'est un personnage que j'ai principalement bien aimé, elle n'est pas comme certaines héroïnes de romance à tomber amoureuse au premier coup et de rêver de mariage et bébé ! Non. Elle analyse toujours la situation et décrypte de façon rationnelle. Malgré que son passé lui colle à la peau sans qu'on sache pourquoi, elle arrive à nous agripper dans son filet. Elle a su me toucher par plusieurs fois, car bien qu'elle ne ressente rien pour Sauvage il règne entre eux une tension qui n'a rien à voir avec les sentiments c'est physique. du moins au début …
Très vite, Hope essaie par tous les moyens de se faire intégrer par les sectateurs mais problème, c'est une wog et personne n'accepte les gens comme elle. Ceux qui n'ont rien à avoir avec les sectes. Sauf qu'elle est loin de baisser les bras, elle est là pour les aider et elle essaiera par tous les moyens de se faire accepter. Même si elle doit passer par les choses les plus horribles.
Quant à Sauvage. J'en ai beaucoup à dire sur lui. Vous voyez les personnages principaux masculins dans les romances ? Oubliez-les ! Car Sauvage ne ressemble à aucun autre. Il ne fait partie d'aucun personnage que nous avons pu connaître jusqu'à présent. Il est rempli de noirceur au plus profond de son être et ne connaît que la vie parmi la secte. le reste ? Il ne connaît pas. Sauvage est incapable de ressentir certaines émotions et il le fait bien comprendre à Hope. Sous cette histoire de vengeance, tout semble beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît et je vous avoue même que j'ai eu un véritable coup de coeur pour ce personnage, je n'ai pas encore compris comment il fonctionne. Il reste un mystère pour moi. Mais on adore les hommes comme lui, car tout simplement malgré le fait qu'il ne voie Hope que comme sa prisonnière pour que sa vengeance aboutisse très vite, tout semble changer. Sauvage tombe sous le charme de cette dernière, mais il ne faut surtout pas qu'elle tombe amoureuse de lui ! Il n'est pas pour lui !
Sauvage est un personnage que je n'ai pas pu détester. Pas une seule fois. Même s'il commet des erreurs parfois et qu'on a envie de le gifler. On pardonne et on l'aime qu'encore plus. Bref c'est THE personnage de romance ! Il n'est pas romantique, il n'a rien à voir avec le prince charmant et il a du caractère. J'ai vraiment hâte de lire le second tome pour voir comment son personnage va évoluer.
Pour ce qui est de la relation entre Hope et Sauvage. Ne vous attendez pas à une relation comme dans toutes les romances que vous avez pu lire jusque-là. Oubliez même tout ce que vous savez des romances. Leur relation est : atypique. Elle n'est pas comme les autres, c'est même tout le contraire. Dès le début entre eux, c'est très particulier, aucun sentiment. C'est uniquement de l'attirance physique alors que Sauvage a fait voeu de chasteté et qu'il ne souhaite pas connaître le plaisir de la chair. Sauf que Hope lui met la tête à l'envers. Leur histoire prend son temps et on ne remarque même pas que tout va lentement entre eux car ils nous donnent la chance d'avoir une histoire addictive par leurs comportements l'un envers l'autre. Puis quand enfin ils osent, c'est l'apothéose. Une romance comme je n'avais jamais lue… Et j'en redemande ! Jana Rouze a une façon bien à elle de nous livrer des romances uniques en leur genre et j'en voudrais tellement plus comme cela ! Une histoire d'amour dont j'ai hâte de voir l'évolution dans le prochain tome, même si j'ai peur que ce soit mal parti…
L'histoire en elle-même vous laisse avec une sensation étrange. Une sensation que je ne ressens qu'avec Jana Rouze, je ne sais pas l'expliquer, mais à chaque fois que je lis cette auteure, je termine ma lecture sans pouvoir reprendre ma respiration. Je suis juste époustouflée par son talent !
Je noterai juste une chose. LA fameuse scène où j'ai été (à demi) choquée. J'ai presque failli vomir, je vous préviens. J'aurais été à la place de Hope, je n'aurais pas pu supporter ça… Je me serais enfuie même à poil, rien à faire ! Bref, maintenant que j'ai aiguisé votre curiosité, je m'arrête là !
Je tiens juste à vous prévenir, si vous souhaitez vous lancer. Assurez-vous d'avoir les trois tomes, car Jana Rouze est une sadique. NON MAIS C'EST QUOI CETTE FIN !!!! Ce n'est pas bien de jouer avec mon p'tit coeur comme ça ! J'ai failli faire une attaque, et je me suis empressée d'attraper le tome 2 pour savoir…
En tout cas, ce roman m'a littéralement laissé une marque indélébile. Je ne pourrai certainement jamais oublier l'histoire de Hope et Sauvage. C'est le genre de roman qu'on se souvient des années plus tard et qu'on souhaite relire des centaines de fois. Scrap Metal restera pour moi, une saga de romance indétrônable qui figure dans mon top de mes meilleures lectures depuis que je sais lire. Et je sais que l'auteure n'a pas fini de nous époustoufler avec ses prochains livres dont j'ai vraiment hâte de découvrir les yeux fermés.
Si vous avez encore un doute, sautez les yeux fermés dans Scrap Metal car le voyage en vaut la peine !
Scrap Metal, c'est beaucoup plus qu'une lecture, c'est une leçon de vie !
Lien : https://lesplumesensorceleus..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Justaftereading
  20 juillet 2022
Isolé, déplacé, déraciné : à cinq ans, cet enfant a été enlevé et vendu à une secte, réputée parmi les plus dangereuses, un passé qui a marqué au fer rouge son présent.
Aujourd'hui, Sauvage, cet ancien sectateur actuellement pilote de F1 chez Scrap Metal Racing, a soif de vengeance mais, il était loin d'imaginer que sa rencontre avec Hope Brenner, la fille de l'homme apparemment responsable de son enlèvement, allait tout bouleverser. Alors que les sectateurs et les Wogs, étrangers du monde extérieur, ne sont pas censés se mélanger, Hope va devenir le seul espoir de Sauvage, la seule personne susceptible d'être sa réparation.
Sachez-le, j'ai été complètement embarquée par cette trilogie !
Tout d'abord, j'ai trouvé l'histoire de fond extrêmement intéressante. Les milieux sectaires ne sont que très peu abordés en littérature, d'autant plus en romance, mais, pour mon plus grand bonheur, l'autrice nous livre une histoire documentée, riche en informations et en vocabulaire, ce qui permet une immersion totale.
Si j'ai eu un petit peu plus de mal avec Hope, qui, à mon sens, avait un comportement en décalage avec son métier de psychologue, j'ai adoré le personnage de Sauvage, particulièrement attachant.
Malgré tout, au fil des tomes, leur évolution est complètement dingue, tout comme l'avancée de l'histoire. Hope devient une petite pépite qui ne se laisse pas marcher dessus, elle s'affirme, affirme qui elle est, ses différences, sa culture. Sauvage, de son côté, fait de nombreux efforts pour échapper au destin qui l'attend en tant qu'ancien sectateur : la prostitution, le suicide ou le retour à la secte.
Hope et Sauvage, la rencontre de deux êtres abîmés, destinés à se haïr, qui pansent leurs blessures ensemble mais, la souffrance n'est jamais loin…
Originalité, profondeur, unicité : je vous recommande absolument cette histoire, sans oublier cette fin en apothéose !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LesJoliesLecturesdePapier
  29 janvier 2021
Scrap Metal, c'est une histoire qui nous laisse dans un premier temps perplexe, confus et qu'on ne peut s'empêcher malgré tout de dévorer. C'est une romance sombre, dévorante, mais surtout une histoire de vengeance qui nous plonge au coeur des sectes. Avec un bon pavé de près de 700 pages, la lecture s'annonçait ardue, pourtant j'ai tout simplement été subjuguée par le travail qu'a accompli Jana Rouze. En lisant le résumé, je ne m'attendais pas du tout à ça, j'étais très loin d'imaginer que ce premier tome allait me faire sortir de ma zone de confort.
Ce qui donne sa singularité à l'histoire, c'est l'originalité des thèmes qui y sont abordés. Je pense que c'est bien la première fois que je découvre une romance qui gravite autour du  monde des sectateurs. D'ailleurs, lorsque je me suis aperçue qu'il en était question, je mentirais si je disais que je n'ai pas eu un mouvement de recul face à cette thématique. Car même s'il est important de respecter les croyances des uns et des autres, certaines pratiques et propos des sectateurs sont facilement condamnables. Chacun possède ses propres idées et ses propres façons de voir les choses, mais il n'en reste pas moins que certains éléments du récit sont parfois venus me déranger. C'est pourquoi, je crois qu'il est important de vous avertir que cette histoire ne sera peut-être pas à mettre dans les mains de tout le monde.
Après, à aucun moment du récit j'ai ressenti le moindre jugement vis-à-vis des sectateurs et sur leur façon de vivre. On en apprend beaucoup sur leurs croyances, leurs coutumes, leurs perceptions du mariage, de la polygamie… Tout ça fait que l'auteure nous offre un récit parfaitement bien mené, bien approfondi et j'ai trouvé également super que le monde de la formule 1 soit également mis à l'honneur. Jana Rouze met également le doigt sur leurs difficultés d'intégration ainsi que sur les conséquences qui sont engendrées par ce rejet. On sent que le sujet a été préparé avec soin, ce n'est pas une histoire qui a été couchée sur le papier dans la précipitation et c'est grandement appréciable.
Pour ce qui est de la partie « romance », alors oui il y en a une, cependant ce n'est pas tellement ça qui prime dans l'histoire, du moins pour ma part. Bien évidemment elle a son importance et elle est essentielle à l'évolution du personnage de Sauvage, maintenant, je trouve que le côté « thriller » a davantage pris le pas sur le reste. de plus, pour le moment, je ne sais pas trop quoi penser de la relation qu'entretiennent Hope et Sauvage. Je l'ai trouvée un peu rapide et légèrement en contradiction avec le comportement passé de Sau. Aussi, la romance m'a parfois donné l'impression d'être malsaine et toxique.
Quelquefois, Hope et Sau vont nous offrir des passages très attendrissants, voire très amusants, mais la seconde d'après on a l'impression d'avoir affaire à deux personnes différentes, comme s'il ne s'était rien passé entre eux. En plus de ça, je n'ai pas vraiment aimé la façon dont Sauvage traitait Hope. Il peut se monter très délicat comme il peut se montrer très virulent. Au final, bien que ce soit une romance, ce n'est pas cette part de l'histoire que j'ai le plus apprécié même si je suis impatiente de découvrir comment celle-ci va évoluer dans le second tome.
En ce qui concerne les personnages, là encore, il y a vraiment eu un énorme et magnifique travail. le personnage de Sauvage est intéressant à tous les niveaux, on aime sa personnalité autant qu'on la déteste. C'est un personnage complexe, mystérieux, attirant, mais aussi dangereux. Pourtant, j'ai été agréablement surprise par certains aspects de sa personnalité, notamment sa  vulnérabilité. Pour ce qui est de Hope, même si je l'ai bien aimée, je dois dire que je suis restée perplexe la concernant. Ce n'est pas une mauvaise personne, loin de là, elle est intelligente, bienveillante et elle fait tout pour comprendre les sectateurs, cependant, j'ai eu beaucoup de mal à suivre ses raisonnements. de temps à autre, c'est comme s'il y avait eu un désaccord entre ce qu'elle pense et ce qu'elle dit. C'était un peu perturbant et ça lui enlevait à mon sens de la crédibilité.
Pour finir, j'ai adoré la plume de Jana Rouze. le livre est peut-être dense, mais je n'ai pas vu les pages défiler. C'est fluide, agréable et très bien amené. Étant donné que le premier tome de Scrap Metal a été une très bonne lecture et que celui-ci soit le premier roman de l'auteure que je lis, je me dis qu'il est plus que temps que je me penche sur le reste de ses romans !
En conclusion, ce premier tome a été une très bonne surprise. Très différente de ce que j'ai l'habitude de lire, cette histoire est vraiment parvenue à me captiver grâce à l'originalité des thèmes abordés. J'ai rapidement et facilement été happée par l'ambiance particulièrement oppressante qui s'en dégageait. Plus qu'une simple romance, Scrap Metal est avant tout une histoire unique, surprenante et qui ne vous laissera certainement pas de marbre !
Lien : http://lesjolieslecturesdepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   10 mars 2020
Une nuit, j’ai été enlevé par des hommes armés cagoulés de noir qui entouraient notre lit-voiture Batman superposé. J’étais en haut, ma tête près du symbole jaune de la cahuve-souris, alors que Zolder avait choisi le volant. Je ne l’ai pas entendu crier, ni se débattre. C’était bizarre. Tout était étouffé dans un calme étrange, entouré de chaos, comme on imagine être l’œil d’une grande tornade. Des monstres venaient nous chercher pour nous mettre à mort. J’avais cinq ans.

Mon histoire est née cette nuit-là.

Depuis, mon monde s’est transformé en épopée. Pas d’existence sans preuve. Pas d’affection sans abandon. Pas de lien sans déchirure. En une nuit, j’ai tout perdu : mon pays, ma famille, ma maison, mes jouets. Mon identité. Demandez-moi d’où je viens, je répondrai, d’un endroit différent. Pourquoi ? Pourquoi cela m’arrivait-il à moi ? Qu’ai-je fait de mal pour mériter de tout perdre ? Enfant, je croyais dur comme fer que la vie est un merveilleux champ de bataille où les héros meurent en combattant les méchants pour que les gentils vivent. C’est vrai. Connaissez-vous un héros dont l’histoire ne commence pas par une vie pourrie ? Moi pas. Batman, Superman, Iceman, Wolverine, Rogue, Captain America, pour ne citer qu’eux. Ils ont tous perdu leurs parents à la base. Du coup, ça ne me gênait pas d’avoir perdu les miens. Ça me rendait plus balèze, héroïque.

Il me faut juste en comprendre la raison. Pourquoi moi ?

« Chaque enfant a besoin d’un héros pour se construire.

Chaque adulte a besoin d’un héros pour se réparer. »

Avec mon frère Zolder, on en partageait un.

Le même qui avait fait inscrire ces deux phrases sur les murs de notre chambre d’enfants et qui n’est pas venu nous sauver. Notre père. C’était normal puisqu’on était jumeaux. Des vrais. Ceux dont la monstruosité est de ne former qu’un seul être, en occupant deux places différentes dans l’espace. Vous croyez que c’est facile, mignon et romantique ? Essayez donc de les séparer comme on l’a fait de nous cette nuit-là, il ne leur reste que du vide. Un putain de vide capable d’anéantir tout ce qu’on peut avoir de bon en soi, pour ne laisser subsister qu’un sentiment de ruines. Aucun cœur pur ne pousse parmi les ruines. Seule la mauvaise herbe y parvient. Enfant ou adulte, les héros nous apportent la force, l’espoir et le rêve de se dépasser. Retrouver Zold est devenu à la fois mon rêve, ma force, et le seul espoir de mon existence, figé dans une brume cotonneuse de vengeance absolue. Punir en représailles. Infliger une peine immorale contre une offense. La vengeance chez moi est à la fois un cri, un droit, et un dessein.

Sans cette obsession de justice, je serais mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   10 mars 2020
Je sens battre mon cœur à m’en éclater les côtes.

Comme au départ de Baku. Ce circuit en ville le plus rapide du monde où les vitesse de points atteignent les trois cent quarante kilomètres/heure en pleine rue. De l’adrénaline pure, la grande pompe, le sang qui circule, le cerveau qui fuse deux fois plus vite que la voiture, le corps qui suit naturellement ses impulsions.

L’état d’émerveillement.

Quelque part je voudrais que cette sensation n’arrête jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
filledepapiersfilledepapiers   13 septembre 2020
Si je tombe amoureuse de lui, personne ne pourra me secourir. Si je tombe, ce sera profondément, comme une pierre dans la mer. Je ne pourrai pas remonter. Il est trop unique pour être remplacé, trop intense pour être oublié.
Commenter  J’apprécie          20
filledepapiersfilledepapiers   13 septembre 2020
Sa loyauté marque ses traits. J’aime ça chez elle. Je ne veux pas qu’elle se sacrifie pour lui, mais sa loyauté me touche. Les larmes lui brûlent les yeux mais elle refuse de pleurer devant moi. Elle a juste l’air d’une femme qui a vacillé au bord d’un gouffre et qu’on a rattrapée à la dernière seconde. Elle sait qu’elle est sauve. Cependant elle reste submergée par toutes les émotions violentes qui la traversent. Peinant à croire qu’elle n’a pas encore tout perdu. Qu’elle est toujours là. Il faut qu’elle se raccroche. A n’importe quoi.

Accroche-toi à moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   10 mars 2020
Ce mec est tellement obscur que sa beauté virile fait mal. Quand on le voit, il est déjà trop tard, il vous a écorché vif. Comme la beauté envoûtante d’une plante vénéneuse au milieu d’un jardin inoffensif vous attire et vous répugne à la fois.

Trop dangereux pour séduire.

Trop obscur pour qu’on succombe.

Il dégage quelque chose de troublant, enflammant aussitôt mon imagination. Une sorte de sauvagerie maléfique, pas humaine. J’essaie de comprendre l’impression mêlée à la fois d’alerte et d’impasse qui me gagne en sa présence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jana Rouze (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jana Rouze
À l'occasion de la sortie de Scrap Metal 3, et des tomes 1 et 2 au format poche, Jana Rouze a gâté ses fans en dévoilant cette superbe bande annonce ! Si vous ne connaissez pas encore cette saga haletante, venez découvrir l'histoire sombre de Sauvage, sectateur rongé par son désir de vengeance... jusqu'à sa rencontre avec Hope. En découvrir plus ici : Tome 1 et 2 : https://www.hugonewromance.fr/scrapmetal12poche/ Tome 3 : https://www.hugonewromance.fr/scrapmetal3/
Suivre Jana Rouze : https://www.instagram.com/janarouze/?hl=fr
autres livres classés : intégrationVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4574 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre